18 juillet 2010

Les villes de grande multitude

Rockefeller center, 1978

J’ai toujours aimé les villes. Un séjour ou deux, quelques rencontres, une fulgurance architecturale, un petit bar, une réminiscence littéraire, musicale ou cinématographique, une aube fraîche, un petit rendez-vous avec l’histoire, et me voilà embarqué dans une presque liaison avec la cité.

Malgré quelques voyages, il y a encore de par le monde de nombreuses villes que je ne connais pas. Mais quelques décennies de vagabondage m’ont permis d’accoucher d’assez de souvenirs pour établir un top 10 crédible des villes que je préfère.

Pour comparer ce qui est comparable, j’ai écarté les villes françaises pour des raisons de trop grande proximité (mais j’ai toujours considéré Paris comme la plus belle ville du monde et Nice comme le prolongement de moi-même), les villes-musées trop belles pour être honnêtes (Venise, Florence, Jérusalem, Amsterdam, Dubrovnik, New Orleans… autant de joyaux à la beauté suffocante !) et les villes trop mêlées à l’Histoire récente pour être appréciées sereinement (Sarajevo, Berlin, Bucarest…).

Malgré cet écrémage, la liste reste impressionnante et le choix difficile. Comme il fallait trancher, j’ai tranché et je m’excuse auprès de villes suivantes que j’aime pourtant avec tendresse, parfois avec passion : Boston, Budapest, Casablanca, Chicago, La Valette, Lisbonne, Ljubljana, Odessa, Prague, Salvador de Bahia, Seattle, Stockholm, Sofia, Singapour et Vancouver.

Cela dit, voilà mon top 10, par ordre croissant :

10. Saint Petersbourg, qui à l’époque n’était que Leningrad, pour ses nuits blanches, la Neva et l’Hermitage.

9. Rome, pour la fontaine de la Dolce vita, les mystères supposés du Vatican et une sieste d’été dans le grand parc du centre ville.

8. Montréal, pour une francophonie décomplexée, les bars à chanson et les écureuils du Mont Royal.

7. Barcelone, pour la Movida, la Sacrée Famille et la Ville des prodiges.

6. Istanbul, pour les couchers de soleil sur la Corne d’Or, la promesse d’Asie, le souvenir de Pierre Loti et une soirée turco-arménienne.

5. San Francisco, pour la traversée du Golden gate, Alcatraz et les otaries du port.

4. Rio de Janeiro, pour les promenades pieds dans l’eau le long de Copacabana et d’Ipanema, pour la musique partout et la magie noire des favellas.

3. Le Cap, pour la Montagne de la Table, ses caprices et ses mystères, une croisière dans la baie et bien sûr Mandela.

2. Sydney, pour John et Robyn, un soir à l’opéra et les brunchs de Bondy.

1. New York, évidemment New York, la ville où, à chaque fois, au premier jour du séjour je suis « Tintin en Amérique » et le lendemain chez moi. Woody devient mon copain, Strawberry Fields mon jardin et ground zero mon chagrin.

Et vous, si malgré la température ambiante vous vouliez bien mouiller la chemise pour me dire votre top 10 ?

20 commentaires:

Dominique a dit…

Je vais respecter tes règles ce qui ne m’empêche pas de les contester avec la plus grande vigueur. Les villes retenues comme villes musées sont bien des villes où les gens vivent et je trouve leur exclusion arbitraire. Parce que, bien sûr, dans mon top 10 auraient figuré au moins Amsterdam, Venise et Jérusalem.

Mais je ne vais pas bouder et tenter d’établir un top 10 avec les autres villes. La seule liberté que je prendrais est de mettre un 10e ex æquo (na !). Dans mes choix, la beauté compte, mais pas principalement : les émotions qui m’y rattachent, souvent liées aux rencontres, sont au premier plan. Ainsi, on ne trouvera pas des villes que je considère pourtant comme objectivement belles comme Rio de Janeiro, Stockholm, Hong Kong, Budapest, Saint Petersbourg ou Vienne. Par ailleurs, j’ai éliminé certaines villes car pas suffisamment « de grande multitude ». Sinon, nul doute qu’on aurait trouvé dans mon classement le gros bourg d’Alice Springs, par exemple, au cœur du désert australien…

10. Moscou, pour le symbole du Kremlin, la place Rouge et le mausolée de Lénine.
Ex æquo : Le Cap, voir Patrick.

9. Madrid, pour l’austère Castille et pour cet étrange séjour à l’ambassade bulgare et les quelques notes de « The house of the rising sun » jouées au piano, dans son immense salle de réception.

