13 juin 2008

Sisyphe, l'Européen


Il faut imaginer Sisyphe heureux...

14 commentaires:

TearsOfShamrocks a dit…

Sans vouloir dédouaner l'Irlande (...) l'entretien tel entre Sarko et Brown, n'a pas du arranger les choses... et la super diplomatie de Kouchner non plus... 53%... punaise ils ont réagit comme nous... c'était pas la meilleure des références... c'est vrai que ça prend des allures de Sisyphe !! Et y a pas que l'Europe que ça met en berne ce non...

claudio a dit…

Le bonheur est ailleurs ai-je l'habitude de dire. Mais, il y a des périodes quand même où les mauvaises nouvelles se donnent rendez-vous.

Il y a des questions sérieuses qu’il ne faut poser au peuple, fut-il irlandais.
Et pendant que l’Europe à coups de pseudo-démocratie médiatique tourne autour de 25 nombrils, le monde lui se construit, les Etats-Unis continueront à régner longtemps et Brésil, Chine, Inde, Mexique ont pris leur ticket pour le futur.
Oui, il reste le foot pour distraire les gardiens de musée que sont devenus les Européens.

Patrick Mottard a dit…

Quand Marie-Georges Buffet salue une victoire de la démocratie parce qu'une coalition de joueurs de biniou et de pro life a gagné en Irlande, j'hallucine. Il est vrai que l'Europe était belle quand l'ordre régnait à Varsovie...

Dominique a dit…

Pas de quoi être surpris. L'Europe "étouffe" les particularismes : les Irlandais auraient fini par être obligés de légaliser l'avortement !

Aleesopaydaymereveille a dit…

normal, faut pas contrarier les plans de McAleese m'enfin...

Richard a dit…

@ Dominique
Je ne savais pas que Sarkozy avait rajouté dans le traité de Lisbonne un chapitre sur l'avortement.
Je comprends que ce "non" en énerve certains, mais je me permets de prétendre que c'est sur des questions sérieuses qu'il faut consulter le(s) peuple(s). (Salut Claudio)!
En plus, à l'évidence, l'Europe que souhaitent les élus n'est pas celle qu'imaginent les peuples.

Anonyme a dit…

Heureusement !!!

Richard a dit…

@ Patrick
En plus, on ne compte pas le nombre de cuillères de bois que les Irlandais ont ramassé dans le tournoi des 5 nations. Ils ont même pas été qualifié pour l'Euro 2008. Et s'ils l'avaient été, ils auraient même été (avec un peu de chance) dans le groupe de La France et de La Hollande !
Salauds d'irlandais qui ont profité des subventions européennes, et qui crachent dans la Guiness.
Hé Patrick, un peu réducteur de résumer les nonistes Irlandais de joueurs de biniou, non ?

Patrick Mottard a dit…

Peut être mais ce qui m'enerve c'est de voir une partie dela gauche peinturlurer aux couleurs du progressisme les pires fantasmes rétrogrades ( IRLANDE on ne veut pas de l'avortement PAYS BAS on veut plus d'étrangers FRANCE on veut pas des plombiers polonais on veut continuer à pêcher même si les espèces sont en danger POLOGNE on veut une Europe chrétienne au service de nos valeurs traditionnalistes...)
Bon après pour l'IRLANDE je ne suis peut être pas tout à fait objectif parce que j'ai failli mourir à Dublin en 1986 Sortant (à jeun, j'ai des témoins) de l'usine Guiness j'ai voulu traverser mais en reguardant du mauvais côté de la rue ,un énorme camion arrivait et ..sans la vigilance de Doms je terminai ma carrière en "pancake autrement"!!!

Laurent Weppe a dit…

Claudio: C'est précisément parce que trop de responsables politiques se vautrent dans l'idée que les "questions sérieuses" ne doivent pas être posées au peuple qu'on subit ce genre de bug. Ça permet à n'importe quel hypocrite en quête de rente électorale construite sur l'anti-européanisme de faire semblant d'être un défenseur de la démocratie et d'être pris au sérieux.

Et on peut dire merci à Sarko: S'il n'avait pas menti sur le contenu du texte (un mini traité qui prend en compte le Non français, joli foutage de gueule) et n'avait pas, du haut de sa certitude d'être un surdoué de la politique, cru qu'il lui suffisait de passer par dessus le référendum français pour que tout marche à merveille, il aurait peut-être été un peu plus facile de convaincre les Irlandais à voter ce texte.

Ha, et ne jetons pas TOUTES les pierres à Buffet: Mélenchon, grand admirateur de la Chine devant l'éternel (et prêt à lui reconaître la suzeraineté sur tous les territoires de l'ancien empire Mongol à croire ses déclarations sur le Tibet) se paye lui aussi un triomphe par procuration.

Toujours est-il que non, nous ne sommes pas des gardiens de Musées: L'Union Rassemble à elle seule 28% de la richesse mondiale, elle est à peu près la seule puissance capable de pousser un peu le progrès environnemental, et comme le disent certains diplomates: Quand les Européens parlent d'une seule voix, le reste du monde se tait, écoute, et applique (même en trainant des pieds): toute cette puissance gâchée par l'hypocrisie de petits politiciens trop occupés à jouer aux rois sur la colline est insupportable et navrant, mais ce n'est pas en répondant à une forme de mépris du peuple ("le peuple ne comprend rien, mentons lui donc pour gagner son soutient et vivre sur son dos") par une autre ("le peuple ne comprend rien, décidons donc de tout entre membres de la crème") que les choses avanceront.

