23 mars 2007

Liberté, égalité, Douste-Blazy…

Agée d’une soixantaine d’année, Madame A..., originaire de l’ex Yougoslavie, vit depuis de nombreuses années à Nice avec son mari et ses enfants, parfaitement intégrée à la cité.

Logiquement, elle souhaite obtenir la carte de résident de 10 ans qui donne un peu de stabilité aux immigrés qui ont un projet de vie sur notre territoire.

Pour cela, on lui fait passer à la va-vite un soit disant test d’intégration, test réussi quelques minutes auparavant par son mari. Question du fonctionnaire : « Qui est ministre des affaires étrangères ? » Quelque peu troublée par la brusquerie de la question, Madame A. ne répond pas. On lui refusera donc le précieux sésame. « La France, connais Douste-Blazy ou quitte-la », en quelque sorte…

A l’évidence, l’auteur de la question ferait une belle carrière au sein d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

Au fait, lecteurs de ce blog, qui était ministre des affaires étrangères avant Douste-Blazy ?


POUR UN COMMENTAIRE (TRÈS PERSONNEL) SUR FRAGMENTS DE NICE, VOIR LE POST SUR LE BLOG DE CLAUDIOGÈNE

9 commentaires:

Laurent Weppe a dit…

Mon premier réflexe aurait été de dire Villepin, mais il y a eu l'intermède Barnier. C'est bon, j'ai juste? J'ai droit de rester en France? Ha zut, j'oubliais, il y avait déjà des Weppe à l'époque féodale: je pourrait haïr la France, mépriser ses habitants, leur souhaiter pire que pendre, croire que Victor Hugo est un joueur du PSG, Stendhal un avocat médiatique et Blum un tueur en série des années 70, personne ne viendrait réclamer le retrait de ma nationalité, vu que j'ai un nom qui sonne comme il faut.

Clotilde a dit…

j'en sais rien et je m'en fous de qui c'était.
On est en train de faire un petit truc graphico-musicolo-collectif à propos de cette idée puante d'identité nationale et de qui "la mérite", je vous en reparle.

Claudiogène a dit…

L'auteur de la question... oui.
Mais, on oublie toujours de parler de l'exécutant, celui qui pose la question, lui aussi, doit avoir une conscience et l'administration il peut aussi l'aimer ou la quitter.

Dominique a dit…

Claudiogène, c'est bien de l'exécutant dont il était question dans le post (je crois).

Anonyme a dit…

Quelle idée aussi de venir au test avec un tee shirt du général Mladic !

Patrick Mottard a dit…

Pour tout dire, ces gens-là étaient des victimes du général Mladic !

Richard a dit…

Tu te prends pour un animateur de TF1, comme Laurence Bocolini par exemple ?
En tout cas, moi, comme ça, j'aurais pas été intégré non plus.
Quand je pense à mes années de service militaire !
Blague à part, j'espère quand même que l'on reste mobilisé.

Anonyme a dit…

et si on avait poser cette question au grand pére ou pére du ministre de la terreur, immigrés je crois, ils n'aurait jamais eu la carte de 10 ans il ne serait pas né ici; jai le droit de rêver.

zineb

Laurent Weppe a dit…

Zineb: Surtout quand je pense qu'un copain hongrois m'avait appris que si un certain nombre d'auteurs Français sont aux programme des écoles hongroises, beaucoup de profs font l'impasse sur leur pays d'origine ("On te fait lire du Jules Vernes en te faisant croire qu'il est hongrois" c'était ses mots). De quoi imaginer quelques scènes cocasses.