04 mai 2007

Soixante-huit chandelles

Vidéo de l'intervention de Dominique Boy-Mottard sur son site de campagne.

Emotion palpable ce soir à Acropolis pour le dernier meeting de campagne. Dominique saluera la mémoire de Jean-François Knecht : les huit cents personnes applaudissent longuement celui qui est encore dans tous les esprits et dans tous les cœurs.

Au-delà de ce moment privilégié, c’est au spectacle physique du rassemblement de la gauche que nous assistons. Je peux ainsi applaudir mes coéquipiers de Nice plurielle, Mari-Luz Nicaise pour les Verts et Bruno Della Sudda pour les comités Bové. C’est comme militant et responsable communiste que s’exprime Jean-François Téaldi. Au fil des interventions et des messages, on peut relever les soutiens de Sauvons la Recherche, des syndicats, du PRG, du MDC, du syndicat de la magistrature… et de Ben. Tous communient dans l’espoir de la victoire de notre France, la France de Jean Ferrat, citée en conclusion par Dominique dans son discours. Cette France, c’est celle dont l’air de liberté donne le vertige aux peuples étrangers, c'est celle qui ne possède en or que ses nuits blanches pour la lutte obstinée de ce temps quotidien, c'est celle qui tient l’avenir serré dans ses mains fines, c'est celle de trente-six à soixante-huit chandelles.

Soixante-huit chandelles, n’en déplaise à Monsieur Sarkozy.

On peut voir les vidéos d'un certain nombre d'interventions (Dominique Boy-Mottard, Mari-Luz Nicaise des Verts, Michel Rainelli de Sauvons La Recherche, Jean-François Téaldi du PCF) lors de ce meeting sur le blog du Poisson Zèbre.

18 commentaires:

Claudio a dit…

Qu'on me vole "Ma France" de Ferrat qui est Ma France (fraternelle) pour soutenir Madame Royal qui n'incarne, à mes yeux, rien de tout cela, (mais plutôt l'agressivité et le conflit) m'est très douloureux ce matin.

marion a dit…

L'agressivité et le conflit ont été constants chez un autre personnage, dans ses actions, ses paroles. Apparement pour certain, c'est de la compétence et du charisme, pour d'autre de l'aggressivité et du conflit. On parle aussi d'arrogance. Je cherche, je cherche, depuis 5 ans, dans les dernieres paroles, et l'arrogance je ne la vois pas au meme endroit. Les gens ont la mémoire bien courte. Quant à la France fraternelle, la chanter pour Ségolène, ce n'est pas me la voler, bien au contraire. Mais je crois que d'autre se chargeront de le faire à ma place, bientot (la voler).

richard a dit…

Pour voir la vidéo de l'intervention de Dominique sur son site :
http://www.dominique-boy-mottard.org/leg/la_presidentielle/DEUXIEME_TOUR/deuxieme_tour.html

A tous les gauchos exigents, qui hésitent encore, et pour qui Ségolène n'apporte pas de réponses accepatables, je leur dis de se rappeler qu'en 2002, on était plus de 80 % à voter pour Chichi.
Alors, laissons nos états d'ame aux vestiaires et allons voter Ségo. Ne serait-ce que pour faire barrage à Sarko, comme on a fait barrage à Le Pen.

LetZeSunShine a dit…

Claudio,
Si vol il y a eu, alors estimez vous heureux, car peut-être que ce ne sera pas de la chanson dont il s'agira bientôt... et là douloureux, pour l'être, ça le sera !!
Et si on relativisait un peu hein? aller chiche !!
Mode Calimero "OFF", mode Optimistik "ON"... yeahhh ça l'fait :))

Serge a dit…

Dominique, Patrick, pardon de déposer ce petit post qui n'a rien à voir ce soir avec la politique.
dernièrement un juste nous a quitté, je pense à JFK, cette semaine un petit ange malade du nom de Gregory vient de nous quitter. Ce soir je ne peux m'empêcher de penser à ces deux familles dans la détresse et à toutes les familles qui viennent de perdre une personne aimée.
Cela relativise nos petites querelles politiques qui sont face à ces évenements inexistantes.
Certes tu me diras Patrick que la vie continue mais bon je tenais à rendre un dernier hommage à toutes les familles dans la tristesse.

Votre ami

serge

Clotilde a dit…

Les "gauchos trop exigents", il n'en reste pas beaucoup Richard, j'en veux pour preuve la ferveur avec laquelle tous, des partis aux syndicats, ont appelé hier à l'élection de Ségolène Royal, lors de cette réunion qui a fait chaud au coeur.
Quelques extraits des interventions en vidéos sur mon site (cliquez sur mon nom).

