07 septembre 2007

Alea jacta est


Dans la petite salle de réunion de la mairie où je prépare habituellement les séances du Conseil municipal avec Nice plurielle, la presse a répondu massivement à notre invitation. Et c’est sous le regard bienveillant des amis présents que je lis avec une certaine émotion le texte suivant.

« A six mois de l’échéance municipale, je suis devant une décision majeure dont je mesure bien la portée.

Depuis plus de 10 ans, j’ai choisi d’orienter l’essentiel de mon engagement politique vers la vie municipale. Mon investissement m’a conduit, par exemple, à renoncer à mon mandat de Conseiller régional en 1998 ou encore à ne pas participer au scrutin législatif de juin dernier. Mon objectif était d’être un élu municipal disponible et non écartelé entre plusieurs mandats. Cet investissement m’a valu de frôler la victoire en 2001 (souvenez-vous, de 3000 voix seulement).

C’est donc dans le droit fil de mon investissement de toutes ces années que je suis aujourd’hui candidat à la mairie de Nice. Année après année, élection après élection, conseil après conseil, j’estime avoir acquis une légitimité auprès des Niçois qui me conduit à ne rendre compte qu’aux Niçois. Aussi, je ne solliciterai pas l’investiture de mon parti.

Une primaire socialiste est en effet programmée. Elle n’est pas de mon fait, je ne l’ai pas souhaitée et je la regrette profondément. Mais elle existe. Il est donc normal que cette primaire soit tranchée par l’ensemble des électeurs niçois plutôt que par un appareil militant par ailleurs en grande difficulté. D’ailleurs, la particularité du mode de scrutin municipal est de permettre l’organisation de primaires sans risque. Comme celui, par exemple, de favoriser la droite ou l’extrême droite, puisque la présence ou pas d’une liste au second tour ne dépend que du score fait par cette liste. L’avantage est aussi de laisser aux électeurs le soin de choisir celle ou celui qui à gauche ou à droite aura leurs suffrages pour le 2ème tour.

Au-delà de sa faible légitimité, une primaire partisane a au moins deux inconvénients majeurs :
- Le premier est de programmer et d’institutionnaliser une lutte fratricide dont les Niçois n’ont rien à faire.
- Le deuxième est d’obliger les protagonistes à négocier avec tout ce que le Parti compte de chefs ou de sous-chefs de courant, de tendance, de section : une bonne place sur la liste contre un paquet de voix. Ceci débouche immanquablement sur une liste mal équilibrée et incapable de s’ouvrir, une liste dont le programme n’est qu’un élément secondaire, très secondaire.

Pour ma part, j’ai d’autres ambitions pour Nice, des ambitions qui peuvent s’articuler autour de trois axes.
1) Je veux de nouvelles pratiques politiques.
2) Je veux un programme de rupture.
3) Je veux un nouvel élan pour redonner aux Niçois la fierté d’appartenir à une ville d’excellence ouverte au Monde.

Nouvelles pratiques politiques, programme de rupture, nouvel élan : autant de thèmes qui ne sont pas pour moi des slogans creux mais les axes forts de la campagne, axes forts sur lesquels je communiquerai bientôt.

Pour porter tout cela, je vais consacrer l’essentiel de mon énergie, dans les semaines qui viennent, à concrétiser la liste de réconciliation et de rassemblement que de très nombreux Niçois appellent de leurs vœux. Réconciliation avec le passé afin de permettre le rassemblement qui prépare l’avenir. Un avenir où chacun, s’il partage nos valeurs et notre projet, a sa place.

J’ai également conscience que nos concitoyens ne supportent plus certaines mœurs politiques. Déjà très scrupuleux en matière de cumul des mandats, je m’engage à adopter tout au long de la campagne une attitude positive. Positive et propositionnelle. Si je suis attaqué par mes adversaires, je répondrai, bien sûr, mais toujours dans le cadre d’une légitime défense proportionnée.

Dans deux semaines, je vous donnerai un peu plus d’informations sur le calendrier et la conduite de la campagne. Une campagne qui, comme en 2001, sera participative. Les observateurs pourront d’ailleurs confirmer qu’en la matière j’ai fait œuvre de pionnier. L’idée depuis est devenue à la mode. Tant mieux et raison de plus pour persévérer. Ce nouveau rendez-vous sera également l’occasion de définir le cadre dans lequel s’inscrit notre programme ainsi que les premiers éléments concernant la liste de réconciliation, de rassemblement et d’ouverture.

