25 octobre 2008

CLAJ sur Potomac

Photo Carolyne Simon


Pour sa première réunion publique, l'association « Gauche Autrement », dans la continuité du voyage à Amsterdam, s’efforce de décrypter le Monde pour mieux le comprendre. Même si (c’est évident !) la quasi totalité de la salle du CLAJ semble acquise à la cause de Barack Obama, l’atmosphère est plus studieuse que militante. C’est que nous l’avions souhaité.

A la tribune, j’ouvre le bal en rappelant le contexte historique, institutionnel et politique de cette Amérique qui suscite toujours en France un mélange d’attirance/répulsion peu propice à une réflexion sereine : système fédéral, régime présidentiel, bipartisme et mode de scrutin constituent autant de spécificités parfois difficiles à intégrer pour un jacobin habitué aux us et coutumes de la Ve République française ! Mais lorsque l’on défend les valeurs qui sont les nôtres, le parti démocrate et le parti républicain, ce n’est peut-être pas tout à fait la même chose…

Dans la foulée, Clotilde Gimond fait une présentation comparative des programmes d’Obama et de McCain. Le résultat est édifiant et à de quoi faire réfléchir les beaux esprits qui, à gauche, traitent cette élection avec condescendance (un peu à la manière du PS qui était représenté à Denver par… un député de la Guadeloupe !).

Obama a refusé, depuis le début, l’intervention en Irak. Il propose que les USA jouent à nouveau la carte du multilatéralisme notamment à l’ONU. Il est favorable à l’« affirmative action ». Il est sans ambiguïté « pro choice », pour l’augmentation des impôts des plus riches, favorable au droit syndical et contre le licenciement des grévistes. Il s’oppose à la privatisation de la sécurité sociale, fait des propositions pour résoudre le problème des Américains qui n’ont pas de couverture médicale, pour aider l’école publique notamment dans les quartiers défavorisés, etc.

En face, McCain est favorable au renforcement de l’occupation en Irak, opposé à l’« affirmative action », favorable à une réforme qui donnerait aux Etats le droit d’interdire l’IVG. Il est contre l’instauration d’un salaire minimum, veut privatiser les systèmes publics de sécurité sociale et s’oppose à la couverture maladie universelle. Il propose des aides financières aux parents qui inscrivent leurs enfants dans les écoles privées prises sur le budget de l’école publique. Sa colistière estime qu’il faut donner le choix aux établissements scolaires d’enseigner le créationnisme…

Alors, Obama ou McCain, c’est vraiment la même chose ?

Puis, c’est au tour de Dan Ostrowsky, chercheur brillant et respecté, de nationalité américaine et Français de cœur, de retracer le parcours atypique du candidat Obama, en nous rappelant que, d’origine modeste, celui-ci avait fait le choix de travailler de longues années comme militant associatif et avocat dans les milieux sociaux défavorisés de Chicago, avant d’entamer une carrière politique où il a toujours utilisé le langage de la raison (notamment sur la question raciale) là où la démagogie est généralement la règle.

Dan et Clotilde, ont ensuite répondu, sans langue de bois et avec beaucoup d’humour, aux nombreuses questions de la salle joliment préparée par Richard et Rose (bravo à Maxence pour le diaporama qui défilait sur l’écran) : tout a été passé à la moulinette, des éventuelles tricheries au programme spatial, de la CPI à l’effet Bradley.

Le temps de se donner rendez-vous pour la soirée du 4 novembre (*), une soirée pleine d’espoirs mais aussi d’inquiétudes, et une dizaine d’entre nous se retrouve au Félix Faure pour refaire l’Amérique et le Monde, et croiser Bernard Gaignier, Didier Veschi et quelques autres qui n’avaient pu assister à la conférence-débat car ils jouaient ce soir, au théâtre de L’Alphabet, Tartuffe, un texte peut-être pas si anodin que cela pour qui prétend agir pour le bien de la cité !


(*) Le mardi 4 novembre, l’association « Gauche Autrement » organise une soirée spéciale, pour suivre en direct les résultats de l’élection américaine, à la Galerie Depardieu (64, bd Risso) à partir de 21 heures.

17 commentaires:

Clotilde a dit…

Ce que je trouve assez frappant, c'est que lorsqu'on parle du modèle américain de l'UMP, on est effectivement en plein dans McCain: privatisation de la santé et de l'école ("qui doivent faire des économies et être mieux gérées"), impôts à la carte (exemple: le chèque éducation qui permet d'être remboursé des frais d'école privé de ses gamins) voire de moins en moins d'impôts, notamment pour les entreprises, mépris des syndicats etc...
Cerise sur le gâteau, NOTRE président a demandé à ce que les investissements des entreprises soient défiscalisés en tant de crise. Comme McCain. Obama lui, ne veut des incitations fiscales que pour les entreprises qui créent des emplois aux Etats-Unis. Lors qu'on sait que dans "investissements", peuvent se ranger des choses aussi diverses que des repas "d'affaire", ou des week-ends de brainstorming dans de grands hôtels de luxe, ben le résultat n'est pas équivalent dans les deux cas. Le "diable" se cache dans les détails non?

