20 novembre 2012

Elections d’appareil : élections-magouilles




Le faible écart entre Copé et Fillon est presque un aveu : le scrutin ne pouvait pas échapper au candidat qui tient l’appareil du parti. Exactement comme il y a quatre ans, la victoire ne pouvait pas échapper à Martine Aubry (de quelques voix également), la candidate de l’appareil face à Ségolène Royal.

En fait, les élections militantes à l’intérieur d’un parti politique appartiennent à deux catégories :
- les élections sans enjeu, et en général, tout se passe bien avec un faible taux de participation ;
- les élections avec enjeu de personne, et dans ce cas, le candidat de l’appareil jouit d’un avantage considérable (choix des lieux, des horaires et des dates de vote, possession de fichiers, possibilité de régulariser certaines cartes au dernier moment, bourrage d’urnes, commission de recours aux ordres).

Pour ma part, je me suis trouvé confronté assez souvent à ce type de situation lors d’une vie antérieure au PS (pour une échéance importante, il y a quelques années, on m’a même avoué benoîtement une inversion du résultat…)

C’est la raison pour laquelle j’ai jeté l’éponge en 2007 pour l’investiture des municipales, sachant très bien que, comme Fillon, comme Ségolène, je serai battu des quelques voix nécessaires (un mois avant l’échéance, je ne connaissais toujours pas le corps électoral…).

Il faut donc éviter ces pseudos votes militants et suivre l’exemple du PS qui a su, par les primaires présidentielles, sortir du cauchemar du Congrès de Reims. Avec un corps électoral important, les manœuvres d’appareil perdent une grande part de leur efficacité et la démocratie interne devient ainsi une réalité.

A méditer.

16 commentaires:

Ségurano a dit…

Monsieur Mottard,

Vous avez très bien fait de jeter l'éponge. De toute façon, le clan néfaste des Biscariens, tenus par le premier fédéral, vous aurait eu au tournant en inventant comme par le passé des histoires à dormir debout... Voir le post:
http://lesbilletsdesegurano.blogspot.fr/2012/11/pourquoi-jai-vote-mottard-aux-dernieres.html

Vous n'êtes pas ce genre d'homme. Et comme dit le proverbe "il vaut mieux être seul que mal accompagné"

thierry TIRBOIS a dit…

Merci pour ta franchise et cette analyse lucide, Patrick!

Jean-Christophe Picard a dit…

Evidemment que tu aurais été battu !

Ah, les militants socialistes qui viennent voter sans même connaître le nom de leur secrétaire de section ! Que de souvenirs...

:-D

Stéphane a dit…

Oui, très bonne analyse, sans concession et pétrie de vécu. Raison pour laquelle, entre autres, je veux bien suivre la voie que tu traces depuis un certain temps déjà, quand bien même je ne fréquente pas avec grande d'assiduité la permanence de Cyrille Besset et autres rdv du genre. Je n'en perds pas une miette, même de loin !

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

C'est déjà un grand pas pour l'UMP de présenter deux candidats...
La surprise de cette élection est qu'elle donnait gagnant F.Fillon, et c'est JF.Copé qui a été élu...
Si l'élu avait obtenu une large majorité il n'y aurait eu aucun débat sur les "magouilles"...alors même qu'elle auraient existées...
Ce qu'il faut surtout retenir de cette élection (à mon avis) c'est la division flagrante et compliquée de ce parti...
Pour votre expérience, elle est très regrettable, car le PS a sciemment voulu perdre un homme capable, en ne gagnant rien en retour, et je remarque que c'est souvent le cas dans les microcosmes des partis politiques...
Hélas !

Anonyme a dit…

Dommage pour les magouilles !

Je crois que l'UMP est jalouse du PS qui est allié au extrêmes gauches qui lui donne de l'avance pendant les scrutins!

Ils se sont dit si le boulanger d'à côté (le FN) fabrique de bons "pains au chocolat" pourquoi ne pas lui voler la recette puisq'on ne peut pas s'associer avec lui! C'est eux qui lui ont donné la levure et maintenant il veulent faire mieux! le comble quoi!

C'est dommage vraiment dommage d'en arriver là à tous les points de vues...

Pépito

Anonyme a dit…

C'est malheureusement pourquoi j'ai écrit depuis sur ce blog: des primaires ....CHICHE !

Vous avez la même analyse que moi, c'est bien de le reconnaître. Tant que vous n'avez pas l'aval du parti majoritaire, c'est le néfaste PA qui sortira TOUJOURS du chapeau. Alors il semble inutile de tendre la joue pour ...prendre une nouvelle gifle. Ou alors vous êtes maso?

Dommage n'est-ce pas!

F.B Contes

Stéphane a dit…

oui, dommage...

