10 mai 2012

Danièle Hoffman-Rispal




Danièle Hoffman-Rispal est députée PS de la 6e circonscription de Paris. Elue en 2002 contre le député PRC Georges Sarre, elle est réélue en 2007 avec 69,12%, ce qui en fait la députée la mieux élue de France. Depuis 1995, elle est également membre du Conseil de Paris et contribue aux deux succès municipaux de Bertrand Delanoë.

Nous avons donc affaire à une élue de terrain qui a su s’implanter solidement dans un territoire urbain sans pour autant être en situation de cumul des mandats.

Pourtant, c’est elle (une femme donc) que le PS a évincée au profit de Cécile Dufflot, responsable dans l’appareil des Verts depuis dix ans, sans implantation locale connue sur ce territoire.

Cette apparatchik a donc été choisie, pour des raisons obscures (les Verts avaient soutenu Martine Aubry au moment des primaires…), par un PS suicidaire qui se tire une balle dans le pied pour les prochaines municipales de Paris. L’argument officiellement avancé est, qu’à défaut de proportionnelle, les Verts ne peuvent pas avoir d’élus aux législatives. Noël Mamère, maire de Bègles depuis 1989, député Vert élu en 1997 en prenant une circonscription à la droite et réélu depuis, apporte un cinglant démenti à cette scie. Il est vrai que lui a travaillé le terrain et a su s’implanter tout en menant des combats nationaux (au-delà des thèmes écologistes, pour le mariage gay, par exemple).

Au passage, notons que cet argument peut être repris avec neuf fois plus de légitimité par Marine Le Pen qui, avec son score important, n’est pas du tout assurée d’avoir des députés. Quand le FN est à 18% et les Verts à 2%, je suis plutôt réservé vis-à-vis de la proportionnelle.

Cette candidature parachutée, si peu en accord avec la volonté souvent sincère des Verts de faire de la politique autrement, n’a pas de raison d’être. Cécile Dufflot doit renoncer à sa candidature d’autant plus facilement qu’elle explique dans tous les médias qu’elle sera ministre…

Si vous voulez en savoir plus sur le parcours de Danièle Hoffman-Rispal, vous pouvez visionner son "entretien intime" sur la Chaîne parlementaire. J'intègre ici la deuxième partie de cet entretien au cours duquel elle parle de son parcours politique. La première partie porte davantage sur son enfance et sa vie familiale (vous pouvez la visionner sur son site ou sur Dailymotion).


18 commentaires:

Anonyme a dit…

Madame Hoffmann-Rispal n'est plus conseillère de Paris depuis 2008, date à laquelle elle a décidé de ne pas se représenter à une place éligible à un tel mandat. Ce qui est tout à son honneur. Dehors les prolos, bonjour les bobos, tel semble être le mot d'ordre de l'accord électoral parisien.

Patrick Mottard a dit…

Donc acte cher Anonyme...

Laurent Mittelette a dit…

J'ai vraiment de plus en plus de mal avec les décisions arbitraires de Martine AUBRY, qui refuse l'idée du retrait d'une candidate PS face à François BAYROU mais qui n'hésite pas à sacrifier Danièle Hoffman-Rispail, élue valaureuse,pour la trop ambitieuse Cécile DUFLOT !!!!

Anik a dit…

Ils méritent bien leur surnom de khmers verts

Joelle Vacca a dit…

Ca commence bien !

Anonyme a dit…

Cécile DU..FLOU ! on en veut pas !

Laurent Weppe a dit…

Pour rendre les choses encore plus confuses, les verts avaient deux députés député dans la capitale: Martine Billard députée de la première circonscription, passée avec armes et bagages des Verts au PdG qu'elle dirige avec Mélenchon et par dessus le marché sacrifiée sur l'autel du redécoupage des circonscriptions., et Yves Cochet, parti au Parlement Européen dont la circonscription elle aussi charcutée au redécoupage a malgré tout de bonnes chances de rester à gauche.

Le résultat c'est que les Verts sont passés de deux députés à zéro pour des raisons assez éloignées du suffrage universel.

***

Dehors les prolos, bonjour les bobos, tel semble être le mot d'ordre de l'accord électoral parisien.

