16 novembre 2008

Martine contre Mary Poppins et le Bébé requin


Vendredi, un éditorialiste de Libération écrivait : « Finalement, changer de leader au PS c’est un peu comme changer de transat sur le Titanic ».

Le spectacle offert par le Congrès de Reims lui donne en grande partie raison. Même si on peut penser – et c’est mon cas – que la compétence du capitaine peut encore permettre d’adoucir le choc contre l’iceberg. Le devenir du grand parti d’opposition est suffisamment important dans une démocratie pour qu’on puisse espérer jusqu’au bout éviter le pire.

C’est que, si je me suis couché quelque peu atterré samedi soir avec la perspective d’une mauvaise série B « Mary Poppins contre le Bébé requin », dimanche matin fut moins sombre avec la candidature de Martine.

En effet, même si la tentation est grande de renvoyer tout le monde dos à dos, il ne faut pas y céder. Un examen un peu apaisé de la situation permet de noter que les trois candidatures ne sont pas équivalentes.

Prenons Royal : même si on a le sentiment que tout a été dit sur elle, ses méthodes, sa bossa nova idéologique entre l’ordre juste et la défense des humiliés, il faut bien admettre qu’elle incarne une drôle de rénovation. Elle doit sa pôle position, après le vote des militants, à l’énorme Fédération des Bouches-du-Rhône (73% des voix), une structure si démocratique qu’au lendemain du vote elle ne pensait qu’à dissoudre ou fusionner avec des bien-pensants les sections qui n’avaient pas voté Royal. Guérini, le tout puissant patron de la Fédération des Bouches-du-Rhône, entamant le grand air de la rénovation, c’est un peu « Les tontons flingueurs » piquant le répertoire de Chantal Goya pour faire une comédie musicale ! Que dire aussi du soutien de la Fédération de l’Hérault et de son parrain exclu Georges Frêche à qui l’on a promis la réintégration au cas où… Là, ce serait plutôt « Le retour de Freddy ». Que dire enfin de la Fédération des Alpes-Maritimes, largement royaliste, avec un Patrick Allemand en défenseur des militants contre… l’appareil ! Sans parler de Nice, on doit rire jaune – ou rose – du côté de La Trinité.

Hamon, quant à lui, grâce au fait qu’il est relativement peu connu, jouit d’une image assez positive dans la presse. En fait, il ne gagne pas à être connu. Des syndicats étudiants aux cabinets ministériels en passant par le MJS, Hamon est un apparatchik depuis l’époque de la blédine. Il a prospéré d’un appareil à l’autre sans jamais réussir à se faire élire dans une circonscription. Il est donc député au Parlement européen de Strasbourg, le refuge de ses semblables qui se font élire sur une liste sélectionnée par leurs pairs. Ce jeune homme a par ailleurs une conception assez particulière de la démocratie. On s’en souvient encore dans les Alpes-Maritimes quand il avait désigné seul, depuis Paris, le représentant de sa motion (Yann Librati) contre la volonté de l’immense majorité des militants locaux.

Reste Martine. Elle n’a pas que des qualités. Elle a fait preuve de faiblesse vis-à-vis des islamistes en acceptant le principe de non mixité dans des piscines de sa ville, sa position à l’égard du MoDem (oui à Lille, non à Paris) est tout sauf lisible, ses soutiens sont hétérogènes, notamment sur l’Europe où nonistes et ouistes font semblant d’être d’accord.

Mais quand même… Elle est issue de ces Fédérations du nord de la France où le militantisme socialiste a encore un sens (j’ai un souvenir ému des Congrès de Lille et de Liévin), elle a fait de Lille un laboratoire municipal qu’on cite en exemple. Elle a pour elle un passé ministériel où elle a démontré qu’on pouvait être à la fois gestionnaire et socialiste, responsable et fidèle à son idéal de progrès social. Enfin, elle s’appelle Delors : ça n’a rien à voir, mais en tant qu’Européen convaincu, j’aime cela !

Disons qu’avec elle la situation restera grave, mais ne sera plus tout à fait désespérée. A jeudi.

23 commentaires:

Richard a dit…

La motion de Hamon arrive quatrième. Autant dire qu'il n'a aucune chance d'être élu premier secrétaire. Alors quelle peut être sa motivation ? ça me rappelle le congrès auquel tu fais référence. lui et son pote Librati ont fait le nécessaire pour faire gagner le candidat d'en face, après avoir tenté de nous convaincre de ne présenter personne. Dans ce cas de figure, la meilleure façon de faire perdre Aubry, c'est de maintenir sa candidature. J'imagine pas que Royal aurait eu une chance devant un ticket Aubry, Hamon. Mais bon, c'est la particularité de ce mec : faire gagner le camp d'en face.

