21 mars 2011

La meilleure candidate de la gauche niçoise est éliminée

J’avais dit, dans un billet antérieur, que si Dominique Boy Mottard était battue, ma foi en la démocratie en serait affectée. Eh bien ce soir, pour 16 voix, elle est éliminée du second tour et ma foi en la démocratie n’est pas affectée. C’est seulement une forme de colère qui s’exprime.

En effet, les électeurs n’y sont pas pour grand-chose. Par contre, les stratèges ont beaucoup à se reprocher car c’est bien la meilleure candidate de la gauche niçoise qui a été éliminée.

Pour faire simple, considérons essentiellement les accords PS, PC et Verts.

Avec 26,32%, Dominique (PRG soutenue par le PS) avait face à elle un candidat EELV (7,98%) et un candidat de la mouvance PC-Extrême gauche (3,37%), soit un potentiel de 11,35%. 26,32% + 11,35% = 37,67%

Avec son score brut de 26,32%, elle fait déjà mieux que :
- la candidate Verts (+PS) du 8e canton (17,83%)
- le candidat PS (+EELV) du 10e canton (18,84%)
- le candidat PS (+EELV) du 11e canton (25,83%)
Et elle fait beaucoup, beaucoup mieux que la candidate PS (+PC+EELV) de l’emblématique 12e canton (23,05%)

Mais elle fait aussi potentiellement mieux que les sortants :
14e canton : Paul Cuturello PS (+PC+Verts) : 29,25%
3e canton : Jacques Victor PS (+PC+André Aschiéri) : 31,68% (et un EELV à 5,84%, soit un potentiel de 37,5%)
5e canton : Patrick Mottard PRG-PS (avec, non pas le soutien mais l’absence de candidat EELV) : 31,68% (et un PC à 5,28%, soit un potentiel de 36,9%)

Résultat des courses : c’est bien la meilleure d’entre nous qui a été éliminée et sur l'un des deux cantons les plus à droite de Nice.

13 commentaires:

helyette a dit…

Avoir tout fait pour éliminer Dominique Boy Mottard est une grande erreur.J admire son courage.Le travail effectué par la seule femme élue de la gauche,et des Alpes Maritimes est immense. respect..Merci Madame.

cléo a dit…

Au-delà du sentiment commun, analyse éclairante qui confirme combien, mais nous le savions d’un savoir vécu, que Dominique était ( et elle le reste) la meilleure candidate de la gauche. C’est dire aussi que rien ne pourra entamer l’énergie et la détermination que tous ont exprimé à ses côtés.
Pour le cinquième canton, on ne pas veut pas céder aux visions apocalyptiques de l’arrivée en flamme du FN, mais reconnaître que le vote qui se nourrit et nourrit le ressentiment n’a jamais construit quoi que ce soit. Il faut faire entendre raison, plus que jamais!

Richard a dit…

Les électeurs y sont pour quelque chose au contraire. Parce que tout ne se vaut pas, les électeurs du septième canton qui ne sont pas de droite, ont une lourde responsabilité de na pas avoir voté pour DBM dès le premier tour. Ils ont à choisir entre candidats UMP et FN. Les voilà bien avancés. Surtout que DBM était l'élue sortante, et que personne ne pouvait mettre en doute le service qu'elle a redu à la collectivité pendant son mandat.

jean pierre a dit…

richard, je suis entiérement d'accord avec toi.
cette défaite est injuste par rapport au boulot qu'a fait dominique pendant son mandat.
maintenant tous avec patrick pour qui soit réelu avec panache.
jean pierre

Anonyme a dit…

le probleme majeur de l 'elimination de Dominique Boy , c 'est la divison gauche , la gauche n 'a elle pas compris qu il faut un seul candidat L 'union fait la force! La gauche est trop individualise! Combien de fois , la gauche ,s elimine entre elle ? Si la gauche s 'unit ,au lieu des querelles des personnes , LA GAUCHE serait au 2 tour dans 3cantons de Nice.

