17 juin 2007

Le PS n’est plus en réa

Si le résultat du 2e tour n’est en aucun cas une raison de ne plus s’interroger sur notre double défaite (Présidentielle et Législatives), il ne peut que réjouir les démocrates. Une opposition crédible et substantielle (notamment en matière de réformes constitutionnelles) siègera à l’Assemblée. Ce groupe restera très minoritaire par rapport à une UMP qui a la majorité absolue, mais il a gagné une tribune pour s’opposer et pour proposer.

Ce résultat a été obtenu en grande partie parce que la question sociale (TVA, cotisations…) s’est enfin retrouvée, au-delà des paillettes et des effets de manche, au centre du débat, comme pendant les élections régionales.

Hélas ! la mini vague rose n’a pas atteint les rivages des Alpes-Maritimes, puisque les résultats de la 1ère circonscription, celle de Virgile Barel et de Max Gallo, sont décevants (22 points d’écart) et même en recul par rapport à 2002, alors qu’un peu partout en France, les résultats sont supérieurs à ceux des dernières législatives.

Par conséquent, l’ensemble de nos analyses de la semaine se trouvent validées.

1) Au plan national, une réforme en profondeur de notre parti – programme et structures – doit se faire rapidement et collectivement, mais en évitant la précipitation, la confusion… voire le vaudeville !
2) Au plan local, rien n’est perdu, si nous sommes capables d’offrir un véritable projet de rassemblement et une ouverture à la société civile. Mais là aussi, rien ne sera possible dans la division.

Et puis entre nous, de grâce, évitons d’utiliser les lourdes défaites comme base de reconquête… Cela va finir par faire sourire la droite et agacer nos électeurs !

43 commentaires:

Jacques Barralis a dit…

Oui, le PS vient d’avoir un sursaut, pour autant est-il sorti de réa ?
En complément de ton analyse du jour, et des précédentes, un rappel pour aider au diagnostic :
- depuis bientôt 25 ans nous avons, petit à petit, perdu la confiance des salariés et de leurs organisations syndicales.
- nos Sections d’Entreprise sont devenues des peaux de chagrin, elles ont été dépossédées de leurs petites prérogatives par les Locales, les Fédé et même par Solférino au profit du RPR, pardon de l’UMP, et du FN qui nous ont remplacé dans les entreprises.
Je crains que la récente perfusion de « questions sociales » ne soit vite oubliée et je redoute que de nombreux docteurs éléphantesques ne nous imposent des potions périmées ou des remèdes de notables … avant de s’étonner, dans 5 ans, que le malade a replongé dans le coma et que le Schtroumpf Agité et ses Godillots ont été reconduits par les salariés et les chômeurs pour 5 ans de plus !!!

Claudio a dit…

Eviter "le vaudeville", c'est déjà trop tard.
Soirée électorale surréaliste : Quelqu'un qui serait revenu de la jungle tout vierge d'informations au même moment aurait eu toute raison de penser que la Gauche venait de faire un triomphe. Ridicule. (une intervention locale était du même tonneau)
Seul moment sain et digne : l'intervention d'Alain Juppé.

J'aime cette idée d'ouverture à la société civile.

Anonyme a dit…

Rien de glorieux dans la première circonscription qui a ne l'oublions pas 3 conseillers généraux sur 4...de mémoire ce doit être le plus mauvais second tour depuis la Libération dans une circonscription qui fût longtemps de gauche.Si on ajoute une qualif au 2ème tour obtenue uniquement à cause de la division de la droite l'autosatisfaction du candidat hier soir était pathétique et correspondait à ce que les français ne veulent plus voir les soirs d'élections...Vive Juppé !

Marion a dit…

Je ne suis pas du même avis. A quoi servent les élus si ils n'ont rien à proposer?
C'est mesquin mais au fond de moi, si certains égopolitiques de gauche s'étaient pris une déculotée sévère, ça ne leur aurait pas fait un peu de bien? Au moins à leur égo?

Non, pour moi, plus que jamais, le PS est en réa.

bernard gaignier a dit…

De nombreux enseignements à tirer de ce "retour"!
Claudio t'as raison la gauche n'est pas victorieuse.... en siège!! mais on aurait dit dimanche dernier qu'au deuxième tour elle serait majoritaire en voix... que l'on aurait appelé ça du délre!!
Bien sur on a perdu les élections! mais si le deuxième tour avait été dans la veine de ce que prédisaient les sondages on aurait parlé d'effondrement, d'opposition pour 10 ans....
Le grand perdant c'est Bayrou, qui ne pourra pas rester longtemeps dans sa posture; d'ailleurs c'est ce que lui a soufflé JM Cavada hier soir!!
Non la gauche peut regagner une majorité et le scrutin d'hier soir la montre calirement! Mais pas de triomphalisme! Sans remise à plat, sans nouvelle stratégie, sans une ligne claire débarassée des "scories" gauchisantes, sans un leader clairement identifié, rien ne sera possible.
Restent les municipales : Les projections des résultats d'hier donnent de nombreux espoirs de conserver des villes emblématiques (Paris Lyon ... etc) et d'en gagner d'autres : Toulouse, Bordeaux...
Et Nice???? Le résultat d'hier marque clairement que Patrick Allemand n'est pas qualifié pour entrainer une majorité, contrairement à ce qu'il a développé. Leader de la gauche dans sa circonscription où il a été qualifié au deuxième tour du seul fait de la division de la droite, circonscription la plus à gauche, il représente 39%.... Mieux qu'un sondage il a clairement démontré qu'il n'avait aucune capacité d'entrainement!
Les faits démontrent une fois de plus que Patrick (Mottard evidemment) doit mener la liste aux prochaines municipales si on veut avoir des chances de gagner.

jean françois a dit…

Ouf, ça va un peu mieux !

Cependant, ce rééquilibrage ne doit en aucun cas être considéré comme un vôte d'adhésion pour le P.S, mais plutôt comme une volonté des Français de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.


Et plus que jamais, une redistribution des cartes doit avoir lieu, et de manière publique, car le linge sale ne devient jamais propre quand il est lavé en famille.

Certains disent déja qu'il faut attendre les Municipales avant d'entreprendre La Rénovation, que cela serait suicidaire.....

Calembredaines !

Ce que veulent Les Français de la part du P.S, je pèse mes mots, c'est un examen de conscience sincère, une ligne claire, des idées concrètes, et peut être et surtout, de nouvelles têtes à même d'incarner ce nouveau P.S que nous attendons tous.

Alors, plus de tergiversation , plus de langue de bois, plus de concept à 2 sous( désir d'avenir, démocratie participative ), ou alors le parti sera cette fois-çi définitivement enterré.

La rénovation doit commencer maintenant.

Et des signes forts doivent être lancés afin que le P.S redevienne crédible aux yeux des Français, et ne soit plus considéré par eux comme un ramassi de carriéristes plus préocuppés par leur propres avantages ( Ah, si le P.S pouvait demander à ce que les élus soient moins rémunérés, retraites hyper-avantageuses, salaires démesurés, avantages en natures aberrants, droits aux assédics halucinants en cas d'échec aux élections...... )que par les difficultées quotidennes vécues dans leur chaire par la grande majorité de nos compatriotes.

Dans ce cas, les cadres du P.S ne seraient plus assimilés à "la gauche caviar", et alors je suis convaincu que très vite le P.S reviendrait aux affaires,l'immense majorité des Français ne supportant pas supportant pas la dérive ultra-libérale de notre société ( salaires qui stagnent, prix du logement en augmentation exponentielle, mondialisation anarchiste, pillage économique de l'Afrique en particulier et du tiers-monde en général avec pour conséquence directe une immigration qu'on ne peut plus maitriser, contrairement à ce que prétendent Le Pen et Sarkosy.

