29 mai 2010

Les hussards de la convivialité cantonale

Avenue Bardi. Vendredi 18 heures.

Elisabeth et ses complices du « 4 » (ndlr : 4 avenue Bardi) ont une fois de plus pris l’initiative d’organiser la fête des voisins dans notre rue. Soyons clairs : sans eux, il n’y aurait pas eu de fête et c’eût été dommage…

C’est qu’échanger avec ses voisins, pendant une heure ou deux, autre chose que des considérations météorologiques est forcément un moment privilégié. Vexée, la météo se vengera d’ailleurs par une averse assez rude qui eut quand même la décence d’attendre que la dernière bouteille fut vide. Restera, de ce moment partagé, une provision de sourires complices qui s’échangeront dans les mois qui viennent au détour d’un garage ou dans une cage d’ascenseur…

Collège Vernier. Samedi 8 heures.

Valérie et ses amies de l’association des parents d’élèves achèvent la mise en place du premier vide grenier organisé dans l’établissement. Les stands sont achalandés, la buvette est opérationnelle et les sourires fleurissent malgré l’heure matinale et les incertitudes qui planent sur la journée.

Pour gagner quelques centaines d’euros qui permettront aux enfants de ce quartier populaire de partir en voyage, ces mamans n’ont pas hésité à sacrifier leur samedi et de nombreuses heures de préparation. C’est qu’elles avaient aussi l’objectif de démontrer que Vernier, établissement souvent injustement critiqué, et un collège ouvert, propre, bien entretenu et calme.

57, avenue du Ray 10 heures.

Yann et Doriane m’accueillent dans leur librairie-presse du Ray pour la séance de dédicace de Cinq de cœur qu’ils ont minutieusement préparée à coup d’affichettes et d’informations diverses. Ils font partie de ces commerçants indépendants qui estiment avoir un rôle social à jouer et organisent de petits événements et des animations dans leur quartier.

Ce sera pour moi l’occasion de dédicacer une trentaine d’ouvrages (dont un à ma belle-mère, régionale de l’étape) et surtout d’échanger souvenirs et projections dans l’avenir avec un public détendu, ravi de se retrouver ainsi dans un cadre familier.

Collège Vernier, 15 heures.

De retour dans la cour de l’établissement, je constate qu’il est acquis que la journée sera à la fois un succès symbolique et une réussite technique. Dans le regard des organisatrices, je peux voir danser la petite flamme de la réussite. Yes, we can !

Elisabeth et ses voisins, Valérie et ses amies, Yann et Doriane : autant de hussards locaux de cette République fraternelle que nous ne voulons pas voir disparaître au profit d’une France « des eaux froides du calcul égoïste ».

Que ces modestes initiatives aient rendu quelques heures la vie un peu plus chaleureuse dans nos quartiers du 5e canton me remplit à la fois de tendresse et de fierté.

7 commentaires:

Patrick Mottard a dit…

Pour la première signature, il y avait une élue emblématique d'un parti de gauche, à la deuxième, il y avait le numéro 1 d'un autre parti de gauche, à la troisième, il y avait le nouveau président départemental d'un parti du centre... Alors la prochaine fois ce sera le PS... lol !!!

cléo a dit…

Pour la prochaine signature ou le prochain livre? Parce que si le prochain livre est un livre d'espionnage, peut-être...Cela dit, les livres des autres élus s'achètent très bien sous le manteau dans n'importe quelle librairie. Sans passer par la case signature...

cléo a dit…

J'ai cherché le chapitre OO5 dans le livre. Je n'ai pas trouvé!Le principe du découpage a dû m'échapper...

Thérèse a dit…

Acheté ce matin, j'ai lu le livre d'une traite. Il m'a rappelé des choses que j'avais oubliées sur Nice Nord et m'en a appris d'autres. En plus, j'ai rencontré à la dédicace une vieille amie d'enfance venue, elle aussi, acheter le livre. Merci pour tout ça.

Ségurano a dit…

Voila une journée bien remplie..... C'est vrai ce que dit Cléo Le livre s'achéte sous le manteau, j'en ai été le témoin et c'est une élue du clan biscarien qui l'a acheté en quatimini ..... Le livre c'est vrai rappelle le Nice Nord d'autrefois....
Cordialement
Ségurano

valerie a dit…

Le vide grenier du college VERNIER à été un moment tres agreable beaucouup d organisation de stress mais on a reussi a le faire et j en suis tres fiere. On a pu démontrer qu' au college Vernier on est capable de faire des choses sympa et il faut le dire haut et fort.
Je remercie Monsieur Patrcik Mottard pour son soutien et sa passion pour ce quartier.

VALERIE

Anna a dit…

LU sur l'excellent site MEDIAPART :Violences policières: supprimée, la CNDS n'enquêtera plus///

Un commerçant marseillais dénonce les brutalités policières dont il a été victime sous les yeux de sa femme et de leurs enfants. Comme des centaines de citoyens avant lui, il veut en saisir la Commission nationale de déontologie de sécurité (CNDS). Mais cette autorité indépendante, qui vient de rendre son dernier rapport, va être supprimée...