02 avril 2006

Toujours le dimanche


Comme chaque dimanche matin depuis une vingtaine d’années, quand mes activités d’élu le permettent, j’ai couru cette semaine sur le parcours mythique qui longe le canal de Gairaut. Les saisons se succèdent, mais le paysage reste immuable comme dans une publicité de la Société générale. Seule varie la luminosité, la température de l’air et quelques détails vestimentaires. Les parfums aussi.

Tout au long des 3,6 kilomètres du parcours, c’est un petit monde qui se retrouve sans se donner rendez-vous. Un petit monde divers comme l’attestent les parkings avoisinants où le 4X4 Mercedes dernier modèle peut côtoyer en toute simplicité une Saxo fatiguée par des années de longs et – espérons-le – loyaux services. Un petit monde avec enfants, jeunes adultes, quinquas et seniors. Pour certains, il s’agit d’éliminer quelques kilos superflus, pour d’autres, de préparer une prochaine compétition… Les jeunes couples utilisent fréquemment la poussette du bébé comme un témoin que l’on se passe pour pouvoir enfin courir quelques kilomètres en solo.

Le parcours serpente au milieu des oliviers, le long du canal aujourd’hui désaffecté par la Compagnie des Eaux. Quelle que soit la saison, la vue sur la ville, le château et la Méditerranée est euphorisante. Cinq à dix kilomètres de course, vous faites votre plein d’énergie pour la semaine, et vous redescendez vers la ville en conquérant.

Bien sûr, pour moi, comme à chaque fois que je pratique une activité sur le territoire de Nice, la politique n’est jamais très loin. Il y a bien sûr le traditionnel et sympathique « public joke » lancé à la cantonade sur mon passage : « - Allez, Monsieur Mottard, travaillez votre forme ! On a besoin de vous… pour 2008 !! »

Parfois, il y a quelques questions, voire quelques dossiers municipaux, évoqués avec une pudeur toute dominicale par des joggers citoyens dans la zone de récupération.

Mais surtout, depuis juin dernier, il y a pour moi, l’irrépressible fierté de courir sur des terres appartenant à ce 7e canton, conquis de si haute lutte par Dominique…

6 commentaires:

Anonyme a dit…

je m'aperçois d'un truc, en français "about me" pourrait se traduire par : à propos de l'auteur.

Patrick Mottard a dit…

Certes... Mais j'ai beau chosir la version en français, rien n'y fait : les intitulés restent en anglais. J'ai fini par me faire une raison...

Anonyme a dit…

Eh bien je suis de ton avis sur la beauté et la convivialité du site mais samedi le canal était SEC ... tout le charme de l'eau vive et de ses reflets envolé. Conséquence d'une sécheresse sévère ? à suivre ... Autre point, ce qu'on appelle pudiquement la pollution canine a augmenté dans des proportions à la limite du supportable visuel et olfactif. Mes concitoyens ne peuvent-ils respecter au moins ce site en pensant par exemple aux petits enfants que l'on ne pourra plus laisser courir en paix ?

Anonyme a dit…

Le mollet va mieux?!?

Patrick Mottard a dit…

Oui, mais ce n'est pas encore tout à fait ça... J'y vais doucement. Mais l'entraîneur national m'a confirmé que ma sélection pour les JO de Pékin n'était pas remise en cause !

Miami Beach a dit…

Prompt rétablissement alors! En espérant pouvoir un jour avoir la chance de me mesurer au champion toute catégorie et pourquoi pas aborder certaines mesures à mettre en place avec mon Camarade?