01 juillet 2008

Nice dans les Alpes-Maritimes

Depuis quelques mois, nous assistons à un spectaculaire rééquilibrage du budget et des actions du Conseil Général en faveur… de Nice !

Traditionnellement tenu par une majorité de conseillers du Haut et Moyen Pays élus avec quelques centaines de voix dans les cantons de la montagne, le CG des Alpes-Maritimes a, depuis longtemps, privilégié les zones hors littoral de notre département. Il n’y a qu’à emprunter les somptueuses routes des vallées, examiner les bilans financiers des stations de sports d’hiver ou décompter les salles polyvalentes ou multimédias pour s’en convaincre.

Or, la séance plénière d’hier consacrée à la DM1 a spectaculairement confirmé le retournement de tendance, le doublement du financement du tramway niçois en étant l’exemple le plus spectaculaire.

Ce retournement de tendance s’est opéré à partir du moment où Christian Estrosi s’est électoralement intéressé à la capitale azuréenne. Personne n’est dupe. Pour autant, il n’y a pas lieu de traîner les pieds et c’est sans complexe que j’ai profité de la tribune de l’assemblée départementale pour me féliciter de cette nouvelle orientation en rappelant que le déséquilibre Haut pays/littoral avait été le point central de ma première intervention dans l’hémicycle… en 1998 !!!

Sur le même sujet, le pourtant expérimenté Paul Cuturello se fera piéger. En voulant à tout prix critiquer le Président sur les motivations de cette nouvelle politique, il se fera accuser en retour de « ne pas aimer Nice ».

Ce n’est pas parce qu’un adversaire politique déclare qu’il fait noir la nuit qu’il faut pour autant affirmer que le soleil brille… S’opposer autrement, c’est peut-être aussi ce qu’attendent nos concitoyens.

On peut voir le texte de mon intervention sur le site de "Gauche Autrement".

7 commentaires:

claudio a dit…

Sur l'intervention :
"opposition décomplexée" : ça sent bon l'air pur et la liberté.
Les 2 derniers paragraphes sont délicieux.

Laurent Weppe a dit…

Je ne voudrais pas trop enfoncer Cuturello sur ce sujet: financer lesprojets niçois quand on cherche à diriger la ville après avoir passé des années à faire comme si la principale ville du département (un tiers de sa population) constitue à mon sens plus un simulacre qu'une preuve "d'amour"

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord, s'opposer autrement, c'est ce qu'attendent les citoyens!
a voir sur le blog de jp AUDOLI sa réaction sur le soutien d'ALLEMAND à Ségolène ROYAL!

ANTONIN a dit…

C'etait exactement le sens d'une de mes reflexion, au soir du 2em. tour des municipales, lorsque je te demandais, avec l'election d'Estrosi, si une bonne partie de la manne departementale n'allait pas benefier à Nice à présent, au détriment de l'arrière pays.

Il serait interréssant de connaitre le sentiment intime des conseillers du haut pays sur ce retournement de tendance.
Ces conseillers pour qui le clientélisme à été accomodé à toutes les sauces et qui tiraient donc largement avantage de la présence du président du CG élu d'un canton et d'une partie d'une circonscription de l'arrière-pays.

Encore heureux pour eux que les prochaines legislatives soient dans 5 ans, car après qui peu dire qu'il ne viendra pas l'idée à Estrosi de se présenter au coeur de Nice?

Alors on ne sait pas encore si ce soir on doit avoir une pensée pour eux, ou si il faut se reserver pour plus tard.

ANTONIN

Sylvie a dit…

Merci d'avoir la sincérité d'écrire cela.
Avouons-le tous... ça fait du bien d'avoir un maire dynamique, présent, à l'écoute, dialoguant et compréhensif envers la population.
Le seul bémol que j'identifie pour le moment, c'est : jusqu'à quand ? Ses obligations parisiennes voire ses ambitions ne prendront-elles pas le pas sur son intérêt pour sa bonne ville de Nice ?
Pour le moment, profitons de ce qui est bon à prendre après toutes ces années de mépris de notre ancien maire envers la vie quotidienne des niçois.

Anonyme a dit…

Décidément nous assistons à une opposition très dicrédité!
Au Cg ,à la ville ,à la CANCA!!!
Ce sont les mêmes à droite et gauche!
Et quand on sait que Mr cuturello à fait campagne sur le cumul des mandats face à Estrosi ,il s'enfonce de plus en plus avec son copain Allemand dans la nullité!
Je persiste à dire que ces personnes doivent quitter la scène politique,faute de crédibilité!

Anonyme a dit…

IRENE A DIT....

"S OPPOSER AUTREMENT AVEC GAUCHE AUTREMENT" !!! c est exactement le slogan qui convient et je suis fière de faire partie de cette opposition là...