Il y a du pain sur la planche, mais quel magnifique défi pour le P.S.

Vive La Rénovation, et tout de suite !

clotilde a dit…

Je crois qu’on est tous d’accord ce matin (ce qui n’est pas systématique d’habitude) pour dire qu’on est en heureux de ce sursaut, mais qu’on espère qu’il ne s’accompagnera pas de la pose d’oeillères et de l’expression “c’est reparti comme en 40!”. J’ai discuté, au salon du livre de ce week-end, avec Gaston Kelman. Il est l’auteur de 3 livres controversés (que j’aime baucoup, même si je ne suis pas d’accord avec tout à 100%), et qui, en gros, disent à la fois que l’égalité des chances n’existe pas actuellement mais qu’il faut trouver des moyens de l’instaurer sans faire ce qu’il appelle du “victimisme”. Il dit aussi qu’il en a marre qu’on mette les gens dans des cases selon leurs origines et que les petits des banlieues en ont ras-le-bol qu’on ne leur parle que des rappeurs ou des footeux comme modèle de réussite. Bref, je trouve que c’est un discours adulte. Et bien ce monsieur a beaucoup aimé le PS, il l’aime encore un peu, mais de moins en moins. Il est à bout, et il prétend que beaucoup de gens issus des “minorités visibles” sont à bout, surtout après la dernière campagne, où on les a traités avec pas mal de mépris, sauf pour quelques actions d’éclat vaguement électoralistes. A la fin, je lui ai même dit qu’on l’écouterait peut-être plus s’il était dehors plutôt que dedans (un comble, parce que je trouve que c’est idiot de se séparer de gens comme lui).
Si on considère qu’on a fait les mêmes erreurs avec les d’autres catégories socio-professionnelles que l’on croyait à tort définitivement acquises, nous avons effectivement du boulot concret et il va falloir se débarasser (intellectuellement parlant) des gens qui ne voient pas ces problèmes concrets, QU’ILS SOIENT A LA GAUCHE DU PS OU A SA DROITE!!!
Petits messages persos: à l’attention du camarade Allemand d’abord, je n’aurais pas dit mieux que Bernard. Un peu de décence tout de même, la prestation télévisuelle était, effectivement, surréaliste.
A l’attention de la camarade Royal: on ne dit pas “moi et François”, c’est pas poli. On dit “François et moi”, ou mieux, on ne dit rien du tout un jour comme hier, parce que tout le monde s’en fout.

Georges Dario a dit…

Mon dieu être au 2e tour dans la 1er circonscription n'était déja pas un exploit mais avec 22 points de retard c'est vraiment un échec dans une circoncription plutot favorable a la gauche. Au lieu d'essayer de faire un rassemblement pour les Municipales, Mr Allemand essaye encore une fois de faire passer ses ambitions personnelles au lieu de faire profil bas. Une fois de plus les militants vont se déchirer et la droite locale sera le grand gagnant. Georges-Dario

Anonyme a dit…

nationalement il faut un vrai débat,localement il faut de l'unité pourquoi pas lallemand en no 2 dune liste mottard

jean françois a dit…

Réforme de la rémunération directe et indirecte des élus.

Pas dépités, les députés retraités !

Personnes agées, après des années de labeur, quelques députés souhaitent rendre leur tablier. Bonne fille, l'assemblée les choie même quand ils la quittent !

Les députés sortants sont des veinards.

Du moins ceux qui seront sortis.

Ou ceux qui ne se représentent pas, à l'instar de Ségolène Royal, Alain Madelin, Claude Evin ou Edouard Balladur !

Car les vrais privilèges de la vie de parlementaire se dégustent une fois que l'on a quitté l'Hémicycle !

Les inconvénients disparaissent !

Plus de mains à serrer tous les week-ends sur les marchés !

Plus de permanences à assurer en écoutant les doléances des électeurs, qui réclament un piston !

Plus de séances interminables de marathon budjétaire et de nocturnes législatives !

Plus d'obscurs rapports à relire et d'amendements à signer en rafales !

Plus de consignes de vote, imposées par les partis et le gouvernement, à respecter silencieusement comme un bon godillot !

Les ex-députés gardent, en revanche, de menus avantages !

Le titre tout d'abord !

On vous donne toujours du "Monsieur le Député" ou "Madame la Députée" !

On est député à vie, un peu comme sénateur, ministre, président... ou académicien !

C'est la postérité honorifique !

Et puis, les "ex" conservent le droit d'entrer au Palais-Bourbon comme bon leur semble !

De son vivant, par exemple, l'abbé Pierre possédait ce sésame, pour avoir été élu MRP de 1945 à 1951 !

Et Jean-Marie Le Pen l'a aussi,, comme ancien député de la Seine de 1956 à 1962 !

Les anciens élus circulent ainsi dans les couloirs, se retrouvent dans une salle aménagée pour eux, peuvent profiter de la somptueuse bibliothéque, des restaurants, de la buvette !

Seules interdictions: ils n'ont pas le droit de s'exprimer publiquement dans le Palais-Bourbon !

Ni de s'assoir dans l'Hémicycle sur leur ancien banc pour se rappeler "le bon vieux temps" !

Mais certains "ex" savent profiter habilement de cette carte d'accès: ils se reconvertissent en lobbyistes professionnels, comme le Dr Michel Hannoun, ancien député RPR de l'Isère devenu "directeur des études" attitré des laboratoires Servier !

Et omniprésent au Palais-Bourbon !

Ou Elisabeth Hubert, ex élue RPR de Loire- Atlantique, et ancienne ministre, qui fait dans le lobbying hospitalier !

Le CV et le tutoiement de rigueur entre élus facilitent les contacts !

Et ces parfaits connaisseurs des coulisses politiques gagnent souvent très bien leur vie, rémunérés par des syndicats professionnels ou des entrprises pour leurs précieuses entrées !

Les anciens députés ne sont pas à plaindre financièrement !

Les élus fonctionnaires retrouvent leurs postes !

Les autres peuvent bénéficier d'une "allocation d'aide au retour à l'emploi" !

Ce parachute doré leur permet de conserver l'indemnité parlementaire de base de 5400 euros brut à 100% pendant 6 mois, puis par paliers dégressifs jusqu'à 5 ans !

De quoi prendre le temps d'assurer une reconversion !

Quant à leur retraite, elle relève des régimes "très spéciaux": pendant leurs 3 premiers mandats, les cotisations versées par les députés comptent double !

Ce qui signifie que 15 ans de cotisations = 30 ans !

Si tous les régimes de retraite de France étaient calqués sur ce modèle, leur faillite serait serait immédiate !

Le premier ministre François Fillon, qui veut s'attaquer aux "régimes spéciaux", c'est une question d'équité dit-il, pourrait donc commencer par celui des députés !

Seul petit souci:il en est lui-même, l'un des bénéficiaires potentiels, ayant été élu de la Sarthe depuis 1981 à 5 reprises !

Lalia a dit…

La défaite est désormais affirmée, consommée : le léger revirement de tendance lors de ce 2ème tour des législatives est dû à un taux de participation légérement superieure dans certaines régions ou départements, une "petite" remobilisation des élécteurs de gauche notamment qui a sauvé Montebourg, Bianco, Delebarre... et d'autres dont les résultats du 1er tour avaient inquiété comme Strauss-Khan, Dray, une "brise rose" qui permet le retour de Vauzelle et insuffle l'espoir de conquête des villes de Bordeaux, voire Toulouse...mais...
certes, ces résultats sont une bonne nouvelle pour le fonctionnement de la démocratie, des institutions, néanmoins, le P.S. reste en "quarantaine"

jean françois a dit…

Clotilde, comme toi j'apprécie Gaston Kelman (je suis noir, mais je ne mange pas de manioc), mais ausi Koffi Yamegname qui a été secrétaire d'état de Mitterrand ou quelque chose comme ça, non ce n'est pas péjoratif, simplement je ne me souviens plus exactement !

