23 avril 2007

« On est en finale… »

Dimanche 22/4/2007, 22 heures, permanence du 3 avenue Cyrille Besset

Ouf ! Cinq ans après, le soulagement est de mise, le FN ne sera pas au second tour et Ségolène Royal est qualifiée pour le 2e tour : pas de nuit crépusculaire, mais quelque chose qui ressemble déjà à une veillée d’armes.

Avec au moins 25%, le score de notre candidate est excellent, même s’il est en grande partie dû à l’effondrement de la gauche « gouvernementale » (communistes et verts). Mais si le réservoir des voix de gauche est plutôt faible, la victoire est possible. En effet, chacun sait qu’au soir du premier tour, sous la Ve République, une nouvelle campagne commence.

Quant aux faibles chiffres de la gauche dans les Alpes-Maritimes, ils sont finalement logiques dans un département très marqué à droite. Mais ce score ne condamne pas la gauche azuréenne à perdre les Municipales, notamment à Nice.

Il est vrai qu’avec Dominique, j’ai une certaine pratique de ce paradoxe. Qu’on en juge : cantonales dans le 5e canton en 1998 et en 2004 et dans le 7e canton en 2005, municipales en 2001. C’est ainsi que nous avons pu démontrer qu’une campagne de rassemblement au-delà des clivages nationaux peut réserver de bonnes surprises au niveau local. C’est ce que j’explique devant les caméras de France 3 dans le local de la Fédération, tout en regardant du coin de l’œil les résultats du scrutin à la TV.

Et de murmurer à nouveau la phrase magique : « on est en finale, on est en finale… »


Lire aussi, sur le blog de Dominique Boy-Mottard, La longue marche.

11 commentaires:

claudio a dit…

Et voilà, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
Les Strauss-Kahn, Lang et Fabius à la télé, même jusqu'aux blogs de chez nous. (Ce Eric Besson serait-il le plus honnête ?)

-Pourquoi ne dit-on pas aujourd'hui ce qu'on disait hier et avant-hier de Royal ?
-Parce que vous n'avez rien compris cher Claudiogène, ça s'appelle la politique.
-Ah ! Pardon je ne m'y fais pas. excusez-moi de déranger.

Anonyme a dit…

enervé peut-être? hmm agacé alors...?
PoufApuDoranj

Franck Gaye a dit…

Parce que Sarko menace la paix sociale, parce qu'il menace l'environnement, parce que le neo libéralisme qu'il propose mettra un terme à tous projets collectifs, qu'il engendrerait la guerre de tous contre tous, parce que la mise en œuvre de ce projet conduirait à la privatisation et à la marchandisation des biens communs à l’humanité, parce que ce projet n’est pas humain, et que, quelles que soient les imperfections du projet de Mme Royal, mais je sais que nombreux sont ceux et celles qui concourront à son amélioration, notre objectif doit être de battre cette droite extrême, regroupons nous et appelons tous à voter pour Mme Royal

Laurent Weppe a dit…

"-Pourquoi ne dit-on pas aujourd'hui ce qu'on disait hier et avant-hier de Royal ?"

Peut-être parce que beaucoup de choses dites hier et avant-hier n'étaient pas sincères. Je ne parle pas tant des "différences" entre présidentiables montées en épingles pendant les primaires, mais du fait d'avoir décrit la candidate du PS comme une fainéante attardée qui ne travaille ni ne comprend ses dossiers qui fut pure hypocrisie.

Sinon, il est rare que je cite un baronnet de l'extrême droite dans le texte, mais là, il faut voir cette courte intervention d'Alain Soral (l'homme qui alla au FN parce qu'il ne pouvait faire carrière chez les anti-libéraux, une sorte de Besson bis quoi) tellement celle-ci [http://www.marianne2007.info/Alain-Soral-Le-France-ne-merite-pas-Le-Pen-video-marianne2007-info-_a1199.html] est instructrice:

Le mépris profond du propagandiste d'extrême-droite pour le peuple français (qui ne "mérite pas" son grand homme) montre cette indéniable réalité: non seulement le "patriotisme" revendiqué par le FN n'est que simulacre, car quand on prend un peuple pour un troupeau de crétins manipulable, c'est qu'au fond on le déteste, mais on voit surtout là cette tare du politique poussé à l'extrême: ce qu'on appelle communément la morgue des politique et que j'ai baptisé le "syndrôme de l'übermensch": la certitude d'être tellement plus doué, plus savant, plus capable que le commun des mortels qu'on fini par les déconsidérer, par les juger incapable de jugement rationels et d'opinions recevables.

