31 janvier 2011

Le 5e canton sur... rdvtele



Décidément, c'est la saison des interviews... Aujour'hui, c'est à une rencontre avec Jean-François Bosch de rdvtele (la chaîne du désormais célèbre Taratatouille), que je vous convie. Notons que cet entretien a été enregistré dans les nouveaux locaux en cours d'aménagement de la Web télé, juste en face... des Populaires Sud du stade du Ray où j'ai assisté à tant de matchs.

Comme d'habitude, c'est Annick, attentionnée et discrète, qui était à la caméra.

On peut écouter l'émission sur le site de rdvtélé.

6 commentaires:

Emmanuel a dit…

La médiatisation de notre candidat préféré continue avec toujours autant de talent pour défendre notre Vème et beaucoup de complicité avec le journaliste qui admire le fin rhéteur. Mais quel était donc ce curieux objet entre Patrick et l'intervieweur ? Une lampe ? On aurait dit une femme nue ? Mystères... Je vais regarder à nouveau pour vérifier... En tous cas l'extincteur présent montre que notre candidat était bien en sécurité.

Patrick Mottard a dit…

En fait il s'agit de la pythie du 5ème canton lisant l'avenir dans la boule du "prisonnier"...et d'après ce qu'elle m'a glissé à l'oreille ce ne sera pas le chagrin et la pythie ...

cléo a dit…

Vérifier quoi exactement? Aucune incertitude à nourrir si non pour la sûre en chair. C'est une lampe merveilleuse qui fait fourcher la langue à qui s'exprime en sa présence. Une autre interprétation: une étrange pythie, dangereuse peut-être.

Emmanuel a dit…

La boule du prisonnier, bon sang mais c'est bien sur...

Anonyme a dit…

Encore une superbe interview qui met l'accent sur les qualités de l'homme de terrain en parfaite osmose avec la réalité. Pour fréquenter régulièrement le quartier de la Libération, j'espère que notre Maire aura d'autres idées qu'un marché couvert pour la Gare du Sud, en tout cas espérons qu'il a vraiment dit çà... comme çà sans avoir vraiment réfléchi à la question, que l'absence de réflexion à laquelle il est permis de croire puisse pour une fois susciter un sursaut de conscience et de discernement, et que son intérêt personnel soit un tremplin pour nous offrir malgré lui de belles réalisations dans ce lieu qui y est si propice, tout en nous laissant un peu de vie sur l'avenue et la place qui seraient encore plus grises et tristes sans le marché. Continuons ensemble à lutter contre les inepties pour la mise en valeur de notre canton.

Emmanuel a dit…

Une lampe, une femme, une pythie ou je ne sais quoi d'autres mais en tous cas elle en fait des contorsions pour attirer le regard de notre conseiller général...