PS: Pour l'avortement, je tiens à rappeller le cas polonais: pays deux fois moins peuplé que la France où on pratique une fois et demi plus d'avortements (et où l'avenue Jaen Paul II est bardée de Sex Shops, mais ça c'est pour L'anecdote lue dans Charlie). Les Irlandais et les Polonais finiront par se faire une raison quand un nombre suffisant de familles seront lasses de devoir cacher que l'un de leur membre a été se faire pratiquer un avortement à l'étranger ou quand on découvrira que politicien conservateur ou un prélat est allé faire avorter sa femme/sa fille/sa maîtresse en douce...

PPS: Moi j'ai bien failli me faire écraser Jacques Peyrat et par... Václav Havel. (Et Henri a failli se faire écrabouiller par le tram en regardant de la tektonik: ouais, je dénonce) Il faudra peut-être lancer l'association "Piétons rescapés autrement"

Talabarderi1enkilt a dit…

Le biniou n'a jamais été un instrument irlandais... c'est vraiment, mais alors vraiment bien français, puisque ça veut dire cornemuse en breton bretonnant... c'est plus petit, un seul bourdon et ça sonne pas pareil...
Je ne pense pas que les irlandais aient dit non juste pour "garder" leur loi contre l'avortement, aussi majoritairement bigots qu'ils soient... ça c'est réducteur...

ANTONIN a dit…

Dommage.
Vraiment dommage qu'après avoir ramassé la mise, les Irlandais n'ai pas eu la reconnaissance du ventre que l'Europe leur a rempli depuis 1973.
Enfin, les 53% qui se sont prononcés contre.

Pays paradoxal, mélange d'un dynamisme économique plutôt libéral et d'une ruralité plus conservatrice.

Ce clivage saute aux yeux lorsque l'on passe un axe médian imaginaire séparant l'est, économique, et l'ouest, plus rural.

Pour avoir sillonné le pays il y a peu, et avoir vécu chez l'habitant en différents endroit, c'est déjà l'impression que cela m'avait laissé.

C'est donc plutôt l'ouest qui l'aurait emporté.

Quoique, beaucoup, dans différentes catégories sociales, peuvent être prêt à défendre des avantages et des situations acquises sans penser au lendemains.
Et tan pis pour les générations à venir.

Pour ma part, et compte tenu de mes impressions sur ce magnifique pays, j'imaginais que le oui l'emporterais.

Ce pays, qui a tant souffert pour gagner sa liberté
contre l'Angleterre dans les années 20, semble avoir encore gardé ce réflexe d'indépendance contre quelque chose qui est d'une tout autre nature mais en tout cas pas un combat.

Ils avaient la une nouvelle occasion de se battre plus pacifiquement, face à de grandes puissances émergentes qui risquent d'être à coup sur les leaders mondiaux de demain.

Et puis il y a autre chose aussi.
Une classe politique "noniste" à l'image de certains en France, toujours prompte à dégainer l'argument qui tue ou infantilisant, dans le plus pur style plombier Polonais, avortement,(voir le commentaire de Patrick),plan B (ah, le fameux plan B qui faisait briller les yeux des Melanchon, Buffet et autres Besancenot), etc, etc, et une autre classe qui elle n'a pas été capable de convaincre dans la pédagogie qu'une avancée de l'Europe, aussi infime soit t'elle, sera toujours préférable à un blocage qui ne profitera qu'à certains partis politiques sans ambitions mais qui feront leur miel
de la contestation certe fracassante, comme ils savent si bien le faire, mais surtout stérile.

Ces farouches défenseurs de l'immobilisme, pour ne pas dire de la régression, ne réussissent qu'une seule chose, l'affaiblissement général des 27 sur l'échiquier mondial.

Sarkozy étant à mon avis déjà "grillé" pour les six mois qui viennent, l'Europe est en panne pour longtemps.

Je suis hélas obligé de commencer à me demander si mes enfants auront la chance, que je risque de ne pas avoir, de vivre dans une Europe telle que beaucoup veulent la construire.

ANTONIN

Anonyme a dit…

On se lâche M Mottard !
CDLT

FB

bernard gaignier a dit…

Mais non Antonin, t'inquiètes pas....ceux qui ont voté non c'est parce qu'ils veulent une autre europe tellement mieux qu'on la verra jamais !!!
Les plus heureux..... les américains qui ne veulent surtout pas d'une europe plus forte et qui se réjouisse de ce"machin " ingouvernable"!!!

Mais la "vraie" gauche française a une nouvelle patrie. Avant c'était l'urss et les pays satellites royaume merveilleux ou l'économie de marché était bannie...!!
Maintenant c'est l'Irlande, pays magnifiquement progressiste ou le divorce l'avortement sont bannis!!
C'est le grand révolutionnaire sénateur Melenchon qui a découvert un autre paradis loin de l'enfer libéral (la Chine)qui doit etre heureux!!!
"A force de se tirer une balle dans le pied on finit par ne plus en avoir "(Mao tse toung)