28 février 2010

Un casting de faux culs

La dernière réunion du Bureau National du PS a accouché d'une tartufferie d'une ampleur inégalée pour un parti qui est pourtant passé maître en la matière. Les socialistes pro-Frêche figurant sur la liste du Président sortant en Languedoc-Roussillon sont exclus. Mais, dès le lendemain de l'élection, une "Mission de réconciliation" les réintègrera.

Ayant le souvenir d'une exclusion collective effectuée avec moins de mansuétude à Nice, je me dis que le PS, seul parti français pratiquant encore l'exclusion, vient d'inventer le stalinisme à géométrie variable. A vrai dire, je ne suis pas surpris par une telle décision car, la semaine dernière, le Président du Conseil général des Pyrénées Orientales et Vice-Président frêchien à la Région, nous affirmait qu'il n'envisageait aucunement l'exclusion car, disait-il, "le PS, ici, c'est nous !" (voir à ce sujet, sur le blog de Dominique, Jean-Claude Gayssot soutient Frêche).

En réalité, le scénario de cette "affaire Frêche" a été rendu possible grâce à un incroyable casting de faux-culs :

- Martine Aubry, tout d'abord en prétendant replacer les valeurs au centre du combat socialiste alors que sa propre élection à la tête du parti est le fruit d'une tricherie avérée (voir sur ce blog, Les Bongo du PS) ;

- Rebsamen, Collomb, Hollande, quand ils prétendent défendre la démocratie militante en soutenant Frêche sans s'être vraiment opposé à Aubry au début de l'affaire ;

- tous les autres apparatchiks comme Hamon qui, après avoir armé d'un glaive vengeur le bras d'Aubry, regardent avec inquiétude le vent tourner et, du coup, prêchent la modération.

En fait, l'encombrant Frêche n'était qu'un leurre dans toute cette histoire. Aubry a vu là une occasion de s'affirmer comme présidentiable, en rassemblant le parti sur le dos d'une personnalité contestée qu'elle pensait isolée (c'était plus facile que sur la réforme des retraites, par exemple).  Rebsamen et Collomb ne veut pas que les ambitions de Martine contredisent celles de leur propre présidentiable et Hollande protége sa candidature. Quant aux autres, n'ayant pas encore choisi de peur de ne pas enfourcher le bon cheval, ils travaillent au doigt mouillé.

C'est donc maintenant aux électeurs de gauche de jouer, s'ils veulent en finir avec ces navrantes manoeuvres politiciennes. La droite étant définitivement hors course pour ces régionales - il faut dire qu'elle y a mis du sien -, l'occasion est belle à gauche de jouer la carte de la rénovation en se débarrassant du syndrome étouffant du vote utile. Si on veut battre en brèche le désespérant monopole du PS sur la gauche, il suffit simplement de voter au premier tour pour les autres listes progressistes. Ainsi, la définition d'un nouveau rapport de forces obligera les socialistes à rénover malgré eux.

Dans les Alpes-Maritimes, un beau score de la liste d'Europe Ecologie conduite par André Aschiéri obligerait Michel Vauzelle à abandonner certaines dérives clientélistes et à donner des responsabilités importantes à des élus porteurs de nouvelles pratiques politiques. Franchement, qui s'en plaindrait ?  Sûrement pas Gauche Autrement.

On a la démocratie qu'on mérite, on a la gauche qu'on mérite, on a les élus qu'on mérite. Si à une époque on affirmait que la révolution était au bout du fusil, aujourd'hui, plus modestement, pour ces régionales, constatons que la rénovation est au bout du bulletin de vote...

16 commentaires:

F Bénard a dit…

Bonsoir,

Je ne connais pas le PS, son fonctionnement, mais tout ce que j'entends ou lit confirme mes a-priori ou préjugés déjà anciens.
Je te l'avais expliqué autour d'une pizza, proche du stade du Ray, il y a bien ...14 ans, à l'invitation de Pierre.

Ton analyse et ta proposition me souffle. Puisque l'élection est faite, défaisons là pour les pousser à se renouveler de l'intérieur... Ais-je bien compris ?
En re-lisant, je vois que tu laisses une autre porte, les listes progressistes.

J'en profite donc pour faire-part...à tous que le MoDem n'est pas encore mort, puisqu'il tracte encore!
Et que le 5 eme canton qui t'es cher accueillera jeudi prochain, Brasserie Borriglione, un café démocrate autour de la femme en politique, à 3 jours de la célébration de la femme, le 8 mars.

