04 septembre 2012

Il faut toujours choisir


Si comme homme de gauche, il n’y a pas de raison particulière à manifester une préférence dans une compétition du camp d’en face, comme républicain, démocrate ou tout simplement citoyen, on peut et à mon avis on doit avoir une autre attitude.

En effet, pour moi, le face à face Fillon-Coppé ne mérite pas le qualificatif de « bonnet blanc-blanc bonnet » qualificatif classique (depuis 1969) des opposants de gauche dans une telle situation.

Évidemment, je ne fais pas allusion aux programmes (quels programmes d’ailleurs ?) de l’un ou de l’autre : ils reposent ou reposeront sur des principes et certaines valeurs qui ne sont pas les miennes. Je ne m’intéresse ici qu’à la personnalité des deux candidats. Et là, il n’y a pas photo :

- d’un côté, François Fillon qui, après avoir commencé sa carrière avec Philippe Seguin, une référence républicaine, a exercé avec beaucoup de dignité sa fonction de Premier Ministre pendant cinq ans sous les ordres d’un Président qui, lui, sortait régulièrement des clous.
- de l’autre, Jean-François Coppé, prototype du politicien madré, virtuose de la petite phrase, englué dans les conflits d’intérêts. Il y a quelques jours la rediffusion d’une remarquable enquête d’investigation de Canal + a bien démontré la proximité qu’il avait avec le sulfureux Takieddine alors qu’il était ministre du budget. Eric Woerth à côté semble jouer petit bras !
Fermer les yeux devant la fraude fiscale est une attitude disqualifiante pour qui a l’ambition de représenter la République au plus haut niveau.

Donc je persiste, signe et assume : si Fillon l’emporte ce sera plutôt une bonne nouvelle pour la démocratie en France.

20 commentaires:

alaind a dit…

Ouverture sincère et honnête.

bernard gaignier a dit…

C'est avec beaucoup de regret que je me vois dans l'obligation de dire que pour cette fois et malgré une grande envie de dire le contraire et après avoir mûrement réfléchi et pesé le pour et le contre dans le contexte difficile où nous nous trouvons et malgré la pluie qui tombe: je suis d'accord avec toi.

Anonyme a dit…

je miserai sur celui qui aura la rage de vaincre en 2017 !
un des deux ne l'a pas. lequel?
(c'est le jeu du mercredi...)

G.C

PS :c'est original de choisir (soit disant)"le meilleur" adversaire.

Patrick WALZ a dit…

Et puis en tant que niçois, tous derrière le maire ?heu...

Thierry Murcia a dit…

Y'a t'il un MEDECIN dans la Salle....???

Anonyme a dit…

"Nous sommes vraiment la droite la plus prétentieuse et la plus bête.Je dirais même la plus égoïste et la moins travailleuse".
a déclaré hier Bernard DEBRE Député UMP sur son blog...

Mais bon à Nice on est pas à Paris, et je doute même que l'on soit en France...(ça c'est moi qui le dit)

Anonyme a dit…

Pfff... m'enfin, c'est gros comme une patate, les fervents sarkozystes soutiennent F.FILLON car lui est d'accord pour s'évincer et laisser sa place en 2017 à SARKOZY, si jamais il devait revenir il lui garde la place au chaud... Voilà pourquoi. FF est un chic type mais n'a pas le charisme du politique "bête de campagne", Chef d'un Grand Parti... Vous l'avez vu à la télé, non ?

Marc

Anonyme a dit…

Monsieur Mattard, j'aime votre honnêteté intellectuelle, etvotre sens de la nuance, dans un monde qui juge bien souvent à l'emporte pièce....
Je suis de gauche, bien que doutant souvent,et régulièrement pas d'accord avec ce que vous écrivez, mais je vous reconnait la sincérite de vos écrits!
Et là oui ça fait du bien à la démocratie....
Albert SCOLARI

Anonyme a dit…

Monsieur Mottard, j'aime votre honnêteté intellectuelle, etvotre sens de la nuance, dans un monde qui juge bien souvent à l'emporte pièce....
Je suis de gauche, bien que doutant souvent,et régulièrement pas d'accord avec ce que vous écrivez, mais je vous reconnait la sincérite de vos écrits!
Et là oui ça fait du bien à la démocratie....
Albert SCOLARI

Les Brouillons de Cendrillon a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Emmanuel a dit…

Bof, plutot Fillon que Cope, attention Patrick te voilà au moins d'accord sur une chose avec monsieur le Maire !
Pour ma part, Fillon et Cope sont les deux faces d'une même médaille...en chocolat!
Et peu importe le vainqueur !

