24 novembre 2007

Drôle de tram…

Drôle de tram que ce tram-là, qui dévale la pente de Gorbella avec à l’intérieur des voitures un pudding d’élus agglutinés.

Avec Dominique, j’ai l’insigne honneur de faire partie de l’agrégat de la première voiture avec Ministre, Président de ceci, Vice-président de cela, conseillers de choses et d’autres…

L’angoisse du départ qui étreint les voyageurs étant dissipée (« Serai-je dans la bonne voiture ? »), l’ambiance est assez bon enfant. Un peu du syndrome du train électrique qu’on déballe un matin de Noël… et Henri Revel, le maire de Saint-Laurent-du-Var, n’est pas le dernier à amuser la galerie à savoir les piétons qui guettent le passage du convoi officiel.

Plus tard, sur la place Masséna, au moment des discours officiels, le Sénateur-Maire me reprochera (assez gentiment, je dois dire) d’avoir traité son entreprise de pharaonique…

Pharaonique, l’entreprise ne l’était peut-être pas, mais coûteuse et perturbante certainement. En ce jour d’inauguration, Jacques Peyrat en convient puisqu’il proclame lui-même une trêve de quelques années avant de mettre en chantier la ligne numéro 2.

Nice Autrement, reprenant la logique de la position de Nice Plurielle sur la nécessité d’une ligne est-ouest ne va certainement pas se déjuger. Cette ligne a la force de l’évidence. Mais malheureusement, la situation financière à court et même moyen terme de la Ville nous oblige à séquencer l’opération.

C’est pour cela que nous proposons pour la prochaine mandature de réaliser le programme suivant qui a fait l'objet d'un communiqué à la presse :

Tramway : stop ou encore ? Quel avenir pour les transports en commun à Nice ?

La ville doit continuer à développer les transports en commun et ne pas s’arrêter en chemin. Mais depuis 2001, les investissements entrepris par la Ville ont modifié le contexte. Comme je l'avais fortement souligné, il aurait été préférable de commencer par la ligne Est-Ouest pour structurer un vrai réseau d’agglomération.

Mais ne nous figeons pas sur une situation aujourd’hui dépassée. Trois points sont à prendre en compte :
- la mise en service de la ligne 1 et sa nécessaire prolongation jusqu’à l’Ariane et la sortie de l’autoroute Nice est ;
- les investissements réalisés pour la ligne de bus en site propre sur la ligne Est-Ouest ;
- le besoin de desserte des zones d’emplois azuréennes.

Nice Autrement a donc développé une stratégie de transports en commun en site propre :

1) Amortissement des investissements et création d’un « busway » sur la ligne est-ouest

Il serait inconscient de réaliser tout de suite une ligne de tramway Est-Ouest, sans amortir les investissements réalisés sur le bus en site propre durant quelques années. Nous transformerons l’axe est-ouest en « busway » (1) , c’est à dire une ligne de bus à haut niveau de service qui desserviront d’une part le CADAM et la plaine du Var et d’autre part l’aéroport et les communes de l’ouest de l’agglomération.

2) Restructuration du train des pignes en « tram-train » entre Nice et Carros

Sous prétexte que Carros n’est pas intégré à la CANCA, sa zone d’activité n’est pas desservie et ce sont tous les Niçois qui en pâtissent. Transformer le train des pignes en « tram-train » (2) permettra de desservir Gambetta-Cessole, le Piol (Parc impérial), St Philippe, la Madeleine, Saint-Isidore, Lingostière, Bellet et Colomars.
La restructuration se fera sans nuisances pour les Niçois, puisque la ligne est déjà en site propre. Ce projet permettra également de repenser la gare du Sud autour d’un grand projet urbain, sans compter les gains environnementaux de l’électrification de la ligne.

Nous créerons le « tramway des pignes » de Nice à Carros dans un projet gagnant-gagnant de développement durable.

(1) A l’image de la ligne 4 du réseau de Nantes
(2) A l’image de celui de Mulhouse, de la ligne Bondy-Aulnay (IDF), à Karlsruhe, Sarrebruck et bientôt Strasbourg

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Execellent billet, vraiment. J'ai suivi sur FR3 ce soir le mini reportage consacré au tramway objet tant décrié depuis plus de trois ans. J'ai vu un Peyrat serein, requinqué, boosté, par une foule presque en délire qui a attendu parait-il plus d'une heure et demi pour faire un "tour de tram". Le sous ministre on ne l'a pas vue le vice président machin chose non plus. Marketing électoral c'est sur .... qu'en pensez vous ?
Ségurano

Laurent Weppe a dit…

Pris ensemble, ceux qui militent pour Nice Autrement en pensent sûrement plusieurs choses...

Personnelement, je n'aime pas du tout cette manière de crier "mission accomplie" alors qu'une seule ligne, incomplète par dessus le marché, tourne: tout cela a un goût acre de simulacre de réussite.

Anonyme a dit…

Le tram jusqu'à Paris ?

