06 novembre 2011

Pour Michel Garibbo…



Il y a quelques années, j’avais failli être victime de la chute d’un rebord de balcon tombé de la façade d’un immeuble (municipal) de la place de la Libération.

Fort de cette expérience pour le moins traumatisante, je n’ai cessé par la suite d’intervenir au sein de Conseil municipal afin d’alerter la municipalité Peyrat sur les risques encourus par nos concitoyens et sur la nécessité de purger l’ensemble des façades des immeubles de la ville présentant les mêmes caractéristiques que celui qui m’avait joué un mauvais tour. A chaque fois, on me répondit plus qu’évasivement, parfois même avec condescendance…

Et ce qui devait arriver arriva en  novembre 2010 (voir sur ce blog « Le destin a bon dos ») : un fonctionnaire des impôts en retraite, Michel Garibbo, est tué par la chute d’un morceau de balcon alors qu’il allait acheter son pain dans une superette située dans l’avenue Malausséna.

La municipalité ayant changé, c’est donc Christian Estrosi que j’ai alerté en lui rappelant qu’en tant que maire il est individuellement détenteur des pouvoirs de police administrative liés à la sécurité. Il me répondit, presque par retour de courrier en promettant qu’une enquête serait diligentée.

Hélas, cette bonne volonté n’a été – plus d’un an après – suivie d’aucun effet et les incidents ont continué à se multiplier : avenue Malausséna, rue Veillon, avenue Jean Médecin, zone piétonne… La boucle fut même ironiquement bouclée le jour où une nouvelle chute d’éléments de façade intervint à partir de l’immeuble de la place De Gaulle déjà à l’origine de ma mésaventure quelques années plus tôt (voir, sur ce blog, « Libération, quartier de tous les dangers »).

Jeudi, un nouvel accident a eu pour cadre la rue Emmanuel Philibert. Devant l’inertie de la mairie, la discrétion de l’opposition municipale sur le sujet et, il faut bien le dire, l’indifférence de la population, j’ai repris mon bâton de pèlerin en alertant à nouveau publiquement le maire de Nice sur ces événements qui mettent gravement en danger la vie de nos concitoyens et qu’il ne peut se contenter d’observer en spectateur.

Nice-Matin n’ayant pas relayé mon initiative, je prends donc à témoin les lecteurs de ce blog.

Il est consternant de penser que Michel Garibbo a payé de sa vie cette irresponsabilité générale ; il serait navrant de constater que sa mort n’a même pas servi à nous obliger au principe de précaution…

Lettre à Christian Estrosi


22 commentaires:

Emmanuel a dit…

Nous sommes obligés de marcher la tête en l'air pour éviter que le ciel ne nous tombe sur la tête.
Faisons en sorte que ce genre d'accidents n'arrive plus à nos concitoyens.
Les rues de Nice ne sont vraiment pas toujours sans dangers.

Anonyme a dit…

Ce qui est choquant, c'est que Nice Matin ne relaie pas votre initiative !
à Nice on préfère parler des paillettes qui nous coûtent chers en impots, et qui ne sont pas des priorités, mais comme elles font briller les p'tites têtes qui ont la grosse tête,alors...

Anonyme a dit…

Vous pensez bien qu'Estrosi Matin n'allait pas relayer votre excellente initiative. Vivement à Nice un vrai journal concurrent, objectif et libre (on peut toujours rêver non).

Anonyme a dit…

Il n'y a qu'à installer des caméras de videosurveillance des balcons

Anonyme a dit…

comment imaginer que NICE MATIN journal officiel de l'UMP 06 accepte de passer un papier d'un oposant.
monsieur Emmanuel attention a marcher la tête en l'air ont ne voit pas les merdes de chiens et vlan ont se retrouve le cul parterre et pif paf c'est la qu'un morceau de balcon se détache...ok c pas de chance.
non je rejoins l'autre anonyme des cameras de surveillances des blacons au bon casque de moto et marchont au milieu de la rue.
mais la attention au voiture...
si je réfléchi ont a des vies dangereuses.

