29 février 2008

Que 1000 roses s’épanouissent...


Ecole Saint Barthélemy, école Jules Ferry à Pasteur, école de la Bornala, école Nikaïa : dès la fin des vacances scolaires, les colistiers de Nice Autrement ont privilégié les sorties d’écoles pour diffuser leur programme mais aussi pour distribuer… des roses.

Depuis le début des années 90, nous avons toujours agrémenté nos campagnes par des distributions de roses (probablement plus de 10 000 fleurs depuis…). Cette année, grâce à notre sympathique colistière Frédérique, ce sont près de 1000 roses qui viendront renforcer ce floral et convivial palmarès.

Ce mode de communication est non seulement charmant mais aussi très efficace à terme. Il laisse incontestablement des traces dans les mémoires individuelles. Combien de fois me dit-on – hors campagne électorale – « On se connaît, vous m’avez donné une rose il y a 1… 3… ou 10 ans » ! Ou encore, « Ma belle-sœur vous connaît très bien : vous lui avez offert une rose, il y a deux ans… ».

Dominique a même réussi à donner une dimension nationale à ce qui est devenu, au fil des années, la « Nice Centre touch » des campagnes électorales. Une photo prise en juin pendant les Législatives avait été diffusée par l’Hebdo des Socialistes. A l’époque, comme on peut le constater, les roses étaient uniformément rouges. Aujourd’hui, grâce à Frédérique, et pour symboliser le rassemblement, elles sont bien sûr rouges, mais aussi roses, jaunes, blanches… et même orange !

Mao Tsé Tung avait lancé la Révolution culturelle sur le mot d’ordre « Que cent fleurs s’épanouissent ». Plus modestement, Nice Autrement proposera que 1000 roses s’épanouissent d’ici le 9 mars. En toute liberté.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis de loin, hélas (droit de réserve oblige), votre campagne. Elle est limpide, simple, forte, vraie. Les niçois ressentent que derriere la campagne de Nice Autrement, il n'y a pas de trucage, pas de mensonge. C'est bien. Avec toute ma sympathie.
Ségurano

Laurent Weppe a dit…

Notons quand même une différence notable entre cette liste et le timonier de triste mémoire: Mao n'a jamais fait, ni offert, la moindre fleur aux chinois.

Marion Narran a dit…

Je me souviens des législatives pour Dominique. C'était un vrai plaisir de discuter avec les parents aux sorties d'école, en leur distribuant des roses.