27 juillet 2008

Arthur le républicain



La petite mairie de Contes est pleine à craquer quand j’ai le plaisir de procéder, aux côtés de l’adjointe de Francis Tujague, à mon deuxième baptême républicain.

Presque deux ans, jour pour jour, après Cléo, c’est au tout d’Arthur, son petit frère, d’adhérer symboliquement aux valeurs de la République, avec le soutien d’Elise et de Loïc, les marraine et parrain.

Pourquoi à Contes ? Tout simplement parce qu’après le changement de maire à Nice, la politique de la municipalité est resté la même en la matière : pas de baptême républicain dans la 5e ville de France… pour le moment.

En effet, nous avons profité, avec Dominique, de l’événement pour interpeller Christian Estrosi sur le sujet. C’est ainsi que le petit Arthur pourra se targuer d’avoir fait parler de lui dans Nice-Matin, dès le jour de son baptême… Incontestablement, de la graine de star !

Il est vrai qu’avoir Bernard Gaignier pour grand-père suffit à programmer un grand destin !

Extraits du discours prononcé pour la circonstance (discours qui m’a donné, entre autres, l’opportunité de rappeler l’importance de la récente réforme constitutionnelle en matière de défense des valeurs républicaines) :

Le baptême républicain, aussi appelé baptême civil ou parrainage civil, est un engagement souhaité par les parents et accepté par une femme et un homme : l’engagement moral, consigné par écrit devant un officier d’état civil, de suppléer les parents en cas de malheur familial. Un engagement d’autant plus fort qu’il ne comporte aucune obligation légale. Un engagement, n’est-ce pas Arthur, comme ceux que prenaient les Chevaliers de la Table Ronde dans la forêt de Brocéliande. En cas de manquement, aucun juge ne sera là pour ramener marraine et parrain dans le chemin du droit car il n’y a pas de droit dans ce chemin-là. Seulement de l’amitié, de la fidélité et de l’honneur. Au delà de cet engagement, cette cérémonie a aussi pour objectif de faire entrer l’enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer symboliquement aux valeurs de la République et, notamment, au triptyque Liberté, Egalité, Fraternité.

(…)

« Liberté au flanc est blessée !
Egalité s’est échouée !
Fraternité perd pied !
Plus que jamais, il nous faut veiller » (Eric)

Arthur, nous avons confiance en toi en t’accueillant aujourd’hui dans notre communauté républicaine. Tu seras un nouveau maillon de la chaîne d’Union des femmes et des hommes de bonne volonté qui veulent un monde meilleur. Et tu veilleras. (…) Pour autant, Arthur, la pratique des vertus publiques n’empêche pas la recherche individuelle de son Graal intime. D’ailleurs, peu importe le Graal lui-même : qui se souvient, dans la légende Arthurienne, de qui l’a perdu et de qui l’a trouvé ? Ce qui est vraiment important dans cette affaire, c’est la recherche elle-même. (…) Arthur, le chemin ne sera pas simple, il sera même semé d’embûches, mais, grâce à Lucile et Nicolas, tes parents, grâce à Eloïse et Loïc, grâce à toi, tu pourras, j’en suis persuadé, boire le calice jusqu’à la vie. La vraie.

La cérémonie achevée, nous nous retrouvons une fois de plus chez Jacques et Annie, nos hôtes contois, avec entre autres l’ami Pierre Laigle pour une joyeuse soirée qui permettra à Bernard et Didier de nous interpréter, en avant-première, leur prochain spectacle, consacré pour l’essentiel à l’absurde cocasse de Roland Dubillard.

Et rendez-vous fut pris en 2010 pour le baptême du petit frère ou de la petite sœur de Cléo et d’Arthur. A Nice ?


Nice-Matin, 26/07/2008

11 commentaires:

Karine a dit…

Je suis sidérée par l'impossibilité de faire baptiser ses enfants de manière républicaine dans une ville comme Nice. Les miens l'ont été en Juin 2000 par Mr Duffau, Député Maire de Capbreton et ce fut un moment très émouvant pour moi, en accord avec ma propre pensée de la République...

Anonyme a dit…

Félicitations aux parents et grands parents.
Arthur tu es vraiment la vedette du jour sur Nice Matin !

alain a dit…

Deux de mes trois enfants ne sont pas baptisés, non pas par absence de foi, mais par liberté de choix. Ce baptème républicain est peut être une idée qui fera ce chemin.

Némo a dit…

Je connais trés mal ce " baptême républicain", qui me fait penser au parrainage républicain en faveur des dits "sans-papiers".. Est-ce qu'on peut demander un baptème à n'importe quel âge , comme le baptême religieux ? Il s'agit en fait surtout me semble-t-il d'un baptème laïque...Il y a quelque chose qui se cherche, là, bien que ça me semble un peu ambigu.On peut imaginer aussi un baptème de citoyen du Monde ou un baptème spirituel hors religion..

