13 octobre 2007

La nausée

Le Conseil municipal a débuté depuis une bonne heure quand, au détour d’une délibération presque anodine (il s’agit de confirmer le bail Sulzer accepté comme un seul homme par la majorité municipale il y a un mois), un tiers des élus UMP vote contre Peyrat.

Le parfum délétère de la trahison flotte à nouveau sur l’assemblée. Cette scène me projette quelques années en arrière quand la quasi totalité du groupe Baréty avait rejoint… Peyrat après son élection en 1995. Le pire est que certains spécialistes étaient présents les deux fois dans ce ping-pong infernal, ce Rolland Garros de la trahison.

Comme adversaire politique, ce spectacle devrait me réjouir : en fait il me navre, pire, il me donne la nausée. Pendant toutes ces années, il y a eu des dizaines d’occasion de claquer la porte de la majorité pour des raisons nobles, des motifs d’intérêt général, des cas de conscience. Pourtant, ces femmes et ces hommes ont tout voté, tout accepté, tout exécuté. Et si, aujourd’hui, ils quittent le navire, c’est pour ne pas rater l’embarquement sur le paquebot Estrosi, pour des places, des hochets, pour l’illusion du pouvoir.

A part cela, ce fut un Conseil de fin de règne où, une fois de plus, j’ai expliqué que concéder le grand stade ne pouvait qu’aboutir à une impasse (absence de candidat ou contrat léonin forcément cassé par le juge) et donc à un nouveau retard pour ce dossier majeur. Un Conseil où j’ai également dit que faire payer un parking aux étudiants de Saint jean d’Angély était facteur d’inégalité, que le plan de circulation de Borriglione était au minimum à revoir, que l’école Thérèse Roméo attendait toujours ses travaux de sécurisation, et surtout que l’apathie qui régnait autour de « Nice, capitale européenne de la culture » n’était pas la meilleure façon de gagner la compétition.

Mais tout cela pouvait-il encore intéresser ceux qui étaient déjà tellement occupés à tirer des plans sur la comète de leur avenir politicien… ?

11 commentaires:

michel gros a dit…

Et bien, dites-moi, le spectacle des compromissions est dans les deux camps.
Pour se constituer la psychologie des masses du fascisme écoute toujours des petits hommes dépourvus de charisme et d'intelligence, intriguants eux-mêmes.
Ah ! Tous ces appels vibrants pour un retour à la noblesse du politique dont tous ces petits chefs et leurs suivistes se gaussent : cela fait peur.

Claudio a dit…

On attendait une épidémie de grippe et c'est une épidémie de "nausées" qui s'invite. Que de titres d'articles identiques ces temps-ci ! (tests ADN, Mairie de Nice, EADS...)

Anonyme a dit…

J'étais présent dans le plublic en catimini comme d'habitude et je vous donne entiérement raison, j'ai eu la nausée aussi de voir autant de "Judas" vomir leur fiel en même temps. Je ne suis pas resté jusqu'à la fin l'odeur en était pestilentielle. Mars arrive à grands pas ... Bon courage, pour siéger encore dans cette cour des miracles.
Séguranno

richard a dit…

En attendant c'est le FN qui a arbitré les débats. Car les dossiers votés ne seraient pas passés sans le vote "pour du FN".

Anonyme a dit…

LE REFLET DE LA DEMOCRATIE VUE PAR PATRICK A.
Extrait son dernier post
"Par exemple ce matin j'ai pu ainsi envoyer faire détracter les pare-brises, quartier du Port, qu'un concurrent s'évertuait à garnir." ...
Belle leçon de démocratie...
Séguranno

Anonyme a dit…

C'est depuis la Suède que nous avons vu les infos niçoises sur internet ! Quel spectacle pitoyable ! Il ne fallait pas s'attendre à mieux de la part de ces élus de la majorité ! Espèrons qu'Estrosi saura faire attention à ne pas tomber dans le piège et qu'il évitera tous ces élus sans honneur et surtout sans aucun mérite lorqu'on fait le bilan de leur action ! Ce serait au moins faire preuve d'intégrité !
En attendant, bon courage à vous et votre équipe !

Laurent Weppe a dit…

Et aujourd'hui, on apprend que Bob Denard, condottiere du XXème siècle et saint patron des traîtres en série, est mort... Tout un symbole pour nos petits mercenaires de la politique.

jean françois a dit…

Vraiment, ils sont grotesques tous ces petits arrivistes professionnels !

Ah !, pour changer de veste si souvent, ils sont imbattables!

C'est que ça doit pas mal payer une place d'élu municipal après tout !

Et ensuite, ils vont nous dire qu'on doit faire des efforts, se préoccuper de l'intérèt général......... !

Mais eux non !

Eux savent ce qui est bon pour nous !

Mais en réalité, ils savent surtout ce qui est bon pour eux et pour leur compte en banque !

Alors, c'est décidé, je vais les faire tourner dans un bon film !

Quel titre choisissez-vous ?

1) Mort d'un pourri
2) Affreux, sales et méchants
3) La loi du milieu
4) Les 400 coups
5) Le clan des siciliens
6) L'arme à gauche
7) Main basse sur la ville

Et si vous avez d'autres suggestions, n'hésitez pas à vous manifester, car avec eux eux, c'est comme avec La Poste, tout est possible !

Anonyme a dit…

Je choisirai un titre plus éloquent:

" la métamorphose des cloportes"

D'ou un prochain article sur radioscopies ......

Séguranno

jean françois a dit…

Oui, c'est pas mal !
Mais je préfère de loin, dans le même style, "Les tontons flingueurs" !

Anonyme a dit…

On peut en trouver d'autres :

- "Les opportunistes"
- "Parfums d'égouts"
- "Les vestes se retournent toujours deux fois"
- "Les sans honneur"
- "Les girouettes"
- "De la part des copains"
- "Pour une poignée d'euros"
- "Et pour quelques euros de plus"
- "Quand la ville dort"
- "Ou le vent me mènera"