12 février 2009

Williamson n'a jamais existé


Pour ce cinquième voyage de la mémoire, le troisième avec mon cher collège Vernier, l’hiver polonais – neige et quelques degrés en dessous de zéro – s’était chargé de nous rappeler la dureté du climat subi par les déportés de Birkenau et d’Auschwitz qui avaient échappé à l’élimination physique immédiate.

Mais, plus que la rigueur climatique, je retiendrai de cette journée le moment parfait offert par quelques collégiens lisant, la voix assurée malgré l’émotion, de petits textes évoquant l’indicible, devant le monument des martyrs. Avec les mots de Simone Veil ou de Jean Ferrat, ils nous rappelaient à leur façon que rien n’est fini puisque « cela » avait existé. Et si la Shoah est unique, l’inhumanité demeure tapie dans les replis de notre indifférence.

Et pourtant, tout cela, il se trouve des hommes d’église pour le nier, le refouler, l’anéantir.

Pour moi, tout est simple.

En niant la Shoah, Williamson s’est abstrait de la communauté des hommes.

Il n’existe plus.

Il n’a jamais existé. Et pas besoin de preuve pour le vérifier.

Par contre, les autres, les complices, ceux qui demandent mollement une rétractation pour solde de tout compte, eux, ils existent… En fait ils poursuivent un objectif : rassembler la famille chrétienne sur le dos du peuple juif. Comment ? En piétinant Vatican II et en ressuscitant le bon vieil antisémitisme chrétien qui fait de Ponce Pilate un brave type un peu dépassé par les événements et des juifs, collectivement, les responsables de la mort du Christ.

Et ce projet là, il faut s'en persuader, lui aussi, il existe vraiment...

9 commentaires:

Sylvie a dit…

Quel dommage que tant de travail et de sacrifices accomplis par Jean-Paul II, avec tant d'intelligence et de courage, au mépris de sa propre vie, soient balayés par des gens irresponsables, tièdes et qui ne voient pas l'évolution de l'humanité parce-qu'ils sont enfermés dans leurs dogmatismes et leurs fondamentaux.
J'ai parfois honte des dirigeants de mon Eglise.

Claudio a dit…

Très personnelle et peut-être pas très "responsable" ma réflexion, mais, j'aurais tendance à les laisser se débrouiller entre eux.
"L'Eglise n'a jamais existé".

(Je ne rate pas l'occasion de redire tout le bien que je pense de ces voyages pour les collégiens)

Laurent F a dit…

Comme Sylvie, c'est le "catho" (ou l'un des)de Gauche Autrement, qui se sent plus que mal à l'aise dans la position prise par le Vatican face aux propos inacceptables de Williamson.
Heureusement de nombreuses voix catho s'élèvent contre cette position, de nombreux amis prêtres, ou encore l'évêque de Nice, qui a eu un discours sans aucune ambiguïté (cf le site Nice Premium pour lire son interview).
Ces déplacement sur les lieux de mise en œuvre de la shoah sont indispensables pour que nos enfants n'oublient pas !
Merci à toi Patrick et à Dominique d'accompagner régulièrement ces voyages.

Dominique a dit…

Tu fais bien Laurent de renvoyer à cette interview très nette de Monseigneur Sankalé. Voici le lien

NeverForgetThat a dit…

Tolstoï a dit "Toutes les familles vivent le bonheur de la même façon. Les familles dans le malheur le vivent toutes différemment..."
L'horreur, elle, est toujours la même... même couleur... même odeur... même douleur...
Hier j'ai vu une série dans laquelle on faisait un hommage à Elizabeth Mann, survivante d'Auschwitz...
un lien qui fait mal et froid dans le dos...
http://www.scrapbookpages.com/Poland/Birkenau/Birkenau03.html

Anonyme a dit…

Et aussi lire et relire (comme je l'ai fait dans l'avion ) "Si c'est un homme" de Primo Levi

Et ce qui arrive tous les jours en France en 2009 avec un Besson ex- "socialiste", si on en parlait ??? a dit…

Ci-dessous cinq histoires, ordinaires et tragiques, de pères, de mères aussi, qu'on expulse. De familles qu'on démembre et d'enfants qu'on martyrise en les rendant quasi-orphelins.
Son efficacité glacée mais chiffrée dans l'inhumanité, avait valu à M. Hortefeux le titre de ministre de la Rafle et du drapeau. M. Besson a déclaré à la presse que le titre ne lui plaît pas. On le comprend… mais encore faudrait-il qu'il fasse ce qu'il faut pour ne pas le mériter. Pour l'heure, il n'en prend pas le chemin comme en attestent les faits relatés ci-dessous, petite partie, hélas, des misères qu'engendre la politique de ce gouvernement.