Anonyme a dit…

Une analyse synthétique,provocatrice mais qui malheureusement reflète bien la réalité!
Patrick,ton expérience politique éclaire les socialistes et les francais qui s'interessent encore à la politique et nous montre oh combien tu es pertinent et surtout objectif!
continue comme ça!!!!
Tu redonne espoir et surtout par tes billets tu nous fait oublier cette mascarade déplorable que nous avons suivi de Reims!!!
LOLO de Nice

Dominique a dit…

Richard, il y a peut-être un double pari dans le positionnement de Hamon :
- soit il est derrière Aubry et il appellera à voter pour elle au second tour (on évite ainsi l'image du "tout sauf Ségo"),
- soit, il se dit qu'il peut avoir une chance d'être devant Aubry en surfant sur la dynamique du pourcentage correct et inattendu qu'a fait sa motion et que c'est lui qui bénéficiera du TSS. Ce dernier pari me semble risqué...

bernard gaignier a dit…

A peu près d'accord avec ton analyse Patrick. Mais le drame si Aubry est élue c'est que tous les présidentiables qui sont derrière (DSK Fabius et autres) ne tarderont pas à tirer les couteaux et ce sera de nouveau un beau bordel.
J'entendais ce matin une revue de presse à France inter qui citait un article "les vainqueurs du congrès: Besancenot, Bayrou et Sarkozy". C'est tellement vrai!
Je vais sans doute te surprendre; débarrassé du cloaque de la fédé 06, et croyant en l'amélioration de l'homme et donc.... de la femme, je me disais que si Ségolène était élue elle avait quelques années pour prendre de l'épaisseur et devenir une candidate.
Je préfère sa position par rapport au Modem à celle de Martine qui comme tu le dis pratique le double langage, et de toutes façons, il faudra bien envisager d'autres alliances, et je trouve ridicule les postures prises à ce sujet.
Si je n'avais pas été au PS 06, si par exemple j'avais été au pS Haute Corse ou Martine a fait dans les 99% j'aurai bien voté Ségolène.
J'attends les baffes de Richard!!

Richard a dit…

Ségolène Royal reste cohérente. Elle ne m'a pas surpris, depuis les investitures. Même quand elle cite Jaurès, on dirait qu'elle cite Barbelivien. (France Inter de ce matin). Et pourtant, la candidature de Delanoé retirée (et qui n'avait pas d'autres choix que de le faire sans donner de consignes de vote, tant une partie des signataires de sa motion vit dans la détestation d'une partie des ralliements d'Aubry, ou d'Aubry elle-même), c'était une occasion historique pour le parti de trancher. Le PS doit-il être un parti social démocrate ou pas ?
Si oui, les militants choisissaient Royal et une partie des signataires de la motion A qui se seraient ralliés; si non, les militants choisissaient Aubry et Hamon. Et basta (salut Bernard).
2 femmes qui incarnaient 2 orientations politiques, ça avait de la gueule.
Au lieu de cela, Hamon, rajoute sa candidature, affaiblissant du même coup Aubry. Et je rajouterai une possibilité dans la stratégie que citait Dominique, c'est que Hamon se rallie à celle arrivée en tête du premier tour de jeudi. C'est à dire à la motion E. Les plats de lentilles sont souvent à des prix élevés.
Voilà pourquoi aujourd'hui, ça ne fait pas de doute S.R. sera première secrétaire. A vous de proposer vos pronostics.

Anonyme a dit…

Il reste donc trois candidats et malheureusement aucun ne me parait porter les qualités pour incarner la gauche de demain, donc par élimination on peut dire que, faute de Bertrand, il reste Martine pour attendre des jours meilleurs en sauvegardant les valeurs historiques du P.S..
Au fait, "trois" c'est aussi et au moins le nombre de cantonales qui se profilent début décembre dans le 06,non?
Alors qu'est-ce qu'on fait ? qui on soutient voire qui on présente ?