Voilà à mon sens 2 noirs intelligents et parfaitement intégrés, qu'on doit écouter attentivement.

Je connais Koffi par l'intermédiaire de ma belle-famille.

C'est quelqu'un de formidable, maire d'un village de bretagne, qui a un jour déclaré: " je suis le premier survivant de la marée noire", suite au naufrage d'un navire pétrolier, encore une fois je ne me souviens plus de son nom, mais ça n'a pa d'importance.

Koffi envisage désormais une carrrière politique dans son pays d'origine, le Togo, afin de mettre un terme à la Françafrique, défendue à la fois par De Gaulle, mais aussi et malheureusement par Mitterrand.

Il faut absolument cesser de défendre les dictateurs africains, ne plus les aider financièrement, l'argent est immmédiatement détourné et le peuple n'en profite jamais.

Je suis pour une forme de recolonisation bien pensée.

Face aux problêmes tribaux, seuls les blancs peuvent passer pour impartiaux et forcer le développement de ces pays abandonnés de tous.

Je sais que cela peut choquer mes amis socialistes, mais la réalité des faits me donne raison.

Prenons le cas d'école que constitue le congo belge, le zaïre, la RDC d'aujourd'hui.

En 1960, année de l'indépendance, cette colonie, il faut appeler les choses par leur nom, était la 2ème d'Afrique en terme de développement économique, après l'union sud-africaine.

On a parlé de scandale géologique, tant le sous-sol de ce pays regorgeait de matières premières ( or, cuivre, uranium, cobalt.....)

En 1960, le pays possédait de nombreux attouts:
- mines
- réseau routier
- réseau fluvial
- hopitaux partout
- enseignement gratuit et
obligatoire généralisé
- justice appliquée avec
pondération en respectant les
coutumes locales.
- administration Belge efficace et
faisant l'admiration des
Français et des Anglais.
- taux de croissance annuel de
plus de 5% entre 1945 et 1960.
- joie de vivre des congolais
qui voyaient leur situation
s'améliorer d'année en année.
- L'INEAC, fer de lance de
l'agriculture et de l'élevage au
congo, avec des stations ultra-
modernes dans toutes
les provinces du pays,
contribuant à l'amélioration de
la productivité, et attirant à
elle les chercheurs du monde
entier.

Certes, il y a eut des abus, certes tout n'était pas parfait, certes le blanc avait tendance à se la jouer vis à vis du noir.

Tout ça est vrai, mais il faut penser cette époque avec la mentalité de l'époque !

Et si je ne m'abuse, les Etats-Unis qui ont poussé à l'indépendance avaient de ce temps de gros problême avec les noirs de chez eux !

Nous n'aurions pas dû accorder l'indépendance si vite !

Certes, elle était souhaitable à terme, mais comme cela s'est passé,à la va-vite, non, quel erreur ça a été pour le peuple congolais !

Il était en effet prévisible qu'un pays moyen-ageux ne puisse passer , sans soutien, de l'age de pierre à l'époque moderne de type européenne.

Et à mon sens, ce sont "les évolués", c'est comme ça que qualifiaient les belges, les rares congolais qui avaient effectués des études universitaires, ont confisqués l'indépendance, qui était à la base une idée généreuse, au profit de leur ethnie, sans tenir compte de l'intérèt général.

En 1960, seuls 8 congolais étaient diplômés de l'université !

Comment s'étonner, dés lors, que les choses aient mal tournées ?

Aujourd'hui, le congo a reculé de 80 ans.

Le peuple crève de faim, et même si ses habitants ont le sens de l'humour, et Dieu sait si ils l'ont, la situation est explosive.

La guerre est perpétuelle, les guerres plutôt.

Chacun cherche à tirer les marrons du feu dans l'anarchie la plus totale.

Mais, en définitive, ce sont nous qui payons les pôts cassés.

Nous sommes victimes d'une immigration sauvage, à l'envers, que même Le Pen et Sarkosy ne pourront frainer.

Alors, oui, mais ce sont des actes que l'on a besoin, oui il faut aider le Congo et l'Afrique en général.
Mais par patié, arreter de faire confiance aux présidents africains.
Ce ne sont que des dictateurs, Mandéla excepté, et il ne faut rien leur prommetttre sauf la prison !

richard a dit…

La crise Ségolatrique qui a envahi notre parti, et ses effets dévastateurs, n’ont pas épargné notre département, puisque nous n’avons pas eu de députés TVA.
Celui à l’ambition affichée du « petit schlem » peut évidemment se contenter de ces médiocres résultats. Peut-il encore prétendre à de nouvelles responsabilités, voilà la question qui se pose et que se posent un certain nombre de camarades.

Clotilde a dit…

C'est peut-être vrai, mais dans ses écrits Kelman se cantonne en fait à ceux qui vivent chez nous, aux immigrés mais aussi aux français, même si leurs parents sont immigrés, des français qui sont souvent nés en France et à qui on demande de "s'intégrer", parce qu'ils n'ont pas la bonne couleur en gros!!!!! Bon bref, vaste programme.

Jé1ScoreNégatifEtAlors a dit…

Allemand y part en live grave là !! Il se la joue leçon de com à fond, en utilisant un max les média pour faire passer un message complètement faux... et le pire c'est qu'il est suivi !! ce midi encore, à l'édition F3 régionale une prof de l'unsa a été assez niaise pour corroborer ses dires, à savoir que se faire lyncher 39 à 61 dans la circonscription la plus à gauche, celle qui a TOUJOURS été à gauche, bah ce n'est pas un mauvais score... mazette, mais c'est quoi alors un bide? à un moment faut arrêter de prendre les gens pour des neu²!! A ce qu’il paraît, ce brave homme serait allé chercher lui même les abstentionnistes dans la rue, si c’est juste une manœuvre pseudo-politique foireuse à la rigueur, on dira qu’il a joué son va-tout, mais le pire c’est qu’il y croit sévère, et là ça devient pathologique !!

Anonyme a dit…

Je lis ce soir avec un grand amusement moi qui suis électeur UMP les grands philosophes de la gauche qui analysent leurs pseudo victoire.

plus de mobilisation des électeurs ect ect.

Vous devriez mettre un cierge à la droite la plus bête du monde qui entre deux tours d'une éléction législative parle de TVA SOCIALE ou du SMIC qui ne sera pas augmenté.

Cette nouvelle droite est victime de sa nouvelle conviction de dire la vérité.

Alors avant de vous glosser, remerciez St Fillion et St Borlo qui vous ont donné sans éffort et sans programme 50 députés de plus.

Quand au municipale, une autre histoire, nous conserverons la ville.

GlossPaskTuLeVoBien a dit…

moi c'est en lisant ça : "Cette nouvelle droite est victime de sa nouvelle conviction de dire la vérité." que je me "glosse" en buvant du St Fillion nouveau...
Ah bon c'est pas un bon rouge qui tache? med alors !!!
Voui je vais mettre tout plein de cierges partout pour honorer ta droite si bête (dixit tes paroles hein), d'ailleurs en ce moment même un beau specimen du genre tente de s'exprimer entre deux spasmes encéphaliques sur la 3... :))
Merci de nous expliquer ce que nous devons faire anonymous, perso j'attends ta prochaine visite avec impatience...