De ce jour, je me considère en campagne, pour une grande et belle aventure que j’aurais aimé partager avec Michèle Mangion et Jean-François Knecht, mes compagnons trop tôt disparus. Une grande et belle aventure vers les Niçois, pour la ville de Nice. La route est longue, mais, comme a dit Jean Giono, « Le soleil n’est jamais aussi beau qu’un jour où on se met en route ».

Effectivement, il suffit de jeter un regard par la fenêtre pour s’apercevoir qu’en cette belle matinée de septembre le soleil embrase l’ocre des façades de la rue de l’Hôtel de ville. Et dans ma tête flotte comme un petit air de liberté. Oui, de liberté.

35 commentaires:

Bernard GAIGNIER a dit…

C'est parti pour une nouvelle et belle aventure. Je comprends parfaitement ta décision. Malgré l'éloignement je ferai tout pour t'accompagner dans cette aventure!!

fabrice a dit…

Pourquoi ne pas déposer une candidature au sein du Ps ? Pourquoi quelqu'un qui se revendique de la démocratie participative ne va t il pas débattre avec les militants de son parti politique ?

Anonyme a dit…

Bravo. C'est courageux...
Enfin un discours qui correspond aux attentes des électeurs. Nous attendons la suite avec impatience.

Iz_Sooo_Gouuudeuhh a dit…

Yepaaaaa !!!
Ah t'assures grave Mr le Maire !!!
Ouaich marre des iznogoud qui fayottent à tout va pour glaner un mandat supplémentaire... trop de mandat tue le mandat... mouarf, ça veut rien dire mais j'avais envie... boudiou, comment je comprends ton sentiment de liberté!! c'est clair, marre des tartuffes en costard MIB tout smile et fans de leurs performances paraboliques...
enfin un chef (mouhaha... hmm sorry... je l'ai imaginé avec des plumes sur la tête et tout... ça le fait je vous assure...), un vrai qui va mener cette ville hors du gouffre sans fond dans lequel elle s'asphyxie depuis des années !!
Il était temps (petit navireuuuh... ouais bon ok hein ça va...)
Aux urnes niçois !! Wake up !!

Patrick Mottard a dit…

Fabrice, quel rapport avec la démocratie participative ? Quant aux fameux militants, il faudrait d'abord qu'on les connaisse : à ce jour, on a toujours refusé de me communiquer leurs coordonnées. Etrange démocratie interne où un seul des concurrents connaît le corps électoral...
Cela dit, ce matin, j'ai tourné la page et je suis à mille lieues de ces mesquineries.

jean françois a dit…

Bonjour Patrick.

Pour une surprise, c'en est une !

Pas ta candidature, ça je m'y attendais !
Mais sans le P.S, je ne l'avais pas envisagé !

Mais, je crois finalement que tu as fait le bon choix.

Le non-cumul des mandats doit être la règle au P.S, et Allemand ne la respecte pas !
Et si les dirigeants nationnaux du P.S le laissent faire, qu'ils aillent au diable avec leur morale fluctuante !
En somme, c'est fais ce que je dis, pas ce que je fais !

Et puis tu t'es tellement investi comme élu au conseil municipal que l'absence de ta candidature serait un pur scandale.

Bravô pour cette décision courageuse et morale qui est toute à ton honneur.

Amitiés.

Anonyme a dit…

Les trafics insidieux du Bunker Biscarra leurs trafics infâmes ne vous laissaient aucune chance devant les militants. J’approuve votre décision et je suis avec vous .

Dominique de GUEYER a dit…

Cette décision n'est pas facile,car lourde de conséquences et j'entends déjà les détracteurs qui t'accuseront de te mettre hors parti.
Moi non plus je n'avais pas envie d'entrer dans cette bataille, qui me semblait inutile au regard des enjeux et du combat principal contre la droite
Je t'apporterai donc mon soutien.

Anonyme a dit…

Je viens de faire un tour sur le blog de PA il est pas content le 1er secrétaire Il fait la gueule même .... Et oui C'est pas gagné pour lui Hi Hi HI .....

Anonyme a dit…

Bravo Patrick, pour ton courrage et ta clairvoyance.
Je ne suis pas socialiste mais tu auras ma voix.

LChe a dit…

Ca, c'est rock'n roll !

Je ne vous souhaite pas bon courage, vous venez encore d'en faire la démonstration.

Bon vent,

Anonyme a dit…

bravo et bon courage Patrick!une petite question: que deviens Nice Plurielle ?