Tu as oublié de parler de la question de Dan à la fin du débat: "quand est-ce que vous décidez en France à faire confiance aux minorités ethniques?" (et pas seulement pour des ministres alibis...).
Et pour finir, une autre des remarques de Dan que j'ai trouvé des plus savoureuses: beaucoup de gens aux US ont cru en Obama avant même que les sondages le donnent bien parti. Ce ne sont donc pas, comme trop souvent chez nous, les sondages qui ont gouverné dans ce cas...
Maintenant, plus qu'à croiser les doigts.

Patrick Mottard a dit…

En ce qui concerne la question finale de Dan on sait depuis les législatives de 2007 que la solution ne viendra pas de la fédé 06 du PS...

Richard a dit…

Coup de chapeau à ceux qui ont participé à l'organisation de la soirée : Jean-Pierre, Rose, Sami, Maxence, Caro, Véro, Gérard, Dom...
Mais sans la qualité et le travail de préparation de nos 3 intervenants, la soirée n'aurait pas été aussi réussie.

On a déjà commencé à travailler sur l'organisation de la soirée du 4 novembre. Sans déflorer tous nos petits secrets, on peut dire qu'elle sera organisée en collaboration avec l'équipe de WEB TV Nice.
Comme la soirée risque d'être longue, on a prévu quelques surprises...

Pour l'instant, je cours me préparer pour aller en famille applaudir, Bernard jouer Tartuffe à l'Alphabet.

Laurent Weppe a dit…

En terme de minorité ethnique/religieuse on a quand même eu Blum président du conseil et Gaston Monnerville président du Sénat. Certes, cela n'a pas le même poids symbolique qu'un président de la Vème, mais ça compte quand même un peu, non?

Par contre, les sondages d'Obama n'étaient pas si mauvais que cela au début, il était donné gagnant, (comme Hillary Clinton), et je me rappelle avoir vu une succession d'interprétations toutes plus ésotériques les unes que les autres des sondages et de ce qu'ils disaient des points forts et des faiblesses de chaque candidat. Il y a eu autant de sondologie durant ces primaires US qu'en France, même si maintenant tout le monde semble l'avoir oublié...

Et la "victime" d'une agression perpétrée par un millitant pro-Obama a fini par avouer qu'elle avait menti, le "grand mensonge" que craint Ostrowsky ne passera pas par elle.

Sinon, pour la rigolade: vous vous rappelez la pub Budweiser? (Whazzzzzzzaaaaaa), et bien elle aussi a été Obamaïsée:
http://www.youtube.com/watch?v=Qq8Uc5BFogE&eurl=http://www.salon.com/politics/war_room/
C'est d'autant plus marrant que la société qui distribue cette bierre appartient... à la femme de MacCain.

Clotilde a dit…

Laurent, je crois que M. Ostrowsky parlait du pari sur Obama avant même les premiers sondages, ça remonte à bien avant le lancement officiel des primaires. En gros, il me semble que ce qu'il a voulu dire c'est que selon les habitudes en vigueur, Obama n'aurait jamais "dû" être considéré comme un candidat potentiel, en raison de son âge, de sa nouveauté relative dans l'arène fédérale etc... Et pourtant beaucoup de gens ont parié sur lui dès le début, sans doute parce qu'ils ont "senti" ou compris quelque chose, en l'écoutant ou en le lisant. A cette époque là, je ne crois pas qu'il était en tête dans les sondages démocrates, Hillary étant vu comme un choix évident (et J. Edwards se plaçait aussi devant Obama).

Par contre, là où tu as raison, c'est quand ils ont commencé à faire des sondages "inverses" (je ne me souviens plus comment ça s'appelle), et à ce moment-là, lorsqu'on demandait aux gens "pour qui ne voteriez-vous jamais", Hillary est arrivé largement en tête, ce qui n'était pas un bon point pour elle effectivement. Mais c'était plus tard.

