03 septembre 2011

Le pingouin Dagobert s’éclate au Prieuré



2011 sera l’année du décollage pour l’association Saint Barthélemy - Le Prieuré, celle où elle recueille les fruits d’efforts constants et d’initiatives parfois risquées pour animer ce petit quartier de notre cité. Il y a un peu plus de deux mois, la Fête de la Musique avait été un succès populaire considérable et, ce samedi, la Nuit du conte a rassemblé au moins cinq fois plus de personnes que l’an dernier.

Les enfants étaient nombreux même si, contrairement à ce qu’on peut penser, un récital de contes s’adresse aussi aux adultes. Une nouvelle fois, Yann Hemmer, tout en sobriété, a enchanté un public qui n’a pas hésité à participer.

Ainsi, après une incursion dans le sillage du Cyclope et d’Ulysse-Personne, nous avons tremblé devant un dragon un brin frankensteinien, un lion à mauvaise haleine et un génie de la lagune, inventeur des lignes de la main.

Mais, mon préféré sera le culotté pingouin Dagobert au ventre noir et au dos blanc qui en a marre sur sa banquise de vivre et de rêver en noir et blanc. Après un long raid, il rejoindra l’océan où il va découvrir les couleurs de l’arc-en-ciel grâce aux rayons du soleil qui enflamment le jet d’eau d’une baleine de passage.

La soirée sera aussi pour moi l’occasion de vivre deux (petites) premières. Je n’avais jamais chanté Pirouette, cacahuète : désormais, c’est fait ! Je n’avais jamais bu du jus de… banane : désormais, c’est fait aussi ! Trop fort le Président Lépine.


14 commentaires:

Anonyme a dit…

Cà donne envie d'une réincarnation en pingouin Dagobert ce joli conte en forme de kaléiodscope de la vie, c'est un message d'espoir coloré qui fait du bien surtout en ce dimanche gris qui s'annonce.
Comment ne pas voir aussi dans ce post enchanteur une pirouette pour ne pas avouer la nostalgie des délicieuses cacahuètes bouillies de Floride .... celà étant le jus de banane c'est déjà mieux que le coca même si le tout ça reste très calorique !! Il ne manquait que Ma Dalton pour le service ...

Emmanuel a dit…

C'est la seconde fois que je me rends à une manifestation culturelle au Prieuré. La première c'était pour la fête de la musique et j'y étais venu en visiteur car à l'époque j'habitais dans le sud du canton (c'est à dire très loin de là !). Depuis j'ai déménagé et cette fois-ci j'y viens en habitant du quartier. Le cadre est toujours aussi agréable et l'accueil très chaleureux. Remercions d'ailleurs tous ces bénévoles qui font vivre cette association qui réunit toutes les tranches d'âge et qui montre la grande vitalité culturelle de ce quartier.
On attend le prochain rendez-vous pour les journées du patrimoine pour que vivent encore ces charmants endroits de Nice qui sont à l'abri des touristes et qui font le charme de Nice Nord.
Merci aux musiciens et conteurs qui ont fait vivre par la parole un pingouin, un cyclope, un lion qui sent mauvais de la bouche, un dragon, une sorcière et.....autant dire un véritable inventaire à la Prévert!

Anonyme a dit…

Un élu participe – sans chichis – à une fête conviviale et sympathique, et qui plus est, à cette occasion, il boit du jus de banane pour la première fois dans sa vie ! et chante une comptine(pirouette, cacahuète) … pour la première fois dans sa vie, aussi !
Comme diraient les enfants : c’est trop mignon !
@.@

Le Mouton Enragé a dit…

On peut donc n'avoir jamais chanté Pirouette cacahuète? Ce blog est décidément un passionnant instrument d'ouverture sur le vaste monde.
Mais si cette grave carence se devait d'être comblée, le reste ne va pas du tout: après avoir chanté les derniers soirs d'été, il fallait conter, maintenant!
"Contrairement à ce qu’on peut penser, un récital de contes s’adresse aussi aux adultes":
Eh bien oui, c'est pour tout le monde, moutons et Vache qui rit compris! La partie du monde qui n'était pas là commence donc à lire, imagine un dragon multicolore et autres créatures oniriques... pour s'arrêter aussitôt faute de conteur.
C'est bien beau de se laisser griser par la ritournelle et le jus de banane mais, quand on entend un conte, on a le devoir de le raconter: et s'il se perdait?
Et puis, ça ne se fait pas d'allécher ainsi le chaland empêché à son corps défendant d'assister à cette soirée, pour le laisser si cruellement sur sa faim après un teasing digne de l'équipe de pub des studios Ghibli.
Alors, un peu de sérieux pour le prochain billet: l'auditoire frustré souhaiterait en priorité l'histoire non expurgée du pingouin Dagobert et celle du génie de la lagune.
En attendant... j'enrage, bien sûr.

Anonyme a dit…

Merci à cette association qui fait tant pour ce quartier ... peut être certain politique devrait plus s'intéresser à ce qui est fait ici car cela pourrait s'importer ailleurs !!!! et réussir enfin cette cohésion sociale et ce "concret" que tout le monde a à la bouche ! merci encore !

Patrick Mottard a dit…

Mouton pour raconter une histoire il faut un talent que je n'ai pas ...

cléo a dit…

A l'écrit,quand même... si, plus qu'un peu.

Le Mouton Enragé a dit…

Comment dit-on, déjà? Ah, oui: grillé, M. Pirouette. Grillé.
Et à votre plume, car tout griot vit aux dépens de celui qui l'écoute. Tant de manières valent bien un conte bonus, sans doute?

Patrick Mottard a dit…

-Mais il y a une révolte sur ce blog...
-Non Sire c'est une révolution!

Anonyme a dit…

C'est ce qui s'appelle s'en sortir par une pirouette ... !! Trop facile.... nous voulons tous une histoire !! Il était une fois, dans le cinquième canton de Nice, un clocher qui avait perdu son ange, un prieuré où on récitait des contes, un pingouin à la plume d'or qui buvait du jus de banane, etc etc ... Fascination totale pour ce vieux canton .... qu'on ne déchire pas, sous la protection de son conseiller général ...

Anonyme a dit…

-C’est l’histoire d’un élu qui chante pirouette cacahuète en buvant du jus de banane et qui rencontre un pingouin sans culotte (il faut préciser qu’i y a une mini révolution sur une blogosphère ..)qui vient annoncer qu’il a croisé Ulysse sur la banquise et que celui-çi a retrouvé pénélope malgré le méchant cyclope a la mauvaise haleine ..
Trop mignon ce petit conte ……
P------

Anonyme a dit…

Mais Pénélope a décidé de se venger du cyclope à la mauvaise haleine, et demande à Ulysse de le combattre. Elle aide son bien aimé à prendre des forces en lui préparant du jus de banane, et lui chante à l'oreille chaque matin, "pirouette, cacahuète"...
@.@

Patrick Mottard a dit…

Mouton,anonyme,@@,Penelope et autres c'est décidé je deviens éditeur envoyez les manuscrits!!!

Emmanuel a dit…

Une édition à conte d'auteur, ah, ah. Oui je sais elle était facile...