21 août 2011

Boiled peanuts et Subway sandwich



CARNET DE VOYAGE N° 7

Un voyage est toujours la source de grandes émotions et de petites anecdotes, de moments rares et de sensations inédites. Ainsi pour la restauration de route, ces petits encas que l’on glane tout au long du chemin pour se sustenter et même se distraire. L’aventure est au bout du casse-croûte, le meilleur peut côtoyer le pire.

Le pire, nous l’avons connu cette après-midi quand, sur une route du nord-ouest de la Floride, quelques kilomètres après Niceville (et oui !), j’ai brutalement bifurqué sur un terre-plein où se trouvait une petite roulotte colorée sur laquelle on pouvait lire « Boiled peanuts ». Il faut dire que, mis en alerte par un guide touristique qui expliquait que ce met était une espèce de symbole des Etats du Sud, je guettais l’occasion. La patronne, sorte de Ma Dalton, eut la délicatesse de nous faire goûter la chose avant l’achat. Heureusement, car les cacahuètes bouillies sont purement et simplement une atteinte à la civilisation ! Comment une gourmandise aussi consensuelle – à part les allergiques, qui n’aime pas les arachides ? – peut-elle devenir cette chose gluante, douçâtre, tiédasse et limite nauséabonde ? Même moi qui ai pourtant l’estomac aventurier, je n’ai pas pu aller au-delà de la deuxième bouchée.

Du coup, sous l’œil goguenard de Ma Dalton, nous avons piteusement battu en retraite. Et de nous demander, pendant les 50 kilomètres qui ont suivi, si cette agression ne nous avait pas définitivement dégoûtés de la bonne vieille « cahouette » de l’apéro.

Le meilleur peut aussi arriver. Depuis quelques jours, nous avons pris l’habitude de nous arrêter chez les franchisés de la chaîne Subway spécialisée dans les sandwiches que les clients composent eux-mêmes. Dans la série Friends, il y a un épisode où Ross, l’intello de la bande, pique une crise de nerfs parce qu’on lui a volé son sandwich favori. J’avais trouvé cette scène un peu outrée. Ce n’est plus le cas depuis hier. En effet, dans un Subway entre Montgomery et Mobile, j’ai compris que le sandwich pouvait atteindre au sublime. Voilà ma combinaison : pain toasté, chorizo, cheddar, piments, poivrons verts, cornichons, oignons et une bonne couche de mayonnaise.

De quoi tutoyer le anges !

Bon appétit !

9 commentaires:

Dominique a dit…

Patrick n'ayant narré qu'une partie de l'affaire de la cacahuète bouillie, je me dois, par honnêteté intellectuelle, de la compléter.

En effet, après cette douloureuse première expérience, nous avons décidé de nous arrêter quelques miles plus loin pour prendre un café (c'est beaucoup moins aventureux et tellement plus sûr !). Près de la caisse, se trouvaient deux grosses casseroles sur le couvercle desquelles on pouvait lire « regular » et « cajun ». N'écoutant que sa curiosité qui ne connaît pas de limite, mon compagnon souleva l'un des couvercles pour tomber, oserais-je dire, nez à nez avec les fameuses cacahuètes bouillies très prisées semble-t-il, dans la région. Evidement, le caissier s'empressa de l'inviter aimablement à les goûter. Et moi, bien sûr, d'appuyer la proposition au grand dam de mon compagnon... Piochant dans le récipient étiqueté « regular » (il ne poussa pas l’aventure jusqu’à tester la prépa « cajun »), il ouvrit l’écorce, tout aussi molasse que l’intérieur, et se vengea en me proposant, devant le cordial caissier d’en partager le contenu ! Ce que je ne pus refuser… Dire que nous repartîmes encore plus chamboulés que nous n’étions arrivés est un euphémisme…

Emmanuel a dit…

Attention à la bouf Forrest tu prends bien trop de risques, Coca Cola, sandwich du métro et maintenant des cahuettes bouillies...et bientot la fameuse BubbaGump!
Il est temps que tu retrouves le bon usage de la cahuette avec l'apéro et dans un bar du 5ème de préférence.
Allez Good Luck et on the road again...

Anonyme a dit…

Ah c'est malin d'aller chercher Niceville aussi loin pour bouffer des trucs aussi dégueulasses quand on vient de Nice-Ville où il y a de délicieux pan bagnats à déguster avec un petit verre de rosé de Provence...
A une dérive près pour mon chauvinisme exacerbé, mon balcon ayant été copieusement aspergé.... de coca cola et oui !! cette nuit par de soi-disant supporters de football, j'ai voulu lire le blog pour me remettre du nettoyage forcé matinal, et je dois avouer que la lecture du dernier sandwich m'a encore plus donné la nausée que les cacahuètes bouillies, j'ai donc fait l'impasse du petit déj à cause de toutes ces horreurs d'un autre monde !!
Celà étant, on a perdu Forrest en route... l'estomac rétourné ou dans les talons peut-être ?? A moins qu'il ne soit resté nostalgique de sa terre natale qui sait. En attendant on attend la suite de ses aventures... au pas de course... il paraît que courir à jeun c'est très bon ...
Quant aux anges, cà m'étonnerait qu'ils aient envie de traverser le mur de l'humanité pour un régime pareil... en tout cas moi je vais aller acheter un pan bagnat pour me remettre..

alaind a dit…

L'arachide bouillie, merci de l'information, à savoir que le croustillant est un paramètre important du gustatif, à l'instar de la panse de brebis farcie... Nous partageons les bribes de votre voyage avec ... gourmandise! Merci de vos nouvelles, sinon ici, Nice est au top des températures caniculaires de l'été!

melting-pot a dit…

Normal tout ce dégoût pour des "frenchy" (ouh la la), habitués au raffinement...quand on voit la liste des mets français, ça donne le vertige : Baguette de pain dorée, foi gras, ragoûts du terroir, gibier, la cuisine provençale riche en légumes et huile d'olive, le bon filet de bœuf châteaubriand, les sauces - béarnaise - béchamel et autres, les pâtisseries à base de pâte feuilletée, pâte à choux, crème pâtissière, crème au beurre, la variété de charcuterie, les gratins, les potages, le chocolat noir en petites bouchées, la chantilly, le caramel au beurre salé, le Petit beurre LU, les terrines, tous les merveilleux fromages, et les bons vins bien sûr...
et j’en passe et des meilleurs.
Sans oublier les célébrissimes "cuisses de grenouilles" et les "fameux" escargots de Bourgogne ;)!
@.@

Dominique a dit…

Pour que les choses soient claires, je ne partage pas vraiment l'avis de Patrick sur le sandwich "subwaysien". Je me contente d'y mettre de la laitue, des tomates, des olives et des poivrons... Et sûr que s'il y avait des oeufs durs et du thon...

sami a dit…

Dernière ligne droite , profiter en bien les amis...
bises

cléo a dit…

Si je dois faire un jeûne sérieux un jour et me mettre à l'abri de toute tentation, j'ai maintenant une adresse sous la main!
Par contre, voyager avec Dominique doit être un bonheur:C'est incontestablement une femme qui a du goût.

Clotilde a dit…

Je ne savais pas que les sandwiches de Subway étaient bons! Je suis rassurée de voir l'avis presque opposé de Dominique, surtout connaissant sa salade niçoise.
Mais quelle est la "logique" de faire bouillir les peanuts? ça les rend plus digestes?