Laurent Weppe a dit…

Sauf que le côté "Obama n'aurai jamais dû être le candidat" est un grand classique de la politique US: On a eu Clinton (qu'est-ce que c'est que ce gouverneur d'un petit état de 2 millions d'habitants qui veut rentrer à la maison blanche?), Franklin Roosevelt (un ex sous-secrétaire d'état qui n'a même pas fait un mandat complet de gouverneur à New York prendre les commandes en pleine crise post 1929, mais vous n'êtes pas sérieux?) et Lincoln (un illuminé de l'anti-esclavagisme qui a fait seulement 2 ans à la chambre des représentants dans les années 1840 qui se met en tête de défier le tout puissant parti démocrate et les puissants intérêts pro-esclavage? il n'a aucune chance ma bonne dame)... Je pense que le système politique US, qui fait qu'il est plus difficile pour un seul individu ou groupe d'individu de contrôler entièrement l'un des grands partis facilite ce genre de phénomène (alors qu'au niveau local, les USA ont une magnifique collection de "Solférinos".)

Anonyme a dit…

il y a ommission de la plupart des journaux , l 'election presidentielle americain ne se joue pas entre seulemnt Obama ,et mc Cain, il y a d 'autre candidats , certes , ils ont peu de chance devenir president ( on ne se jamais)mais ils peuvent jouer un rôle important pour l 'un ou pour l 'autre ! Au reste je ne crois vraiment pas Obama sera president malheureusement ,à cause de sa couleur de peau , certe la mentaliée de la plupart
des gens a evolue sur la couleur de peau , mais leurs mentalité n 'a pas totalement changé

Clotilde a dit…

Avant que j'oublie, Obama est aussi contre les peines planchers, qui existent depuis plusieurs années aux US au niveau fédéral, et qui ont été instaurées par Mme Dati et ses copains chez nous, dans les cas de récidive.
Pourquoi est-il contre? Parce qu'elles n'ont apparemment aucun effet dissuasif ou éducatif là-bas. Mais il faut toujours qu'on soit en retard d'un train chez nous.

Anonyme a dit…

irene a dit...

tu l as dit RIRI...(une sacré équipe!!!!
(enthousiasme et volonté voilà la recette )résultat encore une soirée agréable,instructive, dynamique....avec des intervenants de qualité

Clotilde a dit…

A l'anonyme: la très grande majorité des "nadériens" (les pro-Nader, un petit candidat) va voter Obama par sécurité, et peut-être même un peu par conviction. Il y a beaucoup de "grandes voix" proNader qui ont appelé à "être raisonnable et réaliste", vu qu'il n'y a qu'un tour.
Nader a fait quelque chose comme 2,5 % en 2000 et a en quelque sorte contribué à l'échec de Gore (en plus des magouilles du clan Bush), et du coup il n'a engrangé que moins de 0,5% en 2004. (les chiffres sont à la louche, pas le temps de vérifier mais ça se trouve sur le web).

Anonyme a dit…

irene a dit...
POUR UN PETIT AVANT GOUT DE LA SOIREE DU 4 NOVEMBRE....JE VOUS INVITE A CONSULTER LE MENU SUR LE BLOG
" GAUCHE AUTREMENT"... SEE YOU SOON

Anonyme a dit…

Certes CLOTILDE , vous avez raison que les naderiens voteront peut etre pour OBAMA , et comme vous le dites si bien , il y a eu des magouilles lors des élections precedent , et pour quoi cette année n'aurait il pas des magouilles de l 'equipe de bush? donc c 'est une raison parmis d autre
de plus que je dis que malheureusemnt OBAMA , ne sera jamais élu president

Phil a dit…

J'ai entendu dire qu'Obama (que j'aime beaucoup et qui a beaucoup de qualités) est :
* Pour les armes en vente libre.
* Pour la Peine de mort.
Ces positions se comprennent bien sûr dans un contexte US, donc assez différent du nôtre culturellement mais si c'est le cas, Mr Mottard, pourquoi le cacher au profit de ses positions les plus acceptables par vos lecteurs ? Pouvez-vous nous éclairer sur le sujet ? Merci

Clotilde a dit…

Cher Phil, concernant la peine de mort, c'est écrit en toutes lettres dans la présentation de diapos que j'avais faite pour la réunion, et qui se trouvent dans le site internet de Gauche Autrement (voir l'onglet sur la droite de cette page).
J'ai dit aussi le soir de la réunion que dire qu'on est contre la peine de mort aux US est synonyme d'échec aux élections, voir l'aventure arrivé à Dukakis il y a quelques années. On n'a donc rien caché du tout, relax. :)

Phil a dit…

Je parlais du billet de PM et de rien d'autre Clotilde.. D'autre part , je vois pas pourquoi cette question bien légitime de ma part vous fait croire que je n'étais pas "relax" ou autorise PM à employer des termes comme "pisse-vinaigre" en visant visiblement mon intervention...Car PM se trompe, j'ai suivi ces élections comme vous passionément et ce matin je suis réellement trés heureux de ce qui s'est passé et certaines images d'Obama ont levé mes quelques interrogations..Mais ne demandez pas à des citoyens responsables de ne pas se poser de questions, ça fait partie de la construction de la démocratie...PM est coutumier du fait sur ce Blog mais je lui pardonne volontiers ses maladresses, je m'en fous en fait car si je lis son Blog c'est plutôt que je l'aime bien, c'est pour cela que je suis exigeant sur le fonds de ce qui est écrit.. Je ne lis pas ce Blog pour "enregistrer" passivement mais pour m'informer et contribuer avec beaucoup d'autres médias à me faire ma propre opinion.

