13 août 2008

I have a dream for november


Carnet de voyage n° 2

Bien sûr, depuis Chicago, il y a eu la route 66, les plaines de l’Illinois, du Missouri et de l’Arkansas, le petit clin d’œil à Bart Simpson en passant par Springfield, l’incroyable geste architectural de Saarinen à Saint Louis, le Mississipi ici ou là…

Mais tout cela n’est rien à côté de l’indicible émotion qui nous saisit lorsque, en début de soirée, nous nous retrouvons à Memphis, pratiquement seuls, devant le Motel « Lorraine » où, en 1968, fut assassiné Martin Luther King. Depuis notre dernier passage il y a quatre ans, rien n’a changé : le style années soixante des enseignes, la tragique porte 66, la Cadillac blanche, la Dodge bicolore, et au balcon, la couronne de fleurs artificielles… Rien n’a changé, si ce n’est que nous sommes de millions à espérer qu’en novembre le dream de Martin Luther King pourra enfin se réaliser.


2 commentaires:

Clotilde a dit…

ce T-shirt est magnifique...

je trouve qu'on a tort de rabacher sans arrêt que Obama n'est pas Luther King. Evidemment, on le sait bien. Mais Obama ne devrait en aucun cas se gêner de puiser dans cette source d'inspiration, d'énergie et de sagesse inépuisable qu'est Luther King. Rien ne le lui interdit. Vas-y mon gars! :)))

Anonyme a dit…

Absolument ! Puisse le peuple américain se sortir enfin du cauchemar bushien pour entrer dans la lumière tant espérée par King.