17 octobre 2006

L’horizon du forestier

Un premier débat plutôt honorable. Austère mais pédagogique. Compte tenu du formatage excessif de l’émission, on ne pouvait pas espérer mieux.

Ségolène Royal s’est exprimée sur un ton et dans un registre – proximité et compétence – qui mettait en valeur des qualités directement héritées des fonctions qu’elle a occupées ou qu’elle occupe (ministères sociaux, ministère de l’environnement, présidence de région). A son crédit aussi, une réponse tardive mais finalement rassurante sur les trente-cinq heures.

Citant Hubert Curien, le père vosgien de la fusée Ariane, Laurent Fabius a rappelé que le Président de la République devait avoir pour horizon celui du forestier. C’est-à-dire une vision qui, sans négliger le présent, se projette bien au-delà même de la durée du mandat. Cet horizon du forestier est incontestablement celui de Laurent Fabius, mais aussi celui de DSK. Chacun à sa façon.

Pour Dominique Strauss-Kahn, un projet social-démocrate nourri par la croissance retrouvée et vivifié par un dialogue social réinventé. Pour Laurent Fabius, un projet plus proche quant à la méthode et à la stratégie de la tradition socialiste française, mais s’appuyant sur un fort volontarisme en matière d’éducation, de recherche et de développement durable.

A les écouter ce soir, j’ai parfois eu le sentiment de retrouver – en plus apaisé – le débat Mitterrand-Rocard d’avant 1981… Qu’ils en soient flattés : il y a de pires comparaisons !

12 commentaires:

Laurent Weppe a dit…

Un débât sûrement très bien, mais quand on a pas la chaîne du câble, ou qu'on a pas internet, ou qu'on a internet mais que les débâts sont impossibles à voir parce que les codec made in billouland sont incompatibles avec l'OS qu'on utilise, et bien le grand débât, on l'a pas. Reste plus qu'à espérer des verbatims

Escoffier Gilbert a dit…

L' HORIZON DU FORESTIER POURQUOI PAS? Quand on sait que l'on plante un arbre qui profitera aux générations futures mais à condition que sa croissance en soit rapide car il y a urgence, particulièrement dans le domaine social. Alors un accacia, un peuplier, un platane plutôt qu'on noyer, un chêne ou un olivier et tant pis pour le romantisme.

Amitiés sociales Gilbert

le nicois civique a dit…

Un bon moment de télévision et de politique !
Et bizarrement (! ?)j'étais ok avec les 3 prétendants....

Il faut dire que je suis ... socialiste.
Je partage tout à fait l'analyse e Patrick.

Et à droite la réaction ?

Patrick Devedjian s'est dit "très favorable" à un débat entre "candidats UMP" ...

Alors, pour ce premier débat, c'est une réussite...

Compétence, haute vision de la France et de l'Etat, j'espère que les français profiteront vite de ces échanges politiques, bravo aux 3 candidats potentiels

http://nicoiscivique.blogspot.com/

Richard a dit…

La fédé 06 avait bien fait les choses. Un buffet campagnard accueillait les partisans de nos trois camarades qui devaient "plencher" pour convaincre ceux qui n'étaient pas encore décidés. Un certain nombre de têtes que je ne connaisais pas m'a fait penser qu'il y avait quelques nouveaux adhérents. Et puis le grand oral a commencé. Un concours où les candidats connaissent les questions à l'avance est normalement à l'avantage du plus ou de la plus faible. Malgrè cela, un exercice d'où le PS sort grandi.
Ségolène ouvre le bal. Pour elle, les solutions proposées sont le fruit de ses voyages en Europe : Le Danemark, La Suède et le Poitoux Charente. Elle aurait pu, par amitié avec Arnaud parler de la Saône et Loire. Elle a tenté une explication sur "la valeur ajoutée". Mais là je n'ai rien compris.
Strauss Kahn brillant social démocrate, a clairement expliqué l'impérieuse nécessité de rembourser la dette. Il a raison quand il explique que le crédit coûte cher. Je crois que tous les mecs écrasés par leurs crédits à la consommation seront aussi d'accord avec lui. Seulement ceux-là, préfèreraient certainement avoir un meilleur pouvoir d'achat, pour profiter tout de suite du changement...Pas dans dix ans. Et puis franchement, ce n'est pas un réel point de clivage avec Breton qui a consacré la totalité des excédents de recettes 2006 au remboursement de la dette. Je crois que certains électeurs qui sont en attente de solutions de gauche risquent de ne pas nous comprendre... A moins que le PS ne soit plus vraiment un parti de gauche...
Fabius s'est appuyé sur le projet du parti socialiste. Pour moi, il en fallait plus pour me convaincre. Mais il a mis l'humain au centre de l'économie. Les déficits, la dette d'accord, mais les nécessiteux d'abord, et le refus des inégalités. c'est me semble-t-il, la raison qui détermine l'engagement d'un militant du parti socialiste en général, et un adhérent de "Rénover Maintenant" en particulier.
En attendant le prochain thème de débat...
Richard Martinez

Julien a dit…

Ce débat à l'avantage d'exister, et je pense qu'il donne au PS une image de modernité.
Il a permis de constater que sur le fond les différents prétendants à l'investiture socialiste partagent les mêmes idées, les différences (notamment sur l'augmentation du SMIC) n'étant à mon sens pas très significatives.