Socrate a dit…

Il est pour moi insupportable et contre productif que les deux Patrick du PS 06 se parlent par médias ou Blogs interposés.Vous êtes dans le même parti, réglez donc les choses entre vous, sur le fonds et à la loyale ! Est-ce trop demander ? Personnellement je n'ai d'antipathie contre aucun des deux et je fais des rêves naifs ou l'intelligence,la complémentarité et la coopération triomphe...
J'approuve les réflexions de Jean-François. Une petite restriction sur la "recolonisation"...Encore faudrait-il que les africains nous le demande , sur un plan politique..et je crois que le terme "recolonisation" est à bannir même si quelque chose qui ressemble à un nouvel essort de coopération bien pensé et écologique est à inventer..Il me semble que les français actuellement sont surtout présents en Afrique dans le secteur industriel pour engranger des bénéfices (pétrole, matières premières..)

I am not Ponce Pilate a dit…

Socrate, c'est un peu facile de ne pas prendre parti et de s'en laver les mains. Non, on ne peut pas se contenter de dire les deux sont très bien et qu'ils se débrouillent.

D'abord, il y en a qu'un qui agresse par le biais des médias, et ce n'est pas celui qui tient ce blog (et les médias, c'est beaucoup plus grave qu'un blog).

Ensuite, il y en a qu'un qui veut tout cumuler : vice-président de région, conseiller général, candidat à la législative dans la meilleure circonscription du département (avec un score qui démontre que non seulement il n'a pas de voix personnelles mais qu'il est même très en deça des mouvements nationaux), et en plus il veut être tête de liste à la mairie de Nice...! Alors qu'il n'a même jamais été conseiller municipal : il est vrai que dans l'opposition ça ne rapporte rien, que du travail... Et j'oubliais : il est censé diriger le PS sur le département (premier secrétaire fédéral) : évidemment, on ne peut pas tout faire et surtout son boulot. On lui doit les résultats déplorables de notre département : aucune campagne collective n'a été menée dans les Alpes-Maritimes pour les législatives parce que les moyens de la fédération 06 ont été tout entier mis à la disposition du 1er secrétaire -Vice Pst du CR - conseiller général...

Voilà pourquoi moi je choisis et je ne m'en lave pas les mains en disant arrangez-vous entre vous. Parce que je commence à connaître Allemand : on ne peut s'arranger avec lui que si on lui laisse toute la place. Son envie d'être tête de liste aux municipales est quasi-maladive. Mon Dieu ! Une place qu'on ne lui laisserait pas, quel crime de lèse-majesté. le non cumul des mandats, il n'est pour que sur le papier...

Alors oui, entre celui qui n'en a jamais assez (et alors même qu'il ne nous a jamais démontré en quoi sa candidature pouvait être un plus tant pour l'élection que pour la compétence) et celui qui a choisi de limiter ses mandats pour se consacrer entièrement à la ville, je n'hésite pas une seconde. Et en plus, lui il a prouvé qu'il pouvait apporter quelque chose en faisant systématiquement les meilleurs résultats sur les secteurs les moins à gauche de la ville.

Anonyme a dit…

Jé1ScoreNégatifEtAlors a dit...

Et bien me voilà à nouveau pour e répondre.

Certes nous avons la droitela plus bête du monde mais franchement avec un peu d'analyse vous avez la parti le plus cn d'Europe.

en efet votre candidate tant sollicitée a brigué la candidature à la présidence pour une seule raison parce qu'elle était cocu, beau programme.

le pire reste à venir, elle briguera la présidence du parti en guise de compensation du divorce dans le seul but de contrer son mari.

ahhhhh femme jalouse, ce que femme veut dieu le veut.

Et vous militant dans ce merdier alors que l'ensemble des grands du parti était au courrant (souvenez vous du calembour d'Arnaud Montebourg "le seul handicape de ségoléne c'est François hollande")
ne vous entez vous pas un peu couillons et trompés.

Pour une femme qui pronait l'ordre juste et la transaprence qu'elle exemple.

Heureusement que vous avez eu Fabius et oui chez vous aussi il y a des bons (ils sont rares) maisil en fait parti.

Donc mon pote Dimanche à l'Eglise si tu veux que ton parti ait de l'avenir, prie St Fabius

KokuMéKonNan a dit…

Hey mon poto, déjà de retour... hum lui je l'aime déjà...
Franchement, faire un aussi long com pour dire si peu de choses à fortiori intelligentes (faut pas trop demander hein...)... en même temps, quasiment une ânerie par phrase, ça compense on va dire...
je vais pas reprendre tous points abordés (si je puis dire), ça serait comme pisser dans le désert pour faire pousser un oranger, mais juste une chose... heu c'est quoi le rapport entre Ségo et sa life? heu, si je me souviens bien, il a pas eu un léger souci de "cocufiage" intense ton président durant un certain été?
Perso, je me dis que si ça merde dans un couple, politique je m'en tamponne le coquillard, mais d'une force.... ça ne les rend que plus humains...
Par contre je suis bien d’ac sur le fait que Fabius est un saint homme… UNE appariation sur un plateau télé et boom le Barloo renvoyé chez St Pierre… mouhaha

Michel GROS a dit…

@ Bernard Gaignier
Cher camarade,
J'aimerais savoir ce que tu appelles : "une ligne claire débarassée des "scories" gauchisantes" quand la totalité de l'échec des socialistes repose sur l'action de Ségolène Royal. Serait-elle une effigie de ces scories qui t'effraient ?
J'en perd mon socialisme.

Socrate a dit…

Cher non-Ponce Pilate. Pour ma part je ne connais pas parfaitement les acteurs en présence et j'ai clairement mon favori mais cela n'interrèsse personne et ce n'est pas comme cela qu'on fait de la politique. Voilà pourquoi je souhaite que ces deux Patrick arrivent à s'entendre POUR LA VILLE , arrivent à faire coincider leurs points de convergence profonde dussent-ils en passer par un travail avec un VRAI médiateur de metier qui les pousse dans leurs retranchements pour ça..Car c'est à ce prix là qu'on est cohérent et qu'on gagne...Je parle d'un véritable travail sur soi, sur son égo,sur ses motivations..Dans un autre genre on pourrait envoyer tous "nos" députés de gauche en stage en usine et dans des fonctions comme caissier à Carrouf pour qu'ils éprouvent ce que c'est, pas pour les "punir" mais pour leur donner un sens de l'autre..un sens de l'épreuve et du "frottage d'égo" que je crois utile et fertile à notre époque du tout-médiatique.. Sarkozy même si c'est pour le pire a eu cette cohérence et cette créativité-là, tout au moins par moments..Permettez-moi donc de ne pas alimenter de faux enjeux même si je le répète je pense que l'un est beaucoup plus cohérent intérieurement, ça n'empêche pas qu'il faudra aussi compter avec l'autre, que j'aime moins , qui a des qualités différentes, qui me semble plus un gestionnaire qu'un homme de sens et de culture, qui a une vision trop "machiniste" pour moi de la politique, qui se gonfle car il cherche sa cohérence...Mais comme au niveau national, du travail de dialogue et du travail sur soi qui sera fait dépends une partie du sort de nos villes, c'est cela qui m'intérresse, pas la brouille locale ni l'embrouille d'égo déguisé en joute politicienne...On ne peut pas demander à Paul d'être Jacques.Etre un homme public ;,c'est être un catalyseur d'energies, et avoir un minimum de recul pour ne pas se prendre trop au sérieux, mettre de l'élégance dans la banalité apparente du Concret, ne pas réduire le réél à des tartuffereis ou à des trompe-l'oeil..

