12 avril 2010

La vraie naissance de « Cinq de cœur »


Bien sûr, il y a eu le plaisir de l’écriture, celui des premières lectures et des premiers retours, des discussions syntaxiques et des choix de maquette…

Plus récemment, il y a eu le courant de sympathie suscité par l’événement sur Facebook et Twitter, la soirée sur Fréquence K animée avec maestria par Horatio FaceMaker et Maxime Mako…

Mais ce qui authentifie vraiment la sortie de l’ouvrage, sa vraie naissance, c’est le premier contact physique avec l’objet livre. C’était ce matin chez mon éditeur et, une nouvelle fois, ce fut une belle émotion.

Il ne me reste plus qu’à donner rendez-vous à mes futurs lecteurs vendredi à la Librairie Masséna (*) pour la première séance de dédicaces… et à me mettre au travail pour écrire le prochain livre.

Que du bonheur !

(*) Vendredi 16 avril de 17 à 19 h (55 rue Gioffredo)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

félicitations Grand Chef du 5ème Canton!
Au plaisir de le lire avec beaucoup d'attention vendredi prochain...
Amitiés
Sami

ANTONIN a dit…

Il me tarde de te lire, mais je ne suis pas sur Nice vendredi, alors bonne dédicace.

ANTONIN

Patrick Mottard a dit…

Il y aura sans doute d'autres occasions Antonin.

gaignier bernard a dit…

Mets m'en un de coté... Au fait tu parles du prochain livre... Et si c'était une pièce de théatre?

Clotilde a dit…

Le troisième paragraphe me rappelle Rachid Djaidani lorsqu'il a touché son deuxième livre, moment émouvant immortalisé dans son documentaire "Sur ma ligne". C'est ton deuxième à toi aussi d'ailleurs!

A vendredi.