Anonyme a dit…

Nul (nulle !) n'est prophète en son pays

Qui l'eut cru ? Si l'on en croit ses affirmations, c'est grâce à Ségolène Royal qu'Obama a été élu ! Au début, j'ai pensé à un gag, mais non, elle a osé dire ça !
Il y avait longtemps que j'avais des doutes sur le psychisme de cette dame aux pouvoirs étranges et transatlantiques qui fait donc gagner les Démocrates américains et perdre les Socialistes français.
Mes doutes - si besoin était - sont maintenant totalement confirmés.
On attend maintenant les apparitions à Lourdes (ou plutôt à Poitiers), les rencontres du 3ème type (le premier type, c'était F. Hollande), la guérison des aveugles (ils sont nombreux dans son entourage).
Je dirais comme Robert Dalban, déclamant du Audiard derrrière son comptoir (je cite de mémoire) "je suis patron de bistrot, ancien combattant et j'ai aussi été militant socialiste, alors, dans ma vie, des conneries, j'en ai pas mal entendu"

Commandant Dromard

Anonyme a dit…

Obama présidentiel / Ségolène Royal

Comme je l’avais annoncé dans une précédente contribution sur le blog de Patrick Mottard (je ne sais plus dans quelle rubrique), l’ « anti-obamisme » primaire, version 2009 de l’anti-américanisme primaire qui sert de paradigme politique à une certaine (et incertaine) « gauche » a déjà commencé. Un noir à la Maison Blanche, c’est bonnet blanc et blanc bonnet pour eux, il n’en fera jamais assez ou toujours trop, de toutes façons, il est Américain (et à l’inverse, certains pourront faire ce qu’ils veulent, surtout au nom d’Allah - et en cela, ils trahissent ce qu’ils prétendent promouvoir-, ils seront toujours absous, justifiés, pardonnés, adulés, défendus, soutenus, avec tout le pathos et les défilés de rigueur – surtout ne pas oublier d’y porter le keffieh lui aussi de rigueur).

Pour en revenir à dame de Poitiers (oui, oui, y’a un jeu de mots), et bien, on a appris que cette histoire d’inspiration de la stratégie d’Obama, c’était de l’humour ! Certains seront « soulagés », beaucoup plutôt affligés. Mais qu’elle se rassure, elle a le soutien indéfectible (et financier) de Pierre Bergé (cf. le JDD de ce jour) , ce qui lui permettra de profiter des soldes chez YSL, et de se rapprocher des classes moyennes, après avoir déjà séduit le peuple comme l’on prouvé les dernières présidentielles…
Cela dit, cette explication « humoricienne », permet de revoir l’Histoire récente d’un autre œil.

« Je me retire de la vie politique » (Jospin) : Humour !
« J’ai décidé de dissoudre l’Assemblé nationale » (Chirac) : Humour !
« je me présente comme tête de liste de la Gauche pour les municipales » (Patrick Allemand). Humour !
« Je vous ai compris » (De Gaulle ) : Humour !
« Mission accomplie » (G.W.Bush) : Humour !
« le 11 septembre, j’y crois pas» (Bigard) : Humour !
Les « dérapages » de Dieudonné : Humour !
et pourquoi pas
« Il faut rayer Israël de la carte » (Mahmoud Ahmadinejad, président de l’Iran) : Humour !
Et en remontant dans le temps, que les citations soient apocryphes ou non, les exemples sont innombrables (« Mon père, pourquoi m’avez-vous abandonné ? « : Humour (juif) !

Bref, depuis longtemps, en France comme ailleurs, qu’est-ce qu’on rigole ! Et ce n’est pas fini…

PS : je lis dans la presse du jour que les 700 réfugiés à Lampedusa ont manifesté contre leurs conditions de rétention. Je suggère donc de les transférer à l’île de Ré ou à Marrakech où nombre de nos élites de la gauche compatissante - et la plupart du temps parisienne - pourront donc en héberger une bonne part dans leurs villas aux volets bleus ou dans leurs riads dont le personnel - payé en dessous du Smic - parle d’ailleurs la même langue que ces réfugiés. (Humour !)

COMMANDANT DROMARD
(cadre sorti de sa réserve)