Anonyme a dit…

Bravo ! Vous ne serez pas investi par le PS mais vous êtes socialiste. L'autre (PA)sera investi par le PS mais il n'est pas socialiste ... Les voix de ma Famille seront donc pour vous ! Bingo ! il y en a déjà 28

Richard a dit…

@Fabrice
Patrick Mottard, même investi, n'aurait pas eu le choix de ses colistiers puisque comme aux dernières élections on lui aurait imposé 80% des candidats de sa liste. Vous vous voyez travailler avec 80 % de gens imposés ? La ville de Nice ne se gère pas comme un club de dominos, association loi 1901. C'est ça aussi qui est nul dans ce parti. Sans compter du bunker opaque de Biscarra. PM ne disposait pas des mêmes moyens que PA pour aborder les militants puisqu'on ne voulait pas lui transmettre les listes des militants dont se sert Allemand pour sa promo interne. Pour rencontrer les militants, il faut aussi les connaitre.
Bien à vous, et surtout bien à toi Patrick.

claudio a dit…

Depuis que je sais, je passe une journée excellentissime.
C'est juste parce que c'est juste ce qu'il fallait faire.
Les autres comprendront peut-être un jour. Laissons-leur cette chance.
Merci Patrick... pour nous.

Socrate a dit…

Je comprends tout à fait votre choix Patrick vu le contexte local assez trouble au PS et je pense que ce choix est certainement le plus prometteur.Je comprends mieux votre silence sur les démélés actuelles du PS et ce renouveau de cohérence et d'espoir qu'on attends et qui ne vient pas...
Maintenant il va falloir aller chercher la victoire et ce ne sera pas facile car vous n'êtes pas un de ces populistes qui occupent beaucoup le terrain politique d'aujourd'hui.Vous devez donner aux niçois l'envie de vous porter, vous et votre projet pour Nice à la Mairie.Pour ma part, j'accueille chaleureusement votre démarche tout en étant attentif au développement et à la cohérence interne de votre projet.

Clotilde a dit…

On se réveille et on se demande si on n'a pas rêvé. Et puis non, on se dit Yessss, on va pouvoir construire sans effets de cour versaillaise, sans tractations stériles et la tête dégagée, toute entière consacrée à la ville et à ses habitants. Que d'énergie gagnée!
Oh bien sûr, ils seront sans doute pernicieux et perfides, il faut s'y attendre, mais quand on est sûr de son projet et convaincu de sa démarche, ce genre de mesquineries n'atteint pas.
Petite précision: j'ai recueilli de bonnes réactions de la part d'adhérents PS "non professionnels", et de simples niçois non encartés, une fois passé un petit moment de surprise (bref, très bref...).

Anonyme a dit…

Je fais parti de ces nicois qui veulent sortir du "peyratisme" qui a succédé au médecinisme, et qui ne veulent pas d'Estrosi, sans pour autant être "encarté" au PS ou dans un autre parti politique.
Il y a un "gap" entre les militants PS encartés et les citoyens quand au choix des candidats: on l'a vu à la présidentielle face à Sarko seul DSK avait une chance au PS mais les militants ont désigné Sego.
Et on a failli le voir pour les municipales à Nice si vous vous étiez laissé enfermé dans la primaire au sein du PS.
Oui vous avez raison de vous présenter hors du parti: votre score de 2001, votre action à la tête de l'opposition municipale, et la façon dont vous passez auprés des nicois comparativement à Allemand vous désigne naturellement. Un peu de réalisme, vous êtes le seul à gauche qui peut avoir une chance même si, oui vous n'êtes pas parfait (mais qui l'est), oui vous avez parfois fait des erreurs dans le passé (mais qui n'en fait pas), et oui JFK aurait peut être pu être une tête de liste de rassemblement et réunir les 2 Patrick (mais il n'est plus là, d'ailleurs avant tout malheureusement pour ses enfants).
Alors que cette citation de Tenisson vous accompagne: "Tout ce que j'ai croisé a pris sa part de moi, nous avons trop perdu, il nous reste beaucoup, le coeur hardi, la tension inflexible, la volonté ferme de toujours entreprendre, de trouver sans jamais ceder"
PF

Anonyme a dit…

18 commentaires favorables à votre décision ce jour à 10 H 25 contre 3 sur les jérémiades de P.A. C'est une excellente décision et puis le 1er secrétaire voit ses (mauvais)plans modifiés. Bien oui, certainement battu devant les militants PS (que vous ne connaissez pas)il faudra de toute façon faire avec vous.... Et vous gagnerez c'est sur.

Anonyme a dit…

100 % derrière vous Patrick ! Il vous faudra de l'opiniatreté et du courage. Les coups vont pleuvoir de toutes parts et même de ceux qui devraient logiquement être avec vous. Mais nous avons confiance en vous, vous portez, par votre projet, la seule alternative viable au peyratisme qui tire cette ville inexorablement vers le bas.