Anonyme a dit…

Pour ma part la guerre des chefs et les magouilles ne me dérangent pas trop en politique, je trouve ça plutôt "amusant", même si je suis choquée par l'attitude du PS local vis à vis d'un homme comme vous.
(J'espère d'ailleurs que cette erreur sera rattrapée avec l'organisation de primaires pour la prochaine élection municipale de Nice...)

En réalité, ce qui m'horripile le plus dans l'univers "intra-muros" des partis politiques - car je l'ai vécu, je l'ai vu, et je l'ai entendu - c'est le mépris avec lequel on considère les personnes qui veulent se rendre utiles ou qui veulent soutenir leurs élus...
En tous cas à Nice dans le parti adverse, j'ai trop souvent entendu des "personnalités" se moquer des "anonymes" ayant encore la foi de participer à la petite vie politicienne de leur ville et qui sans eux le parti ne serait rien il faut bien le dire.
Ils disaient des choses dans le genre : "regarde moi ces c..., ils viennent tous pour voir le Maire ! Hahaha !!!"
(stupides ou pervers ? on se le demande)
Si les alliés du Maire ne sont pas contents que le Maire (ou une autre personnalité avec laquelle ils travaillent) soit populaire et adulé, alors il faudra vraiment qu'on m'explique comment ça marche cette histoire...
J'ai eu trop de peine en voyant des militants faire des kilomètres pour applaudir un élu et se faire humilier, repousser et gronder méchamment parce qu'ils étaient venus trop nombreux...
Les politiques ne sont pas des rock-stars, il faut leur assurer une sécurité et point.
Faire du zèle et ne pas comprendre que ces fidèles ne sont pas dangereux mais bien au contraire, je trouve ça scandaleux et révoltant !!! C'est de la méchanceté gratuite !!!
Résultat des comptes, BEAUCOUP (mais pas TOUS) de ces élus de proximité sont devenus impopulaires et antipathiques !

(...je ne vous raconte pas comment ils disent bonjour à leurs sympathisants et soutiens : sourires forcés, regards mauvais... bref, pas pro et pas très naturel tout ça...)

Je crois bien que certains de nos politiques locaux sont encore des "adolescents"... (Il n'y a qu'à observer leur attitude devant une caméra...) donc on ne va pas leur en vouloir et attendre patiemment qu'ils mûrissent...

A moins que la politique de proximité ne soit pas leur truc...Peut-être qu'ils aiment les honneurs et pas le reste...?
Dans ce cas il faudrait qu'ils pensent à faire autre chose dans leur vie !

L'air est pur, la route est large...



("une anonyme" qui ne vaut pas un clou !)

Emmanuel a dit…

Raison de plus pour demander une primaire ouverte à tous les citoyens dans le cadre de la désignation du prochain candidat aux municipales de 2014 à Nice !
En attendant chantons la Cocoé à Cocopé.

bernard gaignier a dit…

Je tiens à rassurer Segurano. Patrick n'est pas seul....et je le trouve plutôt bien accompagné!!
Manu je trouve ton jeu de mots lamentable et c'est une parole de spécialiste!!!

Ségurano a dit…

En réponse à Monsieur Bernard Gaignier a écrit...

"Je tiens à rassurer Segurano. Patrick n'est pas seul....et je le trouve plutôt bien accompagné!!"

Je faisais allusion à l'entourage de Patrick Mottard, s'il était resté auprès de PA à Biscarra. Bien entendu Patrick Mottard est même très bien accompagné et il est entouré pars des gens de valeur comme Lulu pour ne pas le nommer.

On a vu par le passé comme le premier fédéral s'est joué, avec des manipulations salaces, de ceux qui à juste titre, était meilleur que lui.

Je vous conseille de lire sur mon blog ce post à cette adresse:
http://lesbilletsdesegurano.blogspot.fr/2012/11/pourquoi-jai-vote-mottard-aux-dernieres.html

Cordialement

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

@Bernard
En matière de jeu de mots j'ai mieux encore :

L'UMP est Copé en deux !

;-)

Louis-Paul a dit…

N'empêche que tout cela est navrant et qu'il serait temps de mettre un grand coup de balai dans cet héritage des partis (pris) d'un siècle passé. Mais je ne vois toujours rien venir de vraiment novateur dans la vie politique et cela m'attriste. N'y-a-t-il donc rien d'autre que de se replier sur soi-même? Je n'ai pas de réponse...

Anonyme a dit…

Et si la solution, plutôt que d'inciter les gens à voter sous prétexte (justifié, mais...) pour des partis (pris) comme cela a été dit, ce ne serait pas l'abstention.
Si on estime que tout ce système politique est bancal, je ne vois pas d'autre solution pour faire passer ce message d'exaspération. Surprenant, peut-être mais pourtant.......
AlexandreR

Emmanuel a dit…

L'UMP est Copé en deux....joli ! et nous on est plié en quatre!!!
A quand le retour de Chirac ou Balladur ?
Ah vivement les municipales de 2014!