8. Rome, pour la fascination que le Vatican a toujours exercé sur moi, pour la première visite avec Edith et René, et pour cette soirée dans le quartier du Trastevere avant de m’envoler pour l’Inde.

7. Athènes pour les Cariatides qui, à l’époque, étaient les « vraies », et une nuit de folie dans les rues de Plaka avec Patrick et Luc.

6. Sofia, pour Michael, Roumi et Milena, bien sûr, mais aussi pour cette curieuse nuit de retrouvailles et de déambulation dans la ville avec nos amis Francine et Christian à la fin des années 70.

5. Prague, pour l’Insoutenable légèreté de l’être, pour ce jeune homme désespéré croisé dans la nuit noire il y a quelques décennies, pour la musique de retour sur le pont Charles après la chute du Mur.

4. Salvador de Bahia, pour sa luminosité, la musique partout, la liberté des corps qui dansent lors d’une manifestation pourtant religieuse.

3. Jaisalmer, le point d’orgue, au fin fond du Rajasthan, d’un beau voyage en Inde, sac au dos, avec ma sœur Michèle, dans cette merveilleuse ville ocre, et le thé quotidien, avec d’autres routards, sur le toit de l’hôtel.

2. New York parce que New York. Que dire de plus ? Voir Patrick.

1. Sydney, pour John et Robin, la soirée à l’opéra, la mer partout, le métro aérien, et parce que c’est l’Australie et que j’aime ce pays du bout du monde.

Antoine a dit…

Mon "top 10" ne comptera que jusqu'à 3 car mes valises n'ont pas assez trainé sur les routes et les quais hors de France.
(Si les règles avaient été différentes, j'aurais probablement cité Florence et Nantes)

en 3 : Bruxelles, pour la gentillesse des gens rencontrés là bas.

en 2 : Barcelone, pour la naissance d'une amitié malgré un marathon raté.

en 1 : Rome, pour un premier WE en amoureux à l'occasion des 40 ans de ma compagne.

cléo a dit…

Le top ten des villes que j'aurai aimé, que j’ai aimé ou que j’aimerai aimer. Effectivement les valises... ou les albatros. Il est des voyageurs qui ne font qu'aller et auxquels il ne faut pas parler de retour. Des voyageurs qui ne peuvent pas revenir ni en revenir parce qu'ils ne sont pas encore partis. Ma liste piocherait donc dans cet entre-deux, mi-départ,ni- retour.
10. Prague pour tout ( et non parce que la liste serait trop longue) mais aussi pour rejoindre Dominique auprès de Tomas.
9. Le Cap pour la photographie d'un homme que j'ai aimé parti » là bas » quand nous quittions notre vie praguoise mais moi pour revoir… selon la formule consacrée : « ma normandie» !
8. Barcelone parce que c’est là que j’ ai vu un exhibitionniste pour la première fois, pour les couleurs d’ almodovar et une barquette de framboises (un rêve d’enfant : déguster une barquette entière de framboises et non une seule framboise, c’est à dire s’imprégner du goût et si possible s’en tacher.)
7. Marseille, parce que je crois vraiment que c’est une ville du monde.
6.Venise, seule.
5. Panam…panam…panam…
4. Cracovie pour les rêves qui m’y ramènent. Extra-muros, dans les planty, je fais le tour de la ville sans oser encore y pénétrer.
3. Voir Tanger et vivre.
2. St Petersburg pour les pas d’un jeune homme né sous la plume de Dostoïevski quand je me demandais comment j’allais bien pouvoir financer mes études à Nice, les –je ne sais plus combien de degrés qui congelèrent sur perspective mon désir de Novgorod : le chauffeur n’étant jamais venu me chercher, je l’attends toujours sur la perspective…
1. Le Caire pour les descriptions en arabe littéraire d'un italien exilé à Lille, le Mena House de Pierre loti, les chimères de Naguib Mahfouz.

Clotilde Gimond a dit…

Demander ses 10 villes préférées à une fille de la campagne, ça relève du tour de force. Moi non plus je ne vais pas suivre les règles de Patrick, parce que sinon je n'arriverai pas à 10.

10. Amsterdam: une ville musée??? Ha ha ha, quel rire. Rien de moins musée. Je ne la mets qu'en 10, faut pas trop me demander non plus.