Patrick Mottard a dit…

Les valeurs de la République sont laiques et universelles

Anonyme a dit…

irene a dit...
avec un peu de chance PATRICK, tu baptiseras mon petit fils à la mairie de Nice pouf pouf... trop belle la photo!!!

Nemo a dit…

Les valeurs de la République sont laiques et universelles <<< Oui et tant mieux...quoique il ne faudrait pas nier la part "spirituelle" de l'homme qui est quelque chose d'évident qui traverse toutes les cultures et agrandit les identités...(La laïcité me semble vécue comme une crispation du passé, une sorte de doctrine "anti" qui date un peu et peut empecher d'évoluer humainement..) Mais justement , je me demande quel est l'étymologie du mot baptème ? Pour moi le mot laïque renvoie au religieux, tout comme le mot "baptème" qui chez nous renvoie fortement à la tradition catholique donc au lieu de l'associer à "républicain", je me demande, c'est une question...; si une autre formule n'aurait pas eté plus pertinente...D'autre part le sens du mot "religere", relier est universel...

Dominique a dit…

@ Nemo,
Si on parle volontiers de baptême républicain, c'est sans doute un peu par facilité car l'expression est assez évocatrice. Mais le nom officiel est celui de parrainage civil.
A l'heure où la laïcité se trouve en péril, du fait notamment des extrémismes religieux, il me semble que cette idée est plus d'actualité que jamais... A mon sens elle constitue une référence à l'humanisme... et n'est en aucun cas la négation d'une quelconque spiritualité.

Clotilde a dit…

"Allo allo le baptiseur, ici Arthur, c'est koâââ cette cravate??"

Némo a dit…

Merci pour cette réponse Dominique.En fait , si l'on faisait attention au sens , l'extrémisme est avant tout de l'extrémisme.L'extrémisme est un dogmatisme mais le "religieux" n'en est pas forcément un. POUR MOI L'INTÉGRISME EST L'ECHEC DE LA RELIGION A ÊTRE VÉRITABLEMENT RELIGION...C'EST À DIRE PORTEUSE D'AMOUR ET DE FRATERNITÉ..c'est le problème de certaines institutions religieuses dévoyées avec elles-mêmes.. Le religieux peut être la pire ou la meilleure des choses selon comment c'est vécu.Culturellement ,il y a des choses appréciables dans toutes sortes de culture car le religieux et le culturel ont souvent eté trés liés , pour le pire et le meilleur... La religion comme recherche d'un idéal a produit souvent des choses de qualité (architecture , musique etc) et en ce sens entre parfois en concurrence avec l'idéal politique ..Mais les 2 se ressemblent tout comme les fanatismes ou les passions peuvent se ressembler;..Et la laïcité doit faire attention à ne pas devenir un nouveau dogmatisme, un nouveau catéchisme...En résumé le problème ce n'est pas forcément les croyances de chacun mais c'est le manque de dialogue et de respect et finalement d'éducation et d'intelligence, qui mènent à la tolérance .Pour en revenir à la laïcité, ma question serait est-ce que ce concept réduit à lui seul est encore capable de nous inspirer de grandes choses, de grandes actions ? Et pour conclure je dirais qu'une certaine Foi à la fois curieuse et profondément non dogmatique n'est absolument pas incompatible avec une certaine intelligence, ni même avec un véritable esprit critique..

Némo a dit…

Ce qui est intérréssant dans le texte de Patrick , c'est que l'accent est mis sur le fait que ce "baptème" n'est pas une obligation (et que cet engagement aurait donc + de sens) et qu'il s'agit d'adherer SYMBOLIQUEMENT aux valeurs républicaines...Bien sûr, aucun entrainement n'est demndé ensuite...Les mots "amitié, fidélité, honneur" sont aussi cités. (je note que ces termes ont mené beaucoup d'entre nous au pire..Les prisons sont pleines de gens qui acceptent ces valeurs..) A comparer avec , par exemple avec la culture bouddhiste (qui n'est pas strictement une religion).Là on ne se satisfait pas du symbolique.Les bouddhistes pratiquent par exemple, ici-même à Nice, des pratiques de méditations pour developper le "calme mental" ou encore pour permettre de développer en soi "amour et compassion" et il semble que cela marche assez bien...Je me donner quels outils nous ont donné notre République laïque et nos institutions pour faire régner entre nous la Liberté, l'Egalité, et la Fraternité ...Il y a bien sûr des institutions comme l' Ecole, ce qui est trés important, ou la Justice et effectivement une certaine liberté mais cela reste au niveau des principes et c'est cela qui est en crise actuelllement avec le retour des intégrismes de toutes sortes , dont la République ne nous a pas protégé...