19 décembre 2006

Merci à la femme chocolat

Séance plénière du Conseil général. Vote du budget.

Notre chef de groupe JFK étant en voyage humanitaire au Bénin, c'est Paul Cuturello qui s'y colle. Discours musclé qui détonne dans l'atmosphère feutrée de l'hémicycle remis à neuf. La réaction agacée voire énervée du Président-Ministre montre à l'évidence que la cible est touchée. Le groupe Socialiste et Verts du CG ressemble à l'Olympique Lyonnais : les remplaçants sont aussi bons que les titulaires...

Début d'après-midi, c'est au tour de la recrue du dernier mercato, Dominique, de prendre la parole sur les questions liées à la politique d'aide aux personnes âgées ou handicapées. La petite équipe d'experts qu'elle a réunie lui permet d'intervenir avec compétence sur ces sujets, mais plus encore - et c'est cela l'essentiel - de faire bouger les lignes dans l'intérêt général.

Pour ma part, le regard fixé sur la ligne bleue du Conseil municipal de mercredi, je me contente de quelques interventions sur la politique culturelle. Tout en me félicitant de la mise sur orbite d’une véritable politique du cinéma (je vais représenter le groupe dans le comité de lecture chargé de sélectionner les projets cinématographiques susceptibles d’être subventionnés par le département), je regrette une fois de plus notre absence de volontarisme en matière de création de demande culturelle, seul facteur de démocratisation véritable.

Je zappe les dernières délibérations pour rejoindre aux alentours de vingt heures le CLAJ, pour la traditionnelle réunion de préparation du CM avec Nice Plurielle. Au programme du jour : le budget primitif, Acropolis, les contrats de projet, le rapport annuel de la CANCA et l’avenir… du terrain Sulzer. Excusez du peu !

Il est donc bien tard quand la journée s’achève. Une journée heureusement éclairée par… Olivia Ruiz. « Profitant » du chantier du tramway et des transferts Nice Nord – CADAM – CLAJ, j’ai découvert l’univers musical de celle dont on parle tant, y compris sur ce blog. Aussi, cette journée austère et laborieuse sera quelque peu adoucie par cette chanteuse qui vaut infiniment mieux que son statut de « staracadémicienne ». Entre rengaines néoréalistes et rock alternatif, son monde est très personnel, parfois un peu étrange, toujours stimulant. Quelques titres flirtent même avec les Rita Mitsouko de la grande époque. En plus sucré.

« Laisse fondre tes hanches nutellasses
Le sang qui coule en moi, c’est du chacolat chaud
Un jour je vais m’envoler
A travers le ciel
A force de gonfler
Et je baillerai des éclairs
Une comète plantée entre les dents
Mais sur terre en attendant
Je me transforme en la femme chocolat ».

Merci femme chocolat qui sait aussi nous rappeler fort à propos (Thérapie de groupe) :
« Et si on essayait un peu
De voir notre petit monde d’en haut
Au lieu de laisser choir nos idéaux ».

15 commentaires:

miss L5 a dit…

et bien, quelle journée...
heureusement que la femme chocolat était la....

richard a dit…

Mon titre préféré de l'album : "la petite voleuse". Réquisitoire accablant de notre époque néo-libérale. Je découvre avec amusement que tu emploies volontiers un vocabulaire ségolatrique : "experts, bouger les lignes". Il faudra que je pense à me mettre au goût du jour.

mab a dit…

et c'est quoi le projet cinema sur nice ?

Puerto Rico a dit…

Quel délice, je confirme!
C'est de famille, les 3 soeurs étant des artistes, il suffit de voir les tableaux de mon amie Christine...

Anonyme a dit…

Pour l'anecdote, je trouve ton oreille musicale d'autant plus à propos que j'avais moi-même soumis cette chanson (Thérapie de groupe: "laisser choir nos idéaux.."), pour le dernier meeting parisien d'un candidat à la présidentielle de notre parti...Mais quelques passages semblaient périlleux....donc on me l'a refusée: ceci explique sans doute cela...
Faut dire que ma dernière suggestion: Cali, c'est quand le bonheur, avait fait quelques ramdam médiatiques...M'enfin, il me semble que celui-ci a pris sa carte au PS depuis...et qu'il serait même l'un des parrains du comité de soutien
Serait-ce les prémices d'un signe que la Culture ne serait pas traitée qu'en rase campagne présidentielle..?
Floflo from Paris

carolyne a dit…

comment çà, patrick : c'est moi miss chocolat!

Anonyme a dit…

Eh bien, les journées semblent toujours aussi chargées à Nice. Montréal me promets des journées très longues également, dans la culture plus que dans la politique je l'avoue.
Mais Olivia Ruiz chantonne tout autant de mon côté aussi... Une belle trouvaille du monde staracadémicien, même si c'est "presque" à leur insu.

Céline a dit…

Cher Patrick,
pour rebondir sur ton commentaire concernant le rapprochement de style entre Olivia Ruiz et les Rita je t'envoie un morceau du 1er album de la jeune artiste qui confirmera cette idée. Normal, les Rita ont travaillé avec elle, en particulier sur " pas si vieille", tu pourras même y entendre la voix de Catherine Ringer. Petit bonus, puisque tu sembles apprécier les univers particuliers, un morceau de Pauline Croze, magnifique artiste de la nouvelle scène française. Bonne écoute!

Patrick Mottard a dit…

A l'attention de Mab,
Si vous souhaitez connaître nos propositions, vous en trouverez un résumé sur Nicecitta

Sijavéssu a dit…

De quel volontarisme est-il question? Pour info l'ANPE locale elle-même ne considérant pas les métiers du cinéma tels que scénariste, réalisateur ainsi que bien d'autres, associée à la DDTE qui elle refuse toute allocation pour des "activités" qui ne sont pas des métiers mais plutôt des « loisirs », comment peut-on envisager un engouement associatif ou autre? de plus toujours selon la DDTE il n'y a absolument aucun débouché dans ces voies là sur la région... enfin, lorsque l'on fait remarquer que les Studios de la Victorine sont tout de même toujours sur Nice, on vous rétorque qu'ils ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes ce que je dois à mon corps défendant reconnaitre... merci Peyrat de tout pourrir... Cependant, le fait est que RIEN n'est fait ici à Nice, aucun (ou si peu, voire si insignifiant) concours d'aucune sorte... pas de manifestations culturelles audiovisuelles ou si infinitésimales... j'ai croisé dans le Nord-Est, région dite "sinistrée" plus d'activités dans ce domaine que sur la côte... c'est bien navrant...

be a dit…

Il y a un cd super qui est sorti "hommage à Brassens" avec des interprétations super de divers morceaux par des artistes de la "nouvelle scène". parmi eux il y a une interprétation super d'olivia ruiz de "putain de toi".

Hervé a dit…

Juste un petit mot pour dire que l'on a mis l'intervention de Paul en ligne sur le site de la section Nice Massena (http://www.nicemassena.org)

On peut la trouver là : http://www.nicemassena.org/index.php/dlm/19

télépatate a dit…

Ca y est M.Mottard, vous êtes démasqué!

Je le savais bien que vous étiez un espion à la solde des yankees...

Patrick Mottard a dit…

Télépatate, je suis bluffé ! On m'en avait parlé mais comme je n'avais jamais vu cette série...

Katy S a dit…

Essaye Camille!!!