16 septembre 2011

Utile

A vrai dire, je n’attendais pas grand chose de ce premier (long) débat télévisé sur les primaires. Eh bien, je dois avouer que je l’ai trouvé intéressant… mieux encore utile.

En effet, la chronologie des séquences et le talent des intervenants ont permis d’avoir une émission finalement assez pédagogique.

« L’invité » Jean Michel Baylet a apporté une note un peu exotique au milieu de tous ces socialistes. Notons que c’est le seul à s’être prononcé très clairement pour la légalisation du cannabis, l’euthanasie et l’Europe Fédérale.

« Les ailiers » furent très convaincants. A l’aile gauche, Montebourg avait des accents quasi mélenchoniens sur la démondialisation, à l’aile droite, Valls était très déterminé à lutter contre le déficit.

« Les poids lourds » ont eu la densité que l’on peut exiger d’un candidat à la présidentielle. Avec, à la clé, quelques divergences que nous avons pu relever sur le nucléaire et le contrat de génération. Au-delà du socialisme charentais (et poitevin) de Ségolène Royal, j’ai apprécié la conclusion presque lyrique de Martine Aubry et le plaidoyer enflammé de François Hollande sur l’éducation.

Enfin, il convient de noter que les six se sont résolument projeté vers l’avenir pendant toute la soirée. En effet, personne n’a cité François Mitterrand, un seul Lionel Jospin (François Hollande) et, avant la question ciblée d’un journaliste, seul Manuel Valls avait fait allusion au grand absent de la soirée : DSK.


9 commentaires:

Anonyme a dit…

J'avais un apriori concernant le principe des primaires ; j'ai changé d'avis, c'est un bon système ! les français choisiront le futur candidat de gauche pour 2012, c’est merveilleux !
Et le mix PS/PRG, c'est absolument parfait : le rassemblement des idées de gauche, l'union, l'ouverture...cela apporte confiance et sérénité.
Je les trouve tous courageux.
Pour Patrick, je dis utile oui, exemplaire en plus !
Je n'aime pas l'adjectif exotique que vous attribuez à Mr J.M Baylet, c'est un petit peu péjoratif… C'est un homme politique que j'ai découvert hier, il m’a donné une très bonne impression ; je le trouve "vrai" et moderne, et je partage entièrement sa position sur le cannabis et sur l'Europe Fédérale.
Par contre Aubry m'a donné la nausée...elle veut dépénaliser le cannabis !!! donc laisser tel quel ce circuit, mais en plus on le dépénalise ! C'est dingue, "ça" c'est "absurde"! Voila une bien étrange façon de combattre ce fléau. En fait elle l’encourage, c’est bien… a secours !
Ce que je retiens le plus de ce débat –certes un peu raplapla quand-même- c’est sont efficacité démocratique, je trouve "la gauche dans le coup!", la droite paraît complètement désuète et archaïque...(pour Sarko qui voulait voler la vedette au PS en allant en Lybie c’est plutôt raté, il aurait du faire ça demain ou après demain, et là sa stratégie aurait marché…trop tard !)
Clin d’œil : il y a eu des exotiques sympathiques et charismatiques, qui ont fait de très grandes carrières politiques, avec des accents chantants et un style pagnolesque...
Mon classement :
Hollande n°1 le meilleur !
Baylet n°2 pragmatique
Valls n° 3 vif convaicant
Royal n° 4 gestionnaire surdouée
Aubry et Montebourg n°5 aigris, pédants, ils aimeraient bien avoir du charisme…dommage c’est non !
Pour conclure, il faut voter, c’est une chance !

@.@

Patrick Mottard a dit…

Il n'y avait aucune volonté d'être péjoratif en utilisant le mot "exotique".

Anonyme a dit…

Pour PM, dsl mon interprétation fût quelque peu hâtive…
@.@

Emmanuel a dit…

Utile....Cela me rappelle une très jolie chanson de Julien Clerc.
Ce débat a-t-il été clair ?
Je pense que malgré tout chacun est resté sur ses gardes et avec quelques divergences sur le forme il y a une certaine cohérence entre eux.
Je me demande tout de même pourquoi Jean Michel Baylet, l'homme du Sud Ouest attache autant d'importance à la dépénalisation du canabis.
Je ne pensais pas les Radicaux étaient sensibles à ce sujet.
Je pense que Hollande a marqué des points gràce à sa sincérité alors que Aubry et Royal semblaient sur la défensive. Montebourg égal à lui même et Valls qui parfois adopte un discours qui semble l'éloigner des valeurs de la Gauche. Bref un bon débat sain et courtois, on attend la suite.

bernard gaignier a dit…

C'est vrai que l'exercice était très "casse gueule". Se différencier sans . s'opposer frontalement c'était pas donné d'avance, surtout connaissant la capacité de nos petits camarades à scier la branche sur laquelle ils sont assis!
Pourvu que ça dure.
Ceci dit depuis l'explosion en vol de mon champion, j'ai du mal à faire un choix enthousiaste!
Finalement je suis assez d'accord avec le classement et l'analyse de l'anonyme du dessus, sauf sur Martine Aubry qui ne mérite quand même pas le même commentaire que pour Montebourg l'autoproclammé chevalier blanc.

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

Ce débat était-il utile ?
Je dirai qu'il fut un peu stérile.
Non ! c’est un peu facile !
Pire ! Puéril !
Ma foi, tout cela est bien futile !
Ainsi soit-il !
...enfin soit-Elle, la pÔlitique !

Avez-vous des pronostiques sur le second tour ?

Anonyme a dit…

Pour Bernard, je rectifie
Aubry n°5 : CARREE, trop ! pas bon pour diriger un état (Dérapage à la fin…)
Montebourg n°6 : TROP sûr de lui… et mal joué, dommage !

*****
@.@

bernard gaignier a dit…

Alors maintenant plus aucune divergence avec anonyme

Anonyme a dit…

Je crois surtout qu'ils nous prennent pour des couillons. Les mots sortent de leurs bouches comme de celles des avocats capables de plaider selon le client (ici la posture politique choisie sur un créneau électoral visé). Il n'y en a pas un(e) qui parle avec ses tripes.