27 février 2007

« Fragments de Nice » : le livre

Ce jour est un grand jour (pour moi...). Mon éditeur parisien a eu la délicate attention de m'envoyer en avant-première quelques exemplaires de « Fragments de Nice » qui pourtant ne sera disponible en librairie qu’aux alentours du 15 mars.

Même si je connais bien le texte (!), je ne suis pas peu fier de parcourir le produit fini. La maquette est magnifique, la préface de Claire Legendre lumineuse (*). C’est que j’ai toujours rêvé d’écrire un livre qui ne soit ni (directement) politique, ni universitaire. Aujourd’hui, c’est fait. C’EST FAIT.

Autre motif d’intense satisfaction, ces « Fragments de Nice » sont aussi une sorte de pied de nez aux médiocres xénophobes qui ne manquent jamais une occasion de rappeler que je ne suis pas Niçois de naissance. Et alors ? Ma réponse est là. Comme dit la chanson, « être né quelque part est toujours le fruit du hasard ». Aimer une ville, c’est y vivre, y aimer, y travailler, y militer, sans jamais oublier qu’elle appartient au Monde avec ses fulgurances et ses laideurs.

Deux rendez-vous me permettront d’expliquer tout cela.

Le samedi 17 mars, le livre sera officiellement lancé à la Librairie Masséna de 16 heures à 19 heures autour d’une dédicace.

Le mercredi 11 avril, c’est à la FNAC que sera organisé un débat autour du livre.

En attendant ces rendez-vous (et probablement quelques autres), voici les premières et dernières phrases du Fragment 1 :

« Quarante-deux ans. Quarante-deux ans déjà.
L’Arc-en-Ciel n’a pas changé ».
Immeuble-quartier au cœur de Pasteur, il égraine toujours son chapelet de constellations : Croix du Sud, Grande Ourse, Astrée, Gémeaux…
Dans les années soixante, années béton, années pognon, un seul promoteur avait à Nice la tête dans les étoiles et ce fut le nôtre.
»

(…)

« J’ai douze ans et ma vie commence dans cette ville inconnue et mystérieuse qui pourtant me tend les bras.
C’est que cette ville est le monde.
Et désormais le monde m’appartient.
»



(*) Samedi 3 mars à partir de 19 h, Claire Legendre et Jérôme Bonnetto fêtent la sortie de leur livre "Photobiographies" au Théâtre de l'Alphabet (10 Bd Carabacel - 04 93 13 08 88). Au programme : lecture, cocktail, signature. Entrée libre.

26 commentaires:

claudio a dit…

Félicitations Patrick.
Les dates sont sur mon agenda. J'y serai. Il vous reste 17 jours pour me concocter une dédicace digne de moi.
Et n'écoutons jamais "la race des chauvins des porteurs de cocardes, les imbéciles heureux qui sont nés quelque part";
A bientôt.

Anonyme a dit…

Toutes mes félicitations! Je partage vraiment votre émotion: avoir tant de choses à dire sur Nice et en parler par écrit, quel plaisir ce doit être!
J'ai hâte de lire ces fragments de Nice, qui égaieront sûrement mon ciel gris d'expatrié de ma ville Lumière!
Encore bravo et ISSA NISSA

Escoffier Gilbert a dit…

Bonsoir Patrick,

J'ai hate de lire ton livre que je vais certainement aimer.Sincères Amitiés Gilbert

Anonyme a dit…

Mes félicitations !!!!
sans même l'avoir lu... tout simplement pour l'avoir écrit... parce qu'il faut du courage et une bonne dose d'humilité pour se donner en pâture à la critique… mais surtout se donner pour le plaisir de vos lecteurs… ceux qui sauront apprécier...
Bravo !!!!
JsépaLireMéjmeSoigne

Patrick Mottard a dit…

Merci à vous tous... mais attendez quand même de l'avoir lu !

Quant à vous Claudio, pas de souci : la dédicace est déjà prête !!!

Anonyme a dit…

séance dédicace le jour de la St Patrick... quelle synchro !!!!
Shamrock100feuye

Patrick Mottard a dit…

Bravo pour avoir remarqué que le 17 mars était la Saint Patrick. Je dois à la vérité d'avouer que cela n'est dû qu'au hasard, dont on sait depuis longtemps qu'il fait souvent bien les choses.

ricciarelli a dit…

Après avoir vu la pièce, je lirai avec plaisir le livre.
J'ai pourtant un petit souci agréable dans mon agenda du 11 avril 2007.
Après-midi : FNAC : Patrick Mottard.
Soir ; NIKAIA ; Ségolene Royal.
A bientôt.

