23 juin 2008

Patrick Mottard sur Radio bleu

Invité de la Rédaction le 23 juin, interviewé par Laurent Vareille : l'occasion de faire le point au lendemain de la création de l'association "Gauche Autrement".





Et aussi, la conférence de presse de Gauche Autrement sur Nice-Premium.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour changer un peu de préoccupations et d'époque... ....http://nseo.com/remember/lelivre/part1/chap7.htm

claudio a dit…

J'ai... enfin... réussi à écouter cette interview !
Elle a la fraicheur de la liberté et le ton des journalistes, la timidité de l'admiration.
Sur le fond, voilà une association incontournable.
Signé : Un sympathisant ni militant, ni courtisan.

Richard a dit…

Les commentaires sur Nice Premium, sont toujours aussi exaltés. Je sais pas si Loic est notre "mis sous tutelle" préféré, mais son commentaire vaut à lui seul de se rendre sur Nice Premium.

Dominique a dit…

Je ne pense pas que ce soit le cas Richard : ceux qui font ce genre de commentaires sont rarement courageux et utilisent des pseudos quand ils ne restent pas complètement anonymes. Ce qu'ils oublient sans doute, c'est que leur adresse IP permet aisément de les identifier. Ce qui peut être utile pour un dépôt de plainte pour injure ou diffamation...

Clotilde a dit…

Oui il est bien ce journaliste de Radio Bleu, presque aussi bien que toi!

Anonyme a dit…

irene a dit...

Effectivement RICHARD heureusement que GAUCHE AUTREMENT existe et que les groupies béni oui oui sont toujours là.... au moins il y a de l animation.... voire de l exaltation .... Mais qui se cache derriere LOIC ? POUF POUF ....

Anonyme a dit…

IRENE A DIT...

Sinon PATRICK un vrai régal de t entendre parler de "GAUCHE AUTREMENT" sur les ondes de RADIO BLEU. Tu as raison CLOTILDE ce journaliste est vraiment trés bien...

Laurent Weppe a dit…

Loic n'est pas tout seul: il y a plusieurs commentaires qui semblent chercher à attaquer Patrick "indirectement" en "MichelleObamaïsant" Dominique (Michelle Obama est souvent décrite par les médias conservateurs comme une monstrueuse créature castratrice qui manipule son époux comme une marionnette)
Soyons donc beau joueurs et prenons cela comme un compliment... involontaire.

ANTONIN a dit…

Une interview qui transpire la fraîcheur intellectuelle et la spontanéité sincère tout simplement.

Patrick nous a déjà habitués à ça.
De sa part c'est normal.

Et puis ça nous change un peu de ce que l'on peu voir et entendre de la part d'autres personnages politiques du style:

- Sourire ultra-bright en toutes circonstances. (très vendeur de cravates)
Pas d'idées mais très propre sur lui et assez "tête de 1er de la classe"
Vous écoutera jusqu'à la fin avec son sourire béa, presque figé.
Prêt à vous aider à porter votre panier pour traverser.

- Bonimenteur de foires (ça j'aime mieux, car j'admire toujours leur talents d'artistes et leur truculent style d'animateur de supérette).
Des bras qui gesticulent en tout sens, une voix de baryton à plusieurs niveaux d'octaves, un look un peu parrain sur les bords
(prévoir aussi une pilosité plutôt foncé, luisante et abondante pour faire vrai de vrai, mais éviter la chemise ouverte sur le médaillon en or.)
Donne l'impression de nous connaître depuis longtemps au bout de 5 mn de palabres en tous genres.

- Psycho-idéologiquement-rigide
(un néologisme que je viens d'inventer), qui s'applique plutôt à ceux qui répètent en boucle "les 35 heures m'a tué"
C'est d'ailleurs leur seul horizon économique.
Même les psychologues ont renoncés à ces cas d'école.

- L'air chien battu compatissant avec les problèmes de ses électeurs
"Oh la la ma pauvre dame! ça ne va pas se passer comme ça. Laissez moi vos coordonnés je vous promet de régler le problème et je vous tiens au courant".
Vous oubliera sitôt le dos tourné.

