28 novembre 2008

5.02 Joseph Garnier

Les façades du boulevard Joseph Garnier

Après le nord (5.12 Fontaine du Temple) et le sud (5.03 Vernier), explorons le centre du canton avec le bureau 5.02 Joseph Garnier, qui, comme son nom le laisse supposer s’organise presque entièrement autour de ce boulevard, frontière postale entre le 06000 et le 06100.

Pour la petite histoire, l’ami Joseph fut sénateur des Alpes-Maritimes en 1876. Mais il est surtout connu comme un précurseur de l’économie politique moderne. Chef de file de l’école « libérale », il est notamment l’auteur d’un excitant « Traité d’arithmétique théorique et appliquée »…

De Libération à Gambetta, c’est en levant la tête qu’il faut se promener sur le boulevard pour admirer les façades des superbes immeubles bourgeois qui le bordent. A l’extrémité ouest, on peut se trouver nez à nez avec le train des Pignes au carrefour dit « du Passage à niveau ». Un train dans la ville : une image insolite qui nous avait fait imaginer, dans nos propositions municipales un « tram-train » qui, compte tenu des déclarations de l’actuel maire, pourrait bien voir le jour… un jour !

Au milieu du boulevard, on peut recommander une halte au Woody’s, le meilleur tex-mex de la ville. Sur le trottoir d’en face, à l’angle Joseph Garnier/Barbusse, à l’endroit où est aujourd’hui installé un commerce de produits bio, se trouvait le sympathique bar « La Khemia ». C’est ici qu’un soir de 1994 nous avions « mis le feu » à l’heure de l’apéro… avec Michel Rocard, à l’époque Premier secrétaire national du PS, qui était venu me soutenir dans une élection législative partielle. Quelques jours plus tard, la Khemia fut le théâtre d’un autre événement, moins drôle il est vrai. En effet, la grande salle du bar était divisée par une marche assassine et André Legat, militant dévoué mais distrait, la négligea… et se cassa le bras.

Enfin, n’oublions pas qu’à quelques dizaines de mètres de là, se trouve la permanence de mon adversaire politique, Muriel Marland-Militello, qui me battit aux législatives de 2002 avant que je ne prenne ma revanche aux cantonales de 2004 (1 à 1, balle au centre !).

Le territoire du bureau 05.2 est complété par la partie basse de l’avenue Henri Barbusse (le nom de l’écrivain pacifiste, qui n’avait pas d’attache particulière avec Nice, fut imposé à la Libération par Virgile Barel) où se trouve la Fondation Valentin Hüy, créée par Samuel Goldenberg et la comtesse Edwiga Garbovska et dirigée aujourd’hui de main de maître par Max Bouvy. C’est aussi le quartier de notre colistier Ange Sorrentino qui fut longtemps l’un des responsables nationaux (et bénévoles) du Service d’Ordre du PS, avant d’être exclu, comme beaucoup d’autres…

Une petite partie de l’avenue Bellevue et la partie prolongée d’André Theuriet complètent la géographie du 5.02, carrefour – comme on disait aux conférences de « Connaissance du Monde » - entre le nord et le sud… du 5e canton.

10 commentaires:

Claudio a dit…

Je cherche une métaphore pour faire le malin et je ne trouve pas. Alors je dirais que Joseph Garnier tout seul n'a rien d'original, mais sa banlieue sans Joseph Garnier n'est rien.
Comprenne qui pourra.

Anonyme a dit…

Joseph Garnier était sénateur des Alpes Maritimes et né à Beuil, charmant petit village du haut pays, dont les comtes étaient les Grimaldi, la même famille que celle de Monaco. Dans ce petit village a été créé aussi la première station de ski et est installé un trempli olympique de saut à ski (au cas où pour les futurs JO). Beaucoup d'histoire pour le village natal de mon père...
René POESY

Anonyme a dit…

Patrick,

quartier cher à mon cœur, car je réside à 2 pas, rue "Cros de Capeu". Si les immeubles restent assez bourgeois, le quartier est lui assez populaire, voyant s'y rejoindre de nombreux habitants fréquentant les nombreux commerces, ou le marché de la libé.
L'esprit de quartier y est bine présent, proche du centre ville, sans tout à fait y être. Dommage je ne vote pas dans ce canton, mais dans celui contigu, tenu précédemment par notre cher et regretté ami Jean François.

Laurent F(un autre colistier du quartier)

Anonyme a dit…

est ce PM ? ;)
Nous avons tous un sosi le votre joue dans une série américaine diffusée actuellement sur tf1.
certes le regard est différent mais la ressemblance est frappante !

Anonyme a dit…

;)

Anonyme a dit…

;) ;) ;)

Patrick Mottard a dit…

A ajouter aussi, habitant le boulevard, Laurent L. Bien que ne figurant pas sur la liste Nice Autrement, il a inspiré de nombreux aspects du programme et notamment... le tram-train !

Dominique a dit…

Normal que Laurent L. ait pensé au tram-train : il voit passer le train des pignes de sa fenêtre !!!

alain a dit…

J'apprécie les ambiances de ces quartiers sans les connaître, mais là n'est pas le propos;

Alors comme Bernard, tu donnes dans le téléfilm? ;-) J'y crois pas... !!

suite a dit…

Le sosi en question est Stephen Collins.
non je ne plaisante pas ! :)