26 juin 2007

Du CADAM au CLAJ

L’émotion est intense dans l’hémicycle du Conseil Général quand l’assemblée rend ce qu’on appelle un dernier hommage à Jean-François Knecht. Sur proposition de notre groupe, il est décidé que la dernière œuvre humanitaire de notre ami sera abondée par notre institution. Il s’agit de la construction d’une école en Afrique. Quelques courtes minutes dans le hall du CG avec Françoise et Nicolas et déjà la politique reprend ses droits : intervention générale de Christian Estrosi, belle réplique de Paul Cuturello, interventions des six membres du groupe… A l’occasion d’une interpellation sur le suivi du Plan « Jeune 06 », Dominique nous permet de vérifier que sous le vernis de l’ouverture Benetton la vigueur thatchérienne d’Estrosi et des siens est intacte. Pour ma part j’interroge le Président sur ses intentions réelles concernant le dossier de « Nice, capitale européenne de la culture ». La réponse reste assez floue pour encourager les spéculations.

La séance va se prolonger paresseusement jusqu’à la fin de l’après-midi. Heureusement que les interventions de la conseillère du 7e canton ont le don d’énerver Monsieur le Ministre de la Martinique et de la Réunion, ce qui a pour conséquence d’animer quelque peu la séance ! Pour moi, il est déjà l’heure de rejoindre au CLAJ, pour le traditionnel rendez-vous de préparation du Conseil Municipal, Michèle, Pierre, Mariluz, Danièle, Bruno, Rémy et les autres. Après la longue parenthèse électorale, le plaisir de se retrouver est palpable avec un superbe cadeau en prime : le rapport définitif de la Chambre Régionale des Comptes qui valide les critiques que je formule depuis 2001 dans mes interventions sur le budget et la gestion de la municipalité Peyrat. Mais j’attendrai vendredi et le Conseil pour en dire plus sur ce blog. J’ai en effet remarqué que le Maire est un lecteur assidu de patrickmottard.blogspot.com car il fait de nombreuses citations en séance. Aussi je ne veux plus lui gâcher le suspens en annonçant lundi ce que nous allons faire… vendredi !

8 commentaires:

Marion a dit…

Pour une ex habitante de la Martinique, entendre cette expression de monsieur Martinique, ça fait maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal très maaaaaaaaaaaaaal !! Pitiééééééééé !!

Michel GROS a dit…

Les martiniquais et les réunionnais serait donc les sous produits de la République accordés à ce sous ministre de la République.
Mauvaise pioche humoristique, cher Patrick.

Patrick Mottard a dit…

Cette interprétation est plus qu'hasardeuse, cher Michel, et je ne la cautionne pas du tout !

Michel GROS a dit…

L'interprétation consiste à ne pas donner le vrai nom du ministère d'Estrosi, cher Patrick.
Moi je n'ai fait qu'un commentaire.
;-))

bernard gaignier a dit…

J'ai un pont commun avec Peyrat... cpmme beaucoup..c'est donc la lecture de ce blog!
Etant parti 2 jours en randonnée il a fallu que je me remette à jour du blog pour voir que j'avais été dénoncé dans le précédent comme amateur de Johnny Hallyday... De quoi me faire lyncher dans la période actuelle... bon et bien tant pis j'assume!!!Autant dire que je ne partage pas l'avis de ceux qui prétendent que sa version est la plus mauvaise.. C'est evidemment la meilleure. D'ailleurs tout à fait d'accord pour ceux qui font référence à fragment de Nice... Et quel regret que tu ne l'ais pas écrit à l'époque .... Tu imagines mes 2 choristes......

Militant impatient a dit…

Vivement vendredi Patrick, tu nous as alléchés avec ce rapport de la Chambre régionale des comptes !

ANTONIN a dit…

Non Bernard, Ce soir tu n'est plus seul à clamer ton amour pour notre johnny national.

Face à l'océan d'ingratitude de gauche qui entoure cet artiste qui est loin d'être un chanteur de salle de bain, je suis prêt moi aussi à le défendre (un petit peu quand même, c'est loin la Suisse)à tes cotés et à chanter avec toi à tue tête ses plus grand succès pour prouver à l'UMP que si eux, leur grand chef vénéré plutôt, pratique l'ouverture politique en nommant des ministres de gauche au gouvernement, nous, au PS, nous la pratiquons culturellement en nous appropriant les artistes qui l'on soutenu (enfin que Johnny parce que Doc Ginéco, Rika Zaraî, Mireille Mathieu, Enrico poy poy poy, non merci.)

Mieux même. Lors du prochain congrès du parti nous devrions créer tout les deux un nouveau courant inclassable, celui des amateurs du rocker Français.
Tu imagine lorsqu'il faudra prendre la parole à la tribune pour défendre notre motion en chantant?

ANTONIN

Serge Terrana a dit…

Certains de mes commentaires furent publiés sur internet à la lecture de tout les internautes.
Patrick m'avait expliqué que cela venait du fait que je les avais écrit avec au bas du commentaire mon nom et mon prénom.

Il est normal qu'après un désaccord profond avec la ligne du PS tant nationale que locale, j'annonce ma démission en qualité d'adhérent du PS.

Les autres commentaires furent publiés sur le net et je souhaite que cette décision le soit aussi, c'est pourquoi je signe se commentaire de mon nom, à toi Patrick de faire le reste afin que ce dernier commentaire soit publié sur internet.

Serge Terrana