Socrate a dit…

Une chose encore:pourquoi voulez-vous que je réagisse comme vous ? Si chacun au PS 06 campe derrière "son" champion,que croyez-vous qu'il va se passer ? Il faut bien que la situation se débloque...D'autant plus que la politique en 2007, c'est aussi certainement l'art de débloquer les situations explosives...Regardez l'état du monde, voyez ce qui se passe en Palestine, les possibles guerres de l'eau, l'islamisme radical etc Partout alors même que le monde n'a jamais connu autant de richesses produites, la mésentente, la peur, l'arrogance entraine la division qui elle-même entraine le conflit et la guerre..Au niveau local,tout citoyen ou politique responsable doit donc à mon sens acquérir des outils de déminage des conflits...Il y a des professionnels qui enseignent ça de façon non-artificielle, certains même travaillent dans nos cités...Et avoir la volonté chevillée au corps de surmonter les divisions, sans pour autant le faire "à la hussarde " et de façon autoritariste comme les Poutine, Berlucosni..et autres Sarkozy..

Socrate a dit…

Maintenant effectivement ,si l'on considère que PA et PM incarnent deux visions différentes de la politique (ce qui n'est pas impossible..), et que les personnes en présence ne veulent pas faire ce travail (j'entends travail au sens du travail âpre,assidu et opiniatre un véritable comédien (par exemple Philippe Caubère, Arditti ou encore l'excellent et intègre Robin Rennucci dont il faut voir le magnifique "Sempre Vivu" qui passe dés mercredi prochain au Rialto.. ) travaille des semaines pour bien jouer son rôle et porter le sens de sa pièce, ce qui devrait parler à PM...) de rapprochement ,eh bien il ne sera pas fait...Et cela donnera les résultats que ça donnera...!

Hey Joe a dit…

Depuis le premier tour je ronge mon frein, et le revirement de dimanche (national parce qu'ici les choses étaient déjà pliées) ne m'a pas vraiment calmée. Le sursis d'une semaine donné au candidat de la première circonscription par une droite divisée ne lui apporte aucune légitimité supplémentaire... En tant que responsable de la fédération des Alpes-Maritimes,comment peut-il présenter les résultats de sa circonscription comme "un socle de réflexion et de reconstruction ?..." (lettre envoyée aux militants) (c'était entre les deux tours évidemment parce que là on manque de socle!).

En plus de l'échec de ces législatives ce qui m'a le plus touché est la perte du XI canton, alors en terme de réflexions et de reconstruction d'une politique (fédérale?), il y a de quoi faire, non?

Anonyme a dit…

Môssieur Allemand m’hallucine…


Je viens de lire la réaction de Patrick Allemand sur son blog et les commentaires élogieux des «Bob Dénard » du web… Pour ce Monsieur son score est très bon car :
1°) la circonscription est sociologiquement de droite et ceux qui font référence à la circonscription historique des Virgile Barel et Max Gallo méconnaissent totalement l’évolution sociologique du territoire. Oui, sauf que… la 1ère circonscription comprend 4 cantons donc 3 sont de gauche. Le ticket titulaire / suppléant du PS est d’ailleurs composé des 2 conseillers généraux socialistes. Or, au premier tour, là où l’on choisit son candidat, Ciotti a fait plus du double d’Allemand dans chaque canton. Comment expliquer que le même ticket PS était très proche au premier tour de 2002 du candidat de droite alors qu’en 2007 il est à plus de 20 points du candidat UMP qui de plus avait la candidature dissidente du député sortant autrement que par la faible attirance (et c’est un euphémisme) du ticket en question ?
2°) il a été difficile de mobiliser car les gens soit ignoraient l’existence d’un second tour, soit considéraient que tout était joué. Sauf que c’est bien le rôle d’un candidat que de mobiliser son électorat. Comment expliquer d’ailleurs que là où Ségolène Royal a fait 17.000 voix au second tour de la présidentielle, Allemand n’arrive pas à atteindre les 12.000 voix, lui le candidat auto proclamé de la résistance de gauche et qui a bénéficié, bien avant le 1er tour, de toute la logistique de la fédération du PS…
Cette élection est un condensé parfait du manque de charisme et de l’absence de clairvoyance de Patrick Allemand. Ne lui en déplaise tout était réuni pour qu’il fasse un bien meilleur score, voire qu’il soit élu car :
-c’est la circonscription la plus à gauche des Alpes Maritimes avec les ¾ de ses cantons détenus par des élus de gauche,
-la droite était très divisée, la campagne a d’ailleurs été sanglante entre les 2 candidats du Sarkozysme,
-le candidat socialiste bénéficie d’une forte couverture médiatique depuis très longtemps en raison de ses fonctions de 1er fédéral et de 1er vice président de la Région et du dévouement quasi fanatique de la FD
-souvenons nous aussi qu’en 2004 alors qu’il conduisait la liste des régionales, la gauche est arrivée en tête dans tous les départements au second tour sauf dans les Alpes Maritimes,
-quant à sa clairvoyance, n’a-t-il pas signé il y a quelques semaines un article sur son blog raillant Estrosi censé être exécuté par Sarkozy en raison de son absence du gouvernement (il s’était pourtant félicité de son entrée en 2005…) alors qu’il va probablement être nommé ministre dans les prochaines heures…
Mais peu importe Môssieur Allemand est content de lui, il se prend plus de 20 points et régresse par rapport à 2002, ne doit sa présence au second tour qu’en raison de la division de la droite, est incapable de rassembler la gauche, mais tout va bien… et les « Bob Dénard » en chœur disent que seul Allemand peut conduire la liste de gauche aux municipales. Comment penser cela quand on est incapable de mobiliser la gauche dans la circonscription la plus à gauche du 06 et quand on a perdu le tiers de voix de Ségolène Royal en quelques semaines ?

André Louis.

Anonyme a dit…

KokuMéKonNan a dit...
Et oui tu as raison, notre président aussi fut cocu, mais souviens toi il aborda le sujet avec bcp d'humilité sur je crois le journal FR3 sans metir et en disant que cela représentait une épreuve personnelle.

Et de ton coté, comment tu prends les choses? tu souffres pas trop??????

Bernard Gaignier a dit…

Réponses à Michel Gros
Ce que j'appelle scories gauchisantes c'est d'avoir un programme très lutte de classes et "faut faire payer les riches" quant on est dans l'opposition et une 'action social démocrate quant on est au gouvernement. Ce double discours nous a fait beaucoup de mal.
Tous les partis sociaux démocrates d'europe ont abandonné le "prurit marxiste". Le dernier en date étant l'Espagne et pourtant qui peut dire que Zapaterro est de droite??? et nous on continue. Le militant socialiste français vit toujours avec la crainte de la censure morale, avant du PC maintenant de la LCR. Et pourtant l'histoire a largement démontré qui avait tort! Le progès est plus en Suède qu'en Pologne!
Pour moi, il faut développer une ligne clairement social démocrate dans nos congrés... et au gouvernement.
Segolene Royale n'était pas mon choix dans la désignation de la candidate mais DSK. Ceci dit lui attribuer l'entière responsabilité de la défaite c'est aller un peu vite!
Déja désigner notre candidat aussi tard était une faute. Faire un congrés avec un programme "de gauche" inapplicable avant la désignation du ou de la candidate était une faute. Planter sa campagne avec des annonces fiscales .. (on a vu ce que ça a couté à la droite ) était une faute, lui demander de se désister pour Bayrou avant le premier tour (Rocard .. Kouchner (on comprend pourquoi) et d'autres) était une faute....)Sans parler du coup de Besson ce traitre de comédie.
Alors qu'elle est fait des erreurs certes..et je pourrai en développer plein mais la responsabilité est largemment partagée.
Quant à socrate...à un moment donné il y aura un choix; qui sera fait par les militants PS à l'automne!Et tout ce que je souhaite c'est que les militants fasse le choix de celui qui peut nous faire gagner. On ne peut pas renvoyer dos à dos les 2 Patrick. Il y en a un qui a lancé l'agression par voie de presse il y a 2 ans de façon tout à fait "hard". En affirmant clairement que depuis tout petit il révait d'etre maire de Nice et qu'il fallait qu'il le soit... qu'il préférait etre niçois socialiste que socialiste niçois...
Il y en a un autre qui bosse depuis 5 ans qui fait un travail de terrain quotidien qui a réussi à faire travailler une gauche plurielle ensemble...., qui a réussi à protéger la ville de certains excés de la politique de Peyrat et qui trouve en meme temps le temps d'écrire quelques beaux textes!!
Enfin quant ausx délires de l'anonyme.... je me réjouis de l'imaginer en train de trépigner de rage avec ses petits pied!!