Anonyme a dit…

zineb a dit
d'abord, une minute de silence pour JFK, qui n'a pas été faite pour lui ce soir là, alors qu'il y avait tout ses compagnons de combat, essayons de ne pas l'oublier trop vite.
d'autre part, demain allons voter pour faire de "la france presidente" pensez a tous ce qui va arriver,si ce n'est pas le cas je ne peux pas tout citer car ce serait trop long,
remise en cause du droit du travail
du syndicalisme, le droit de gréve
- le droit des femmes a l'emploi, puisque pas de service public de la petite enfance
le remise en cause de la parité par le paiement des amendes
et j'ai bien peur qu'avec cette droite qui a légitimer les idées frontistes, l'IVG, la contraception et tout les droits acquis par les femmes ne soit en danger
- l'égalité des droits pour tous.(emploi, justice,logement)

- l'éducation a deux vitesses
- les contrôles au faciés
- le remise en cause de la parité,par le paiement de l'amende
-les 20% de logement sociaux, il fera ce qu'il a fait à Neuilly ...7%,
- la remise en cause de la laicité( c'est lui qui a fait le CRCM avec l'OIF en tête)
le communitarisme et les integrismes seront institutionalisés
et vous en voyez d'autres surement, alors mettez vos états d'ames de côté(je ne les comprend d'ailleurs pas)et donnez lui la possibilité de montrer ce qu'elle peut faire durant 5ans et plus, et je l'espére, la 6eme republique mettra un bémol à la prochaine éléction. donc demain champagne zineb

mari-luz a dit…

En réponse à Claudiogène, je vous recopie cette lettre superbe :

"Allez-vous vraiment faire ça ? " - par Ariane Mnouchkine

Alors, vous allez vraiment faire ça ? Vous les plus purs que d’autres, les plus intelligents que d’autres, vous les plus subtils, vous les cohérents, vous les fins stratèges, vous allez faire ça ? Vous, les à qui on ne la fait plus, les durs du cuir, vous allez vraiment, en ne votant pas pour elle, voter pour lui ? Vous allez vraiment faire ça ? Vous allez le faire ? Vous, les vrais de vrais de la gauche vraie, vous allez faire ça ? Pour cinq ans ! Pour cinq ans, peut-être dix, vous allez faire ça ? Vous, les toujours déçus de tout, vous les amers, les indécis décidés, les lave plus blancs que blanc, vous allez faire ça ? Mais pourquoi ? Parce que quoi ? Parce que jupe ? Parce que talons hauts? Parce que voix ? Parce que sourire, cheveux, boucles d’oreilles ? Parce que vraie ?

Il n’y a rien qui vous aille dans son programme à elle, rien ? Pas cinquante propositions sur les cent ? Pas vingt ? Pas dix ? Pas une ? Vraiment, rien du tout ? Trop de quoi ? Pas assez de quoi ? Pas assez à gauche ? On voudrait, quitte à tout perdre, une campagne à gauche toute ? Mais même l’extrême gauche, cette fois-ci, au deuxième tour, ne joue plus à ce jeu-là. Peu importe, vous, vous allez y jouer ? Le résultat du 21 avril 2002 ne suffit pas ? Non. On le refait en 2007, mais en mieux. Pas au premier tour, non, carrément au deuxième. C’est plus chic.

Que ceux qui ressemblent à Nicolas Sarkozy, ou qui croient qu’il leur ressemble, que ceux-là votent pour lui, quoi de plus normal. Que ceux qui lui font sincèrement confiance pour améliorer leurs dures vies, que ceux-là l’acclament et votent pour lui, quoi de plus normal. C’est même estimable. Que les grands patrons votent Nicolas Sarkozy, pas tous d’ailleurs, loin s’en faut, non, mais par exemple les grands patrons de presse, qu’on a vu si nombreux, si heureux, à Bercy dimanche, qu’ils votent pour leur copain, qui va vraiment améliorer leurs belles vies, c’est moins estimable, mais quoi de plus normal ?

Mais vous, une respiration possible, un air nouveau, un espace de travail politique, une chance espiègle, ça ne vous dit rien ? Vraiment rien ? Mais qu’est-ce qui vous fait si peur ? Les Italiens ont enfin chassé Berlusconi, les Espagnols, après une grande douleur révélatrice, se sont débarrassés d’Aznar, et voilà que nous, à quelques milliers de voix près, nous allons repasser le plat de la droite dure ?

Il y a un pari audacieux à prendre contre une certitude sombre, et vous ne pariez pas ? Quels désirs obscurs allez-vous satisfaire ? De qui donc, de quoi êtes-vous secrètement solidaires. Ce ne peut-être du bien de ceux qui ont besoin, vitalement, de mieux être. Vitalement. Maintenant.

Supporterez-vous dimanche soir d’apprendre qu’il a manqué une voix ? Une seule. La vôtre.

Je vous en supplie.

Ariane Mnouchkine
3 mai 2007
Théâtre du Soleil

Clotilde a dit…

pas de minute de silence mais un hommage vibrant de Dominique à JFK, ce qui était encore mieux peut-être...