Soit dit en passant, les discours anti-bobos commencent à me gonfler:

D'abord parce que ce discours anti-bobo, je l'ai trop souvent entendu repris en boucle par les thuriféraire mélenchonistes de la vrai-gauche-authentique-qui-se-soucie-des-prolétaires-pas-comme-les-bourges-du-PS qui sont là odieusement hypocrites: c'est Martine Billard, l'ex-verte devenue co-présidente du PdG qui est depuis dix ans la député du cœur de Boboland, et quand la patronne de son parti, les cadres de son parti, les adhérents de son parti, et les électeurs de son parti sont des bobos dans des proportions qui surpassent celles de tous les autres partis français, le moins que l'on puisse faire, c'est de ne pas cracher sur ses propres troupes.

Ensuite parce qu'à la différence des quartiers chics de Paris, les quartiers bobos de la capitale n'ont pas bannis tous les pauvres ou presque et caché dans des chambres de bonnes accessibles seulement via des escaliers croulants dérobés le peu qui restent: dans le 3ème arrondissement de Paris, 7.000 personnes sur 35.000 vivent avec moins de 1.000 euros mensuels par foyer. Dans le 4ème arrondissement, là où on trouve la Mairie de Paris, les îles de la cité et de Saint Louis, on compte plus de 4.500 personnes qui vivent elles aussi avec moins de 1.000 euros mensuels par foyer sur les 28.000 habitants de l'arrondissement. Dans le 11ème, c'est 32.500 personnes sur les 150.000 qui habitent l'arrondissement qui vivent avec moins de 1.000 euros mensuels par foyer.
Cela fait dix ans que les élus locaux de ces arrondissements, qui se font si souvent pointer du doigt et accuser de n'être que des bourges qui jouent à faire semblant d'être généreux font ce qu'ils peuvent avec des bouts de ficelles pour remplacer un État UMP démissionnaire qui en fin de compte aurait bien aimé voir tous les pauvres de la capitale chassés de celle-ci par les loyers et l'inflation.

"Bobo" est devenu une insulte parce que l'UMP et le FN ont à cœur de détourner le regard du public du fait qu'ils sont à la base des partis de grands bourgeois unis par leurs mépris de la plèbe: réemployer les artifices rhétoriques des saboteurs de la République ne fait que donner une légitimité à leurs mensonges.

BOETTO José a dit…

Le PS est en train de scier la branche sur laquelle il s'est assis...
Pas trés encourageant pour la suite !!!

Emmanuel a dit…

C'est tout les Verts ça, même avec 2,5 % des voix ils réclament des circonscriptions et des ministères. Quel toupet et surtout quel mauvais exemple !
Patrick, à quand un ministère pour Gauche autrement ?

Jean-Christophe PICARD a dit…

Absolument d'accord avec toi, Patrick !

C'est une honte !

Marianne Claire Obscur a dit…

Aïe ! Que de tractations et de cuisine, de quoi déconsidérer à nouveau la gauche aux yeux de l'électorat :( Et puis un coup de chapeau aux "bobos", plus sympathiques à mes yeux que les bourgeois de droite, pleins de morgue et d'égoïsme.

Sami a dit…

Certains au PS national méprisent les élus locaux de leur propre parti pour des accords à la con.
je déplore ces procédés pour satisfaire l'égo de miss Duflot qui ne représente qu'elle même ...

Anonyme a dit…

Qu'ils sont bizarres ces gauchos à peine élus et voilà que ça se tape sur la tête :/
Pépito

Anonyme a dit…

à carras aujourdhui encor plus que d'ahabitude ça sentait la ch...a...sse

sami a dit…

d après le JDD du 13 Mai ,Un accord a été trouvé entre les deux candidates .Danièle Hoffman Rispal sera suppléante de Cécile duflot.
Cet accord est semble t il intéressant pour Danièle Hoffman car Cécile duflot rentrera au gouvernement...Donc par ces petits arrangements elle conservera son mandat de député ...

Laurent Weppe a dit…

@Sami

Je confirme, elle a envoyé hier un email annonçant le deal à ses administrés.

Emmanuel a dit…

Sami, c'est foutu ça y est les Verts sont dans le fruit....

Claudio a dit…

Donc, affaire réglée. Et de quelle manière ! ça c'est de la popote indigeste. Alors Madame Hoffmann-Rispal méritait-elle vraiment notre intérêt sur ce coup-là. Pas sûr puisqu'elle accepte ce petit arrangement du plus mauvais effet.
En plus, maintenant, on est sûr de se taper Duflot quelques temps sur nos écrans télé. On soufflait de ne plus voir Morano, et v'là qu'on nous sert Duflot. Bon, prions pour qu'on ne nous oblige pas à supporter Hamon ;-)