24 septembre 2011

La voie est libre pour les primaires

Sympathique petit débat à France 3 ce matin dans le cadre de l'émission "La voix est libre" entre les représentants des représentants locaux des candidats aux Primaires citoyennes.

Je ne sais pas si nous avons fait avancer le "schmilblick", mais l'ensemble me  paraît plutôt honorable en ces temps où les affaires empoisonnent la vie politique française.

Débat autour des primaires socialistes - La voix... par La-Voix-est-libre-F3-CA

5 commentaires:

Emmanuel a dit…

Débat de haute tenue où l'on a parlé de politique avec des vraies différences entre les candidats sans toutefois réanimer le spectre du 21 avril.
Bravo à Patrick qui, tout seul au milieu des socialistes, a pu faire entendre une petite musique différente.
Vive les primaires citoyennes et soyons des milions à voter...

Anonyme a dit…

...mouais, "petit débat sympathique" on est d'accord.

(PM a bien assuré...bien sûr !)
@.@

Anonyme a dit…

Très belle prestation , tu as été sincèrement très bon!
Je pense que tu as sans doute reconcilier les téléspectateurs et la politique par tes interventions de qualité .
Sami

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

Il y a des critiques à faire, soyons honnêtes :

1. Il aurait fallu plus de monde sur l’arrière plan du plateau, car ce vide donnait une impression « chétive » à la gauche azuréenne

2. Les intervenants du PS auraient du être un peu plus mordants avec les erreurs de la majorité, en prétextant la comparaison avec leurs propositions afin d’aider les auditeurs à mieux illustrer dans leur esprit les avantages de l’orientation globale de la gauche, en mettant en relief justement les différences de chaque candidat dans ces primaires

3. Il régnait une atmosphère assez « tendue » que l’on pouvait ressentir dans « les regards » : c’est une faute de communication ; autre erreur : les choix des couleurs vestimentaires…

4. Quoi qu’il en soit à chaque débat télévisé, on a la sensation que l’opposition locale contrôle sa prise de parole…comme si elle n’osait pas dire les choses… elle paraît faible, et on peut finir par croire que c’est une opposition fabriquée ou artificielle…

***Mais ces critiques ne concernent pas du tout Patrick Mottard.
La différence chez lui, c’est qu’il est le seul à adopter une position claire et assumée, il est dans son rôle d’opposant modéré et intelligent ; cela lui donne du poids et du charisme, par conséquent c’est LE seul homme politique fiable dans la gauche locale. C’est un radical absolu.
Et puisque nous somme dans les confidences, il faut avouer que dans le contexte local, il est indéniablement l’opposant idéal !
Ce débat aura permis au moins une chose, c’est de faire (ou refaire) ce constat : « Mottard, l’homme de gauche qu’il nous faut ! »****

Anonyme a dit…

La voix est libre, la voie est libre; il faut donc parler des primaires autour de soi et surtout aller voter aux primaires.
Alexandre