Paul

Dominique a dit…

Info de dernière minute : Bertrand Delanoe appelle à voter Aubry.

bernard gaignier a dit…

Richard... Je crois que la question de savoir si le PS est un parti social démocrate a été tranché récemment par l'adoption à l'unanimité de la nouvelle déclaration de principe. Par ailleurs Martine Aubry ne s'affiche pas autrement... ni ceux qui sont avec elle. rappelons quand meme que Laurent Fabius a été le premeir ministre de gauche le plus libéral... allant meme jusqu'à diminuer l'impôt sur le revenu.
Que veux tu que soit le PS Marxiste léniniste?? D'ailleurs au sujet de Fabius, quant à l'époque nous étions fabiusien (j'en appelle à Patrick et Dom) il ne me semble pas que nous protestions contre l'apport massif des voix de la fédé des bouches du rhone qui à l'époque était fabiusienne et dont les moeurs étaient les memes qu'aujourd'hui.....Alors pourquoi le reprocher auj à Segolene.
Ceci dit Dom a raison Delanoe vient d'apporter son soutient à Martine...au nom de la clarté sans doute. Que ne l'a t'il fait avant le congrès!!
Cela ne fait qu'annoncer une véritable cacophonie pour le futur!!Le TSS l'emportant faudra trouver une solution de rechange!!
Sarko a de beaux jours devant lui.

Richard a dit…

Pauvre Delanoé, quand il va voir la répartition des voies de ses partisans...

JP Fray a dit…

Que le combat des Iznogoods, mâle et femelles prête à sourire, certes, je ne suis pas socialiste et ne pense pas le devenir! Saint Ravachol protège-moi d'une telle déchéance! Mais ce spectacle qui pourrait être cocasse fait rire jaune, en laissant un immense terrain de jeu à l'UMP qui vas se retrouver à s'inventer une opposition, des termites mangeurs d'archives? Des Aliens allergiques à Carla B? Les dérailleurs libertaires ruraux ça fait pas sérieux et un peu pièce montée...
Bon d'accord, l'opposition ne serait que formelle, un peu de vacances entre deux alternances pour chacun, mais beaucoup y croient encore et c'est triste de casser du rêve.

Clotilde a dit…

Je n'avais pas envie d'intervenir tellement ça me passionne... (ai-je besoin de dire que c'est ironique). Mais là, je viens d'entendre Hamon se prendre pour Obama, en disant que comme lui il était jeune et incarnait la nouveauté.
Trop c'est trop mon ptit gars, surtout que Obama a été élu sénateur de son état d'abord, et sénateur des Etats-Unis ensuite, avant l'apothéose que l'on sait. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde, suivez mon regard.
La récup au kilo est bon marché en ce moment.

Anonyme a dit…

Hamon qui se compare à Obama c'est Michel Leeb imitant Frank Sinatra

Richard a dit…

@Bernard,
Je me moque de savoir avec quelles voix sera élue Ségolène. Et je lui reproche seulement d'être tarte.
Un PS marxiste, ça m'irait, d'ailleurs sa littérature est à la mode en ce moment. Ou seulement un PS capable de servir de réceptacle aux idéologies de gauche.
En tout cas, moi je ne trouve pas que la déclaration de principe dont tu parles (celle ou le PS reconnait l'économie de marché, (mais y'avait pas que ça dans les termes)?) a clarifié grand chose.

bernard gaignier a dit…

En te lisant j'en déduis que t'aimes pas les tartes, ce qui prouve que t'as pas de gout et que tu vas aller chez Besancenot, j'en reste baba.

JPL a dit…

bonjours a tous,
Je viens d'écouter la camarade ROYAL sur france inter, et je suis assez sastifait des propos tenues.
Je pense malgrés les peaux de bananes versé par camion entier sur son chemin par les élus que nous connaissons tous depuis 20 ou 25 ans et qui se nourrissent sur le dos de la bête jusqu'a la faire mourrir pour ne pas perdre leurs rentes et leurs pouvoirs
et bien je suis sur maintenant que la camarade (mot qui semble être devenu grossier ...) ROYAL semble être la plus a même de faire revivre sur des bases nouvelles un nouveau PS.
j'espère que les militants vont retrouvé un esprit d'indépendance et une capacité a agir de leur propre chef.
vive la REPUBLIQUE, VIVE LA DEMOCRATIE, VIVE LA GAUCHE.
allons enfants de la patrie.....
jean pierre

JPL a dit…

En ce qui concerne les camarades AUBRY et HAMON je suis tellement en colére contre eux que je préfère ne rien dire sur ce blog d'amitiés.
Je vais quand même remercier deux de nos plus brilant camarades, qui ont su faire briller depuis 2002, par leurs comportements par les idées,. leurs pugnacités aux combats politiques pour me donner l'envi d'être fier d'être socialiste.
dans le cas ou vous n'auriez pas trouvé je parle de JOSPIN ET HOLLANDE merci a eux deux d'avoir fait le PS aujourd'hui....