9. Montpellier: 4 ans, belles années.

8. Jaïpur: pour son observatoire astronomique, la plus belle image que j'ai ramenée de là-bas.

7. New York: plein d'associations d'idées, mais pas plus d'une semaine pour moi.

6. San Diego: des "vacances" avec mon petit loulou, pour sa première fois en Amérique.

5. Rome: ha ha, des vacances d'abord avec mon petit loulou qui a adoré, suivi par grand loulou, qui a adoré encore plus.

4. Santa Fe: une ville à la campagne comme dirait Snoopy, avec des galeries super branchouilles, de la super bouffe, et des sentiers de montagne et de désert à portée de main. Euh, y a mieux? Oui, voir plus loin.

3. Boston: cette entrée est censurée, 16 ans, puis 17 ans (donc ... aïe, 25 ans déjà?), même s'il y a prescription, ce ne serait pas convenable, surtout dans l'un des berceaux du puritanisme quand même. Blague à part, le début de mon amour américain.

2. San Francisco: parce que parce que parce que. Trop long, trop de choses à dire, les yeux, le coeur qui fait le Beat, le cerveau, la nature, les maisons, la tranquillité etc...

1. Moab, Utah: c'est une ville de grande multitude oui parfaitement, 8000 âmes, c'est pas rien. Si j'étais rentière, j'irai 6 mois par an, j'ouvrirai un magasin de location de VTT (comment ça c'est pas ce qui manque???), je ferai de vrais sandwiches français, j'ouvrirai quand je voudrais et le reste du temps je serai DEHORS dans le plus bel endroit du monde.

Patrick Mottard a dit…

Doms, tu as raison Moscou et Athènes c'est incontournable. Sur la place Rouge, on a le sentiment d'être au centre du Monde, à Plaka on croise les enfants du Pirée. Jaisalmer j'aurais pu le citer, tu m'en as parlé si souvent. A la reflexion et au moins pour l'émotion on aurait pu citer de conserve même si nos voyages furent séparés Erevan.

Antoine, OK bien sur pour Rome et Barcelone et c'est vrai que Bruxelles est une ville attachante, pour moi adepte de la ligne claire c'est la ville BD par excellence.

Emmanuel a dit…

Je suis très impréssionné par cette connaissance de la géographie urbaine mondiale mais malheureusement en ce qui me concerne les vacances se concentrent essentiellement en France et en Italie, seul pays étranger qui je visite régulièrement. Cette année un petit accident à la jambe retarde mon voyage au long cours en ...Normandie!
Malgré les touristes, Rome et Venise constitueraient un tout petit top 2.
A plus et bon séjour en terre étrangère...

Dominique a dit…

Clo, tu as été plus audacieuse que moi en retenant en premier la grande petite ville d'Utah. Moi, je n'ai pas osé pour Alice Springs au fin fond du Territoire du Nord qui a pourtant presque trois fois plus d'habitants !

Patrick Mottard a dit…

Cléo, OK pour Prague, Captown, Barcelone, Cracovie, la ville de Véronique et de Schindler, St Petersbourg qui reste pour moi Léningrad. Et comme je ne connais pas Le Caire et Tanger on est presque d'accord... jusqu'à citer Pierre Loti écrivain qui n'est plus trop "tendance"

Patrick Mottard a dit…

Clotilde, pour NYC, Frisco (j'ajoute une couverture indienne achetée à Sausalito et les séquoias), Boston (on veut des détails...). Santa Fé est un petit bijou pour ceux qui ne veulent pas rester plus d'une semaine à New York et qui sont un peu écolos-chic :)))
San Diego est trop loin dans ma mémoire. Moab c'est le souvenir des Arches bien sû, d'une grande rue... et d'un repas réparateur chez... Pizza Hut ! La prochaine fois ce sera donc un casse-crôute français made in Clo!
Enfin pour Jaipur voir avec Doms pour sa période baba.Quant à Amsterdam merci de la précision j'avais oublié que c'était une grande ville industrielle !!!

cléo a dit…

Les écrivains tendance...j'avais oublié de citer une lecture qui passera largement la saison sur le thème. Les villes imaginaires d'Italo Calvino, et de celles que Marco Polo "aurait" dans cette trame, visitées. C'est sublime!

Alexandra a dit…

Voici mon top 10 !
(Je le fais plus condensé...après l'échec de sa mise en ligne tout à l'heure..Car la.. j'ai moins le temps du coup).
Bises.

