12 janvier 2008

Les fausses jumelles

10 avenue Cyrille Besset

Grâce au travail acharné de Richard, mais aussi de Patrice, Bernard P., Bernard C., Maxence et quelques autres, elles sont nées le même jour.

Et pourtant ce sont de fausses jumelles.

L'une est nordiste, discrète ; avec ses deux bureaux et sa salle en longueur, elle incite au travail et à la réflexion. L'autre est sudiste, extravertie ; avec sa grande salle aux murs blancs, elle incite à la discussion et à la démonstration.

Ce sont les deux permanences de Nice Autrement, inaugurées le même jour : 10, avenue Cyrille Besset (station Valrose-Université), 64, boulevard Risso (station Garibaldi). L'une à 11 heures (avec punch... merci Claudie), l'autre à 18 heures (avec sangria... merci Pierre). Deux fois des salles bondées et forcément deux discours. En forme de conclusion pour cette belle journée :

« Nous faisons, je crois, une belle campagne. Il paraîtrait même que notre omniprésence sur tous les fronts commence à agacer. Tant mieux.

Mais la route est longue jusqu’en mars. Surtout quand on a l’ambition de ne pas s’arrêter en mars. Aussi, nous avons besoin de toutes les énergies, de toutes les volontés.

Churchill proposait, dans une formule célèbre, de la sueur, du sang et des larmes. Nous, ce que nous demandons, pour faire un bout de chemin avec Nice Autrement, c’est de la sueur, des idées et une certaine propension au bonheur.

A propos du bonheur justement, le poète a dit : "le bonheur n’est pas une destination, mais un art de voyager".


Moi, ce que je vous propose ce soir, c’est qu’on en fasse à la fois un art de voyager – ce sera la campagne – et une destinationce sera la victoire. »


64 boulevard Risso

Photos : Henri Cottalorda

Voir la vidéo de karamazov sur l'inauguration de la permanence de Cyrille Besset... en attendant celle sur l'inauguration de Risso.

La vidéo de l'inauguration de Risso est également en ligne.

6 commentaires:

Ségurano a dit…

Pris par mon travail, je n'ai pu assister a ces deux inauguration, c'est dommage, et je le regrette. Jai écrit ce petit post en pensant à vous tous.
"Métaphysique politique"
Pour les futures municipales, tout le monde veut être Maire.
En France, il y a la droite et la gauche. A Nice aussi d’ailleurs.
La droite, c'est les gens qui sont à droite. La gauche, c'est les gens qui sont à gauche.
Entre la droite et la gauche, ils sont pas d'accord sur grand-chose, sauf sur une chose: ils veulent chacun être Maire de la Ville. Pour pouvoir après faire des vrais trucs de droite pour ceux qui sont à gauche ou de vrais trucs de gauche pour ceux qui sont à droite et pas faire que parler pour rien.
Et puis il y a celui qui dit être à gauche pas à droite (sauf que un peu à droite quand même).
Celui qui dit être à gauche pas à droite (sauf que un peu à droite quand même). Lui, il a voulu être le chef tout seul. Il veut juste rester à gauche pas à droite (sauf que un peu à droite quand même). Et qu'on le laisse tranquille dans son bunker parce que c'est confortable, ventilé l'été et chauffé l'hiver, ce qui n'est pas le cas, par exemple, de la gare de Nice qui est, faut le dire, hyper mal isolée.
Le chef des ceux qui sont à gauche pas à droite (mais un peu à droite quand même), on lui a dit qu’il ne pouvait pas être chef tout seul d'un truc parce qu'il a une tête sympa. Il y a un autre chef des ceux qui sont à gauche pas à droite (mais bien à gauche quand même) parait même qu’il est meilleur chef que lui. Même qui y a plein de gens, ceux qui sont à gauche pas à droite (mais bien à gauche quand même) qui l’ont suivi. Le chef des ceux qui sont à gauche pas à droite (mais un peu à droite quand même), il peut être chef des voitures, des policiers ou des parcmètres. Plein de trucs rigolos.
Sauf que le chef des ceux qui sont à gauche pas à droite (mais un peu à droite quand même), il ne veut pas être chef de trucs qui servent à quelque chose, et il n’est pas content.
Du coup, celui qui est à gauche pas à droite (mais bien à gauche quand même), il vient de se faire suspendre du club des gens qui ne sont ni à droite ni à gauche (mais un peu à droite quand même) et qui décident de ne surtout rien faire dans la politique sauf de dire que la droite c'est tout pourri et la gauche pas mieux (mais un peu quand même).
Parce que bon, faut comprendre, être Maire, c'est beaucoup d'ennuis, de stress, de mariage et de rendez-vous. Et si on faisait de la politique pour faire aboutir ses idées, ça se saurait.
Alors n'allez surtout pas dire que celui qui est à gauche pas à droite (mais un peu à droite quand même), fait de la politique, il continue à faire croire à ses enfants qu'il est arracheur de dents.

claudio a dit…

Les faux jumeaux ? J'ai parlé 10 minutes hier soir avec quelqu'un que je croyais être Ségurano. J'apprends en lisant ici qu'il était absent. J'ai l'air malin. Et pourtant, il me répondait dans le bon sens. Pour qui m'a-t-il pris ? Je n'en sais rien.
Je n'ai jamais été physionomiste avec les hommes. Les femmes, c'est différent. Je ne sais pas pourquoi. Faudrait que je réfléchisse.
Mes excuses à Ségurano et à l'inconnu.

Anonyme a dit…

excellente proposition que l'école de la 2ème chance.

irene a dit…

Une vraie reussite ces deux inaugurations... un moment conviviale, sympatique, dynamique voire émouvant.. à l image de cette super équipe "Nice Autrement" La preuve en vidéo... félicitations à nos camérawomens...

ANTONIN a dit…

Oui Irène, si elle est formidable cette équipe c'est que son chef de file l'est avant tout.
Et comme on le dit si bien, "qui se ressemble s'assemble" j'en déduit qu'on est pas si mauvais que ça, surtout avec un plateau (vide) à la main.

Il faut rendre un hommage appuyé, comme tu le dit si bien, à nos deux "camerawomens" dont une a su si bien immortaliser sur la pellicule ce qui pourrait être la nouvelle mascotte de l'équipe, le fameux parapluie à pois noirs avec vue panoramique.

ANTONIN

Clotilde a dit…

Pour être tout à fait exact, nous étions ce jour-là 4 camerawomen, puisque les films comprennent aussi des images tournées par Dominique, mais aussi par Irène, la propriétaire de la fameuse mascotte panoramique!

Pour revenir à l'école de la deuxième chance et au commentaire ci-dessus, pour ceux qui l'auraient raté, le projet en question est là, sur le site de campagne:
http://www.nice-autrement.com/spip.php?article54