07 février 2007

Jack Bauer est-il un salopard ?


24 heures chrono, dont on peut suivre actuellement la quatrième saison sur Canal +, fait partie de ces séries qui opèrent une synthèse honorable entre la HBO touch (réalisme social, refus du manichéisme, esthétique soignée) et le savoir-faire hollywoodien (simplisme psychologique, présupposés idéologiques, réalisation spectaculaire).

Elle est même la série pionnière de cette catégorie où nous retrouvons, par exemple, Lost, Prison Break, et même Desperate housewives.

En vingt-quatre heures (chrono… forcément !), le taciturne Jack Bauer (Kiefer Sutherland), machoire volontaire, regard d’acier et portable greffé à l’oreille, sauve, au choix, Los Angeles, les USA, et parfois même la planète entière.

A la façon des Envahisseurs des années cinquante, le danger vient d’ailleurs. Bien sûr, ce danger n’est plus stalino-martien mais plutôt serbo-tchétchéno-islamiste, mais la série – et c’est tout à son honneur – n’hésite pas non plus à dénoncer l’hystérie anti-terrorisme bushienne.

La fameuse cellule anti-terroriste, qui est censée aider Bauer, est à peu près aussi perméable que la défense du PSG un soir de Coupe d’Europe. Elle est d’ailleurs composée en proportion égale d’incapables et de traîtres.

Dans les derniers épisodes, on découvre que même le Président des Etats-Unis est au centre d’un complot… terroriste (pour que les gens aient vraiment peur du terrorisme, il organise un méga attentat… !!

Mais une des caractéristiques les moins aimables de 24 heures chrono est la multiplication des scènes de torture. Il ne s’agit pas de tortures par et sur des délinquants (comme dans Prison Break), mais d’une torture institutionnelle visant à arracher pour le compte des autorités des informations essentielles à la survie du monde.

Ces scènes sont particulièrement détestables, non par leur violence (depuis Reservoir dogs, on en a vu d’autres), mais parce que le contexte et les circonstances amènent le téléspectateur à dire : « Ce pauvre Jack Bauer n’a pas le choix, pour éviter la disparition de la Californie ou une guerre nucléaire, il n’y a pas d’autres solutions… ».

C’est que même le pire anti-américain ne peut souhaiter le dixième des catastrophes annoncées si Jack échoue dans sa mission. Ainsi, au nom d’une situation improbable qui est un pur cas d’école, on donne une légitimité certaine à la torture. Au nom de l’efficacité, on lui trouve un fondement moral.

Aussi, la réponse est sans ambiguïté : oui, Jack Bauer est un salopard.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Dans la série "que je n'ai pas vues passer sur ce blog..." - The Inside (avec Peter Coyote en chef quand même...) - Agence Matrix - Numbers - NCIS (avec Mark Harmon) - The Closer - Boomtown - Dead zone [adaptée du film (C. Walken dans son unique rôle de "gentil" lui même adapté du livre de S. King] - True Calling - Queer as Folk - Kaamelott - Samantha Oups (oui oui j'assume...) - Malcolm - Scrubs - Blind Justice Celles que j'aime pas - Bones - L Word - Threshold Pour revenir au msg posté (quand même) 24h je kiffe pas des masses, je m'ennuie devant ce genre de programme... et dans celles citées auparavant Les deseperate (yes !!!) Ally Mc Beal (mais c'est du réchauffé now), Cold Case (excellent), les 4400 (ça va) Le Prisonnier (Of course) et Twin Peaks (carrément oui) mais on pourrait citer aussi: Camera Café, Medium, Monk, les agents très spéciaux, The Twilight Zone, Roswell (BO Dido), blackader (en VO), Abs Fab (en VO), Dexter, à la maison blanche, Papa Schultz, Jake 2.0, Missing : disparus sans laisser de trace, V:les visiteurs, Sue Thomas:l'oeil du FBI, LAX, Millennium, Nip/Tuck (oui c'est gore mais je zappe les scènes violentes), La Vie avant tout (production Woopy Goldberg) pour ne citer que celles là... :)) Serie_Ma_Gniak PS: dsl pour le pavé...

Clotilde a dit…

Aaaaaah, mais alors c'est à cause de Jack Bauer que près de 40% des américains croient que le 11 septembre a été organisé par la CIA!!! Et bien, je suis ravie de ne pas avoir Canal+!! Visiblement, ça peut rendre crétin, à moins qu'on se défende, comme toi.

Anonyme a dit…

Et ecore, le pire est à venir(merci le peer to peer)...dans la saison suivante , face à la menace islamiste, le gouvernement americain organise une grande rafle des musulmans...
Rafle qui se révele payante car certains terroristes se trouvent ainsi dans l'incapacité d'agir.
Je reconnais que, techniquement, cette série est parfaite (les Julie Lescaut et autres devraient en prendre de la graine, mais ceci est un autre débat), mais, idéologiquement, elle me fait un peu (beaucoup !) peur.

