03 novembre 2010

Les ailes du désir



L’ange de Saint Barthélemy – celui-là même qui, depuis 1884, surmontait fièrement le clocher de l’église avant d’illustrer, plus modestement, la couverture de mon Cinq de cœur – n’a pas survécu à la tempête de la nuit du 1er novembre. Il se serait en quelque sorte désagrégé sous les effets du vent mauvais.

Pour ma part, j’ai une explication moins prosaïque. Damiel, l’ange déchu des ailes du désir (de Wim Wenders) que je n’ai pu rencontrer chez lui à Berlin (voir, sur ce blog, Ich bin ein Berliner !), il me semble bien l’avoir croisé l’autre jour du côté de la Montée Claire Virenque. Ainsi, tout s’expliquerait : passant par Nice, il aurait convaincu son pote de la colline Saint Barthélemy de quitter sa condition pour vivre cette vie des hommes, certes éphémère, mais si belle avec son lot d’amours incertaines, de livres à lire et de combats à mener.

Apparemment, l’ange niçois n’a pas résisté, il n’a même pas hésité : il n’est plus sur le toit, il est parmi nous.

Habitants du 5e canton, observez bien les passants. Peut-être que, revêtu des oripeaux d’un bureaucrate zélé ou d’un employé de mairie, vous rencontrerez, sous sa forme humaine, le copain de Damiel.

10 commentaires:

Emmanuel a dit…

A compléter avec un article dans Nice matin aujourd'hui...en espérant que cet ange soit le messager d'une bonne nouvelle...

LokiAndBartelby a dit…

Haha j'adore !! Il est peut-être en train de chanter avec Léon et ils vont venir squatter tes amphi !!

Anonyme a dit…

Il avait peut-être envie de se baigner cet ange, comme celui de la boîte à sucre du blog d'Antoine …
en tout cas je l'aimais bien... surtout sur la couverture de Cinq de Coeur qui nous en laissera un souvenir éternel...

Elisabeth a dit…

j'habitais juste en dessous de l'église depuis ma plus tendre enfance...... c'est triste, il va nous manquer..

alaind a dit…

Il y a aussi une autre explication mais c'est confidentiel:

- Il a (enfin) pris sa retraite,et profitant de cette ultime animation, il s'en est allé régler ses comptes avec quelques pigeons et autres volatiles mal attentionnés.

;- )

Anonyme a dit…

J'avais lu avec beaucoup de difficulté l'article de Nice-Matin au dénouement insoutenable et imprévisible...Je savoure ce texte avec beaucoup plus de plaisir.Sinon, ce devait être "un grand homme" car seule sa disparition, je dois l'avouer, me l'a fait remarquer.

Dubray Didier a dit…

Merci pour ce texte sur l'ange de St Barthélémy.Plein d'humour et de poésie.Il faudrait que vous donniez des tuyaux aux journalistes de Nice-Matin car il n'ont vraimant pas votre style.
P Didier DUBRAY curé de St Barthélémy

Emmanuel a dit…

L'ange, il ne serait pas avec Hu jintao, le président chinois, au Négresco ? Après tout "tout devient possible avec...."

Patrick Mottard a dit…

Merci à tous ceux qui ont bien voulu s'inquiéter du sort de l'ange. Si j'ai des infos, je leur promets de les tenir au courant...

Sylvie a dit…

J'espère que vous avez apprécié le commentaire philosophe du P. Florini :"L'Ange se fait la belle à la Toussaint ! Pas mal comme date. Puisqu'il rejoint ainsi tous les élus qui sont auprès de Dieu, plutôt que de respirer l'air d'une humanité un peu trop lourde..." dans l'article de N.Matin.