N-Y : Car New-York est incroyable.
Venise : pour son coté insolite
Paris : pour son art
Londres pour son architecture
Budapest pour son gigantisme architectural
Prague pour son charme
Jerusalem pour son histoire
Bangkok pour son audace
Vienne pour son romantisme
Istanbul pour sa mosquée bleue et son palais

Patrick Mottard a dit…

Alexandra,OK pour NYC, Budapest, Prague, Istambul, oui aussi pour les HC : Paris,Venise (souvenir inoubliable de carnaval...) et Jerusalem (les caves de Salomon sous Jérusalem-est...).
Par contre je n'ai pas accroché avec Londres je ne sais pas pourquoi, après plusieurs visites idem pour Vienne (et pourtant ta tata tatata, le Prater et le souvenir du 3ème homme), et je suis insensible à Bangkok qui pour moi est une sorte de grand Mandarom.

Clotilde Gimond a dit…

Mais pourquoi j'ai tout mis au futur et pas au conditionnel sur Moab??? Je ne l'ai vraiment pas fait exprès du tout en plus!!!

Richard a dit…

D'accord, Les villes de Corse sont en France. Sinon on aurait peut-être pu en citer au moins une, ou un gros village...

cléo a dit…

Pour faire plaisir à Richard : The coors. C’est un groupe pop irlandais aux influences celtiques. Quand Il se déplace, un petit village peut rapidement devenir un gros village.

bernard gaignier a dit…

Pour ma part je mettrai en
10 Dakar parce que j'y ai passé mon adolescence, j'aime ce coté grouillant la vie les odeurs
9 saint Louis du Sénégal même raison que ci dessus plus charme indéfinissable de cette ville et de son architecture coloniale
8 Barcelone pour son architecture et sa vie
7 Budapest pas une très jolie ville finalement mais atmosphère spéciale
6 Bruxelles: la première ville ou je suis allé "à l'étranger". depuis j(y suis toujours retourbné avec plaisir
5 Amsterdam qui n'a rien d'une ville musée
4 Prague pour toutes les raisons déja évoqués par d'autres
3 Venise: J'adore la vie à Venise.. dés que je peux j'y vais... et j'y retourne en Octobre
2 New York parce que .. New York..
1 Istanbul. Je m'y suis très souvent promené et crois que je pourrais y faire guide. J'adore ce mélange D'Europe D'asie de Pierre Loti... le Bosphore les iles de princes..
Petit bémol: J'ai préféré la ville que j'avais découverte en 1973 ou il n'y avait pas une femme voilée à la ville d'aujourd'hui ou dans certains quartiers on se croirait en arabie séoudite. Heureusement Taxim résiste!!!

Joëlle a dit…

Je voudrais simplement ajouter les magnifiques ports dans lesquels j'ai séjourné Hambourg, que l'on devine dans L'Ami américain de Wenders, Anvers, Marseille et Gênes, Le Piré-Athène ... Villes de grands fracas, dans lesquelles on ne sait jamais si on arrive ou si l'on part. Sinon Copenhague pour sa tranquillité des soirs d'été. Pour suivre Richard, je rajouterai Cagliari, capitale de la Sardaigne quand même, pour sa cathédrale ouverte sur la mer, et son immense plage de sable "il poetto". Pour arriver peut-être à 10, Istambul bien-sûr, ville-frontière si vivante et Rome que je souhaiterais ville d'adoption tellement je l'ai arpentée! Pour les deux dernières je dirai Lisbonne et Damas où je rêve d'aller

Patrick Mottard a dit…

Bernard à part le Sénégal que je ne connais qu'à travers mes nombreux étudiants sénégalais je suis assez d'accord avec ta liste...pas vraiment une surprise !
Joelle je connais mal les ports mais les lieux border line me fascinent( j'ai même écris un texte sur les frontières à la façon du "pas suspendu de la cignogne) alors...

Claude Raybaud a dit…

Passionné d'architecture moderne et classique tout autant que de géopolitique du XX ème siècle, voici mon top 10 personnel parmi les villes que j'ai visitées: en ordre croissant:
New York,Pekin,
Hong Kong,Copenhague,
Madrid,Rio de Janeiro, Washington, Minsk, Houston, Chicago.

Patrick Mottard a dit…

Merci Claude vous qui aimez tant les villes...moi aussi j'aime Chicago que j'ai parcouru dans tous les sens il y a deux ans en jogging tôt le matin... souvenir très très lointain de Minsk,par contre pas la chance de connaître Pékin et Hong-Kong(mais Dominique était très impressionnée par cette ville)