02 novembre 2011

Je m’abonne à nouveau à Charlie Hebdo




Très franchement, je ne suis pas un inconditionnel de l’humour de Charlie Hebdo. Question d’épiderme et de sensibilité probablement. Pourtant, je me suis abonné une année  il y a quelques temps à cet hebdomadaire satirique. C’était après l’affaire des caricatures. Car si je ne suis vraiment amateur de l’humour- maison, je soutiens sans nuance la ligne éditoriale anti-intégriste du journal. Conseiller municipal, j’avais même affiché la une de l’hebdo sur la porte de mon bureau en signe de solidarité. La liberté de la presse doit être défendue car elle est l’essence même de la démocratie.

Puis le temps passa et je n’ai pas éprouvé le besoin de renouveler mon abonnement. Aujourd’hui après le lâche attentat de la nuit dernière, c’est avec fierté que je vais renouveler mon engagement d’il y a quelques années. C’est que le combat contre la bête immonde de l’intégrisme n’est jamais achevé et que Charia-Hebdo le vaut bien.

9 commentaires:

Claudio a dit…

Je n'ai pas acheté Charlie Hebdo depuis ma jeunesse (oui, oui, je sais, ça fait longtemps) et j'ai voulu, ce matin, dans le même esprit que le tien, Patrick, aller acheter MON exemplaire en forme de solidarité. Je suis revenu bredouille. Tous les kiosques avaient été dévalisés. Mais, on me dit qu'ils en avaient reçu très peu.

Je trouve toujours dérisoires les petites querelles politiques, les pseudos-indignations sur des sujets dérisoires, les petites révoltes embourgeoisées pour des salaires, des emplois, des retraites, des petites phrases ou même des dérapages verbaux. Mais là, c'est autre chose, il y a des combats qui en valent la peine. Je ne dirai jamais assez à quel point les fanatismes, et surtout les fanatismes religieux me font sortir de mes gonds. La religion tout court aussi d'ailleurs (qui n'a rien à voir avec la foi) et tous les embrigadements aussi.
Je vote Charlie Hebdo.

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

Liberté de la presse : OUI
Lutter contre l’intégrisme religieux : OUI
Lutter contre le terrorisme : OUI
Faire des caricatures de prophètes : NON
Faire de la provoc’ qui ne règle rien et qui empire les choses : NON
Faire n’importe quoi (dire, écrire, dessiner, agir…) au nom de la liberté d’expression : NON
Mettre une BOMBE pour se faire entendre : NON (Au secours c’est des malades!!!!) ‘-‘

Emmanuel a dit…

Cela fait plus de 15 ans que j'achète Charlie Hebdo toutes les semaines sans jamais en manquer un.
Et aujourd'hui, incroyable, je suis sorti vers 10 heures du matin, trop tard, et impossible de trouver mon Charlie hebdomadaire.
Les événements de ce jour ont "boosté" les ventes.
Ah la fidélité, ça paie pas toujours...

bernard gaignier a dit…

J'aime pas Charlie Hebdo.
J'ai aimé celui d'avant, de Reiser, Cavanna Delfeil de Ton que j'ai acheté pendant des années.
Quand il est tombé, le titre a été volé quelques années plus tard par la bande à Philippe Val. En effet Cavanna n'avait jamais déposé le titre.
Quand on pense que ce réac Philippe Val a dirigé ce journal jusqu'à ce qu'il vienne manger la soupe de sarko à france inter en virant Pascal Portes et Stephane Guillon!
Charlie Hebdo savait très bien ce qu'il faisait en faisant cette provoc.
L'attentat lui rend service. et lui fait une belle pub.
Mon commentaire ne va pas vous plaire...mais tant pis.

Dominique a dit…

Tu as raison, Bernard, ton commentaire ne me plaît pas. Parfois, il faut savoir voir l'essentiel... et manifestement tu passes à côté...

cléo a dit…

L’autorité de la force, ou plutôt de la violence, parce qu’il y a des forces vives et constructrices, n’en n’est pas une. Ne serait-ce que pour cela et malgré des réserves partagées sur ce qu’est devenu Charlie au regard de ce qu’il a pu être, il me semble nécessaire de réaffirmer par un moyen difficilement discutable, la liberté de la presse, ou tout court, celle d’expression, qu’il y a un incommensurable entre dire il y en a marre et jeter un pavé dans la mare . Je repensais, en lisant post et commentaires, à La société ouverte et ses ennemis de Popper et , lecture plus récente, à un dernier ouvrage de Rawls, ce philosophe américain qui, prenant acte du pluralisme et de sa nécessité au sein des démocraties, pose la difficile question de savoir comment une société juste et libre est possible dans des conditions de conflits doctrinaux sans espoir de solution ? Je ne ferai pas l’exposé… c’est long et parfois un peu aride. Par contre, attenter, doit bien avoir un rapport avec la reconnaissance de ce qui constitue une menace (au moins dans l’imaginaire si non de fait). Je ne crois pas qu’on soit menacé (bien qu’on puisse se sentir l’être) là où la discussion est possible et où chacun, en droit, peut être l’égal de l’autre dans ses prétentions à la vérité. Mais enfin la vérité au cocktail Molotov…Bien sûr Charlie provoque, amorce, mais… récolte ?

Antoine a dit…

Je n'irais pas jusqu'à m'abonner, mais acheter le numéro a été ma première réaction hier matin pour marquer mon attachement à la liberté d'expression. (hélas resté à l'état de projet, et je vois qu'il est déjà trop tard).
Saluons aussi Nicolas DEMORAND et l'équipe de Libé pour leur solidarité.

Emmanuel a dit…

Je suis assez d'accord avec Bernard sur le rôle de Philippe Val et malgré mon soutien au journal j'ai eu beaucoup de mal à digérer son retournage de veste à Inter et son action pour virer Guillon et Surtout Portes, véritable héros des temps modernes...
Le journal a survécu à Val et donc vive la liberté d'expression...

jean pierre a dit…

bravo bernard je signe ton papier des deux mains.
comment bernard tu n'aurai pas vu L'ESSENTIEL ALORS QUE NOUS NE SAVONT TOUJOURS PAS QUI EST A L'ORIGINE DE CET INCENDIE ????? en dehors de la version officielle.
quand a la solidarité de liberation je me roule parterre de rire. 25% de vente supplémentaire ce matin... a les affaires ....