26 juin 2010

Evidences cantonales

Sur Nice, huit cantons sont renouvelables en mars 2011. Quatre sont détenus par la droite (le 8 et le 10 de tout temps, le 11 et le 12 – les anciens cantons de Jean-François Knecht et de Patrick Allemand – perdus depuis peu), quatre par la gauche (le 3 par Jacques Victor du PCF, le 5 par moi-même, le 7 par Dominique Boy-Mottard, le 14 par Paul Cuturello du PS).

Compte tenu du climat politique général, aussi bien du point de vue local que national, et du travail effectué par ces conseillers, les quatre sortants de gauche avaient de bonnes chances de conserver leurs cantons.

Malheureusement, la Fédération du PS a décidé de présenter des candidats contre Dominique et moi-même. Elle menace même ses partenaires historiques de rupture en cas de soutien aux sortants que nous sommes dans le 5 et le 7.

N’ayant pas une vocation de martyrs silencieux, il est évident, dans ce cas de figure, qu’à notre tour nous présenterons des candidatures qui seront plus que des candidatures de témoignage.

Résultat des courses : un premier tour compliqué pour tout le monde et la perspective de se retrouver avec une série de duels UMP - Front National. En effet, la majorité locale va mettre le paquet pour gagner des positions (ainsi, dans le 14e canton par exemple, elle présente Dominique Estrosi-Sassone) et l’extrême droite, on le sent sur le terrain, est en train de reconquérir ses positions.

Une telle situation marquerait un sacré recul pour la gauche niçoise, probablement à contre-courant de ce qui se passera au niveau national.

A chacun de prendre ses responsabilités. Pour notre part, nous n’hésiterons pas à prendre les nôtres.

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Que dire si ce n'est qu'il va nous falloir repartir au combat contre les apparatchiks et les fossoyeurs de la gauche (non non pas la droite, mais des personnes se disant de gauche !!).
Courage cela finira bien par payer.
A vos côtés
Laurent F

Sylvie a dit…

Les socialistes niçois sont vraiment suicidaires.
P. Cuturello face à D.Estrosi-Sassone n'a aucune chance de conserver son canton.
P. Allemand s'est une fois de plus ridiculisé en demandant la démission d'Estrosi dans l'affaire de son appartement de fonction.
La droite continue sa progression.
Estrosi s'embarque à nouveau dans de la communication à outrance. Et les vrais sujets sont occultés faute d'opposition constructive malgré les efforts courageux du PCF et de Marie-Luz Nicaise.
P. Allemand doit absolument faire alliance avec vous et admettre votre popularité si il ne veut pas perdre les quelques cantons qui restent à gauche.
Sinon, il faudrait que les verts et les communistes s'unissent à vous ainsi que tous les sympathisants de gauche. Alors, P.Allemand serait obligé de se rendre à l'évidence et de se rallier au plus grand nombre.
Une sorte de "putsch" par la base...
Un rêve ?

Anonyme a dit…

Le grand malfaisant, comme il est surnomé du coté de La Trinité va encore sévir pour le plus grand bonheur de la droite.....

bernard gaignier a dit…

De toutes façons ils préfèrent laisser les cantons à la droite. leur cauchemar c'est une réelection de Patrick et Dom.
Il ne nous reste plus qu'à nous retrousser les manches!!

Richard a dit…

Je préfèrerais, que "Gauche Autrement" cherche toutes les solutions pour trouver un terrain d'entente avec le PS local pour que l'on conserve nos deux élus. Je ne suis pas certain par exemple, que le National soit enthousiasmé par les desseins d'Allemand pour notre région. Quoiqu'ils ont certainement d'autres chats à fouetter. On pourrait peut-être tenter des solutions de contournement pour que chacun et sans reniement en sorte la tête haute.
Quoiqu'il en soit, si on ne peut pas empêcher le PS local de se suicider, (et les militants PS local auraient également une part de responsabilité dans le naufrage) qu'ils ne compte pas sur nous pour nous mettre sur la route de la balle qu'ils se tireront dans le pied. Pour ces élections et celles à venir.

Joëlle a dit…

Les habitants (et collectifs, institutions, associations, comités ...) du 5 et 7ème cantons que vous avez approchés Dominique et toi ont l' avantage rare de ne plus se poser une question récurrente : "mais à quoi sert un conseiller général ?", ils le savent, ils vous ont vus au travail auprès d'eux. Mieux ils ont l'avantage d'approcher, de se confronter et d'apprécier les actions de conseillers généraux de gauche ouverts, à l'écoute, proches (ils auraient pu passer à côté ..). Je ne peux pas croire que tout cela ne se traduise pas par un succès aux prochaines élections cantonales. Joëlle

Lucien Fouques a dit…

C'est un fait que la disparition des sections où militaient Patrick et Dominique a créé un grand vide. En politique comme ailleurs la nature a horreur du vide. Reste à savoir si pour le combler, la fédé est prête à toutes les solutions électorales qui ont de prévisibles risques de se transformer en désastre.
Un potentiel militant continue de se développer autour de Patrick et Dominique. Ils disposent en outre d'un réel ancrage dans la population de leurs cantons respectifs. Ce n'est, de tout évidence, pas le cas d'éventuels candidats qui se trouveraient parachutés dans une mission kamikaze.
Rien n'est gagné d'avance. On peut en effet penser qu'avec les divisions au sein de la droite, la dérive de certains de ses secteurs vers les positions de l'extrême-droite, les conditions deviennent favorables pour rallier de nouvelles forces.
La première tâche du PS est de faire gagner la Gauche et ne pas se tromper sur les chemins à emprunter pour y parvenir.

