07 octobre 2010

La déclaration d’amour











Quand je suis seule et que je peux rêver
Je rêve que je suis dans tes bras
Je rêve que je te fais tout bas
Une déclaration, ma déclaration
(…)
Juste deux ou trois mots d’amour
Pour te parler de nous
Deux ou trois mots de tous les jours
C’est tout »

Il arrive souvent que les chansons populaires s’inspirent de la vie, parfois c’est l’inverse.

C’était il y a quelques mois (du coup, il y a prescription !). Je surveillais à la fac un examen de 1ère année de licence, cette période des études où l’on a vingt ans. A la fin de l’épreuve, je reçois comme prévu les cent cinquante copies. Au milieu d’elles, je trouve une feuille jaune. Cela arrive parfois : un étudiant distrait rend en même temps que sa copie une feuille de brouillon et ça ne prête pas à conséquence. Mais, si l’incident est banal, le contenu de la missive jaune l’était beaucoup moins.

« Mon amour,
Je suis censée passer un examen mais c’est beaucoup trop compliqué, j’en profite donc pour t’écrire.
Avant que tu arrives dans ma vie, je vivais une période un peu compliquée mais surtout difficile. Grâce à toi j’ai enfin pu retrouver le sourire, la paix, la quiétude.
Comme on l’entend si souvent dire, l’amour nous tombe dessus vraiment à un moment où l’on s’y attend pas du tout. Ça fait trois mois que tu m’apportes du bonheur mon amour, je t’aime plus que tout.
Aujourd’hui je ne veux plus être qu’avec toi, je ne vis ma vie qu’à travers tes sourires. Je t’aime bien au-delà de ce que tu peux imaginer, je ne te quitterai plus jamais. Je mourrais à petit feu si tu étais loin de moi. Tu es ma moitié, la moitié avec laquelle je fais un tout à présent. »

Par pudeur plus que par éthique, je me suis abstenu de toute recherche graphologique pour retrouver l’auteur de la déclaration. Je suppose simplement que cette jeune fille n’a pas dû avoir une très bonne note. Mais était-ce si important ?

9 commentaires:

cléo a dit…

Aucune importance!

Anonyme a dit…

Elle mérite 20 sur 20 pour sa déclaration d amour.Bien souvent,nous pensons que la jeunesse papillonne de gauche à droite,sans aucuns sentiments amoureux..Elle prouve le contraire.Quand à l examen! de toute façon,elle n avait pas le coeur à ça!!alors! Helyette.

Peggy a dit…

c'est beau l'amour...

Patrick Mottard a dit…

les dames sont sensibles...

Jean-Christophe a dit…

Jolie histoire... En droit, une fois, il y en a un qui avait laissé dans sa copie d'examen sa feuille de pompe ! C'était beaucoup moins romantique...

Anonyme a dit…

curieuse façon de se comporter lors d'un examen.... j'ai l'air un peu rétrograde mais quand j'étais petite on me disais "quand tu manges ,tu manges quand tu travailles ,tu travailles et quand tu joues ...tu joues"

Antoine a dit…

Belle copie en effet qui a du embellir l'astreignante journée qu'est -j'imagine- une surveillance d'examen. Il faut toujours savoir savourer les moments de petits bonheurs quand ils se présentent

Emmanuel a dit…

De la poesie en droit, ce n'est pas si courant. Bravo à cet auteur anonyme.

CopyAnonym a dit…

Tu crois que je peux tenter le coup avec un de mes profs ?? Un nom à me conseiller ??
Bon, au risque de détruire toutes tes illusions c'est pas à toi qu'elle écrit, c'est le brouillon qu'elle a fait pour son copain... 'fin, me semble...