26 octobre 2011

De Rascar Capac à Plekszy-Gladz (rediffusion)

L'éclipse du Temple du soleil

Aujourd'hui, Steven Spielberg livre dans les salles obscures sa version de Tintin. Pour fêter l'événement, je reprends donc un billet publié sur ce blog en février 2007.

"Entre deux réunions pré-présidentielles, j'ai profité d'une petite plage de liberté dans un week-end parisien bien rempli pour filer du côté de Beaubourg visiter, en bon tintinophile, l'exposition Hergé.

Une fois de plus j'ai été bluffé par le phénomène Tintin. On dit généralement que les fans du petit reporter à pantalon de golf ont entre 7 et 77 ans. Je peux témoigner que ce Dimanche, sous la pluie, parmi les centaines de visiteurs qui font la queue, nombreux sont ceux qui ont moins de 7 ans. Nombreux aussi ceux qui ont plus de 77 ans. Avec, dans les yeux, la même passion. Plus tard sous les cimaises d'une expo pourtant médiocre, l'excitation sera à son comble et chacun communiera dans une véritable tintinmania.

Je ne sais pas si nous avons tous quelque chose de Tennesee, mais je suis certain que nous avons tous... quelque chose de Tintin ! C'est ainsi que je reproduis périodiquement une scène du « Temple du soleil » : en fac de lettres une cellule doit régulièrement être réactivée pour assurer l'éclairage de mes amphis ; à cette occasion, il me plait de rejouer la scène de l'éclipse en appelant Pachacanac à la rescousse. Mes pourtant très jeunes étudiants, généralement, comprennent.

Pour évoquer le malstrom d'images, de scènes, de personnages qui se bousculent dans ma tête, je vous livre le résultat d'un petit exercice d'écriture automatique directement inspiré par Tintin…

La momie de Rascar Capac, la maquette de la Licorne, la portière de la voiture sciée pour échapper aux gangsters, le rhinocéros explosif, la marche d'escalier brisée à Moulinsart, la plainte du yéti, le chinois fou au sabre tournoyant, le petit sparadrap voltigeur, le Karaboudjan, le peu ragoûtant guano, les sarcophages en attente, le whisky bulle en apesanteur, le lama fâché qui « toujours fait ainsi », Lampion et Abdallah, les deux têtes à claques, Muller et Rastapopoulos, les odieux, Tchang et Zorrino, les gavroches exotiques, le suicide de Wolff... J'en passe et des meilleures. Chacun peut aussi se livrer à ce salutaire petit exercice : why not ?

Mais mille millions de mille sabords, par les moustaches de Pleksksy-Gladz, que le grand cric me croque, j'allais oublier les jurons du capitaine : Phylloxéra, topinambours, vermicelle, anthropopithèque, iconoclaste, moule à gaufres, nyctalopes, espèce de logarithme, ectoplasme, sapajou, zouave, cloporte, coléoptère, coloquinte, zigomar... Si je n'avais pas peur de mélanger les genres je dirais bien : ça c'est du brutal !!!"

13 commentaires:

Emmanuel a dit…

Tintin à l'américaine, aseptisé et sans relief...A quoi bon la 3D et les lunettes ?
Même Haddock, il ne boit pas, il ne jure plus et je pense aussi qu'il ne fume pas. Est-ce bien raisonnable ?
Hergé doit se retourner dans sa tombe...

cléo a dit…

Manu ce n'est pas parce que Tati fume aujourd'hui un moulin à vent qu'on ne peut pas dire, par exemple à l'enfant qu'on reste et à celui ou ceux qu'on a , et à ceux qu'on a pas et qu'on aime:" Ceci n'est pas une pipe!" mais la très hygiénique-aseptisée-politiquement-correct représentation d'une pipe. Imagine le plaisir suivant: tu constates que le tintin de Spielberg met en scène un haddock encore avec barbe(parce que merde...la mousse à raser et l'after shave, c'est un marché!) Qu'est-ce qui t'empêcherait d'imaginer et de laisser imaginer... que, sous sa barbe, sont dissimulés mille jurons qu'on entend pas mais qu'on pourrait bien avoir un plaisir fou à inventer dans le genre d'un poil hirsute? Tiens, par exemple:" mille milliard d'entrées de cinéma de mes trois!" A toi Manu!

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

J'adore Tintin, ses amis, ses voitures...
J'aime la BD, moins les films...
Les figurines sont réussies par contre.
Ce que je n'aime pas c'est la BD de Tintin en noir et blanc...

Le Mouton Enragé a dit…

En effet, je ne sais pas si j'irai: je ne voudrais pas voir mes chères BD dénaturées.
Pour ce qui est de l'exercice ici reproduit... Mille milliards de mille sabords, il en manque parmi mes préférés!
-Liste 1: le fétiche arumbaya.
Le chinois fou, c'est bien Didi ("Lao-Tseu l'a dit: il faut trouver la voie...")? Si oui, je mets une étoile de plus.
-Liste 2:bachi-bouzouk, ornithorynque et le délicieux boit-sans-soif...

Je sais, je sais: le sujet est inépuisable. Mais dans ce cas, il faut déclarer ce billet interactif, non meeeh! (Ah, quelle belle occasion d'enrager un peu!)

Cela dit et pour être un tant soit peu honnête, certains morceaux me sont revenus à lecture de ce petit inventaire déjà bien fourni.
Bravo spécial pour sapajou, moule à gaufres et surtout l'inoubliable lama fâché: j'ai toujours rêvé de savoir faire comme lui...

Anonyme a dit…

Tintin, le Sauveur !
s:-)

@.@

Patrick Mottard a dit…

Joli le "s"

Anonyme a dit…

De quoi donner envie de blatérer comme un chameau avec Tintin sur don dos ! Tout ceci ressemble à un maelstrom "éclecto-plasmique" pour zouaves interplanétaires et simili-martiens à la graisse de cabestan que nous sommes.
Alors un peu de jus de réglisse et en avant pirates, escogriffes et cannibales emplumés pour de nouvelles aventures, faux-jetons à la sauce tartare et porcs-épics mal embouchés exclus... Mais par mille millions de mille sabords, ne deviendrais-je pas astronaute d'eau douce ?
Mais Hergé ne disait-il pas que "Les plus grandes aventures sont intérieures"....

bernard gaignier a dit…

Cleo je n'ai pas très bien compris tes histoires de pipe

Anonyme a dit…

moi m'en fou préfere PIF LE CHIEN

Esther a dit…

Bah alors toi! T'es fan de Tintin! Tu connais tous les gros du capitaine...Moi j'aime bien Tintin car il est malin et l'action est toujours là.

Esther a dit…

Bah alors toi! T'es fan de Tintin! Tu connais tous les gros du capitaine...Moi j'aime bien Tintin car il est malin et l'action est toujours là. Je voulais dire les gros mots!

Marianne a dit…

Tchouk-tchouk nougat ! Marchand de tapis ! Coloquinte ! Merci Patrick de ces souvenirs, je suis une hyper-fan aussi, faudra qu'on fasse un concours un jour... Tenez, où lit-on : "aimez-vous les caramels mous ?" ??? :))

Dominique a dit…

Réplique célèbre, Marianne : c'est le savant un peu fêlé de "L'étoile mystérieuse" qui pose cette question (qui arrive comme un cheveu sur la soupe) à Tintin.