F Bénard a dit…

Bonjour,

C'est presque un coup de théatre, on pourrait en écrire un livre.
Des fragments du Ps surgit , localement, un espoir de faire de la Politique autrement. Il y a ceux qui en parle, et ceux qui le font.
En cela, Patrick, tu es je crois, cohérent.Courageux, certainement .Libre.
Mon commentaire n'engage que moi, et certainement pas le mouvement auquel j'appartiens.
Tu accepteras sans doute que je reprenne ton billet sur mon bloc-notes presque quotidien en ligne,car c'est je crois de cette façon de faire de la Politique que nous avons tous besoin.

A bientôt.

Marie-Pierre G a dit…

Bien que fortement et depuis si longtemps attachée à la délibération collective et en même temps aux conditions démocratiques de son élaboration au Parti socialiste, nombreux sont les camarades qui, comme moi, peuvent comprendre, qu'en conscience (et probablement sur la base d'infos objectives), tu estimes, Patrick, devoir dépasser des règles rendues "a-démocratiques" par la direction de l'appareil du PS de notre département. Je suis sûre que l'esprit démocratique et offensif de Nice Plurielle va continuer à travers la campagne que tu as annoncée engager dans les jours qui viennent.

jean françois a dit…

Bonjour Patrick.

Encore tout retourné par ta décision courageuse et juste, je tiens à te dire que de nombreux amis(es) de sensibilité de gauche, mais pas encartés, approuvent ta décision et veulent vôter pour toi aux municipales.

Ils ne se reconnaissent plus dans le P.S, aussi bien au plan national avec Hollande, qu'au plan local avec Allemand.

Leur principal grief: " Ces gens défendent des places, des postes, des avantages d'un autre age, et ils n'ont rien à voir avec l'idée du bien public ".

Et là, je ne parle même pas de socialisme, simplement du " bien public ".

Alors toi Patrick, je pense que c'est ta principale préocupation, et c'est pour cette valeur que j'ai adhéré au P.S.

Les querelles de chapelles, les courants, les places sur la liste, ça n'interresse pas Les Niçois, et ils ont raison !

On veut un homme honnête, un " honnête homme " pour utiliser le langage du 19ème siècle, intellectuellement compétant, cultivé, et au fait des problêmes bien réels que rencontrent les Niçois, chômage et coût du logement.

Le reste n'est que calembredaines !

Et toi, tu as prouvé que ta motivation allait vers le mieux-vivre des Niçois.

Tu as largement démontré ton attachement à une société humaniste, respectueuse de l'ensemble de ses composantes.

Tu n'es pas là pour "prendre du pognon", et comme tu l'as dit, tu as un métier.

Et c'est ça, plus que le discour alambiqué d'un certain nombre de dirigeants socialites, certains n'ont même de socialiste que le nom, qui m'a décidé à venir au P.S.

Aussi, j'espère qu'au plan national, Le P.S mettra les choses au point.

Et j'ose penser qu'en définitive, ce sera toi qui aura l'aval du P.S pour les prochaines municipales.

Faute de quoi, je quitterai ce parti stalinien dans ses méthodes,et qui ressemble beaucoup à " une machine à perdre ".

Pour finir, Patrick, saches que je soutiens ta démarche comme si je buvais du petit lait, et que je reste à ta disposition pour soutenir ton juste combat !

steven a dit…

cc c steven c juste pour te dire ke je trouve génial ta desision de pas suivre le troupo.Lol. je te souhaite bon courage et bonne chance. et surtou te laisse pa influenser.
ps: dsl pour les fote

marion a dit…

bravo patrick je suis enchantée !

ange a dit…

encore parti pour un autre combat !!! toujours avec toi comme dab... ange

Anonyme a dit…

zineb a dit.....
bien contente la meuf zineb, je dois dire que je l'espérais depuis longtemps, courageux Pat toujours, tu a pris de sacrés risques,lorsque certains soutenaient les motions des grands chefs du parti en calculant que cela leur rapportera des voix, toi tu prenait des risques politiques en soutenant celle qui portait l'idéal que tu défendait sans calculer. une fois de plus tu viens de prouver ta sincérité, ton honneteté, et ton courage, que certains en prennent de la graine. ALLEZ YA LLAH ON Y VA

richard a dit…

@zineb
d'accord avec toi...