Ce syndrome est depuis le commencement le noyeau véritable des ambitions de l'extrême droite, mais on l'a retrouvé dans l'obstination de Villepin à imposer le CPE envers et contre tous, dans le rejet de la contradiction d'un Sarkozy pour qui des juges qui ne le courtisent pas sont des ennemis, dans le comportement des amis de Sarko pour qui critiquer la prospère incompétence de patrons du CAC40 est "populistes", dans la complaisance du candidat de l'UMP pour la malhonnêteté quand celle-ci vient d'en haut et vote pour lui, et bien entendu on la retrouve aussi, ici, dans la gestion des affaires municipales.

Cet élitisme excessif et pervers n'est donc pas une exclusivité de l'extrême droite, et il a une traduction dans les fait: c'est le rejet de l'intérêt général, et Sarko est, à n'en pas douter, le candidat de la rupture avec celui-ci, et tant pis si bon nombre de ses électeurs aspirent à autre chose.

Marion a dit…

Heureuse et soulagée de voir s'afficher le visage de ségolène Royale à 20h sur l'écran, mais tellement triste devant le beau score de celui qui trouve Le Pen fréquentable.

Clotilde a dit…

Claudiogène, voilà ici quelqu'un qui l'explique très bien ce "pourquoi". Et ne rate pas les premières phrases surtout.
http://www.meguini.org/?p=237

(quant à Besson, merci bien, il est amoureux de Sarkozy apparemment alors bon).

ricciarelli a dit…

Tout d'abord du soulagement ; oui SEGOLENE est au second tour et c'est là l'essentiel.
Maintenant une nouvelle phase s'amorce et pour la mener à bien il faut je pense s'appuyer sur des sondages qui me paraissent très instructifs.
SEGOLENE arrive en tête auprès des nouveaux électeurs et auprès des jeunes.
Avant d'entrer dans le détail de l'analyse, on peut penser que les deux populations sondées sont les mêmes.
C'est certainement vrai en partie, mais je pense que parmi les nouveaux électeurs nombreux sont des résidents de quartiers «difficiles» (voir les résultats niçois), d'origines étrangères, pas forcément jeunes, j'ai pu le constater étant assesseur(merci Dominique et Patrick de votre visite) dans un bureau de vote, qui votaient donc pour la 1er fois et souvent accompagnés de leurs enfants pour les aider à accomplir ce geste simple, pourtant si difficile pour eux d'un point de vue pratique.
Leurs votes expriment à mes yeux, une crainte du racisme à leurs encontres, véhiculée par la droite et son discours proche de l'extrême droite sur ce point. Il faut donc là continuer à dénoncer ce type de discours. Maintenant il ne faut pas penser que dans ces quartiers tout y est rose au sens propre et figuré du terme car cet électorat « populaire » est très divers et pour cette diversité il faut tenir aussi un discours « sécuritaire sécurisant ».
L'électorat jeune me semble lui porté vers SEGOLENE surtout par l'image d'honnêteté qu'elle a su incarner et là aussi il faut insister afin que cette image devienne une évidence.
D'ailleurs pour ce qui est des jeunes localement, bravo au MJS pour sa campagne d'affichage omniprésente sur NICE, même si parfois un peu sauvage et donc anti-écologique.
D'autres sondages nous disent que la répartition des électeurs de BAYROU va se faire en majorité au profit de SARKOZY et tant mieux ainsi l'argument du vote BAYROU comme étant un vote de droite au 1er tour est vérifié (mêm si !)
Pour autant, on doit pouvoir inverser cette répartition en infléchissant le pacte présidentiel selon la logique de toute la campagne de SEGOLENE basée sur la démocratie participative et donc en réponse à l'attente des français.
Et quelle meilleure interprétation de l'attente des français qu'un résultat de 1er tour d'élection présidentielle ?
Une autre observation que je voulais faire, porte sur l'idée selon laquelle la victoire se fera sur la personnalité des deux candidats alors que cette dernière est à ce jour figée aux yeux des français.
La victoire pour ma part ne se fera donc que sur une nouvelle déclinaison centriste de certains points du pacte présidentiel.
Attention ne perdons pas de vue que SEGOLENE, d'après les sondages, doit gagner des voix (en évitant d'en perdre et oui là est la difficulté) alors que SARKOZY doit se contenter de les conserver. Les sportifs comprendront, qu'elle est la situation la plus délicate.
Avant de conclure, je ne peux m'empêcher d'analyser les propos de FABIUS hier soir à la télé qui m'ont semblés être de tous les dirigeants socialistes les plus enclins à courtiser l'électorat de BAYROU. Paradoxal non ?
Enfin, même si la politique n'est pas de l'arithmétique comme le dit Patrick Allemand dans un de ses commentaires, elle relève à mes yeux de la théorie mathématique des ensembles, c.a.d notions d' ensembles, de sous-ensembles, d'intersections, d'unions, d'appartenances, ouverts, fermés etc...des maths modernes, en somme !!!!