Anonyme a dit…

zineb repond a clotilde,
en effet elle fut la seule,les deux auraient été bien et tu sais trés bien de quoi je parlais zineb

Claudio a dit…

Chère mari-luz, c'est tout à fait le genre de lettre qui me pousserait à fuir le vote à gauche.
Je ne suis pas un enfant.
La propagande anti-sarkozy, présentée et justifiée comme de l'anti-propagande, n'a eu d'effet sur moi que de me faire douter de plus en plus sur mon vote à gauche.
Je n'ai rien appris grâce aux dénonciations des partisans. Et, rien ne m'a étonné chez NS. En revanche, j'ai été complètement désabusé de voir que la Gauche se servait des mêmes armes qu'elle dénonçait.

Sijavéssu a dit…

Magnifique texte d'Ariane toujours si douée...

Anonyme a dit…

bizarre la façon de penser de certains
je ne comprends pas, je ne comprends plus
bah! autre cas: le père d'un enfant handicapé, fonctionnaire petite catégorie C de surcroit qui faute d'avoir le Fn au 2ème tr votera pour Sarko demain: le masochisme existe vraiment
j'aurai aimé vous lire autrement pour avoir un peu d'espoir
mais là j'ai la gerbe

Socrate a dit…

Claudio, tu nous dis en fait que tu assimile tout ce qui fait réfléchir sur le vote Sarkozy (que ce soit de la part de JF Kahn ou de Mnouchkine) à de la basse propagande ? C'est bien ça ? Qu'est-ce que tu dirais, toi, à un possible électeur de Sarkozy ? Si tu nous le dis, le dialogue sera certainement un peu plus constructif..

PS : Chacun aura remarqué ton emploi du mot "voler" en ce qui concerne cette chanson de Jean Ferrat, qui appartient aussi me semble-t-il à tout ceux qui l'aiment.. !

Socrate a dit…

Ségolène Royal incarnerait donc aux yeux de Claudio "plutôt l'agressivité et le conflit"....Je me demande l'aggressivité envers qui ressens-tu cette aggréssivité supposée ? L'aggréssivité envers les français ? L'aggressivité envers toi ? Ou l'aggressivité envers le candidat qui veut " nettoyer au kärcher" ?

Kürk a dit…

Remarque à Zineb,

Il me semble qu'Élodie Jomat a également rendu un hommage à JFK lorqu'elle a dit :

« Dans la République que nous voulons construire, les élus médiocres, incompétents et corrompus auront du souci à se faire car elle ne sera faite, ni par eux, ni pour eux. À l’inverse, notre République défendra ceux qui la défendent ! Et les élus honnêtes, ceux qui œuvrent pour l’intérêt général, ceux qui protégent le bien public, n’auront plus à s’user la santé, au point parfois, d’y laisser leur vie. »

Anonyme a dit…

Au dela du vote de personne, pourrait-on voter en fonction des idées plutôt?
Que SR ne plaise pas est une chose, sommes-nous prêts pour autant à endurer des idées qui nous feraient mal, nous exècrent ou nous horripilent?
En tout cas, Montréal, cette uluberlue nord-américaine, a fait fi des personnes et le vote est extrêmement serré si j'en crois le tour d'horizon d'hier lors du dépouillement (où j'ai pris part pour la première fois en tant que scrutatrice :D). Difficile d'être certaine du résultat, mais la dame semblait en avance d'une courte tête...

Socrate a dit…

Voilà donc le résultat...Soirée tv : mon sentiment est que nous entrons dans une ère de tartufferie à l'américaine avec un Comédian-président souvent bon acteur et parfois même avec de trés bons textes empruntés à la gauche universelle tiers-mondiste....On a pu voir le début de Berlusconisation sur les écrans : Aucun reportage et quasiment pas d'annonces des manifestations-émeutes de la soirée qui ont eu lieu à Lyon , Rennes, Lille, Toulouse, à la Bastille et ailleurs sauf sur FR3. Beaucoup d'habileté dans le discours du candidat-illusionniste qui manie un double langage d'ouverture et d'autoritarisme libéral.
En face de ça beaucoup d'amateurisme et de cacophonie à gauche et une Ségolène en starlette de la starac qui est contente parce qu'elle finit deuxième....J'ai peur que nous entrions plus que jamais dans l'ère du vide, un vide masqué de paillettes bleues...Mention spéciale à Jauni Aliday, le nouveau porte-parole du président, en direct du Fouquets pendant que les fans de sarko glandaient 2 heures à Concorde (ça c'est du respect !), à Steevy et Arthur qui étaient sur le podium sarkozyen pour lui serrer la louche.Enfin au terme de cette ubuesque soirée nous entrons dans le retro-futur avec Mireille Matthieu, chanteuse officielle du changement ! Jean-François Kahn, anarchiste notoire n'a pas eté invité sur les plateaux ou tronaient Tapie et Laurent Joffrin, chantre de la gauche caviar, souriant et trés aimable envers le nouveau régime. Beaucoup de sourires showbiz, de politique-spectacle mais surtout de spectacle tout court, les médias télévisés ayant pour une fois décidé de zapper les images d'émeutes dont ils sont en général si friands. Noël Mamère et Besancenot furent les plus dignes, les moins endormis, ils tentèrent au delà des apparences de dire que le roi etait nu...