16 octobre 2008

5.03 - Vernier



Deuxième étape de notre exploration de la géographie électorale du 5e canton : le bureau 5.03 dont le petit nom est « Vernier ». Un nom particulièrement judicieux puisqu’il est organisé autour de la rue…Vernier (du nom de l’architecte qui a modelé au 19e siècle la Nice moderne).

En fait, cette rue est une petite ville a elle seule. Avec son collège, son église Saint Etienne (et sa drôle de petite croix en céramique), son temple protestant, ses commerçants emblématiques comme la boucherie « Mateu » ou les cafés « Bondin » (prime de l’humour commercial au « Baby food » à l’angle Vernier/Miollis) et surtout sa population vivante et diverse où je compte tant d’amis que je rencontre parfois à la terrasse du « Penalty » ou à celle du « Vernier ».

Pas très loin, il y a la rue des Combattants en Afrique du Nord – où a vécu, jusqu’à ces derniers mois, notre colistière Zineb – avec son garage automobile qui nous joue « Une Twingo sur le toit ».

Rue Miollis, au n° 6, façade rouge et verte, vous trouvez « Hassib : pâtisserie marocaine ». En fait, cet honorable commerçant exerce ses activités à ‘emplacement… de l’ancienne fédé du PS. Celle de l’après-Epinay, à la fin des années soixante-dix : pièce unique exiguë, ronéo dans la cave pour les tracts, mais vrai débat (Mitterrand-Rocard, ça vous dit quelque chose ?).

La rue Torrini, et son Foyer ADAPEI, plus une partie de la rue de la rue Villeneuve complètent le 5.03.

Je ne ménage pas mes efforts pour que ce quartier populaire, où la mixité sociale reste une réalité (Niçois de souche, Maghrébins, Portugais, Cap Verdiens, Comoriens, Malgaches…), ne sombre pas du côté obscur du communautarisme. Pour maintenir la cohésion du quartier, il y a bien sûr les associations, regroupées à la Ruche de la rue Trachel toute proche, et le collège, véritable amortisseur social. Mais la situation est devenue si délicate qu’elle exige un fort volontarisme politique. Sécurité, propreté, équipements collectifs, circulation, calme, politique de la jeunesse… tout est à reprendre dans ce quartier pour qu’il ne devienne pas « un quartier ».

4 commentaires:

Claudio a dit…

Lorsqu'on atterrit dans ce quartier venant de loin, on pense d'abord que ce n'est pas Nice. Plus tard, on comprend que c'est le Nice imaginé qui n'est pas Nice.
Anecdote : Ce garage Renault est le seul garage Renault au monde où les employés sont sympathiques. (Mais le nom de la rue ne rentre pas sur les enveloppes)

Dominique a dit…

Mais si Claudio, il suffit d'écrire, comme tout le monde, rue des Combattants en AFN

Livio a dit…

Bizarrement, vous avez oublié le Secours Populaire de la rue Vernier, qui avec ses deux pièces donnant sur la rue rends service à pas mal de gens déshérités de toutes origines en offrant nourriture et soutien scolaire et ou chacun peut faire des dons en vetements, livres etc...

Patrick Mottard a dit…

Livio vous avez raison et cela d'autant plus que j'ai des liens particuliers avec le sp ,ayant marié plusieurs responsables...Celà dit j'ai aussi oublié Montjoye et la Ligue de l'enseignement...