Anonyme a dit…

dommage qu'un cinéphile aussi averti ne s'interesse pas aussi à 2 films récents comme Poison d'avril de william karel diffusé sur arte le 19 janvier et La vie des autres de florian von donnersmark actuellement à l'affiche au rialto.
les 2 films parlent de manipulation, un thème bien actuel par les temps qui courent, n'est-ce-pas...
mais on peut aussi se détendre en allant voir Silentium, un polar autrichien grinçant qui aurait surement plu à thomas bernahrt.
bref il n'y a pas que les séries dans la vie...

Michel Le Bellac a dit…

J'avoue etre un accro de 24, j'ai achete les DVD des trois premieres saisons, et j'attends celui de la quatrieme avec impatience. J'apprecie le rythme et le suspense completement dementiels, l'imbrication des histoires paralleles parfaitement maitrisee, bref un beau travail de professionnel...et j'aurais bien besoin de Chloe pour m'aider a remplir la page web de ma section! Cependant, je comprends bien que cet aveu est politiquement incorrect, et que la banalisation de la torture, les meurtres de sang froid etc. devraient normalemenr revulser l'humaniste de gauche que je pretends etre : a un certain moment, il faut savoir assumer ses contradictions.

Cette serie donne un point de vue interessant sur l'hypocrisie de la societe americaine. Afin que les enfants soient autorises a regarder les scenes de violence et de torture, les dialogues ont ete expurges de tous les mots comme ``fuck", ``shit" etc. , mots que les gamins entendent tous les jours dans les cours de recreation, mais qui entrainent automatiquement une interdiction aux moins de 12 ans.

Desole pour l'absence d'accents, je tape sur un clavier...americain.

Claudiogène a dit…

Il y a vraiment des moments où je me sens sur une autre planète. Je ne sais même pas de quoi vous parler.
Bauer, comme ça, sans réfléchir, ça me fait penser à un spécialiste des questions de sécurité avec une petite moustache.
Ma télé est trop vieille sans doute. Bon, je file chez Darty.

Anonyme a dit…

au fait Poison d'avril porte sur la calamiteuse campagne d'avril 2002 et ses conséquences.
alors l'avez vous vu ce film ? et si oui qu'en pensez vous cinéphile averti ? ok c'est moins consensuel qu'une série mais on peut encore penser un peu, non? voire même réflechir... par les temps qui courent et ils courent très vite en ce moment

ANTONIN a dit…

Pas d'affolement, les ressources énergétiques naturelles s'épuisent, donc dans quelques années plus de pétrole, plus de charbon, plus d'uranium, etc, etc... (peu être même plus de soleil et d'eau, qui sait?)

Faute d'énergies diverses et variées, plus rien pour alimenter en électricité nos téléviseurs, et donc plus besoin de se demander si
"Jack Bauer est-il un salopard ?"
CQFD.

ANTONIN

Di Pietro a dit…

Pour l'anonyme fan de Poison d'avril (que je n'ai pas vu : est-ce que je mérite la guillotine ?), on peut aimer le cinéma et apprécier les séries TV. On peut aussi aimer le cinéma et ne pas avoir vu les mêmes films que vous. A moins qu'il y ait un "cinéma officiel" qu'il FAUT avoir vu ? Pour ma part, je ne suis pas loin de penser que de nombreuses séries présentent infiniment plus de qualités cinématographiques que bon nombre de films (mais je ne vous oblige pas à avoir le même avis que moi). Il y a aussi des films que j'aime et que vous n'aimeriez sans doute pas (et ça ne me gêne pas).
Comme on dit : chacun ses goûts...

Anonyme a dit…

Bien d'accord avec vous Di Pietro certaines séries sont bien mieux traitées, que ce soit d'un point de vue réalisation, prises de vues, jeu des acteurs ou esthétique tout simplement, que la majorité voire la totalité des blockbusters... TV et grand écran n’ont jamais été incompatibles… heureusement…
CéMonAvisEtJlePartaj (aka Serie_Maniak aka...)

Yann a dit…

oui patrick tu as raison finalement ce genre de series que je regarde :), de maniere insidieuse justifie les executions sans jugement, les tortures, et tout cela au nom de la raison d'etat. Comme si la justice etait au mieux une formalité au pire une perte de temps.
N'oublions pas que cette serie est diffusée sur la fox chaine americaine qui soutien bush et qui utilise constement l'efficacité pour justifier l'arbitraire..
et toi et moi nous savons ce que le mot "arbitraire" veut dire ....