- L'intégriste du portable greffé à l'oreille;
Même lorsque vous vous adressez à lui.
A la fin il n'aura rien retenu, ni de sa conversation téléphonique, ni de ce que vous lui aurez dit.
Mais il aura le sentiment d'être passé pour quelqu'un d'important et de très occupé, auprès de vous, alors que c'était méméne qui lui rappelais au téléphone de ne pas oublier le pain pour ce soir.

- L'intriguant, un peu anguille, avec une petite voix chuintante,
qui a réussit à tisser un réseau et des alliances avec des obligés alimentaires qui n'hésiterons pas à lui planter le couteau si le vent change de direction.
Il est en général frustré et jaloux des qualités éthiques, morales et intellectuelles de son rival.
Est prêt à entraîner toute sa cour d'insuffisants dans un jeu de rôle intitulé "MOA ou le chaos".

- Le sentimental, la main sur le coeur et la larme à l'oeil qui a eu un début de vie dur mais qui s'en est sorti sans que personne lui tende la main, alors il veut faire pour nous ce que personne n'a fait pour lui.
"Je vous aimes à tous, je ne laisserai personne en chemin.
Moi aussi j'ai connu la misère"
(Il a un peu étudié Zola à l'école, et peut être visité une ou deux cité.
Il sait donc de quoi ils parle)

"J'ai du travailler dur pour y arriver, je voyais mon père se lever avant même de s'être couché, pour aller gagner un quignon de pain qui ne suffisait pas à nourrir toute la famille.
Ma mère a élevée ses 1,2,3,....15 enfants (le nombre est fonction de la sociologie de l'auditoire qui est en face de lui) en leur inculquant de "vrais" valeurs.
Notez comme les valeurs chez les politiques sont toujours "vrais".

- L'attentif à nos problèmes, soucieux de l'intérêt de ses concitoyens.
Mais après 43 appels téléphoniques, 125 mails, 15 demandes de rdv, et une bonne dizaine d'interpellations à la fin des diverses réunion publiques qu'il aura tenues.
Il daignera enfin vous écouter pendant qu'il rempli son assiette de petits fours, et... c'est tout.

- Le paranormal, l'être étrange venu d'ailleurs.
C'est celui qui, pour des raisons encore inconnues des sciences politiques, apparaît périodiquement à J - 43 jours d'un scrutin dans lequel il est candidat, alors qu'avant, personne ne l'a jamais vu et ne le reverra plus après.
Il est capable, pendant ces 43 jours d'être partout à la fois et en même temps dans la ville.
Sitôt l'élection passée, et son fauteuil retrouvé, il retourne dans un anonymat monacal qui durera toute la période de son mandat.
A l'instar de l'ermite de montagnes, lui c'est le style ermite du mandat.

- Le parachuté, qui souvent se casse les dents en tombant dans la circonscription choisie, et retourne faire sa convalescence d'où il viens.

Bien entendu, toute ressemblance avec des personnes existantes...

ANTONIN

Anonyme a dit…

Ca fait plaisir d'entendre que vous avez trouvez une nouvelle formule pour faire de la politique autrement!
Mr Mottard ,plus les jours avancent ,plus on entend les niçois de gauche regretter le vote "utile" du premier tour.
Vous êtes un grand homme politique non politicien qui méritent un grand respect.
L'opposition conduite par Mr Allemand donne un triste spectacle,face à Estrosi!
Elle s'oppose sur tout ,pas constructive et surtout vide d'idées!
Mr Estrosi à de belles années devant lui ,car même les gens que je rencontre de gauche sont déçus des positions du groupe Changer d'ère!
Continuer Mr Mottard on est de tout coeur avec vous.

Anonyme a dit…

Pour vous changer un peu les idées...
Venez lire de nouvelles fables et contes sur des animaux exotiques.

http://peintredesdom;centerblog.fr

Un moment de pur plaisir avec ce nouvel auteur, JMarc Wollscheid de Martinique.

Info plus...