Anonyme a dit…

@Emmanuel
médaille...en chocolat ?! Miam ! c'est gentil on va vite les manger aâââgh ! croque croque croque

G.C

Stéphane a dit…

Nous sommes là aussi tout à fait sur la même longueur d'onde, Patrick. Comme disait ma grand-mère : on ne mélange pas les serviettes avec les torchons.

Anonyme a dit…

Vive Christian !
Le reste on s'en fiche.

commandantdromard a dit…

J'ai vu il y a quelques un temps un sondage (?) disant que les Premiers ministres de la Vème les plus appréciés par les Français étaient à gauche Bérégovoy, et à droite de Villepin et Fillon.
Je ne sais ce que vaut ce type de sondage, mais il y a certainement quelque enseignement de ce curieux triumvirat.

Sylvie a dit…

Même choix que monsieur le Maire...!

Les Brouillons de Cendrillon a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Pour nous ici c'est un peu comme un match FRANCE/ITALIE!!!!!!!!!
En rive droite (du Var) La famille TABAROT + L.LUCCA, en rive gauche (du Var) le couple CIOTTI-ESTROSI (par ordre de ralliement), ou attention COPPE vite F(u)ILLON(s).
AlexandreR

Anonyme a dit…

je suis quand même assez étonné de certaines réactions épidermiques et binaires suite à votre écrit!
Comment ne pas relever la différence évidente entre les deux candidats? C'est comme si l'on ne relevait pas par ailleurs au sein du ps la différence qu'il ya par exemple entre Valls et Hamon!
Parler de la personnalité et du tempéramment de Fillon, comme vous le faites fait de vous un allié d4estrosi? stupide....
Comment nier que la personnalité joue un role maintenant dans la vie politique? On peut certe le déplorer, mais c'est un fait! c'est même ce qui a fait en grande partie l'élection du président normal face à l'éxité de service!
Car si on s'en tient au fond politique , soyon sérieux, c'est l'apport humaniste du président actuel qui fait la différence....c'est tout.
Car que ce soit sur
- le traité européen,
- l'augmentation du smic,
- les emplois aidés et la lutte contre le chomage,
- les relations internationales,
- la sécurité,
Seule la dimension humaine fait la différence, et pas le fond politique.
Patrick, vous avez raison de juger ainsi, qu'ils soient de droite ou de gauche, les gens doivent être jaugés individuellement, et pour ce qu'ils sont!
Le temps des classement soviétiques par catégories supposées amies ou ennemies du peuples sont révolues!
Jean

Claudio a dit…

Les histoires de l'UMP ne me regardent pas.
Mais puisque tout le monde s'y met, allons-y.
Fillon est un homme plutôt sympathique et j'aurais préféré qu'on l'apprécie autrement que comme l'opposé de Sarkozy en son temps (dire du bien de l'un revenant à dire du mal de l'autre) ou de Copé aujourd'hui.
Cela dit, ce côté "Chirac-Hollande-Fillon" devient insupportable tant il est mis en avant comme qualité. Et le "petit père Fillon", quoi qu'il fasse, et quoi qu'il ait fait, même bien, reste un cran en-dessous de Sarkozy ou de Copé. Ces deux-là ont la pêche et dynamisent autrement.
Bon, pour finir avec l'UMP, mon préféré aurait été Guaino (du coup ça pouvait aussi satisfaire les Séguinistes).
J'en profite pour confesser ici que les grands consensus autour de Séguin et du fameux "Gaullisme social" m'agacent.
Mais, Dieu merci, les histoires de l'UMP ne me regardent pas.