1° : À table !
Au bord de la baie des Anges, en ces temps de municipalisme aigu, la « nissartitude » est de rigueur. Pour certains candidats, la formule « plus Niçois que moi » tu meurs va être le leivmotiv.
Comme toute affirmation péremptoire, celle-là n’est pas sans quelque ambiguïté : parmi elles, les déclarations du candidat ministre-des-club-med-président-du-Conseil-général, Cricri d’amour Estrosi, qui a laissé entendre que l’une des raisons qui fondent ( ?) sa candidature est, qu’étant assis à la table des ministres, il pourra en faire profiter sa bonne ville. Suivez mon regard…et celui de ses petits copains dont les yeux gourmands s’agrandissent en imaginant les ripailles qui s’annoncent, car tout nissarts qu’ils se disent, ils ne se contenteront pas d’une part de socca. Bon appétit messieurs !
Donc, si l’on comprend bien, un maire qui n’est pas ministre est désavantagé par rapport à ses collègues membres du gouvernement. Cela fait beaucoup de maires qui ne peuvent pas grappiller les miettes du pouvoir. Mais cela semble indispensable pour satisfaire ses administrés puisque apparemment, être déjà président de Conseil général (ou celui qui tirera les ficelles de l’assemblée départementale) et maire de la 5ème ville de France n’est pas suffisant pour combler de bienfaits la population (ou, pour évoquer Rousseau, satisfaire l’intérêt général). Hors des mannes parisiennes, point de salut. On ne peut m’empêcher de penser à « Ridicule », le film de Patrice Leconte, où l’on voyait comment il fallait savoir briller à la Cour pour obtenir les faveurs du roi, et ce en faisant de l’esprit. (Je ne suis pas certain que le « motodidacte » (125 cm3) soit le plus habile à ce jeu).
Ajoutons que, même sous le Vème république, les ministères passent, y compris (et surtout) ceux qui ont été donnés comme un os à ronger au cousin de province.

2° : Vin rouge (PC), vin rosé (PS) et raisins verts (les écolos). Gare à la casquette !
Dans le Nice Matin du 24 novembre, photo de la réunion de la gauche « officielle » des Alpes-Maritimes se tenant dans une cave à vin, devant des bouteilles. Certes, le lieu d’une réunion n’est pas fondamental (qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse) mais tout de même, c’est assez pathétique au plan du style et des symboles. La Gauche (?) niçoise en est donc réduite à se réunir devant des bouteilles de pinard, avec des tables style camping (et regardez la photo, pas assez de place pour tous, l’un deux étant assis sur un coin de chaise). Peut-être est-ce pour « faire peuple » (ça doit être une idée que les cocos ont suggéré aux bobos qui, comme toujours, ont suivi, complexe social oblige) ?

3° : Salut, c’est comme pour un sondage
Point n’est besoin d’être docteur en sociologie pour savoir que l’on peut organiser un sondage pour lui faire dire ce que l’on veut. En termes clairs, les sondages « Hersant » publiés dans Nice Matin (à l’insu du plein gré de ses journalistes politiques semble-t-il) sont de l’intox et de la manipulation. On n’en attendait pas moins de la droite néo médeciniste. Quant à ceux qui, à gauche, les revendiquent et donc, de facto, les légitiment, ils se mettent au niveau de ceux dont ils se proclament les adversaires patentés.

Commandant Dromard
Patriote, républicain et libre penseur

Anonyme a dit…

Bonjour
il me plairait beaucoup de publier le post du Commandant Dromard sur Radioscpies... Pensez vous qu'il serait d'accord ?
ségurano

Patrick Mottard a dit…

Segurano, je viens de poser la question par mail au Commandant Dromard : pas de problème pour la publication de son commentaire sur Radiosopies.

Anonyme a dit…

Merci, et tous mes respects au Commandant.
Ségurano

Anonyme a dit…

irene a dit...

Sans le savoir, eh oui je pensais que l'inauguration et le premier trajet officiel du tram était le matin...(ok autant pour moi...) je me suis retrouvée à 14h avec Hugo avenue de la République... ( pour faire quelques emplettes).En plaisantant je dis à Hugo tiens on va prendre le tram !!! En voyant tout ce monde à la station: des anciens, des jeunes des voisins, j ai compris que tous ces Niçois voulait être là pour la grande première... quand il est enfin arrivé ce fut la bousculade sur le quai et à travers les vitres embuées des visages écrasés... j'ai dit à hugo: "tu sais quoi on va prendre le bus...." finalement nous n avons pas pris la première...

Baba1peuBobohorom a dit…

Ah ah Ah le pudding d'élus agglutinés, alors ça... j'adoreeee !!! j'ai tenté d'imaginer un énorme pudding, que déjà à la base ce truc a une tronche pas très nette, dans le genre "on a fait avec ce qu'on a pu et c'est peu dire..." et j'ai vu la tête de certains qui dépassait d'un glaçage au chocolat fort douteux... pouah... ne nous fais pas le coup avec les religieuses teuplé... si si j'y tiens... merci :))

foulendélir a dit…

TRAM=550 millions d'euro (nos impots), 8 mises en examen pour abus de biens sociaux et corruption passive.

Alain a dit…

Intéressant de prendre connaissance du commentaire des deux Patrick à propos de l’inauguration du tramway, d’autant qu’il n’y a pas sujet à polémique. Je tente ma chance sur chacun des blogs. En souhaitant que tout roule pour le mieux sur une seule ligne.
http://patrickallemand.canalblog.com/archives/2007/1

Alain a dit…

Aux deux Patrick
Merci d’avoir chacun publié le lien vers le commentaire de l’autre
Certains de vos inconditionnel(le)s vous aiment en guerre ou font tout pour entretenir cette guerre. Vous savez l’un et l’autre que le travail politique n’est pas cela.
Merci pour votre contribution à chacun pour faire avancer les idées de gauche.