Pour Laurent Weppe : le débat était aussi retransmis sur LCPAN-Public Sénat, une chaîne gratuite de la TNT et on peut suivre le débat sur le net en ouvrant l'adresse "mms://vipmms9.yacast.net/rcs_lcplive" dans votre lecteur mutimédia alternatif préféré, VLC par exemple.

bernard gaignier a dit…

Petit désaccord avec Richard: rembourser la dette c'est pas de droite! actuellement une bonne partie du budget sert à^payer les intérèts de la dette; donc en profits financiers pour certains!! si ça continue on va etre obligé d'emprunter pour rembourser les intérèts de la dette!C'est une politique qui consiste à tout transférer sur les générations futures!!!Vouloir limiter ce transfert est ce de droite? lorsque breton dit que 2 et 2 font 4, on va pas dire que c'est faux parce qu'il est de droite!
C'est vri que la droite a très largement creusé le trou! mais on ne pourra pas faire gd chose d'autre ue de le cpmbler au moins partiellement!

richard a dit…

Salut Bernard. je savais que tu ne partagerai pas tout à fait mon analyse. Bien sûr que rembourser une dette n'est pas une valeur propre à la doite ou à la gauche. Seulement pour rembourser il faut de l'argent. Pour remplir les caisses de l'état, je crois qu'il faut d'abord relancer notre économie. Relancer notre économie passe à mon avis par les propositions de Laurent. Redonner confiance en l'avenir, une place à chacun. Et tu verras la dette se comblera de façon naturelle. Investir, cela se fait le plus souvent en empruntant. mais il faut que l'investissement soit rentable. C'est sûr que les mecs qui nous dirigent actuellement, creusent les déficits sans aucune rentabilité.
J'attends de tes nouvelles. Amitiés
Richard

ANTONIN a dit…

J'aime bien la symbolique de l'arbre. C'est l'image du PS, un parti solide et d'avenir. (Je n'ai pas dit "désir d'avenir").

A la suite de ce premier "débat", je continue à être fier d'être socialiste, et je plaint les militants de droite, à la suite de ça, qui vont êtres intérrogés sur l'absence d'une telle initiative dans leur camp.
Mais après tout c'est leur problème, nous au moins on ne fait pas dans le culte de la personnalité.

Nous concernant, si des sympathisants ou des simples citoyens avaient encore des doutes sur la démocratie, la culture du débat, la transparence (mesurée quands même), les propositions et la vision de la société que l'on a au sein de notre formation, ils doivent êtres rassurés à présent.

Pour ma part, et malgré mes certitudes, j'ai vu trois bons candidats, dont deux qui, à mes yeux, ont vraiment l'étoffe,la stature et la compétence pour etres président.

Le premier, par l'expérience accumulée tout au long de ses éminentes fonctions occupées dans des gouvernements précedents, sa vision globale de la société française, européenne, et internationale, même si sur l'europe j'ai été, il n'y a pas si longtemps, en désaccord avec lui.

Le deuxième également, au regard de ses précedentes fonctions, pendant lésquelles d'ailleurs certaines mesures économiques de bon sens, bénéfiques, et surtout en adéquation avec la société française ont été prises, je pense notamment à la TVA à 5,5%, et d'autres également.

Quant au troisième candidat, j'y ai vu également tout ceci, mais pas au même niveau.
A un niveau qui se situe plutôt à l'echelle, au dela des régions, de la France, et qui à tenu un discours d'un trés bon premier ministrable.

Il n'empèche que nous avons eu l'autre soir la preuve par trois qu'au parti Socialiste la matière grise brille de mille feux face aux strass et paillettes qui nous seront opposés lors de la campagne officielle.

ANTONIN

Muriel a dit…

je n'ai pas les qualités pour faire de longs discours, pas au delà de 21h30 dirons-nous.
Mais en venant ici j'ai l'impression d'avoir le droit de toucher un objet derrière une vitre.
Je ne l'ai pas conçu, je ne le restaure pas, mais on m'a ouvert la porte pour le comprendre. Et j'ai maintenant très envie de le porter !
Vraiment merci.

Anonyme a dit…

Comme j'aurai aimé que ce débat nous apporte plus d'espoir. Nous le seul bois que nous connaissons c'est celui de la croix que nous devons porter chaque jour. Ecrasés que nous sommes par le prix de notre logement de plus en plus exhorbitant, trouver un toit à un prix correct étant devenu impossible à Nice.

J'aurai vraiment aimé que nos candidats prennent ce terrible problème plus en considération et proposent des solutions réalistes et applicables rapidement. S'ils savaient ce que c'est que de racler partout et se restreindre sur tout pour boucler son mois, s'ils savaient ce que c'est que de se demander comment on va y arriver à peine atteint le 15 de chaque mois, s'ils savaient ce que c'est que de se voir refuser un logement social (de toute façon en nombre dramatiquement insuffisant dans notre ville) parce qu'on dépasse le plafond minima requis pour une poignée d'euros, s'ils savaient ce que c'est de devoir renoncer à avoir un autre enfant dans ces conditions... S'ils savaient tout cela peut-être que...

Nous n'attendons rien de la droite, ne nous laissez pas croire que nous n'avons plus rien à attendre aussi de la gauche...

Clotilde Gimond a dit…

Et bien il me semble qu'il y a tout un tas de choses très concrètes sur le logement, ou plutôt le droit au logement, sur le site web de Laurent Fabius! De quoi rendre espoir peut-être.

Serge a dit…

Saluts les copains,

Jes suis un brin étonné car parfois sur ce blog j'ai l'impression de voir comme image dess avocats qui se congratulent en fin d'audience alors que leurs clients int pris 20 ans.
Lr débat était plat, trisye morne si 3 personnes se présentent avec les mêmes idées il n'y a aucun interet, ou alors les idées sont différentes et alors il faut le dire.
Je suis loin d'être un fan de Sarko, mais son approche de ce que sera le ébat entre les candidats UMP me séduit.
Le PS aurait du faire de mm

Amitiés à tous