12 octobre 2007

Première dans le premier



Depuis mardi, nous avons entamé notre « campagne des quartiers ». Cette opération de proximité, menée avec détermination en 2001, avait été un des facteurs de notre très bon résultat.

Il s’agit de distribuer massivement et en quelques jours un questionnaire relativement détaillé sur un quartier afin de demander aux habitants leurs souhaits concernant l’avenir de celui-ci. Trois semaines environ après cette diffusion, une réunion est organisée dans un lieu symbolique du quartier avec ceux qui ont retourné le questionnaire. Cette rencontre permet de dégager des priorités parmi les propositions des habitants.

Après avoir visité de la même façon l’ensemble des quartiers de Nice, une séance d’arbitrage permet d’obtenir une cohérence d’ensemble et de faire les choix imposés par les contraintes budgétaires.

Et c’est ainsi que, la campagne officielle étant ouverte, les candidats de la liste habitant le quartier en question peuvent présenter un programme spécifique répondant aux principaux souhaits de la population sans pour autant faire preuve de démagogie.

Ce programme des quartiers ne se substitue évidemment pas au programme généraliste, mais il constitue une intéressante anticipation des mécanismes participatifs que nous voulons mettre en place dans le cadre de notre programme municipal.

Cette année, pour des raisons de calendrier électoral national, l’opération sera conduite en seulement quatre mois et la réflexion sera menée à l’échelle du canton. Ce qui donnera quatorze programmes, correspondant en fait à une vingtaine de quartiers.

Logiquement, nous avons entamé la campagne 2007-2008 par le premier canton et ses quartiers historiques (Vieux-Nice, Port). En mars, ce canton sera aussi le théâtre d’une élection cantonale qui ne peut être négligée par les protagonistes des Municipales. C’est aussi le lieu d’une grande victoire de Nice Plurielle quand, avec les associations et contre l’avis de la Mairie, de la CCI, de l’Etat et… de la Région, nous avions empêché le projet de port de grande croisière de se réaliser. Aussi, ne faut-il pas s’étonner si l’accueil dans ces quartiers est particulièrement chaleureux.

De la très nissarda « Cave de la Tour » à la terrasse fitzgéraldienne du « Club nautique », l’Argo a entamé son périple. Certes la Colchide est encore loin, mais l’enthousiasme de l’équipage est grand et nul ne doute de l’issue du voyage.

9 commentaires:

framboise a dit…

bonne chance Patrick

Anonyme a dit…

VICHNOU A DIT
PREMIER DANS LE PREMIER !!!
ON RECONNAIT BIEN Là LE MARATHONIEN !!! LE MARATHON RESTE UNE COURSE DE FOND BON COURAGE

Claudio a dit…

Voilà ce qui m'impressionne chez vous les militants, quelles que soient vos idées. Cette capacité à arpenter les rues... pour parler avec les gens. Pas de répondre aux gens, ça c'est facile, mais, d'aller, vous, leur parler, que ça ne vienne pas d'eux... pour moi, c'est surhumain.
Demandez-moi le nom d'une rue, même au bout du monde et je vous y emmène s'il le faut, mais si je cherche mon chemin, je quadrillerai dix fois la ville sans vous aborder.
Militant, c'est un métier très difficile.

chouk a dit…

Maintenant qu'il existe une version papier des grandes orientations de votre programme, pourrions-nous caresser l'espoir d'une version en ligne ? Sans vouloir vous bousculer, biensur.

bernard GAIGNIER a dit…

La Colchide est dans le pré bien sur comme le bonheur (de gagner)

Muriel a dit…

Il est rigolo ce Chouk... On dirait qu'il ne sait pas lire... Où il a vu qu'il existait déjà une version papier du programme ? Il est en pleine préparation : je le sais, j'y participe. Et dans ce post PM parle du programme des quartiers qui se fait après retour des questionnaires par les habitants. Un peu de patience quoi !

Ah, et si Chouk est une femme, qu'elle m'excuse et mette le tout au féminin.

richard a dit…

@claudio
militant, c'est pas un métier. C'est beaucoup d'emmerdements et on se fait engueuler par tout le monde. Et pourtant on est présents, va savoir pourquoi.

Anonyme a dit…

zineb dit.....
si y en a un qui connait sa ville, c'est M'sieur Tarmo, comme l'appelaient les djeun's en 2001, justement cette campagne, il marchait, il marchait, il marchait et Lulu Ange et moi on essayait de suivre, bon d'accord, on est pas des sportifs,mais on suivait, il nous donnait la pêche, puis se coucher tard et se lever tot pour aller voir les gens qui se levaient tot (3h du mat quand même il parait que l'avenir leur appartient)eh bein moi j'arrivais pas, il le faisait avec son ange gardien, c'est vrai les bons resultats temoignent de tout cela, on étaient tous trés fatigués, mais je suis toujours préte à le refaire avec PM pour la victoire cette fois ci.

chouk a dit…

Oui, Muriel, je vais commencer à supposer que j'ai quelques problèmes de compréhension globale ! J'ai lu dans le dernier post : "Ce programme des quartiers ne se substitue évidemment pas au programme généraliste, mais il constitue une intéressante anticipation des mécanismes participatifs que nous voulons mettre en place dans le cadre de notre programme municipal (...)
Cette année, pour des raisons de calendrier électoral national, l’opération sera conduite en seulement quatre mois (...)."
Du coup, je m'interroge, devrons-nous attendre 4 mois pour que vous puissiez faire "à la Royal" un melting pot de toutes les orientations récupérées ou y aura-t-il un programme d'intention annoncé en amont ?
Si je m'interresse autant à ces questions de programme c'est qu'à titre personnel je n'ai rien ni pour ni contre aucun des deux candidats mais que j'aimerai beaucoup offrir une partie de mon temps à faire connaitre le projet qui se rapprochera le plus de mes propres idées. Et si je montre un peu d'impatience, c'est peut-être parce que moi aussi j'ai hâte de me lancer dans la bataille !