A bientôt

Anonyme a dit…

Assez d'accord avec l'analyse faite en première partie. Quant à la conclusion que le vote EE permettrait la rénovation du PS ça me semmble un leurre!
En premier lieu parceque en terme de coups tordus et divisions, les verts principales composantes de EE sont les maitres en la matière.
Ensuite parceque entre les différents partenaires du soi-disant rassemblement de la gauche, entre eux et le ps, c'est la même situation qu'au sein du ps! tous les coups sont permis!
Il ne faut pas oublier non plus que EE sert d'usine à recycler de nombreux socialistes en déshérence, et les déçus de tout poil venant d'ailleurs, et que donc EE est aussi divers, du point de vue conception et idéologique que le ps. Donc les ferments de la division sont aussi présents dans EE que dans le PS, l'avenir nous le dira!
En conclusion, je ne crois pas que la rénovation de la gauche passe par un rééquilibrage des votes au sein de la gauche, ce qui en tant que tel bien sur ne me gêne pas, puisque j'ai une très bonne opinion de Monsieur ASCHIERI.
Jules SERRAULT

bernard gaignier a dit…

D'accord avec ton commentaire Patrick en tous cas sur le coté faux cul du PS dans cette affaire. Pour avoir fait également partie des "charettes" niçoises j'ai également le même sentiment. De toutes façons ça va se tourner en arroseur arrosé Frèche va faire un carton et la malheureuse Mandroux y perdra même son siège de maire. D'ailleurs comme je l'avais prévu, les têtes d'affiche ne se bousculent pas pour venir la soutenir!!!
Alors evidemment d'accord pour envoyer un signal au PS au premier tour surtout dans le 06 en votant Europe Ecologie bien que je partage assez l'avis exprimé par l'anonyme du dessus sur le comportement politique des verts!!
Quant au Modem qui n'est pas mort....certes il tracte encore mais mais c'est juste avant la débandade.

Richard a dit…

Je crois (pour ceux qui s'intéressent encore aux turpitudes du PS en général et à celles de Frêche en particulier) que la bonne question est de savoir s'il fallait réintégrer Frêche dans le parti, puisqu'il a été viré plusieurs fois déjà, (me semble-t-il). Je crois que la procédure de réintégration passe par une demande de réintégration examinée lors du congrès qui suit l'exclusion. Puisqu'il a été réintégré, je ne vois pas pourquoi on le virerait pour les mêmes raisons qui ont causé sa dernière exclusion. Il n'y a pas dans les statuts du PS la notion de "sursis".
Peut-on comparer les colistiers de Frêche à ceux de Mottard ? Je ne le crois pas, car dans le 06 tout l'appareil était contre les dissidents. Dans le 34 tout l'appareil est avec les dissidents, et Martine Aubry peut taper autant des pieds qu'elle veut pour virer Frêche, elle est obligée d'en tenir compte. Surtout que les membres du bureau national en tiennent compte, eux.
Quant à savoir si Frêche est de gauche ou non, certainement que oui et donc le PS doit le garder dans ses cadres. Frêche a-t-il des pratiques de gauche ? ça c'est moins sûr, et du coup peut-il se revendiquer des couleurs du parti socialiste ? Voilà des questions qui me semblent pertinentes. Plus généralement, la question est de savoir si le PS engendre réellement des socialistes.

Richard a dit…

Pour compléter mon dernier commentaire (un peu long): il faut saluer la solidarité des "Ségoléniens" avec Frêche. On aurait aimé trouvé la même solidarité des "Fabiusiens" avec Mottard en 2008.
N'oublie pas ceux là dans ton casting.

Richard a dit…

Pour mettre tout le monde d'accord (sauf Fabien bien sûr) sur le vote utile des régionales, votez "Front de Gauche". Surtout qu'ils sont pas sûrs de passer la barre des 5 % dans le 06. ça serait sympa de notre part de leur offrir un poste dans l'équipe de Vauzelle. Surtout que les communistes ont fait un travail satifaisant lors de cette mandature. Ceci dit, le vote pour EE est tout aussi respectable. Pardon fabien de ne pas m'étendre sur le vote pour le modem.

JP a dit…

commentaires multiples et intéresant ... mais moi j'aurai préferé que le PS se prenne une bonne branlé dans 15 jours...mais malheureusement cela ne va pas être le cas. En effet 30 a 40 ans de turpitudes de magouilles de mensonges de manipulations de politique de droite et rien ne change. A l'interieur pas de renouvellement des cadres toujours les mêmes élus au pouvoir...
je suis fatigué, la politique me dégoute.
je vais voter PARTI DE GAUCHE au premier tout et irai au ski pour le 2eme tour car le groupe d'aigrefins qui tient la fédé dont le 1er secretaire n'aura pas mon bulletin de vote.
je ne participerai pas a ce que cet individu perçoive 7000 a 7500 € par mois, tout mandats confondu .
De Gaulle un jour a dit des français que nous étions des moutons ...que parfois la vérité est bonne a réecrire .