Antoine a dit…

"Il n'y a qu'à installer des caméras de videosurveillance des balcons"

J'aime bien cette idée...

Tu sembles nous interpeller dans ton billet. Comment souhaites-tu que nous agissions ?

Le Mouton Enragé a dit…

Entièrement d'accord pour ce qui est du quotidien local, manquant aussi fidèlement que de coutume toute occasion de justifier son effarante longévité, et dont la prudente "neutralité" sur le sujet ne saurait hélas surprendre.
Pas d'accord du tout sur un autre point: on ne peut guère soupçonner d'indifférence la population après avoir été élu aussi confortablement -pour ne pas dire triomphalement au vu du contexte... Si c'était pour faire enrager, c'est gagné!
Que ladite population rencontre quelques difficultés à se fédérer est en revanche l'écueil classique. Pour reprendre Antoine, la question est donc: comment serait-il opportun qu'elle se manifeste?

Patrick Mottard a dit…

Je pense tout d'abord aux comités de quartier qui se mobilisent parfois pour des causes moins importantes ...mais aussi aux habitants et aux proprios de ces immeubles...lettres au maire,pétitions...tout est bon,là aussi il s'agit de sécurité !mais mon cher mouton il est vrai que voter pour celui qui dénonce ce scandale depuis des années n'était pas une mauvaise idée...la preuve :je peux ainsi poursuivre ma croisade en faisant un peu de ramdam !!!

Le Mouton Enragé a dit…

Bien sûr que ce n'était pas une mauvaise idée! Le cheval n'est pas l'animal qui m'est le plus familier mais en matière d'élections, je mise généralement sur le bon.
La preuve: ça avance déjà!
Il ne manque qu'une liste des lieux sinistrés pour que la pétition soit prête à être rédigée. Aucun doute qu'on soit nombreux à se rallier au son du ramdam du croisé!

Anonyme a dit…

Un morceau de balcon sur la tête des têtus c'est aussi très efficace !

Anonyme a dit…

Monsieur Mottard Patrick, si vous souhaitez prendre des initiatives comme celle-ci, vous devez vous retrousser les manches. Montrez-nous votre lettre, et tout ce que vous avez entrepris de concret sur ce sujet, parce que si vous attendez que vos bloggeurs résolvent les anomalies du système, on est mal barré… Ce n’est pas en mettant de la poudre aux yeux, profitant d’un incident exceptionnel, pour impressionner votre clique, que vous allez faire avancer la cité. Vous critiquez le Maire, mais vous n’êtes guère plus productif !
Ras le bol de cette opposition molle et rabougrie !

alaind a dit…

Attention aussi à l'astéroïde 2005YU55 qui va passer demain matin entre 7 et 8h, si le temps est dégagé il risque d'y avoir du monde aux balcons!

Patrick Mottard a dit…

A l'attention de l'anonyme quelque peu énervé précédent, je tiens à rappeler qu'il est, comme je l'ai dit, de la responsabilité du maire de traiter de cette question qui n'a rien d'un "incident exceptionnel". En tant qu'élu départemental, je ne peux que mettre l'accent sur les problèmes qui se posent et proposer des solutions comme je l'ai fait depuis bien longtemps.
Et puisqu'il souhaite voir la lettre envoyée, je l'ai intégrée dans l'article.

Dominique a dit…

J'adore les commentateurs qui, sous la protection de l'anonymat, se prennent des airs de donneurs de leçon tout en étant particulièrement agressifs... Mais, on le sait bien, le courage n'est pas une chose unanimement partagée.

helyette a dit…

D'un sujet extrêmement sérieux puis qu il y a eu mort d homme en 2010,nous frôlons le ridicule avec le commentaire de l anonyme agressif..En effet,pour ma part je voudrais saluer le courage de Patrick,qui pourrait très bien ne pas diffuser certains commentaires,et,faire en sorte que son blog soit nickel-chrome.Mais c est très bien ainsi..Patrick démontre encore une fois qu il est ouvert a toutes critiques même celles qui ne sont pas justifiées..Merci Anonyme Agressif,vous apportez la preuve que Patrick diffuse sans modération.

