06 avril 2006

Anaïs


Depuis quelques jours, entre deux reportages de Radio bleu azur ou de France Info, je profite de mes déplacements en voiture pour découvrir la chanteuse Anaïs . Son double CD « The cheap show » est une succession de petites tranches de vie, toutes plus jubilatoires les unes que les autres.

Cela commence par une mise en boîte plutôt bienvenue des insupportables chanteuses québécoises (« Même si la vie c’pas du foie gras » par une certaine… Linda Molay !). Puis Anaïs passe à la moulinette les couples gnangnan (« Mon cœur, mon amour.. . »), le RAP (« mais tu es ma mayonnaise, je te le dis à l’aise… »), la maternité (« la plus belle chose au monde, la naissance d’un enfant… tu sors ou j’te tue sale mouflet »), le grand amour (je t’aime à en crever… tes pneus »).

C’est drôle, pas toujours politiquement correct, mais pas vraiment méchant car elle ne méprise jamais l’objet de sa parodie. Son humour décalé frise d’ailleurs souvent l’auto-dérision (« je hais les couples qui me rappellent que je suis seule »). Parfois même l’émotion est au rendez-vous, sans artifices (« elle sort qu’avec des Blacks »).

En prime, pour les dames qui tiennent à leur homme, un conseil particulièrement précieux : méfiez-vous de Cristina !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

et en surprime BB*..mais chut C’est drôle, et pas politiquement correct

Anonyme a dit…

de qui est-ce.

"j'ai oublié d'etre fort comme Achille et son talon"...

"les histoires d'amour c'est comme les voyages en trains ...-les voyages en train ça finit toujours mal...-la prochaine fois je prendrai le bus...

Ce pourrait etre le grand frére d'Anais... c'est de Grand Corps malade .

Coup de coeur assuré; je vous invite à le découvrir et nous en reparlerons.

il n'y a pas de raison que cette sacrée Anais prenne tout le devant de la scéne


au fait "j'ai oublié de faire une introduction-"

georgette

Anonyme a dit…

Elle ose comme personne! une manière decomplexée d'aborder le genre de sujets qui tiennent à coeur...morceau choisi que vous n'avez pas mentionné:B.B Baise-moi
"salut mon bébé, mon bébé d'amour
t'as passé une belle journée"
"j'hallucine comme tu me fais de l'effet"
"si j'etais une clope tu m'allumerais"
c'est mieux que la "variet" non!

Minnie a dit…

Cela me rappelle quelqu'un... "T'es belle comme un pétard qui attend plus qu'une allumette..."

Clotilde a dit…

ah je ne connais pas anaïs mais grand corps malade, yeesss.
Une grosse claque et une bouffée d'émotion, d'accord avec vous.