Patrick Mottard a dit…

heureux de constater que le père Richard va mieux...ce qui ne va pas manquer de réveiller son ennemi favori!

Richard a dit…

@ PM
Je l'avais oublié celui là. Heureusement que durant l'épreuve que j'ai traversée j'ai pu constater que j'avais beaucoup d'amis. Ceux de notre groupe ont été particulièrement présents. Je ne finirais jamais de les remercier.
Bises.

Anonyme a dit…

Deux commentaires en réponse à ce post :
- tout d'abord comme Patrick, je suis heureux de voir Richard reprendre la plume. Ses coups de gueule manquaient.
- concernant Frèche, cela fait des années qu'il sort des provocs plus grosses quel lui (et l'homme n'est pas mince)et il est toujours là. Mais les petits arrangements entre amis au PS, tant au niveau national que local (Languedoc Roussillon et PACA)lui assureront certainement une belle longévité encore. Je ne regrette toujours pas d'avoir été exclus, et d'avoir fait parti de la charrette, même si je n'avais pas "l'ancienneté" de Bernard ou Richard.
Bref ma voix ira à EE au premier tour, mais franchement je me tâte encore pour la donner à la liste "d'union" à gauche pour le second (effectivement Jean Pierre, ça me fait un peu ch... que "l'autre" continu à empocher son pactole mensuel !!)
Laurent F

Dominique a dit…

Richard, certes les situations ne sont pas tout à fait comparables, mais les statuts du PS ne font pas la distinction : les candidats dissidents sont réputés exclus...

Richard a dit…

Salut Laurent, et merci.
D'accord avec toi pour Frêche, d'autant plus qu'il se qualifie lui même de grand intellectuel. Dans ces conditions, difficile d'imaginer qu'il ne mesure pas la portée de ce qu'il dit. Surtout qu'il se sait observer. Il sait parfaitement ce que les mots veulent dire.
En revanche pour le second tour je crois qu'il faut voter (le message vaut aussi pour JP) pour la liste de rassemblement. A nous de faire en sorte, dès le premier tour, qu'elle soit la plus représentative possible de la gauche pour la constitution de la liste du deuxième tour.

jp a dit…

il est de retour notre richard,soit le bienvenu.
mais il va falloir que tu argumentes un peu plus pour me faire déplacer au 2eme tour...
cela fait 40 ans que l'on me chante la même chanson pour le 2eme tour.
je ne marche plus dans la combine, je préfere être un opposant que vendre mon âme au diable.
si non richard j'espere que tu es totalement rétabli ? bise JP

bernard gaignier a dit…

Salut mon Richard, je vois qu'avec les épreuves tu ne t'es pas apaisé.
Confirmation: Frèche est un mec extrèmement cultivé. J'ai rencontré pas mal de gens qui l'ont eu comme prof et ils en gardent un souvenir ému. Il a aussi la force du verbe et quand il emploie un mot c'est en parfaite connaissance de cause.
D'accord également pour le vote au deuxième tour pour la liste d'union quel que soit le mal que je pense d'Allemand. Il faut quand même flanquer une raclée à la bande qui nous gouverne. en aucun cas je voudrai donner le sourire aux lefebrvre, besson et autres sarko.
Bon pour trouver un autre point de désaccord il ne nous rest plus qu'à parler du référendum europeen!!!!

Richard a dit…

Salut JP.
Je n'étais pas totalement certain que ce soit toi qui ait écrit le commentaire. Je crois que la meilleure argumentation pour le vote du second tour c'est celle de Bernard Gaignier (salut Bernard). Ne pas voter PS au premier tour c'est déjà de notre part un message assez fort (même si tout le monde semble s'en foutre). Faire en sorte d'avoir le plus grand nombre de membres de gauche à la région nous oblige à voter au second tour. De toutes façon ceux dont tu parles sont assurés du jack pot. On va quand même pas laisser la région à ceux d'en face.
C'est sûr que de débattre du TCE, c'est plus passionant, pas vrai Bernard !?

Anonyme a dit…

Et ça recommence, revoila Richard, de nouveau en capacité de nuire et de dégoiser sur tout et n'importe quoi.
Il ne manquerait plus qu'il revienne au lycée et ce serait complet.

Malgré tout, on est heureux de te revoir.

Fabien, ton... copain.