10 septembre 2012

L’agitprop, c’est fini !


Photo AFP

L’opinion publique est versatile et oublieuse.

Comment peut-elle demander de l’action pour l’action, des annonces spectacles, du bruit et de la fureur médiatique, alors même que c’est de cela que la République fut malade pendant cinq ans ?

Du yacht de Boloré aux infirmières bulgares, des vacances en Nouvelle-Angleterre au barbecue avec la famille Bush, de l’ouverture tous azimuts à la croissance qu’on allait chercher avec les dents, l’espace médiatique fut en effet bien saturé pendant l’été 2007. Pour quels résultats ?

Je préfère de très loin la méthode Hollande-Ayrault, digne et discrète, sans déclaration ostentatoire ni tartarinades. Une méthode qui acte avec sagesse que le temps de la réforme politique n’est pas celui des médias.

Du coup, je vous l’accorde, on s’ennuie un peu. On baille en lisant le Canard enchaîné, on rit moins devant les émissions satiriques de Canal +… Mais c’est un tribut bien faible si, au final, la preuve est faite que la Politique peut encore réduire le fatalisme économique.

L’intervention du Président au 20 Heures de TF1 hier m’a semblé être une bonne illustration de ce volontarisme sans tapage.

Oui, le temps de l’agitprop est révolu. Soyons optimistes. Les citoyens de ce pays finiront bien par admettre que c’est une bonne nouvelle.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Il y a longtemps qu'il ne faut plus se faire d'illusions. Seuls les utopistes se sont fait avoir. Mais vous pouvez continuer à rêver, c'est gratuit.

Marianne ClaireObscure a dit…

Hum... Aussi atone que la croissance ?

Levent Le Vent a dit…

Hier on a critiqué un president pour ne pas être un rap star bling bling..ils sont incroyables ces medias

Emmanuel a dit…

Un ancien président disait avec justesse qu'il fallait laisser du temps au temps.
Nicolas Sarkozy avait l'habitude de donner des os à la presse pour l'occuper et pour faire vendre sur n'importe quel sujet.
Avec ce gouvernement nous sommes revenus au temps de la reflexion et non de la gesticulation!
Vive la procrastination...

alaind a dit…

YES Patrick!!

Une femme raconte... a dit…

Je crois que NS était un idéaliste, qui a attisé tous les espoirs et les passions, par conséquent il a déçu car durant son mandat, il n’a pris aucune mesure « phare », et il me semble qu’un Président idéaliste se doit de marquer sa présidence par une action qui atteint (relativement) un « idéal » social ou économique... FH me parait être un Président réaliste, il nous remet les pieds sur terre, et là aussi il récolte les conséquences qui vont avec… C’est toujours dur de remarquer qu’on n’a pas de chaussures, quand on a été habitué à avancer avec l’illusion d’en avoir…

Pierre a dit…

Effectivement "le changement c'est maintenant", ça c'est indéniable... surtout sur nos feuilles d'impôts. Mais bon il faut bien que certains se lève tôt pour être matraqués au profit des professionnels de l'assistanat. Eu une fois pas deux.

Dominique a dit…

Ben alors, Pierre, au cas où vous ne feriez pas simplement semblant de mal comprendre, ce n'est pas la nouvelle majorité qui a fixé les impôts que vous allez devoir payer : la loi de finances a été préparée et votée par la droite...