08 avril 2006

Ramona et Stephen



Ce matin, j’ai procédé à mon 108e mariage.

Par la grâce d’une délégation républicaine et à la demande de mon ami Dario, j’ai endossé une fois de plus avec plaisir les oripeaux d’intermittent de l’état civil.



Si les témoins sont niçois – l’une d'entre eux, Valérie, est même la petite-fille du conseiller municipal qui a donné son nom à… ma rue ! – les mariés sont d’ailleurs. Ramona est de nationalité française, mais d’origine philippine ; quant à Stephen, c’est un British de Scheffield, le premier Anglais que j’ai le plaisir de marier.

Grâce à lui, ce sont désormais des ressortissants de dix-neuf nationalités que j’ai eu l’occasion d’unir dans cette salle des mariages de la Mairie de Nice : Bulgarie, Italie, Brésil, Algérie, Roumanie, Côte d’Ivoire, Japon, Pologne, Belgique, Canada, Danemark, Maurice, Arménie, Sénégal, Cameroun, Maroc, Portugal. Sans compter, à l’instar de Ramona, les franco quelque chose.

« De n’importe quel pays, de n’importe quelle couleur », ils démontrent que Nice est une ville méditerranéenne généreuse et accueillante, à des années lumière de l’image étriquée, passéiste et parfois xénophobe que certains s’acharnent à lui donner.

Année après année, grâce à vous, les Noriko, les Ibrahim, les Ellada, les Tomaso…, Nice devient une sorte de tour de Babel inversée.

Au fur et à mesure que la ville du troisième millénaire se construit, ses habitants se mettent à parler – au-delà de leurs différences – le même langage.

Ce langage est né il y a bien longtemps sur les rives de la Méditerranée.

Ce langage, c’est celui de l’humanisme.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

"... ils démontrent que Nice est une ville méditerranéenne généreuse et accueillante, à des années lumière de l’image étriquée, passéiste et parfois xénophobe que certains s’acharnent à lui donner."

mais pourquoi donc certains s'acharnent-ils à donner de nice cette image-là ?

Patrick Mottard a dit…

Parce qu'ils pensent qu'être né quelque part n'est jamais le fruit du hasard. Parce qu'ils ne pensent pas qu'une ville c'est l'ensemble des femmes et des hommes qui y vivent, qui y travaillent, qui y aiment...

Escoffier Gilbert a dit…

Qui devraient pouvoir aussi y voter, à condition, bien sur de remplir certaines conditions telle le nombre d'années passées dans la ville.

ANTONIN a dit…

Vive nous, femmes, hommes, enfants, de tous pays, de toutes couleurs.
Nous, qui à travers nos différentes cultures, avons tellement de choses à echanger, tellement de choses à nous apporter, tellement de choses à apprendre les uns des autres.
C'est dans l'echange mutuel que nous nous enrichiront mutuellement, pas dans la méfiance et le rejet de l'autre.
Ne restons pas cantonnés à l'interieur de nos frontières que l'on veut verrouiller à double tour, sinon nous finiront tous comme des vieux c...

ANTONIN.

Anonyme a dit…

Merci a toi mon cher patrick,grace a toi la france s'est réconciliée avec la grande bretagne.désormais de l'ile maurice en passant par dinan et la grande bretagne tu es déja notre maire de nice dans le coeur.Merci d'avoir fait que cette journée reste mémorable pour nous.

Catherine V a dit…

La magie de l'amour traverse les frontières de la Mare Nostrum, tel un vent de fraîcheur...Meilleurs voeux aux deux mariés, Ramona et Stéphen!