Anonyme a dit…

"Les hasards de notre vie nous ressemblent"
J’aime bien cette phrase d’Elsa Triolet et vous ?!

Je n’ai même pas besoin de vous souhaiter "bon succès" tellement je suis sûre que ça va fonctionner.

Bon, OK, juste pour la luck...
Pénélope

Lalia a dit…

toutes mes félicitations cher Patrick, être à la fois auteur et acteur de son récit de vie (si c'est de cela dont il s'agit en somme) est un choix audacieux, un risque noble et admirable, à la hauteur de ce qu'est votre engagement politique(...pour le P.S)
BRAVO!

marion a dit…

Je veux une dédicace !!!!!

Christel a dit…

Je ne sais que dire hormis de t'envoyer, de la ville de la gastronomie, toutes mes félicitations, mes encouragements et mes pensées.
J'imagine que ce livre est à ton image: ouvert sur le monde et sur les autres, généreux, honnête
Dis j'y aurais droit moi aussi à une dédicace (mais à expédier forcément)???? !!!!!
Bravo à toi.
Christel

Marine a dit…

Bravo ! Je n'avais pas pu voir la pièce et je suis très contente de pouvoir lire le livre bientôt. Je serai à l'une ou l'autre (ou les deux ?) des dédicaces.

Patrick Mottard a dit…

Bien sûr Christel que tu auras une dédicace. S'il y a bien quelqu'un qui la mérite...

Anonyme a dit…

Et pour les pauvres niçois expatriés à Paris, comment on fait?

bernard gaignier a dit…

Bon, je vois que tu connais meme pas ton texte car tu ne mets que le début et la fin... Si t'as un trou de mémoire tu m'appelles!!
Donc j'en connais quelques un j'ai hate d'en découvrir les autres..; Peut etre seront ils de nature à susciter une démangeaison d'acteur!!!
Patrick étant modeste... je dis aux lecteurs du blog que en plus... tu as écrit un très beau texte de théatre cinématographique..."sur un air de cithare" .qui sera joué au théatre de l'Alphabet les 2 derniers WE d'avril .
Je ne sais ce que nous en ferons sur scène!!!
En attendant, fragments de Nice reste un de mes plus beaux souvenirs de théatre en meme temps qu'une belle histoire d'amitié;
j'espère que le livre aura un grand succés!!!!
Gardes m'en un exemplaire dédicacé.... bien sur!!! que mon isolement en Corse ne m'en prive pas!!

ANTONIN a dit…

OMBRES ET LUMIERE SUR LA CANDIDATURE DE "NICE CAPITALE EUROPEENNE"

Avec ton post, on ne peu s'empêcher de faire le parallèle avec la candidature de Nice au titre de capitale européenne de la culture.

Cette candidature devra peser de tout son poids dans le choix du prochain maire que nous aurons à faire l'année prochaine.

Pour nous éclairer un peu je vais résumer en deux mots.

Nous avons comme postulant à cette fonction l'actuel maire, fan de musique militaire, organisateur du festif (de sinistre mémoire), d'un gala de mannequins qui fait long feu, d'un festival de la glisse sur la promenade mort né, d'un pseudo méga-concert avorté de Cerrone (style plate forme pétrolière au large de la baie des anges).
Il est aussi celui qui, années après années, fait émerger et contribuer au succès des carnavals indépendants du port et de St. Roch, à force de dénaturer l'officiel, et d'en avoir fait une distraction touristique style carnavaland, j'en passe et des meilleures.
Ce maire la, en matière culturelle, la vrai, pas celle qui se consomme à grands coups d'excursions et spectacles touristiques de masse, on le voit, a encore beaucoup a apprendre.
Mais il est vrai que la culture de droite en ce moment se résume à Doc Ginéco, D. Barbelivien, Jhonny (quoique), P Sevran, etc... Que du lourd donc.