V-ro a dit…

Bon juste parce que je suis jamais totalement optimiste, j'émets tout de même une énorme réserve sur son discours.
Vu d'ici (Montréal), ça a jasé pas mal sur son absence d'enthousiasme et sur le temps qu'il lui a fallu pour venir discourir.
Mais bon, les quelques 15000 français expatriés pour diverses raisons (seuls 3000 avaient votés en 2002- et on compte quelques québécois naturalisés français et foncièrement souverainistes dans le lot!) qui ont voté ici ont voté à 35% pour S. Royal contre 30% pour N. Sarkozy (et certains parlent donc de paradoxe puisque n'oublions pas que le Québec est plus libéral que ne l'ait la France) et .. 3.3% pour J-M Le Pen. Ah, bonheur ... oups pardon, neutralité, je le referais plus.
Voila les news de ce côté-ci.
La communauté des blogueurs français se réunira à nouveau pour le second tour au Café Méliès pour commenter et vivre en direct (et avec 6 heures de décalage), ne nous décevez pas ;)

Socrate a dit…

Merci à nos amis québequois.. Bon Ségo avait bien le droit de faire un essayage complet de tailleurs et de se refaire coiffer avant ce rendez-vous important en direct à la Tv...à moins qu'elle soit déja en train d'écrire ses Mémoires..;-) En général, quand ce sont des décideurs politiques je préfère les gens qui prennent leur temps....Le caïd de l' u-meu-peu s'est précipité, lui, dans un discours démagogique en reprenant mot à mot les mots de Royal..c'est de la Comm pure et dure mais vide, archi-vide (à la Berlue-sconi)...il est triste que cela fasse encore illusion auprés de certains...les mêmes qui avaient élu Chirac les yeux fermés et qui font les audiences de Tf1...France,Terre de liberté, reprends ton Souffle et ton élan et libères-toi enfin du petit vizir nerveux qui veut être depuis si longtemps devenir Calife à la place du Calife comme son éxécrable parrain d'Outre-atlantique.........!

ALEX06 bis a dit…

31% pour Sharko.Ensemble et sous ensemble dites vous? Enlevez 4% d'électeurs frontistes récupérés,cela nous fait 27%.Le score de la formation de l'UMP centristes gouvernementaux compris arrive donc avec ce pourcentage.5 années de gouvernement,5 années de préparation Sharkozienne,une campagne de non-bilan,une campagne n'ayant pas de référence aux bilans Chirac,Raffarin,Galouzeau. Pas de commentaire des observateurs medias?Pas de reference aux 69% qui ont marqué leur volonté de dire non à la politique conduite depuis 5 ans avec un ministre d'Etat qui,en candidat, s'est transformé en magicien-camelot amnésique pour mieux endormir les français.Pas de commentaires sur les transfuges Hanin,Tapie,Macias,Besson et consorts .La deuxieme campagne commence ,la République est l'enjeu.Les soutiens de notre candidate l'ont compris d'autres aussi.Le pacte présidentiel est l'enjeu.La République est entrain de changer d'air .Faisons en sorte que le vent qui nous porte à 27% accompagne nos actions et nos strategie vers la victoire.Bravo à nous tous pour ce que nous avons pu faire à nos postes.Surtout dans les AM....

V-ro a dit…

euh Socrate, personnellement je n'accorde guère de crédit aux mensonges de N.S.
Mais j'ai trouvé, d'un point de vue neutre, la prestation de S.R bien triste et morne.
Désolée, mais elle n'a pas absolument soulevé aucun enthousiasme parmi les (nombreux) électeurs de gauche présents et encore moins chez mon ami souverainiste québécois naturalisé français par amour qui votait pour la première fois pour l'Hexagone et qui pourtant est un pur de dur socialiste...
Faut pas non plus être aveugle et savoir parfois se remettre en question, ça permet de faire toujours mieux. Fait que je suis sûre que le prochain discours sera meilleur, nombreux étant les critiques de ce côté à avoir émis cette réserve sur le discours de S.R.
Cordialement.