Emmanuel a dit…

Encore un exemple qui montre que la division à gauche est mortelle et stratégiquement vouée à l'échec.
Dominique n'a rien à se reprocher dans ce combat et nous garderons en mémoire le rôle de cette liste verte dans la défaite et la perte du 7ème canton.

agendabotoxs a dit…

Et les 2 candidats Eric Belistan (EELV)(7,98%) et Claude Daumas (EG-PC)(3,37%) directement responsables (avec l'abstention qui était prévisible) de l'élimination de Dominique Boy-Mottard n'ont-ils rien à dire ? Vont-ils faire leur mea culpa ?
Pour qui appellent-ils à voter au deuxième tour ?
La responsabilité politique ça existe et un tel comportement irresponsable mériterai quelques sanctions.
Christian Depardieu

P. Grimaud Now a dit…

Je partage tout à fait le commentaire de Ch. Depardieu. Celles et ceux qui à gauche refusent le rassemblement et font régulièrement cavalier seul sont les alliés de l'UMP et du FN. Continuons ainsi et 2012 sera de nouveau un rendez-vous raté...
P. Grimaud Now

Anonyme a dit…

Je suis triste de voir une fois de plus les ravages causés par la division de la gauche! Ce résultat est vraiment injuste quand on sait l'engagement et le travail de Dominique dans le 7ème canton pendant son mandat.
Patrick, je te renouvelle tout mon soutien pour le second tour.

Amitiés à vous.
Valérie

ANTONIN a dit…

Je vais finir par croire que c'est bel et bien l'UMP et le FN réunis qui ont appris au PC et à EEV à écrire sans faute le mot "division".
Et qu'ils leurs ont même payé le stylo.

Quel gachis!

ANTONIN

Dominique a dit…

Antonin, on serait sur facebook, j'appuierais sur le bouton "j'aime" sous ton commentaire :-)

fabrice a dit…

En premier lieu, toutes mes félicitations.
Ce qui est étonnant, c'est parce que EELV ne voulait pas à l'origine présentait des candidats sur les cantons qui possédaient un sortant de gauche que l'on est arrivé à cette situation. D’aucuns au PS ont vu notre position comme une marque de faiblesse. « Les écolos ne feront rien et ne bougeront pas, c’est bon c’est dans la poche, ils iront là où on leur dira ». Et on s’est fait rouler dans la farine dans les grandes largeurs. Trop bons trop cons comme on dit. EELV, n’est pas le mauvais élève dans l’histoire : posons nous plutôt cette question pourquoi sur le canton 10 (primaire PS-EELV prévu dans l’accord) et 5 (hors accord PS), il n’y a pas eu de candidat EELV ? Peut être parce que certains pensaient simplement que tout cela ne rimait à rien et ne produisait que de la confusion.
Oui la gauche doit être unie. Mais peut on reprocher à une organisation politique méprisée de laisser partir des candidats parce qu’il n’existe aucune ligne stratégique de la gauche niçoise. Pour ma part, il est trop facile de rejeter la faute sur EELV et le FDG. Je rappelle à toutes et à tous qu'une union de la gauche doit être construite autour de valeurs et de projets communs, de concertation et de débats. Il en va de la responsabilité de la première organisation politique à gauche qu’est le PS.
Et force est de constater que le premier fédéral du PS n'a pas œuvré en ce sens, trop content de voir sa responsabilité politique dégagée dans cette défaite en voyant que l'on va aller chercher des poux dans la tête de son voisin.
S'il apparaît que la gauche doit être unie sur le département, je pense que cela doit passer par des accords qui fondent un front populaire. Ce n'est pas au premier fédéral de distribuer ses prébendes au gré de ses circonvolutions. Pour moi, il est responsable de cette déroute et porte seul la responsabilité de cette situation.

JOEL a dit…

Je tiens a réctifier pour le 10ème canton.Dario n'avait pas le soutien d'EELV et ni du Front de Gauche. Il fait 19.5 pour cent, un très bon score pour quelqu'n qui est implanté que depuis deux mois . Dans ce canton BoBo, une candidature uniquement de la gauche auarait été plus éfficace, mais malheuresement comme Dominique les arrangements ne font pas les affaires des autres. A méditer pour les gens qui prétendent de GAUCHE.