13 mars 2012

Objets inanimés… (2)




Ce deuxième objet inanimé sera infiniment plus exotique que le premier (voir mon post du 16 février 2012). Il a été acheté il y a plus de vingt-cinq ans pour quelques dollars australiens à un Aborigène de passage juste à l’intersection de la Stuart Highway, qui, d’Adélaïde à Darwin, traverse le continent, et de la route en cul-de-sac qui conduit à Uluru (Ayers rock), le pays des fourmis vertes cher à Werner Herzog.

C’est un serpent en bois, ou plutôt un morceau de bois d’une trentaine de centimètres épousant la forme d’un serpent et naïvement travesti par l’artiste aborigène avec une sorte de fusain.

En le manipulant un peu comme un boomerang inoffensif, il me projette au milieu du bush – ce désert rouge d’Australie – dans une minéralité originelle qui m’apaise.

Reste une question que je me pose depuis curieusement peu de temps. En quel bois est le serpent ? Probablement eucalyptus ou acacia. Peut-être qu’un lecteur de ce blog pourra m’éclairer en cliquant sur la photo ci-dessous ?



12 commentaires:

COTTALORDA henri a dit…

Au " Pif " je dirai eucalyptus . Peut-être conserve-t-il encore son odeur caractéristique ?

Henri COTTALORDA

alaind a dit…

Le minéral apaise, il est comme un cristal abouti, qui semble une inspiration éternelle. Il rassure sur la destinée de l'évolution, c'est une forme allant vers une direction esthétique.

Ce bois est vraisemblablement un bois d'arbre (...!), de type eucalyptus mais je parie ici, sans connaissance du bush.

Dominique a dit…

Donc deux voix pour l'eucalyptus. Henri, quand tu veux, tu viens voir l'original à la maison. Alain aussi... mais il vit un peu plus loin...

Françoise Dos Santos a dit…

Moi au vu je dirai eucalyptus (plus gros que acacias !) et en pensant à l’immense eucalyptus du parc Estienne d'Orves.

cléo a dit…

Bernard,je ne comprends pas que tu sois si lent à dégaigner! Il est évident que c'est un bois-mottard.

Claudio a dit…

Brûlez-le ! A l'odeur, vous saurez.

Emmanuel a dit…

Waou retour en fanfare de Cléo...
Non je dirais que ce serpent est en boa constrictor!

bernard gaignier a dit…

Cleo tu me vexes je ne suis pas capable d'aussi mauvais jeux de mots.
Entre acacia et eucalyptus j'hésite. Homme de synthèse, je dirai acalyptus.

Patrick Mottard a dit…

Merci à tous donc eucalyptus tendance gulu !

Les Brouillons de Cendrillon a dit…

Pas très inspirante cette photo de ce serpent… Pas très belle, peut-être un peu trop nue…
Je pense que les objets "inanimés" qui nous entourent et auxquels nous sommes très attaché, sont bien au contraire très ‘’animés’’ par des souvenirs, des sentiments et de la mélancolie… cette fameuse mélancolie qui caractérise l’auteur du blog…
Partager avec des commentateurs (probablement pour la plupart des amis) est une idée originale, mais je crains que ce soit un univers beaucoup trop intime, où personne ne peut pénétrer, pas même les personnes qui partagent notre vie. Je trouve gênant de prendre en photo ces ‘’ choses’’, qui ont une âme, et qui devrait rester sagement dans l’espace qu’elles occupent, ou règne cette parfaite communion avec celui qui les possèdent et qui les aime. Peu importe si le bois de cet objet soit de l’eucalyptus, ce qui compte c’est qu’il reste à sa place, et qu’il continue à exister pleinement en étant parfaitement vivant et animé dans l’esprit de celui qui l’observe…

Je sais, je sais, je suis toujours un peu à côté...

helyette a dit…

Sauf erreur de ma part,les objets et la menuiserie en bois d'eucalyptus se crevassent avec le temps..N'ayant pas de loupe grossissante,je te laisse le soin d'examiner la bestiole en question.
Pour moi c'est de l'acacia.

Anonyme a dit…

a coté du serpent c'est bien une carte routière ? mais avec quel papier a t elle été faite avec de l'acacia ? ou eucalyptus ??? comme le dit claudio brulont les deux l'odeur dégagé nous donnera la réponse...
parsus06