Eric a dit…

Bravo Patrick !
Voila une excellente décision qu'aurait certainement approuvé l'ami JFK :-)
Le non-cumul des mandats est une pure vue de l'esprit au P.S 06 ou beaucoup d'éléphantinaux locaux se moquent pas mal de leurs concitoyens. L'important étant les rémunérations desdits mandats, les cumuler est tout bonus... Quand aux pseudo elections internes elles n'en auront que le nom. Bien que non encarté j'ai eu l'occasion de cotoyer de près les militants du PS 06 lors des 2 dernières elections et il me semble que les "magouilles internes" soient une institution au sein des sections (ah quel mot ridicule, on se croirait ramené au temps de la guerre froide !) locales ! Tu n'aurais eu aucune chance et c'est Nice qui en aurait patie.
Bon courage Patrick et à bientot pour ta campagne.

Anonyme a dit…

Patick,
Enfin une décision politique à la hauteur des véritables apsirations des Niçoises et des Niçois. Je ne cache pas ma "fierté" d'avoir défendue ce que certains qualifiaient "d'élucubration" : l'élu niçois réellement concerné par l'avenir de sa Ville ne pouvait que couper les ponts avec une fédération socialiste laissée aux mains de carriéristes acharnés...
Amitiés
Pierre GRIMAUD NOW
(toujours socialiste et libéré des instances locales)

Luc Plénot a dit…

Luc Plénot a dit…
Très cher Patrick,

Je salue ton geste politique courageux et fort.

Notre amitié nous lie depuis 37 ans et nous patagons 25 ans de militantisme au parti socialiste. Pendant toutes ces années on a vu la tête de liste de gauche socialiste aux municipales soit démissionner au soir de l’élection, soit se diluer dans un gouvernement certes de gauche mais oubliant le conseil municipal. On a même vu un candidat potentiel renoncer à l’investiture en raison de la règle du cumul des mandats. En effet, à l’époque la gauche avait peu de chance d’accéder à la mairie. Dans ce cas, être élu dans l’opposition n’était pas lucratif.

Pendant 12 ans tu as mené avec certains autres camarades de la gauche plurielle un combat difficile mais efficace. C’est ainsi que personne ne prédisait un score aussi serré lors du deuxième tour de la dernière municipale.

Ce score n’était pas le fruit du hasard mais bien celui d’une méthode.

En 25 ans de parti j’ai pu constater que tu n’avais pas changé. Toujours à l’écoute avant toute décision. Le pouvoir est solidaire jamais solitaire.

En 25 ans de parti bien des combats internes ont été menés jusqu’à l’épuisement, cela pour un idéal et non pour une place à défendre. Cet idéal tu l’as conservé, nous l’avons conservé c’est pourquoi il n’est plus possible d’accepter le mode de fonctionnement de notre parti. Le clientélisme est devenu la règle de fonctionnement. La compromission a pris le pas sur le compromis. L’oligarchie des clans a remplacé la démocratie. On ne vote plus pour des idées mais pour celui qui assure une bonne place dans le système politique local. Petits arrangements entre camarades (Ex : le courant du premier secrétaire fédéral est minoritaire dans notre département et pourtant …)

Il faut en finir avec ces mœurs que l’on croyait l’apanage de la droite locale.

Patrick ton action est salutaire pour les socialistes, pour la gauche dans son ensemble et pour les niçois qui veulent un vrai changement. C’est pourquoi je te rejoins dans cette démarche de transparence politique. Enfin tu nous donnes l’occasion de nous ressaisir.

Olivier a dit…

Merci Patrick !

Les niçois ont besoins de vous !

Petitepluiequichante a dit…

Bonjour Patrick,

Je me suis souvent demandée pourquoi je ne recevais que des mails venant du côté de P. Allemand. J'ai été sidérée en lisant le courrier de PA que j'ai reçu l'autre jour dans ma boîte à lettres, c'était vraiment n'importe quoi. Tsssssss....
Vous avez eu raison de prendre cette décision et nul doute que vous serez bientôt notre excellent maire. Je vote pour vous.
Tout mon soutien.

Alexia Akakpo a dit…

Je suis vraiment ravie de lire cette nouvelle. C'est ce qu'il faut pour Nice... Du renouveau et quelqu'un qui soit proche des gens et de leur préocupations. Une personne ouverte d'esprit et ouverte au débat. J'aurais voulu apporter mon aide si petite soit-elle mais je suis déja sur chambery pour mon master. Je ne manquerai pas de toute façon de déposer mon bulletin dans l'urne!! Je vous souhaite bon courage et j'espère à très bientôt.
Avec tout mon soutien
Alexia

Anonyme a dit…

Mauvaises nouvelles - les augmentations de la Syrie «mutilation mystère» ...