Ministres, préfets, conseillers divers sont des personnes publiques, qui ont des comptes à rendre à l'opinion. Il est sain, normal, légitime qu'ils sachent ce qui se pense et se dit de leur action… en des termes qui ne soient ni injurieux, ni diffamatoires même si d'aventure leur action semblerait parfois mériter de tels qualificatifs.
Les coordonnées de préfectures responsables se trouvent après chaque cas. Ci-dessous celles des principaux responsables :
Ministère Besson
Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 Standard 01 77 72 61 00
Ministre eric.besson@iminidco.gouv.fr
Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv.fr
Secrétaire général : patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr
Directeur de cabinet : christian.decharrière@iminidco.gouv.fr
Directeur adjoint du Cabinet : frank.supplisson@iminidco.gouv.fr
Conseillère en communication laure.frugier@iminidco.gouv.fr
Conseillère en charge des relations avec le monde associatif, social et culturel laura.kwiatowski@iminidco.gouv.fr

Matignon : http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_ministre/ecrire

Elysée fax : 01 47 42 24 65 http://www.elysee.fr/ecrire/index.html
Maxime Tandonnet (conseiller immigration) maxime.tandonnet@elysee.fr


L'EXPULSION DE PIERRE LAPOINTE SERA EXECUTEE
DEMAIN VENDREDI 20 FEVRIER A 10h10 A ORLY-SUD
Pierre Lapointe, père de famille haïtien de Drancy sera expulsé par la force demain vendredi en direction de Port au Prince.
Sa compagne sera abandonnée à elle-même, la petite Beverly sera privée de son père.
Le petit Davidson, né d'une précédente union et pour lequel son père versait régulièrement une pension, sera privé de ce soutien.
La fabrique à orphelins s'est mise en route aussi en Seine Saint-Denis !
Pourtant nombreux sont ceux (parents, enseignants, élus, etc) qui ont réclamé au préfet une décision humanitaire et avec de bonnes raisons : Pierre Lapointe est en France depuis 9 ans, il travaille comme peintre en bâtiment, son employeur soutient sa demande de régularisation. Sa famille est ici : deux enfants nés en France. Le ministère envisage-t-il de les expulser aussi ? Et leurs mères avec ? Vers Haïti, pays dévasté par la misère et la violence. Entre absurde et monstrueux il faut choisir.
La seule alternative honorable est de libérer Pierre LAPOINTE et de rendre un père à ses enfants et un compagnon à sa femme.
Votre soutien est urgent et peut seul enrayer la machine !

Préfecture de Seine Saint-Denis (M. Nacer MEDDAH)
fax cabinet du préfet = 01 48 30 22 88 / 01 41 60 60 72
mails : courrier@seine-saint-denis.pref.gouv.fr
serge.morvan@seine-saint-denis.pref.gouv.fr


QUASI-ORPHELINE DE PERE A 3 ANS : MERCI M. LE PREFET
Arrêté le 11 février sur son lieu de travail à Levallois (92), Monsieur Shixiong LIN (dossier n°7503612346) est enfermé au CRA de Palaiseau (91). La préfecture des Hauts de Seine a décidé son expulsion qui est prévue demain vendredi 20 février 20 à 17h20 (vol CA964, Roissy CDG1)
Shixiong Lin a 27 ans, il vit en France depuis l'âge de 21 ans. Il s'est marié en France, il a une fillette de 3 ans, Juliana, née en France qui doit faire sa rentrée à l'école de la rue Domrémy (Paris XIII) en septembre prochain.
La seule question est de savoir si Juliana va être rendue quasi-orpheline de père ou pas par la décision de fonctionnaires français.
A l'évidence, quelles que soient les bonnes raisons que les fonctionnaires et les hauts fonctionnaires se donneront pour justifier leur décision, l'expulsion de Shixiong Lin en laissant sa femme et sa fille en France serait une saloperie. Elle ne doit pas avoir lieu, Shixiong Lin doit être libéré et régularisé.

Préfecture des Hauts-de-Seine (qui veut expulser Shixiong Lin)
patrick.strzoda@hauts-de-seine.pref.gouv.fr
Fax préfecture Nanterre : 01 40 97 21 19
N° de fax du préfet : 01 47 25 21 21
Mail secrétaire général : didier.montchamp@hauts-de-seine.pref.gouv.fr
Directrice de cabinet : josiane.chevalier@hauts-de-seine.pref.gouv.fr

Préfecture de police de Paris (qui peut régulariser Shixiong Lin)
fax PP 75 : 01 53 71 67 23
mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr


ELODIE, 13 ANS RENDUE QUASI-ORPHELINE DE MERE
PAR LA GRACE DE M. LE PREFET DU RHÔNE LE 20 FEVRIER.