Comme autres postulants, il y a également d'autres candidats plus ou moins déclarés, même chez nous, et dont certains, pour ne pas dire la plupart se réclament "d'identité" ou de culture 100% Niçoise (nés ici, depuis plusieurs générations, avec tout les trémolos dans la voix sur l'amour qu'ils portent à la ville qui les a vus naître, condition sinequanone pour être estampillé Made in Nissa).

Autre que toutes ces déclarations d'amour,non dénuées d'arrières pensées, paraissent aller à contre sens de l'effet escompté, car le simple fait de venir s'installer dans une ville que l'on choisit me parait être un geste, une preuve d'amour autrement plus fort que le fait d'être "né quelque part" selon les hasards de la vie, tous ces prétendants la me parlent un langage qui relève plus du folklore identitaire et culturel réduit à la portion locale.
J'ai encore du mal, en les écoutant, à entendre l'universalité culturelle de leur discours.

Et pui il y a Patrick.
Alors il faudra que tous les Niçois, les signataires de la pétition sur la candidature de Nice, et tous les autres sachent qu'à l'heure du choix du prochain maire qui devra mener notre ville à la victoire, il y en aura un, parmi tous les candidats déclarés, qui a à son actif une pièce de théâtre, un texte de théâtre cinématographique, d'après notre camarade Bernard, un livre que bientôt tu me dédicacera, et des récits de voyages que tu nous envoi par l'intermédiaire de ton blog et qui nous permettent de nous évader devant notre écran d'ordinateur.

Entre l'ombre opaque des distractions qui sentent la naphtaline, et la lumière de tes lectures ou spectacles, mon choix est fait.

ANTONIN

Mohamed H. a dit…

Merci de m'avoir permis de suivre autrement l'actualité politique de la ville de Nice, via ton blog que je consulte regulièrement.
Félicitations aussi pour l'annonce de la parution de Fragments de Nice. J'ai déjà lu les premières et les dernières phrases de Fragments, en attendant je l'espère, de pouvoir lire tout ce qui est caché entre ces phrases.
Grosses bises maroco mohammedienne à mon amie Dominique.

Patrick Mottard a dit…

Pour ceux qui me l'ont demandé par mail ou sur ce blog, à Paris, le livre sera disponible notamment dans toutes les FNAC, à Virgin, et dans les grandes librairies à partir du 20 mars. La plupart devraient l'avoir physiquement mais si ce n'est pas le cas, il sera disponible sur commande en librarie.

Le livre peut aussi être commandé directement auprès de Toute Latitude, 23 rue d'Alésia, 75014 Paris : par retour de courrier à réception d'un chèque du prix du livre, frais de ports offerts...

Anonyme a dit…

yehhh!!
Fnac et Virgin rien que cela !!
Bravo a l'edditeur je serai surprise de savoir dans quelle rubrique on vous retrouvera
Je ferai mon enquéte dans les autres villes que Nice et ne manquerai pas de vous en informer.

Une globbe trotteuse amoureuse de Nice

Clotilde a dit…

Deux de mes auteurs préférés qui paraîssent en mars! Bigre, vais-je tenir le choc?

LChe a dit…

Pour l'auteur, un livre est un arc-en-ciel qui s'accroche pour toujours à son horizon.

Ses proches et ses lecteurs peuvent le voir également.

Le temps d'une Promenade, par exemple.

Bon vent à votre publication,

Patrick Mottard a dit…

M'enfin Clotilde ! Qui c'est le deuxième ? Pffff !

Clotilde a dit…

Finalement, tu seras le seul. Mon second auteur préféré, cet ingrat, ne sort qu'en avril finalement.

étudiante a dit…

félicitations,je n'étais pas au courant...De nature curieuse j'y serais et je vous laisserai mes commentaires à la fin de la lecture.

Emmanuelle Gaziello a dit…

Félicitations Patrick
Voilà , tu peux dire que c'est fait...Gageons que ces "fragments de Nice" rimeront comme autant de touches impressionistes autour de valeurs communes à ceux et celles qui aiment Nice,non pas pour une quelconque identité mais pour son cosmopolitisme et son accueil chaleureux.
Et comme dit Nougaro:
J'aime la vie quand elle rime à quelque chose
J'aime les épines quand elles riment avec la rose
Rimons rimons belle dame
Rimons rimons jusqu'à l'âme
Et que ma poésie
Rime à ta peau aussi...