ZeOne&OnlyHighlander a dit…

Socrate, juste une petite chose... c'est bien de vouloir l'unité, mais ça n'est valable que dans l'absolu... car il se trouve que pour les municipales, il faudra choisir entre les 2... Il ne peut en rester qu'UN !!
Tin tin mère Denisssssss !!!!

jean françois a dit…

Cher Socrate.

Il est évident que les Africains nous réclamment, car alors comment expliquer qu'ils viennent en masse chez nous ?

Ce que toi et moi contestons, c'est le pillage économique de l'Afrique, à travers ce qu'on nomme la Françafrique.

Là, je suis tout à fait d'accord avec toi, car ce néo-colonialisme est finalement bien pire que la colonisation du passé.

Tu te poses la question de savoir si les Africains souhaitent notre retour.

Mais de quls Africains parles-tu ?

Il va de soi que ceux qui ont confisqué le pouvoir en Afrique n'ont aucune envie que les Europpéens reviennent !

C'est le peuple qu'il faut entendre !

et là, crois-moi, c'est différent !

Quand tu penses, va voir sur le site de L'UFC (opposition Togolaise) que le fortune du président Eyadéma, décédé il y a 1 an ( maintenant, c'est son fils qui est président !) est estimée à plus de 5 milliards d'euros, 3 fois la dette du Togo, tu comprendra que j'ai raison.

La démocratie, notion europpéenne n'existe pas en Afrique, et vouloir demander l'avis des Africains ne sert à rien, ceux çi ne pouvant que rester arqueboutés sur leur organisation traditionnelle, ethnique et clannique.

Dis-toi que si les Africains ne souhaitaient pas le retour des blancs, gage d'impartialité au plan tribal, ils resteraient chez eux, c'est évident.

Et si un référendum, vraiment libre était organisé en Afrique, le Peuple Africain, pas les élites corrompues qu'on voit à la télé, choisirait le retour des europpéens !

Il suffit de discuter avec les vieux.
Tous disent regretter, les gens du peuple, pas les ministres, députés, directeurs, sous-directeurs, chefs de cabinet ......., l'époque de la colonisation.

Aujourd' hui, à Lomé, capitale du Togo, si tu es malade et que tu vas à L'hopital Tokoin, on te laisse crever si tu ne viens pas avec tes propres médicaments !

Cela était impensable quand les Français administraient ce pays!

Il faut arreter d'être angélique et regarder en face les faits, rien que les faits.

A la vérité, la décolonisation a accouché d'un système bien pire, plus inssidieux, mais qui flatait les bien-pensants, socialistes entre autres.

Pour avoir vécu 6 ans au Zaïre et au Togo, je t'assure que les Africains regrettent ce temps béni ou 3 repas par jours pouvaient être pris.

Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui, les gens mengeant même à tour de rôle, et 1 jour sur 2, tellement la situation est dificile.

Certes, je te l'accorde, l'expression "recolonisation" est provoquante.

Elle a cependant le mérite d'être claire et de permettre un débat sans langue de bois.

Par ailleurs, tous les partis politique français ont été chercher de l'argent en afrique, et malheureusement le P.S aussi !

Te souviens-tu de ce cher Jean-Christophe MITTERRAND qui vadrouillait du Togo justement en Mauritanie, en passant par le Gabon !

Le Pen aussi curieusement y a été !

Je me souviens, avec une certaine délectation je l'avoue, de cette année oû il a été au Gabon embrasser, certes sur la joue, le dictateur, depuis plus de 40 ans maintenant, Omar Bongo !

Il faut mettre un terme à ces pratiques indignes et le P.S se doit de donner l'exemple en sanctionnant ses membres qui se livrent à ce genre de pratiques lamentables, et hélas il y en a plus d'un, les autres faisant semblant de ne rien voir, ou de minimiser leurs agissements !

Marion a dit…

Pour l'anonyme qui parle du cocufiage de ségo, je suis très emballée. Des analyses aussi percutantes, intelligentes, et pertinentes, c'est tout ce qu'il nous faut au PS!!!

Mais qui etes vous grand esprit ????????????

Dailleurs, moi j'ai décidé de m'engager le jour où un idiot de sarkozyste m'a laissé tombé, parce qu'il est bien évident que sans l'aide d'un homme je n'aurais jamais sauté le pas.


Je vous en pris, dévoilez vous, cher inconnu, parce que moi misérable petite femme sans matière grise, j'ai plein de projets et il me faut un homme pour les mener à bien. Il ne me manque plus que d'être cocu, quel beau programme.

Dominique a dit…

marion, je n'aurais qu'un mot : bravo !

LeMatinDu7èmeJour a dit…

Ah bon bah le tutoiement est de mise... déjà? comme tu y vas... on ne se connait pas m'enfin!! mais bon, ça me convient...
Moi ça va anonymous, je vis très bien les cocufiages des uns des autres, comme je te l'ai dit même ton petit président, ça le rend presque humain... heu, au fait, faut quand même que je t'explique, parce que là ça serait de la non-assistance à personne en danger (moralement)... ton poto le président, en apparence seulement (c'est pas en prenant un air de Lady Di qu'on devient humble, voyons...), il l'a bien pris que sa nana elle se tire en mettant un océan entre eux, et c'est pas pour ses beaux yeux ni ses grandes jambes qu'elle est revenue, mais uniquement sous la pression (notamment de ne plus revoir son fils)... renseigne toi un chouia quand même, je vais croire que tu ne maitrises pas ton sujet sinon...
Bon, et à part ça, tu as des arguments? des vrais j'veux dire... nan parce que la version voici/voilà on a fait le tour là... hein? ouais...
Aller, courage, je sais que tu peux le faire, j'ai confiance en toi !!

Anonyme a dit…

Alors si j'ai bien compris, c'est patrick le meilleur.
Pour Patrick tapez O6O1
pour Patrick tapez 0602
Mais pour lequel ?
Mais pourquoi il n'y avait qu'un patrick au BF hier ?

L€zom.fame

Celui qui t'a reconnu(e)... a dit…

Ben parce que l'autre il n'est pas membre du BF. Toujours cette histoire de non cumul des mandats et des responsabilités... que celui qui était au BF ne respecte pas.

LChe a dit…

L'anonymat est manifestement devenu un préalable à toute discussion à gauche.

(c'était juste pour être sur la photo de ce billet d'anthologie).

Clotilde a dit…

Bockel à la coopération et à la FRANCOPHONIE (le truc qui nous fait adorer des pays africains et autres! Demandez son avis, sur un plan strictement culturel, à l'organisateur du salon du livre de Tanger tiens!), et Amara secrétaire d'état à la ville, directement sous les ordres de Christine Boutin, on se marre de plus en plus!!! Et on parie que vous allez trouver des tas de gens qui vont trouver ça admirable?

Merci à toi Fadela, on pensera à toi lorsque les petits jeunes nous diront que s'investir dans la politique n'a aucun intérêt et "qu'ils sont tous des vendus".

