07 décembre 2006

Hors champ

Mercredi soir, j’assiste à l’assemblée générale de l’association Hors champ. J’aime ces réunions où l’on peut mesurer l’enthousiasme de ces militants discrets pour qui vivre pleinement une passion consiste avant tout à la faire partager.

Hors champ s’est donné comme mission de faire connaître l’art brut à travers notamment le cinéma. Avant d’être présenté à l’association par mon amie Joëlle, j’avoue que ma proximité avec l’art brut était toute relative : comparaison rituelle, dans mes cours, du Traité de Maastricht… avec le Palais du Facteur Cheval devant des étudiants étonnés, citation furtive dans ma pièce, « Fragments de Nice », à propos des fauves du Douanier Rousseau…

C’est grâce à Hors champ que j’en ai appris un peu plus. L’art brut est une forme de création spontanée à l’origine quasiment clandestine et qui s’épanouit en dehors des circuits culturels. Historiquement, l’aventure commence dans les hôpitaux psychiatriques, avant de se développer chez les… médiums, dans les prisons, et par le travail de nombreux autodidactes éclairés.

Cette forme de création artistique, à la fois si singulière (d’ailleurs, la variante vulgarisée de l’art brut a été baptisée « art singulier ») et si excitante, est mise en valeur chaque année par des Rencontres organisées par Hors champ à l’auditorium du MAMAC.

À partir de là, les aider à obtenir les subventions indispensables est pour moi une ardente nécessité, renouveler mon adhésion un acte symbolique pour leur dire ma gratitude. À chaque fois qu’on nous aide à élargir le champ (en l’occurrence le hors champ !) de nos enthousiasmes artistiques, c’est une vie un peu plus belle qu’on nous offre.

4 commentaires:

Clotilde a dit…

ah ben mince, je ne connaissais pas cette association! Si le Facteur cheval de m'émeut pas particulièrement, je suis une fervente admiratrice de nombreux artistes "bruts", qui ont influencé le travail de tellement d'artistes passés par les institutions d'ailleurs! Mon préféré, c'est Gaston Chaissac, mais c'est parce que je suis une paysanne sans doute.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous les amateurs d'art brut.Rendez vous sur mon blogue qui en parcourt, depuis plus d'un an,"les rives et les dérives".
A bientôt sur http://animulavagula.hautetfort.com

Votre Ani

Anonyme a dit…

puisque Patrick tu parle d'associations, merci de nous en faire connaitre une autre, je voudrais parler là de nos soucis qui vont croissants, d'abord la mise en place d'un impot à payer à la commune, quelqu'un peut il me dire de quoi il s'agit? d'autre part, lors du prochain conseil municipal, il y aura je crois une délib sur la location payante de locaux municipaux par les assoc, alors que dans certains départements, (paris region oui je suis banlieusarde) il y avait des métres carrés sociaux gratos pour les assoc, je le sais je l'ai ai utilisés trés longtemps, ce qui devrait exister partout en France, zineb

Clotilde a dit…

zineb, il me semble qu'il s'agit d'une nouvelle loi non?
(scandaleuse d'ailleurs).