Anonyme a dit…

dès le lundi matin, tu es toujours là pour m'annoncer de bonnes nouvelles!
depuis longtemps l'idée me trotte de m'inscrire sur les listes électorales de mon village, je pense enfin pouvoir franchir ce pas.
bon courage Patrick
cathy

Clotilde Gimond a dit…

Il y a quand même quelque chose qui me dépasse. On parle Fédé, échec électoral, et immanquablement, ça me rappelle le foot.
Pourquoi la "Fédé nationale" (oui je sais, ça n'existe pas vraiment) continue-t-elle de fermer les yeux sur les agissements et le suicide politique d'Allemand entraînant à sa suite tout le PS local?
Jusqu'à quand est-ce que ça va durer? Pourquoi le couvrir à ce point? Pourquoi fermer systématiquement les yeux sur ses échecs successifs retentissants?
Allemand, ou le Raymond des bureaux de vote.

Henri Cottalorda a dit…

Ton billet Patrick est clair, il a surtout le mérite de mettre chacun en face de ses responsabilités. Le premier fédéral évidemment, mais il n'est pas le seul, car la gauche j'espère ne se résume pas à un seul homme. Il interpelle surtout les autres élus du PS et du PC, l'ensemble des partenaires, Verts, MRG, MDC... et même au-delà, je peux en témoigner (la situation, pour le moins bloquée, de la gauche locale, peut ouvrir, pour certains, des opportunités inespérées). Il intéresse aussi tous les niçois car ils ont conscience, eux, que va se jouer à ces élections lâ'avenir de leur Ville et pour une grande part le résultat local des futures échéances. Il est temps que nous ayons des réponses claires, nous devons savoir assez rapidement quel est l'état d'esprit à notre égard de chacun afin de nous déterminer et de passer aux actes. Nous sommes prêts pour agir et réagir selon les différentes hypothèses mais nous n'attendrons pas éternellement ... chacun connaît maintenant notre détermination... personne ne pourra dire qu'il ne savait pas.
Pour ma part, je partage le point de vue de Richard, Lucien, Joëlle, Bernard et ma préférence va vers une solution de bon sens et de pragmatisme qui mette fin à ce gâchis, mais si l'on essaye de nous ostraciser, je sens en moi un désir d'innover et de me battre qui me rajeunit et ne m'est pas désagréable.

Anonyme a dit…

J ai bien l impression que le 11eme canton va etre oublié.La population ne s est plus ce que le mot Gauche veut dire...Je parle en tant qu habitante de ce quartier qui ne reçoit aucune visite d hommes politiques.C est devenu un canton Fantome.Tout cela est bien triste,enfin,il nous reste le souvenir de JFK.Pour les autres cantons bien sur il faut se battre,et Gauche Autrement n a pas dit son dernier mot.Helyette Laborelli.

Anonyme a dit…

avec le dernier scoop dans le 14 ème on va vers un 2ème tour Peyrat-Mme Estrosi !

JP a dit…

Nous sommes beaucoup au PS à espérer l'union la plus large possible, y compris avec Gauche Autrement. mais il faudrait y mettre un peu du votre camarades. Ce n'est pas en invectivant Patrick Allemand et à travers lui tous ceux qui sont au PS que l'unité va se faire. Jusqu'à présent vous avez refusé de soutenir la liste Allemand au 2e tour municipales il y avait des motifs sérieux soit, mais ensuite vous avez présenté Sami Cheniti dans le 12ème (refus de soutenir mme Concas ensuite) puis dans le 6ème soutien au Modem - qui penche à droite - Fabien Bénard et refus de soutenir X. Garcia au second tour.
Si vous souhaitez vraiment l'unité faites un geste et montrez que vous ne voulez pas l'union juste pour sauver le 5e et le 7e canton. Tout le monde peut sortir gagnant mais tout le monde doit faire des compromis pour que ça marche. Si en parlant des cantonales vous lancez Allemand = le grand malfaisant, la gauche n'ira pas loin.
Salutations fraternelles

Patrick Mottard a dit…

Pour les Municipales nous avions même proposé la fusion au 2ème tour : on ne peut pas être plus unitaire... Là, pour les cantonales, on ne demande pas la charité, mais on fait une proposition de bon sens : au moment où la gauche à le vent en poupe il serait paradoxal de perdre les 5e, 7e et 14e cantons !

Cela dit, merci pour ce commentaire assez constructif... ça change des mails anonymes dont il m'arrive d'être le destinataire !