Patrick Mottard a dit…

Si c'est pour avoir des commentaires de cette qualité ce n'était pas nécessaire d'avoir inventé le net. Le bon vieux café du commerce était suffisant. Bien sûr cela ne s'adresse pas à ton comment, Clotilde.

Cela dit demain on parle d'autre chose et bientôt du Tour de France (chic!)

Laurent Weppe a dit…

Ouais, 39 commentaires du café du commerce, ce n'est pas assez, je vais y mettre le mien (et peut-être faudrait-il mettre dans les liens de ce blog la page qui définit les tenant et les aboutissants du trollisme).

Pour le cas Allemand, je vais me répéter, par rapport à un précédent blogage, mais mélanger les législatives et les municipales rentre dans la catégorie des guéguerres ridicules: il est aussi stupide d'affirmer qu'un bon score aux élections législatives est un argument pour que le candidat prenne la tête des municipales (Ouais, MEWA, je suis arrivé au second tour) qu'un mauvais score aux législatives est un argument contre ce même candidat (ouais, TEWA tu t'es pris une branlée).

Alors bien sûr, on me répondra que ce n'est pas tant le score que l'auto-satisfaction d'Allemand qui déplaît, ce qui est éminemment compréhensible, ceci-dit, ce n'est pas la première fois qu'on reprochera aux socialistes niçois et autres niçois socialistes de se tromper d'élection et de donner la priorité à leurs conflits internes, à la manières des vieilles familles qui se déchirent en vase clos.

***

Sur la "Recolonisation" et ses défenseurs, très franchement, outre le fait que j'ai entendu la semaine dernière un quatuor de bourgeois endogammes (pardon, quatre bon citoyens français sarkozystes ayant la chance d'être assez aisés pour parler de leurs trois croisières annuelles et de leur dîner chez le prince de Monaco) associer nostalgie de l'empire colonial à tous les poncifs racistes existants (parce que pour "ces gens là" les noirs sont génétiquement feignants et les arabes génétiquement violents, à moins que ce ne soit le contraire, j'avais du mal à contenir ma fureur en entendant ça, surement la conséquence de mon héritage génétique de métèque), je dois dire que je trouve cette idée forte de Fekete Leves: puisqu'on parle de recoloniser, on parle du nombre de morts qui ont été causés par ce qui était une dictature corrompue à grande échelle? Du pillage des ressources et ses rentes coloniales? Des mensonges de l'Office Colonial? On fait semblant d'ignorer qu'un pays comme l'Algérie, exportateur de céréales vers la France avant 1830 a dû subir la pire famine de son histoire après 1830 pour cause de spoliations des terres arables? On fait aussi semblant de croire que l'anti-colonialisme est une simple question d'idéologie alors qu'il est né des témoignages de gens rentrés des colonies qui furent témoin de la corruption des élites coloniales? On fait semblant de croire qu'une remise sous tutelle politique des anciens pays colonisés engendrera autre-chose qu'une résurrection de la caste de rentiers mafieux qui fut le maîtresse de facto de l'époque coloniale?

Les "blancs" ont déjà du mal à régler leurs propre problèmes en Irlande, au Pays Basque, dans les Balkans, entre Tziganes et sédentaires... On va ressortir le mythe du blanc dépassionné et plus rationnel que la moyenne histoire de faire plaisirs aux pervers à la Christian Vanneste qui fantasment sur la surface de l'ancien empire colonial (12 millions de kilomètres carrés) et sur le terme "d'empire" qui caressent leurs fantasmes de grandeur aristocratique plus qu'autre chose?

***

En ce qui concerne l'impromptu électeur UMP qui a eu la bravitude d'exprimer ici son avis selon lequel "sa" droite est la plus bête du monde parce qu'elle parle des méthode pour financer son corporatisme de gosses de riches: c'est vraiment très gentil de venir confirmer mon postulat personnel selon lequel les notables UMP ont définitivement rejeté l'intérêt général et ne peuvent l'emporter qu'en masquant cette réalité.

***

Et pour revenir sur la question "sérieuse" de la ligne et de la direction du PS pour les années à venir, je tiens quand même à rappeler que le PS ne l'emportera pas sur l'hypocrisie: dire, "on à perdu à cause de Ségolène" est non seulement mensonger, mais en plus tellement dénué de subtilité que personne n'y croit, et certainement pas ceux qui profèrent ce genre de bobard: ni Fabius qui comptait acheter les bonnes grâces des tartuffes d'extrême gauche en tenant un discours auquel il ne croyait pas, auquel les fabiusiens ne croyaient pas (mais ça ils se contentaient de le reconnaître en privé, Henri, si tu passe par là...) Ni Strauss n'auraient obtenu un meilleurs score. Si demain les débats interne du PS retombent dans le concours de mauvaise foi et dans la courtisanerie, tous ceux qui n'ont pas voulu d'un gouvernement PS seront confirmés et satisfaits de leur choix, et quand la malhonnêteté de Sarko et de sa clique deviendra trop évidente pour être ignorée, il n'est pas dit que ce soit vers le PS que la population se tourne.

***

Et une dernière chose: parler du Tour de France n'est pas forcément la meilleure méthode de calmer les esprits: la controverse sur "qui c'est qui le plus dopé?" risque de voler bien bas, surtout si un sprinter sur plat creuvé se découvre cette année encore d'improbables réserves d'énergies dans la montée des Alpes (non, parce que l'année dernière, Landys comme le peloton ont réussi à faire des excès de vitesse en vélo dans des côtes 25%)

Anonyme a dit…

zineb......

oh non pas Fadela

je peux vous dire que hier j'ai passé une trés mauvaise journnée a partir de 11h du matin, car j'étais au w et j'ai appris cette nouvelle par les nombreux textos qui affluaient sur mon tel, cela a été un choc pour moi, alors ma 1ére réaction ,c'est oh non pas Fadela, puis oh non pas avec Boutin, car je suis au planning familial depuis ...30 ans et j'ai eu a faire au wagons anti IVG dans les centres ivg, puis je me souviens du débat sur le PACS etc....et NPNS qui se bat pour la laicité et qui va travailler avec une intégriste, enfin je vous laisse imaginer la suite de ma journnée de travail.
je ne crois pas Fadela naive, ni inconsciente, mon avis: Fadela est quelqu'un d'entier,a cause de cette décision, il ne faut pas occulter l'émergence de ce mouvement qu'elle a créer et la raison pour laquelle, elle l'a mis en place, son engagement lui a couté beaucoup,elle a eu des menaces a due déménager plusieurs fois, elle ne vis pas normalement, elle donne toute son energie a ce combat contre les integrismes, et le communitarisme.j'ai parlé avec elle de ce mandat.
je pense que si elle a accepter ce mandat c'est pour poursuivre son combat et faire encore plus et concretement, car elle sera là ou se prendrons les décisions et fera des propositions qu'elle fera accepter et si cela ne passe pas, elle sera capable de quitter ce poste.
et si c'était le PS qui avait gagner, en aurait il fait autant?
je ne le crois pas , quand on voit ce qui se passe aux législatives ou on a donné à la diversité des
circons non gagnables,pas de député à AN ou je ne sais pas compter, des places a des rangs trés éloignés de des têtes de listes toujours, des cumulars qui ne lâchent rien aux autres, alors qu'on ne viennent pas nous donner de leçons, car je compte bien profiter de cet élan pour poursuivre le travail que nous faisons ici avec des moyens que nous aurons maintenant, tout en ne reniant pas ce que je suis comme le fait Fadela, alors si il faut compter mes amis et soutien , je prend ce risque, et les non amis ils nous ont toujours critiqués, alors cela ne va pas changer grand chose. zineb

Anonyme a dit…

Messieurs,
ce soir la prestation de Sarkosy fut surprenante.