Le Mouton Engagé a dit…

Difficile de comprendre en quoi bénéficier d'un élu de proximité dispenserait tout citoyen du minimum de sens de la responsabilité civique qui est la sienne.
Difficile également d'attendre de sa seule personne l'influence de milliers -surtout quand même un mort n'est semble-t-il pas jugé suffisant pour susciter une réaction des pouvoirs publics.
Difficile enfin de comprendre comment la courtoisie d'un discours s'efface si souvent dans l'"anonymat".
L'assistanat est certes une vocation comme une autre. De celles qui ne grandissent pas ses adeptes.

Emmanuel a dit…

Complètement d'accord avec Dominique et Helyette, C'est courageux et très honnete de publier tous les commentaires surtout quand ils sont anonymes et assez vindicatifs.
Le blog de Patrick Mottard n'est pas une annexe de la mairie et parler de problèmes non réglés est déja un début de prise de conscience.
Si tout le monde faisait déja cela...
Sur ce sujet, Patrick n'est pas à son premier blog et essaie constament de trouver des solutions.
Encourageons plutot ce type d'initiatives et merci aux anonymes qui participent à ces débats!

Z comme z... a dit…

Vaste sujet si l'on considère le nombre de bâtiments à ravaler.
Il suffit de lever les yeux pour prendre peur!
Notre mairie encourage le déplacement à pied et en transports en commun, usant de moyens quasi mafieux pour mettre à l'amende les automobilistes. 
Compte tenu de l'état de décrépitude des immeubles de Nice, pour ma part, il n'est pas question de sortir de mon auto pour l'instant.

Pour autant il ne me viendrait pas à l'idée de mettre cela sur le dos d'un élu qui dénonce cet état de fait, pas plus que d'attendre qu'il règle à lui seul et sans soutien le problème.

L'inertie, le manque de moyens, le désintérêt public et privé, prouvent que ce "combat" n'est pas gagné.
Le silence entêté de l'agence médiatique locale, aux ordres du pouvoir corrobore la thèse de l'attentat politique.

Je suis pour ma part prêt à agir dans la mesure de mes moyens en signant la pétition dont il est question plus haut

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

En effet, on ne peut que féliciter Patrick.M pour son initiative.
Quant à l'anonyme un peu dépressif, nous compatissons, ça ne doit pas être facile d'être à sa place, pour dire des bêtises pareils, il faut vraiment pas être bien..

Anonyme a dit…

vous avez raison c'est tout simplement scandaleux d'écrire anonymement.

Anonyme a dit…

Il appartient à l'auteur du blog de publier ou pas les commentaires...des anonymes...
Et visiblement, il est pour, même quand il sont "bêtes" ou "méchants" et c'est tout à son honneur, car c'est assez rare pour un élu !
et c'est tout aussi assez rare qu'un "ennemi" prenne la parole de cette façon...j'ai des doutes.
ça ressemble plus à de la provoc', ou à une mauvaise plaisanterie...
@.@

Mari-Luz a dit…

Je n'avais pas réalisé la longueur de la liste de ces incidents.

J'interviendrais volontiers sur le sujet au prochain Conseil Municipal (25 novembre). La municipalité dépense des millions d'euros pour de l'évènementiel bling bling - style les "Femmes en Or" à 400 000 euros - ou subventionne des restaurations luxueuses de façades pour les places touristiques. Mais on est dans l'indigence absolue pour une entretien planifié du bâti urbain.

On rédige un voeu ou une motion? "Il" ne pourra me rétorquer que ce n'est pas d'intérêt communal ...