Marie-Noelle M'BANI est Camerounaise. Elle est en Europe (Espagne et Italie) depuis 2000. Depuis six ans elle est venue en France pour être avec sa fille Elodie, 13 ans, dont le père est Français est pensionnaire à Bapaume dans le Nord, près de chez ses parents ; Marie-Noelle était en déplacement à Lyon où elle espérait trouver du travail.
Contrôlée à la Lyon-La Part Dieu, elle a été placée en rétention et doit être expulsée demain.

mél + fax préfet du Rhône : jacques.gerault@rhone.pref.gouv.fr , 04 78 60 49 38
mél + fax secrétaire général : rene.bidal@rhone.pref.gouv.fr, 04 72 61 49 38
mél + fax directeur de cabinet : michel.tournaire@rhone.pref.gouv.fr ,04 78 60 15 46
mél + fax directrice de la réglementation : michele.denis@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 41
mél + fax sous-directeur de la réglementation : stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr
ou sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 52



DOUCEUR ANGEVINE ET ACHARNEMENT POLICIER
Ammar Amedjar est en prison depuis 15 jours. Il n'a commis aucun délit si ce n'est, en juin 2008, de refuser d'embarquer pour ne pas quitter ses deux filles et sa femme (Marocaine, en France depuis l'âge d'un an, carte de séjour).
Ramah et Ammar s'étaient mariés au Maroc. Impossible de faire venir Ammar en France, regroupement familial refusé. En mars 2008, il passe outre et arrive à Angers. En juin, la police l'arrête chez lui. Il refuse d'embarquer et est donc condamné à de la prison ferme mais est libéré. Quelques jours après, nouvelle arrestation à domicile, il est mis dans l'avion. Deux mois après, il revient clandestinement auprès des siens. Le 6 février, il est arrêté à côté de l'école où il venait de déposer Maria (3,5 ans) et emprisonné.
Maintenant, les choses sont simples : si on laisse faire, au terme de sa peine, Ammar risque d'être conduit directement de la prison à l'aéroport pour être expulsé une fois encore.
Il faut qu'Ammar Amedjar bénéficie de la grâce présidentielle pour sortir immédiatement de prison. Il faut d'autre part et évidemment, qu'un titre de séjour vie privée et familiale soit immédiatement délivré à Ammar Amedjar et que des excuses publiques soient faites à Rahma Amedjar pour le traitement scandaleux dont son mari a été victime.
Le préalable à tout cela est l'engagement public du ministre Besson de ne pas faire conduire Ammar directement de la prison à l'aéroport ou au centre de rétention.
Numéros tel : 02 41 81 81 81 & 02 41 81 80 20
Fax:02 41 88 04 63
Mails: marc.cabane@maine-et-loire.pref.gouv.fr
cabinet-prefet@maine-et-loire.pref.gouv.fr


LE PERE DE NAPHTALI, 15 MOIS, BANNI
Ogima TSASA NDUKA a été condamné à une peine de prison il y a 10 ans. C'est du passé mais l'interdiction du territoire dont il avait été frappé court toujours. Cela signifie qu'Ogima conjoint d'Irène (naturalisée française) père de Naphtali, 15 mois, a été placé en rétention pour des faits qui remontent à 10 ans et pour lesquels il a payé. Il risque à tout moment d'être expulsé en république Démocratique du Congo.
Toute la vie d' Ogima est en France, ses oncles, ses tantes, sa soeur, sa conjointe et son fils .
Lors des dernières élections congolaises Ogima a été interviewé par un journaliste qui a transmis cette vidéo avec la photo et le nom d'Ogima au Congo. Les conséquences immédiates ont été la dévastation de l'appartement de sa soeur vivant à Kinshassa.
Nous ne pouvons accepter le départ d'Ogima, d'abord parce que son retour là bas est risqué, ensuite parce que nous ne voulons pas que Nephtali soit privé de son père et Irène de son conjoint.
Aidez nous en écrivant au ministère de l'intérieur pour demander qu'Ogima soit assigné à résidence pour que son interdiction du territoire français puisse être levée –c'est compliqué, mais ce sont les textes)
site http://www.interieur.gouv.fr/sections

staub a dit…

Que de conneries. Que de propos dégoulinants. Quelquefois, on rencontre quelqu'un de gauche et on se dit: "tiens, au moins un qui semble intelligent", mais quand on gratte un peu, on trouve le moisi, le traître, le philosémite, le xénophile, le vaticon de mes deux. Vous serez décidément toujours recroquevillés dans vos arrière-mondes. Mais ce qui vient n'épargnera personne. On récolte ce qu'on sème.

Anonyme a dit…

Yes, I understand you. In it something is also thought excellent, I support.