J'ai vu un grand président avec des idées neuves.

Je souhaitepour la france et nous même qu'il réussise.

Anonyme a dit…

Que le PS arrête de se gargariser de l'expression très "tendance" : "Il faut changer le logiciel"... Et cela s'accompagne de la phrase en bois répétée à satiété ici et là ces derniers temps : "Ce que les Français attendent du PS....".

Le PS devrait d'abord penser à se demander ce que les "vrais" gens de gauche attendent de lui, ceux qui refusent cette société néo-libérale. Mais pour cela, il lui faut accepter l'idée que ce n'est pas son "logiciel", son programme ou même ses structures qui ont fait s'éloigner un nombre considérable de votants fidèles et/ou de sympathisants. Je parle de ceux qui depuis des années préfèrent voter à "la gauche de la Gauche" (Verts, LCR, Bové, LO, autres) ou s'abstenir, plutôt que pour le PS. Je ne parle pas de ceux qui ont choisi Bayrou (sans parler de Sarko, bien évidemment). Bayrou est un homme de droite et a une vision politique de droite, même si elle paraît plus acceptable, plus humaniste que celle de Sarkozy. Donc, ne m'intéressent ici pour ma réflexion que les gens de Gauche.

Je discute beaucoup avec des amis qui, comme moi, ont toujours été et resteront jusqu'à leur dernier souffle, de gauche.
Tous, sans exception (et je me compte dans le lot) ont, depuis plusieurs années maintenant, déserté le camp des électeurs socialistes des premiers tours et votent à gauche de la Gauche (à gauche du PS).
Tous sont désespérés de l'évolution toujours plus à droite du PS qui n'a plus de socialiste que le nom, est devenu un parti social-démocrate simple gestionnaire "social" du Libéralisme, en attendant de devenir un vrai parti social-libéral. C'est à dire ne se contentant plus de poser les sparadraps sociaux pour limiter la casse d'un système condamnable mais un parti travaillant directement à un développement de cette société, à l'instar du New Labour blairien.

Et nous entendons (et lisons ici) la parole de militants et responsables socialistes appelant à ce que cette évolution droitière s'accélère, s'officialise, se pérennise, par l'ouverture au "centre".... !!

Le PS a perdu sa vision "socialiste" de la société. Celle qui (n'en déplaise à certains) figurait au coeur de son programme "Changer la Vie", pré-81. Je ne dis pas qu'il faudrait reprendre celui-ci mot à mot, mais seulement que au fil du temps, de rigueur en compromis puis en compromissions, le PS a oublié que sa vocation était de changer la société. Pas d'améliorer le système libéral (on disait jadis capitaliste) mais de le CHANGER. D'autant que depuis, l'évolution du Monde s'est franchement renforcé dans le négatif avec la mondialisation, univers rêvé des néos et ultra libéraux. Alors, tandis que les sympathisants socialistes ont pour milliers senti le besoin de renforcer le discours et la pratique vers PLUS de socialisme et de radicalisme dans l'audace politique, sociale et économique, à l'instar de ce qui se produit en Amérique Latine, le PS, lui, n'a cessé de se social-démocratiser. Donc, de se recentrer. Et le centre n'étant qu'une chimère du système capitaliste, donc de se droitiser. Avec un mépris et une suffisance toujours plus affirmés (combien de post ici le prouvent) pour ces "gauchistes" qui refusent de faire leur conversion social-démocrate.

"Accompagner" la mondialisation plutôt que de la combattre, voila le programme du PS depuis des années. Si j'étais grivois (allez, je vais l'être...), je dirais que la plus haute ambition du PS semble de fournir la vaseline au bon peuple de France, tandis que la Droite ne s'en soucie pas, plus brutale.
Le "modèle" des partis socialistes européens qui, eux, seraient modernes et auraient tout compris d'une saine évolution politique, digne d'un 21ème siècle d'où, subitement, les classes sociales et leurs anatgonismes n'existeraient plus (et oui, chers camarades, la lutte des classes a encore de beaux jours devant elle, malheureusement) ? Laissez-moi rire ! Le Nouveau Parti Travailliste de Blair n'a fait que poursuivre depuis 10 ans la désastreuse politique mise en place et menée pendant plus de 15 ans par Thatcher. Il va d'échec en échec et va se faire jeter comme un malpropre. Quel bel exemple ! Si. C'est un exemple avoué, c'est vrai. Pour Sarko. Quant aux autres sociales-démocraties européennes... de vrais modèles socialistes ? Pouffons...

Le PS doit cesser de se rêver super-gestionnaire du système, meilleur syndicat de France et de Navarre. Il doit arrêter de se contenter d'être "moins pire que la Droite". Il doit à nouveau travailler à montrer que changer la vie est possible, qu'une autre forme d'économie est possible, qui ne serait ni le Libéralisme dont le but est de tout dérégulariser et privatiser pour les intérêts de quelques uns, ni le collectivisme, broyeur d'individus et de libertés.
Le PS doit retrouver une vision socialiste du monde, bâtie sur l'Humain et non plus sur "l'efficacité économique" (pour quoi ? pour qui ?), sur la Justice (je ne parle pas ici de la justice pénale mais du principe dans son ensemble), la Solidarité, une volonté réelle, affirmée, de combattre frontalement le néo-libéralisme.

Je vous dit en toute amitié ce que nous sommes vraiment de plus en plus nombreux à penser aujourd'hui, à gauche, chaque conversation que je peux avoir ici ou là me le confirme : le PS est devenu illisible, inaudible et décridibilisé, nationalement comme localement. Ses luttes internes ne relèvent plus ni de la saine démocratie de parti, ni même du folklore mais du pur pathétique. Les égos et les ambitions personnelles triomphent chez les responsables et trop de militants entrent dans ce jeu, devenant les fidèles soldats de unte(le) contre untel(le). "La haine a les dents acérées" comme chantait autrefois Téléphone. Mais, bien sûr, tous prônent, la main sur le coeur, travailler à l'union du parti !
Toujours obsédé par les "prochaines échéances" (électorales), le PS court sans cesse derrière la Droite pour lui amener des gages de son "sérieux économique", ce qui veut dire sa capacité à bien gérer le système en place. Ce n'est plus la fille qu'il faut séduire par ses qualités propres, mais la belle-mère par une image de gendre modèle.

Le PS est mort et ses fossoyeurs sont nombreux. Ce ne sont pas ceux qui ont décidé de rejoindre le gouvernement de Sarkozy (eux, je n'en parle même pas, les touches de mon clavier en seraient trop salis !) mais bien ceux qui ont renoncé, sans oser l'avouer encore, à l'idée même du "Socialisme". Et il ne suffit plus de prononcer simplement son nom comme un objet incantatoire ou de se réclamer de Jaurès ou Blum (Sarko aussi le fait !) pour tromper le peuple de gauche.

Patrick évoquait récemment, après le premier tour des législatives, le "fond de la piscine" avant de se réjouir de voir le PS "sorti de réa" à l'issue du 2ème tour.
Mais non, Patrick. Le PS est, plus que jamais, au fond de l'océan.
De Gaulle disait que la Droite française était la plus bête du monde. Il avait raison. Mais aujourd'hui, c'est la Gauche (car à gauche du PS, ce n'est guère mieux).
C'est triste et désespérant. Ça ne nous fera jamais passer à Droite, qu'on se le dise. Mais le bulletin estampillé PS a toutes les chances de ne plus être marqué de nos empreintes. Il restera à moisir sur les tables des bureaux de vote avant d'être évacué dans la grande poubelle de l'Histoire. Triste fin. Mais à qui la faute ?

Gromit