Irène a dit…

ah clotilde... Je me demandais quand tu allais intervenir!!!! Touchez pas à OBAMA!!! Non mais !

HAMON qui se prend pour OBAMA...
EH BIEN MOI CE HAMON IL NE ME FAIT PAS REVER NI ESPERER BIEN AU CONTRAIRE..... QUANT AUX AUTRES PFF ILS FONT PITIÉ.... J'écoutais ce matin SR sur FRANCE INTER "pathetique" en expliquant que demain (enfin jeudi) même après les coups bas de ses petits copains... elle tendra à nouveau la main à ses petits camarades de bac à sable...

TRES FRANCHEMENT (PATRICK, DOMINIQUE, RICHARD, BERNARD ET TOUS LES AUTRES...) VOUS DEVEZ ETRE SOULAGES DE NE PLUS FAIRE PARTIE DE CETTE MASCARADE ????!!!!

Richard a dit…

@ Irène
c'est vrai, mais ça ne nous empêche pas de nous engueuler.
Mais on aime ça.
Salut, Bernard

Dominique a dit…

Décidément, le Bébé requin est irrécupérable : il n'a pas aimé la candidature de Martine ! Il devait vraiment penser qu'il allait gagner...

bernard gaignier a dit…

Réponse à Irène
Soulagé c'est pas tellement le terme; triste d'en arriver à ca stade.... oui!!!!
Il faut reconnaitre que quand on est dedans la baston ça stimule; par contre quand on y est plus il ne reste plus que le grotesque!!!
A Richard..... bien sur que les engueulades entre nous entretiennent l'amitié sinon ce serait pas drole.
A Dominique: Tu ne vas quand même pas reprocher à Bébé requin d'étre mécontente. Ceci dit..... elle n'a pas encore perdu!
Quant à ce malheureux Delanoê pour qui j'aurai personnellement voté au premier tour..... il se discrédite totalement! Tenir des propos définitifs et totalement contradictoires à 24h d'intervalle j'avais encore rarement vu ça!!
Son mentor Jospin avait quand meme mis plus de temps entre l'annonce de son retrait définitif de la vie politique et sa tentative de retour!!! Et voila encore un destin national qui a capoté.

Anonyme a dit…

Je n'y comprends plus rien. Où est l'ennemi ? tous les jours quand j'écoute la radio, je suis un peu plus en colère. Un président et un gouvernement liberticides, qui nous tentent de nous culpabiliser et nous infantiliser quotidiennement, ça ne suffit pas. Il faut en plus une opposition plus préoccupée par les ambitions personnelles que par ses idéos. Car, au fond entre les 3 motions arrivées en tête, il n'y a pas de différence fondamentale. Alors me semble-t-il celle qui a eu le plus de voix est la plus légitime, pour autant qu'on respecte le vote des adhérents. On pourra me renvoyer que Delanoe plus Aubry représentent plus de voix, certes mais ils n'ont pas su s'allier d'emblée pour ne faire qu'une motion. Alors si ce n'est qu'une question d'alliance, je choisis Ségolène car mon objectif reste la fin de l'ère Sarkozy Pour reprendre un terme à la mode, soyons pragmatique et tant pis pour mes idéos de gauche. Car je continue de penser que si elle avait été totalement soutenue par sa famille politique aux présidentielles, Ségolène aurait pu nous éviter ce que nous vivons actuellement. IM

Anonyme a dit…

Je suis loin d'être un "fan" de Segolène Royal. Mais je souhaite qu'elle gagne ce soir...
Pour moi, Martine Aubry, c'est la continuité de ce que l'on a pu voir depuis des années: la lutte des petits chefs, les guerres de clans ...etc
Si S.Royl l'emporte, j'ai pu lire qu' il y avait un risque d'"éclatement" du PS, mais, au pire, certains éléphants irons fonder des "particules" qui ne survivrons pas très longtemps, faute de militants.
Donc il me semble que c'est peut être la dernière chance de revoir un jour un PS uni et fort...
Même si ce n'est pas exactement celui dont nous rèvons.
A bientôt
Philippe

Anonyme a dit…

depuis le début decette "bagarre " j'avoue qu'on a un peu honte de dire que l'on fait ou a fait un jour partie de cette "famille"
je pense que sarko doit bien rigoler pendant que les chefs se bagarre lui il a les deux mains libre pour continuer à mener tranquilement ses petites réformes
moi j'ai envie de crier " jaures réveille toi ils sont devenus fous